Direct Soir n°413 1er oct 2008
Direct Soir n°413 1er oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°413 de 1er oct 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Hervé Morin pour une défense européenne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 EN COUVERTURE NOUVEAU CENTRE « UN PARTENAIRE DE LA MAJORITÉ » Les députés et sénateurs du Nouveau Centre, dont Hervé Morin est le président, ont clôturé hier leurs rencontres parlementaires qui se tenaient à Beaune depuis lundi soir. L’occasion pour le parti centriste d’affirmer sa volonté de prendre part pleinement à la majorité. Repères MAURICE LEROY ■ Porte-parole du Nouveau Centre depuis le mois de mai dernier, Maurice Leroy est député du Loir-et-Cher. D’abord élu en 1997, il est ensuite réélu en 2002 puis 2007. Ancien soutien de François Bayrou lors de la campagne présidentielle de 2007, cet ancien membre du Parti communiste vote au second tour de l’élection pour Nicolas Sarkozy, comme les deux tiers P.GLEIZES/REA des députés UDF. Il y a trente ans, non loin d’ici, un homme (Valéry Giscard d’Estaing, le fondateur de l’UDF,ndlr) qui a beaucoup apporté pour moderniser la vie politique française, a fait un très grand discours fondateur qui a permis de faire gagner la majorité. Cela s’appelait « le bon choix », a déclaré lundi soir François Sauvadet à la presse, lors du lancement des rencontres parlementaires du Nouveau Centre (NC). « Eh bien, je crois qu’il n’y aura pas de « bon choix » pour l’avenir de la France sans entendre la voix du centre droit, sans entendre la voix du Nouveau Centre », a-t-il poursuivi. Pour le président du groupe à l’Assemblée nationale, il s’agit donc de faire du Nouveau Centre « un partenaire de la majorité » et même « l’aiguillon social et réformiste de la majorité ». Députés et sénateurs NC réunis jusqu’à hier en Côte-d’Or avaient entamé lundi en fin de journée leurs travaux par une réunion à huis clos, puis avaient organisé un dîner aux Hospices de Beaune en présence d’une dizaine de ministres, dont Rachida Dati et Jean-Louis Borloo. Hier, c’était au tour du Premier ministre, François Fillon, et du ministre de la Défense et président du Nouveau Centre, Hervé Morin, d’intervenir en clôture de ces journées parlementaires. D’autres hommes politiques comme le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, et le chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, étaient également présents. « C’est normal que l’on invite tous ceux avec qui nous travaillons pour un moment de retrouvailles », explique François Sauvadet. MAIN DANS LA MAIN Le président du groupe UMP à l’Assemblée a d’ailleurs proposé aux députés du Nouveau Centre de travailler « main dans la main » sur la réforme annoncée des collectivités locales. Si les parlementaires NC ont ressenti « un début d’arrogance » de la part de l’UMP, « c’est que peut-être on avait été un tout petit peu maladroits », a déclaré Jean-François Copé, répondant ainsi aux critiques récentes du groupe NC qui accusait l’UMP de « mauvaises manières » et l’appelait à respecter le « pacte de majorité » conclu avec Nicolas Sarkozy. « Dans la majorité, il faut que chacun se sente écouté et puisse être reconnu pour ce qu’il apporte à la majorité », explique François Sauvadet. Et le Nouveau Centre entend mettre en œuvre de nouvelles méthodes de travail. Le chef de file des députés NC a d’ailleurs demandé la semaine dernière à Jean-François Copé de confier aux centristes la présidence de l’une des deux nouvelles commissions parlementaires sur la révision constitutionnelle. Mais « c’est DENIS/REA FRANÇOIS SAUVADET ■ Président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée nationale depuis juin 2007, François Sauvadet, ancien porte-parole du groupe UDF, fait le choix de Nicolas Sarkozy au deuxième tour de l’élection présidentielle, au côté d’Hervé Morin. Depuis 1993, François Sauvadet est député de la Côte-d’Or et il est élu, en mars dernier, président du conseil général de la Côte-d’Or.compliqué », a affirmé le député de Seineet-Marne au cours du dîner. « J’ai dans ce domaine-là beaucoup de candidatures au sein du groupe (UMP). Mais il y a mille manières de travailler ensemble, faire en sorte par exemple que les députés centristes soient rapporteurs de textes, qu’ils soient à l’initiative, qu’on reprenne leurs propositions », a-t-il détaillé. François Sauvadet a pour sa part maintenu sa demande, affirmant devant la presse qu’il S. AUDRAS/REA Directsoir N°413/Mercredi 1 er octobre 2008 Le député François Sauvadet et le président du Nouveau Centre, Hervé Morin, lors de la présentation du parti, le 2 juillet 2007. MICHEL MERCIER en ferait un « casus belli » si elle n’était pas satisfaite. Fort de 23 députés, 11 sénateurs et une députée européenne, le Nouveau Centre semble vouloir désormais s’imposer davantage face à l’UMP afin de « faire vivre un centre droit libre et indépendant, dans la majorité, avec laquelle nous souhaitons avoir des rapports francs et directs », ambitionne François Sauvadet, mettant en application l’antique stratégie du « faible au fort ». ■ Sénateur du Rhône, Michel Mercier, 61 ans, vient d’être réélu à la Présidence du groupe « Union centriste » de la Haute Assemblée. Ce groupe rassemble une dizaine de sénateurs Nouveau Centre, une dizaine de Modem et d’autres soutenant la majorité présidentielle. Ami de longue date de François Bayrou, Michel Mercier s’est éloigné de l’ex-candidat à la présidentielle lors de la fondation du Modem et des municipales de mars 2008. Il a démissionné en février 2008 de la présidence du Modem du Rhône, mais en est resté trésorier.
- UIIIIIIIIIl m- r•t.afcu-l'M (IPAQ IIUII (UCill ze ""'*'-""•lWM ! t UPliii&QIE 4111-llAMl. J...,..,.,..,UIIIJMO AJTISlUIMTU CONCERTS. liJRE. CINtMA. OtBATS. FrTES. DU n SW 1 EMBRE AU n DECEMBRE 2008



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :