Direct Soir n°41 17 oct 2006
Direct Soir n°41 17 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de 17 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Hillary Clinton : objectif Maison-Blanche

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Mardi 17 octobre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE HILLARY CLINTON/Le gant de velours Vue de France, Hillary Clinton demeure la « femme de… ». Mais outre-Atlantique, la sénatrice de l’Etat de New York s’est imposée en solo. Objectif : la Maison-Blanche. Hillary Rodham Clinton est résolument sur la route de la présidence des Etats-Unis d’Amérique, en passant par le Sénat, où elle espère renouveler son mandat à l’occasion des « mid-terms elections » qui se dérouleront le 7novembre prochain. Brushing impeccable, tailleur ajusté, elle multiplie les déplacements pour cette dernière ligne droite avant le scrutin dont l’issue déterminera son avenir politique.Vendredi, elle était à Miami, en Floride, pour soutenir le Démocrate Jim Davis qui brigue les fonctions de gouverneur du « Sunshine State ». Dès le lendemain, Hillary Clinton arpentait ses terres de l’Etat de New York, frappé par une vague de froid sans précédent qui a fait trois morts dans la région de Buffalo. Son bilan, comme sa campagne, semblent avoir fait mouche. Selon les derniers sondages, la sénatrice sortante devance largement John Spencer, son rival républicain. Elle dispose en outre d’un budget de campagne pharaonique – 49 millions de dollars d’après la Commission fédérale des élections – dont les reliquats pourront être utilisés ensuite pour financer une campagne présidentielle. Celle-ci pourrait débuter au soir de sa réélection que beaucoup considèrent comme acquise. Pour cet enjeu fédéral, l’ombre de son époux pourrait être pesante. Le sénateur républicain John McCaine, favorablement positionné pour 2008, a ouvert le feu dès la semaine SENNE/SIPA dernière sur les questions internationales, estimant qu’Hillary Clinton n’avait pas voix au chapitre nord-coréen au regard de « l’échec » de l’accord conclu par Bill Clinton avec Pyongyang en 1994. De telles attaques seront probablement nombreuses – Leon Panetta, ancien secrétaire général de la Maison- Blanche sous Bill Clinton, le craint – mais l’ex-First Lady assume, sans rougir, après 31 années de mariage et les aléas que l’on a connus. L’ancien président des Etats-Unis, fortement mobilisé par son « Initiative globale », lui assure pour sa part un soutien discret : « Elle ferait vraiment un formidable président », déclarait-il le mois dernier. Pour Hillary Clinton, une campagne présidentielle serait le révélateur de ses compétences et de sa résistance à l’adversité. En tout état de cause, la grande échéance approche. Les trois premières marches Yale University L’exclu Directsoir Hillary-Schwarzy : les chouchous des médias Les journaux américains ont dévoilé dimanche leurs poulains. Hillary Clinton (sénatrice) pour le New York Times, Arnold Schwarzenegger (gouverneur) pour le Los Angeles Times. www.directsoir.net Issue de la « middle class » américaine, Hillary Diane Rodham a grandi dans la banlieue de Chicago. Brillante, elle gagne la côte est et la prestigieuse université de Yale pour faire ses études. Elle effectue alors une incursion militante aux côtés des Républicains, mais bascule à gauche au moment de la guerre du Vietnam. C’est aussi à Yale – d’où elle sortira avocate – qu’elle rencontre William Jefferson Clinton. Elle l’épouse et le suit dans l’Arkansas où elle orchestre son ascension de main de maître. La Maison-Blanche GUILLAUME ZELLER,VÉRONIQUE FORGE,ALEXANDRE GIRAUD,XAVIER FORNEROD,JULIE MURAT,LUDOVIC ORSONI CHIP EAST/REUTERS Quand Bill Clinton devient président des Etats-Unis en 1993, son épouse n’entend pas opter pour une posture décorative. Elle s’investit dans le champ politique, intervenant sur les questions de santé ou pour la cause des femmes et des enfants. Trop, diront certains. Demeurant solide – et solidaire– face aux infidélités de son mari, elle réussit à gagner la campagne sénatoriale dans l’Etat de New York en 2000, alors que son époux est toujours à la Maison-Blanche. Chacun guette aujourd’hui le clin d’œil à l’histoire que serait le retour d’Hillary dans le Bureau ovale. Hillary Clinton s’installera-t-elle à la Maison-Blanche en 2008 ? F. FRANKLIN II/AP New York Hillary Clinton souffre parfois d’une image de femme glaciale. Rien à voir avec son action sur le terrain : son goût du contact, sa pugnacité, sont autant d’atouts qui lui permettent d’espérer retrouver son siège de sénatrice. Sur le fond, elle n’obéit pas à une ligne politique rigide : ses positions libérales laissent parfois place à des convictions plus conservatrices, comme sur l’avortement récemment qualifié de « choix triste, même tragique ». G. HERSHORN/REUTERS
STEPHANE REIX/CORBIS PIERRE ANDRIEU/AFP www.directsoir.net POLITIQUE/Les chiraquiens sortent de l’ombre h Si Nicolas Sarkozy est déjà considéré comme le candidat de l’UMP pour l’élection présidentielle de 2007, les chiraquiens ne le voient pas du même œil. Ils ont commencé à se manifester la semaine dernière, lorsque Michèle Alliot-Marie et Dominique de Villepin ont évoqué la possibilité d’autres candidatures, notamment celle du ministre de la Défense. « Si d’autres » que le président de l’UMP « avaient le sentiment de pouvoir jouer un rôle, de pouvoir s’engager, eh bien ce choix pourrait être le leur », avait déclaré le Premier ministre. Pour autant, Michèle Alliot-Marie n’est pas pour la multiplication des candidats au sein de l’UMP. C’est la conviction des deux porte-parole du parti, Valérie Pécresse et Luc Chatel, pour qui « l’unité est la garantie de la victoire en 2007 ». Un message qui s’adresse à un autre homme, Nicolas Dupont-Aignan. Le député de l’Essonne s’est déjà déclaré candidat à la présidentielle. « On ne peut pas résumer la droite et l’UMP à un candidat qui n’est pas gaulliste, mais qui est conservateur, libéral, européen. C’est son choix, mais libre à moi aussi de proposer une autre voie », a-t-il déclaré sur RMC. Enfin, il y a Jean-Louis Debré. Dimanche, le président de l’Assemblée a refusé l’idée de la seule candidature de Nicolas Sarkozy. 20 000 décès par an dûs aux accidents de la vie courante LES SITES À CONSULTER CHARLES VILLENEUVE/mécontent de Guy Carlier h « Tel est pris qui croyait prendre » : l’auteur de l’émission Le droit de savoir, qui a l’habitude de chercher et montrer les détails sur tout et tous au nom du droit à l’information, n’a pas aimé qu’un livre de Guy Carlier donne des informations sur lui… Dans son ouvrage, Carlier libre (éd. Hors Collection), le chroniqueur racontait la Saint-Valentin de Charles Villeneuve et de sa compagne Carole Rousseau sur fond d’émission de télévision racoleuse. Charles Villeneuve n’a pas supporté et est allé se plaindre devant la justice au nom du respect de la vie privée. Selon L’Express de cette semaine, cela coûtera 2500 euros à Guy Carlier. Le droit de savoir a un prix ! SANTÉ/Gare aux accidents ménagers h Les casseroles brûlantes, les prises d’électricité, la baignoire glissante, etc. La liste des accidents ménagers qui peuvent survenir à tout instant est longue. Chaque jour, 2 000 enfants de 0 à 6 ans sont victimes d’accidents de la vie courante, dont 80% se produisent lors d’activités de jeux et de loisirs à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Pour sensibiliser les parents aux principaux risques, une campagne nationale de prévention sera lancée à partir du 30 octobre par le ministère de la Santé, l’Assurance maladie et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), sous la forme de trois spots. ★★★★ ★★ ★★★ Charles Villeneuve. www.inpes.sante.fr www.laprevention.com www.sante.gouv.fr MICHEL GAILLARD/REA FRANCE FINANCES 2007 : PRIORITÉ AU POUVOIR D’ACHAT Hervé Mariton. 1 Le déficit public, question du jour, malgré une baisse de 1,1 milliard, s’élève toujours à 41,6 milliards d’euros. « Un effort reste à faire », a reconnu le député Hervé Mariton, porte-parole du groupe UMP sur le budget. 2 L’effort pour l’emploi se poursuit, avec en ligne de mire une hausse de la prime pour l’emploi pour les foyers les plus modestes. Un milliard d’euros devrait être consacré à cette réévaluation. Les allégements des charges pour les Très petites entreprises (TPE) seront maintenus. 3 Autre volet : « Préparer la France aux défis de demain ». La recherche disposera d’un milliard d’euros supplémentaire, et la réforme sur la taxe professionnelle engagée en 2006 se concrétisera par une aide à la création d’entreprise. 4 Le projet de loi de finances pour 2007, présenté cet après-midi à l’Assemblée nationale, a misé sur le consensus, année électorale oblige. La priorité sera celle des électeurs : la défense du pouvoir d’achat. IBO/SIPA Directsoir t Mardi 17 octobre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :