Direct Soir n°403 17 sep 2008
Direct Soir n°403 17 sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°403 de 17 sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Tony Parker pour une qualification à l'Euro

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 L’ACTUALITÉ FRANCE Alain Marleix, secrétaire d’Etat à l’Intérieur. FICHIER EDVIGE Face aux inquiétudes de Bruxelles, Michèle Alliot-Marie se veut rassurante ■ C’est au tour de la Commission européenne de se saisir du dossier Edvige. Par la voix du commissaire européen en charge de la Justice et la Liberté et la Sécurité, Bruxelles demande que soit retirée la collecte de données ethniques et religieuses. C’est ce que confie Jacques Barrot au Monde, précisant qu’il a demandé à ses services d’examiner les « contours du projet ». Lequel sera modifié, comme l’a confirmé ce matin sur RTL Michèle Alliot-Marie, qui a indiqué que le texte serait « rédigé différemment pour que les craintes infondées ou inquiétudes réelles trouvent des réponses et des solutions ». Elle a refusé de revenir sur l’âge minimum pour qu’une personne figure dans le fichier (13 ans), sachant « qu’il s’agit de la majorité pénale ». MAM présentera en fin de semaine son projet de décret au chef de l’Etat. JUSTICE Jean-Maurice Agnelet devant la Cour de cassation ■ La Cour de cassation examine aujourd’hui le pourvoi de l’ex-avocat Jean-Maurice Agnelet, condamné en 2007 à vingt ans de réclusion pour l’assassinat d’Agnès Leroux. Cette dernière, héritière d’un casino niçois, a disparu en 1977 et son corps n’a jamais été retrouvé. Son amant, Jean-Maurice Agnelet, a bénéficié d’un non-lieu en 1986. L’irruption d’un témoin capital avait relancé le procès aux assises des Alpes- Maritimes, conclu par un acquittement en 2006, mais relancé par une condamnation en appel l’année dernière. Ses avocats s’appuient sur un motif en particulier : le délai raisonnable de jugement exigé par la Convention européenne n’aurait pas été respecté. La Cour de cassation ne se prononcera pas sur sa culpabilité, mais sur le respect des formes judiciaires, et devrait rendre son arrêt dans deux semaines. En bref Otages du « Carré d’as » : erratum ■ Contrairement à ce que nous affirmions hier dans les colonnes de Directsoir, l’opération du commando ayant permis hier matin la libération du couple de Français retenus par des pirates s’est déroulée au large de la Somalie, et non à l’intérieur des terres, comme indiqué par erreur. INSTITUTIONS Directsoir N°403/Mercredi 17 septembre 2008 Le gouvernement redessine la carte électorale ■ Après le vote de la réforme constitutionnelle sur les institutions en juillet dernier, le gouvernement devait examiner ce matin en Conseil des ministres le projet de redécoupage électoral piloté par Alain Marleix, secrétaire d’Etat à l’Intérieur. L’objectif est d’adapter les circonscriptions aux nouvelles réalités démographiques. Depuis le dernier découpage, appliqué en 1987, la population française est passée de 55 millions à 64 millions V. DARGENT/ABACA POLITIQUEMENT PARLANT Pétition pour sauver la banquise ■ L’explorateur Jean-Louis Etienne a lancé une pétition accessible sur son site internet pour « sauver la banquise » au pôle Nord, dont la fonte et quasi certaine. Il suggère que la France propose aux Nations unies le vote d’une résolution qui classerait la banquise de l’océan Arctique « zone d’intérêt commun pour l’humanité ». LANIER/REA d’habitants. Comme le nombre total de députés restera inchangé (577), il y en aura désormais un pour 125000 habitants, contre un pour 108000 actuellement. Cela ne changera rien concrètement pour environ 45 départements. En cas de modification, deux scénarios sont possibles : soit l’évolution des limites géographiques des circonscriptions, soit la modification du nombre de députés par département. Les données ethniques et religieuses du fichier Edvige posent problème à Bruxelles. Jack Lang était hier soir l’invité de l’émission politique hebdomadaire de Direct8 « Traiter l’école avec respect » ■ « On ne joue pas avec l’école comme on joue au Loto. » Pour Jack Lang, Xavier Darcos « ne traite pas l’école avec respect » mais la « taille à la hache ». Pour le député du Pas-de-Calais, le plan du ministre de l’Education nationale est une anti-réforme. Il dénonce « un paradoxe : la France va réduire les horaires alors qu’elle a le plus petit nombre de jours d’enseignement ». Le projet de remise de médailles aux bacheliers ? L’ancien ministre fait la moue… Selon lui, Xavier Darcos « multiplie les gadgets » pour masquer les suppressions d’emplois. Jack Lang fustige également « des petits clans conservateurs, des petites sectes coupées de l’école » qui ont pu influencer le ministre. Jack Lang n’en critique pas moins « le silence » des dirigeants socialistes sur l’école. Revenant sur les critiques émises par la gauche à l’encontre de son vote en faveur de la réforme des institutions, il assure que « leurs paroles ont glissé sur (lui) comme l’eau sur les plumes d’un canard ». Il dit ne pas vouloir « se mêler » des débats internes du PS : « Ils passent leur temps à se commenter les uns les autres. » Commentant le tandem Delanoë-Hollande, il estime que « tout ce qui pourra contribuer à un rapprochement entre les uns et les autres (lui) paraît bon ». Il confirme également son soutien à Martine Aubry. Quant à la présidentielle 2012, Jack Lang se présente comme l’« une des personnes remplissant les conditions » pour représenter le Parti socialiste. Pas de bonus-malus pour l’électricité consommée ■ « Le Grenelle de l’environnement ne prévoit que d’inciter aux économies d’énergie », a précisé ce matin le ministère du Développement durable. Cela contredit l’information du Parisien qui révélait qu’un bonus-malus écologique sur les tarifs d’électricité était envisagé. « Il n’est pas question de taxer ainsi les ménages français », ont indiqué les services de Jean-Louis Borloo.
www.directsoir.net CRISE FINANCIÈRE ■ Deux poids, deux mesures pour la Réserve fédérale américaine (FED). Après avoir laissé la banque Lehman Brothers faire faillite lundi, la FED a fait un virage à 180 degrés la nuit dernière, en prenant le contrôle de l’assureur américain AIG. En échange d’une prise de participation à hauteur de 79,9% du capital de la 35 e société mondiale, la Banque centrale a injecté 85 milliards de dollars pour la sauver. AIG En bref Le sauvetage d’AIG rassure les marchés Attentat revendiqué contre l’ambassade américaine au Yémen ■ L’ambassade américaine de Sanaa, capitale du Yémen, a été la cible ce matin d’un attentat à la voiture piégée. Selon des témoins, des hommes circulant dans une seconde voiture ont ouvert le feu sur des gardes de la sécurité. L’attaque a été revendiquée par un groupe islamiste se présentant comme le « Jihad islamique au Yémen ». L’attentat aurait fait des victimes parmi les policiers en faction devant le bâtiment. L’ACTUALITÉ MONDE 5 compte 1000 milliards d’actifs, 4 millions de clients et 116000employés. Les autorités américaines n’ont pas voulu prendre de risques, préférant le nationaliser et faire un pas vers une stabilisation des marchés financiers. Les Banques centrales vont aussi dans ce sens, déversant des milliards de dollars dans leurs systèmes bancaires. Ce matin, la Bourse de Tokyo a clôturé en hausse de 1,21% et le CAC 40 gagnait 1,39% à l’ouverture. Israël : le parti Kadima choisit son chef ■ Quelque 74000 membres de Kadima, le parti au pouvoir en Israël, choisissent aujourd’hui le successeur du Premier ministre Ehud Olmert. Les deux prétendants les plus sérieux au poste, Tzipi Livni et Shaul Mofaz, doivent obtenir au moins 40% des suffrages pour être élus à la tête du parti. Dans le cas contraire, un deuxième tour aura lieu la semaine prochaine. Ehud Olmert a promis de démissionner dès que le nom de son successeur serait connu. Le siège new-yorkais de l’assureur AIG. La Thaïlande a élu son Premier ministre ■ Somchai Wongsawat, candidat du Parti du pouvoir du peuple (PPP), a obtenu ce matin la majorité des votes des députés (298 voix sur 466), devenant ainsi Premier ministre thaïlandais. A 61ans, ce juriste remplace Samak Sundaravej, contraint de démissionner la semaine dernière. Il avait été la cible de manifestants et d’une décision de justice qui l’a reconnu coupable d’avoir accepté de l’argent d’une entreprise privée. Il est le beau-frère de Thaksin Shinawatra, le dirigeant déchu du pays.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :