Direct Soir n°402 16 sep 2008
Direct Soir n°402 16 sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°402 de 16 sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Ban Ki-Moon, 63e assemblée générale de l'ONU

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Quel avenir sans pétrole ? TÉLÉVISION 21H00 L’HOMME HYDROCARBURE ■ Survivrons-nous à la crise pétrolière ? Les réalisateurs, Ray McCormack et Basil Gelpkepose, présentent un regard critique sur la relation de l’homme au pétrole. Cruel sera le réveil : le crash pétrolier, documentaire. GAGNEZ DES XXHXX PASS pour ANIMAL EXPO 20H35 LES ANNÉES FARC ■ Ce documentaire propose un retour sur plus de quarante années de guérilla colombienne grâce à des images d’archives, des témoignages et des vidéos. Colombie, les otages du président, documentaire. 11H00 20H40 « DISSIPER LES PEURS » La médium Yonelle Delle. du 20 au 21 septembre Parc Floral de Paris (Bois de Vincennes) Venez découvrir plus de 200 chiens, 800 chats, 400 rongeurs, des milliers de poissons, des reptiles et des alpagas ! Animal Expo vous propose également de découvrir toutes les nouveautés shopping pour votre animal de compagnie. Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net précisez en objet : Animal - Seuls les 150 premiers courriels gagneront une invitation. Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte. Depuis une semaine, Direct8 propose un véritable ovni télévisuel : L’avenir nous le dira, émission dans laquelle les téléspectateurs viennent écouter les conseils de deux médiums, qui les aident à se projeter dans l’avenir.Yonelle Delle est l’un des médiums. Mère de trois filles, elle s’organise entre sa famille, ses consultations et son travail, artiste-peintre et écrivain. Directsoir : Comment est apparu votre don ? Yonelle Delle : Depuis l’âge de onze ans, je vois, je perçois et j’entends des messages pour les délivrer aux personnes qui sont face à moi. Je crois que ma mission est d’aider les gens à apaiser leurs peurs. DS : Vous ne posez aucune question pendant les séances, c’est vous qui parlez, avec détails, de la vie de la personne. Y. D. : Oui, en fait je perçois, j’entends des informations sur les « hématomes » du passé de la personne, c’est-à-dire les maux, les souffrances, les peurs qu’elle a pu vivre. On me guide sur le ruban de sa vie. Par un travail énergétique, je les dissipe. Elle se trouve libérée de ses poids antérieurs. DS : Sur Direct8 tous les jours, le résultat est tout simplement incroyable. Pourquoi avezvous accepté de faire cette émission ? Y. D. : Pour offrir mon aide à un maximum de personnes, sans qu’elles aient à payer une consultation. L’avenir nous le dira, du lundi au vendredi 11h et le samedi à 9h, magazine. 20H45 PRISONS AU CRIBLE François Pécheux s’intéresse ce soir aux prisons françaises, avec la diffusion d’un document exceptionnel : Six mois au cœur d’une prison française. On y retrouve tous les sujets brûlants : surpopulation, trafics, tensions, menaces et politiques répressives. Enquête d’action, magazine. Directsoir N°402/Mardi 16 septembre 2008 FRANCE5 Isabelle Morizet, ex-Karen Cheryl, pourrait se voir confier un nouveau rendez-vous sur France 3. L’animatrice serait en train de plancher sur une émission qui dresserait le portrait de célébrités, avec le chroniqueur mondain Henry-Jean Servat. Ce programme pourrait arriver au mois de janvier prochain. Source : TéléStar La victoire des sentiments ■ Après plusieurs années, Pauline (Sophie Duez) revient pour l’enterrement de son père, retrouvé pendu. Elle se remémore les événements qui ont marqué sa jeunesse, notamment sa relation avec Jean, un domestique travaillant pour ses parents. Mais les retrouvailles avec sa mère sont orageuses. En effet, comment sa fille peut-elle être amoureuse de celui qui est à l’origine de la mort de son propre père ? A moins que la vérité ne soit autre… L’été des hannetons, film. Patrick Catalifo (Jean) et Sophie Duez (Pauline).
www.directsoir.net ZOOM SUR… A l’affiche dès demain de « La belle personne », Léa Seydoux fait parler d’elle. Douée pour le septième art, folle de mode avec un brin d’irrévérence, la jeune actrice semble déjà avoir compris les arcanes de la célébrité. Léa Seydoux, les atouts d’une grande ? Léa Seydoux incarne le personnage principal du film de Christophe Honoré, La belle personne. Je me suis longtemps cherchée. Je passais constamment d’un univers à un autre. J’ai changé quinze fois de couleur de cheveux et autant de coiffure. Je fais ce métier car je n’ai jamais vécu dans la réalité. Léa Seydoux, Elle, septembre 2008. Dans le dernier film de Christophe Honoré, La belle personne, Léa Seydoux incarne Junie, une lycéenne dont Otto, un camarade de classe, tombe éperdument amoureux. Dans le même temps, son séduisant professeur d’italien (Louis Garrel) reste tétanisé devant la beauté de la jeune fille. Si cette relecture de La princesse de Clèves semble être un des événements de la rentrée, c’est aussi grâce au charme dégagé par cette nouvelle venue dans le septième art. Qu’est-ce qui rend cette jeune comédienne irrésistible ? Plus que sa moue boudeuse et son teint diaphane, c’est peut-être son anticonformisme : « J’ai été élevée dans la plus totale liberté, et ce dès l’âge de deux ans », expliquet-elle au magazine Elle. « Mes parents m’ont eue très jeunes, je fais partie d’une famille recomposée.Tous ont leur côté bohème. Nos parents étaient des marginaux qui n’avaient aucun sens du quotidien, parce qu’ils pouvaient se le permettre. Je n’étais pas délaissée, mais livrée à moi-même. » Ce qui lui aurait donné l’habitude de n’écouter qu’elle : la vingtaine à peine entamée, elle parcourt les castings avec aisance et se fait déjà sa propre conception de la mode. Ainsi, Madame Figaro lui consacre plusieurs pages. Pour elle, « le meilleur moyen d’être à la mode, c’est ne pas l’être ». Avec ce film sur l’adolescence, on aimerait croire que Léa Seydoux est la « nouvelle Sophie Marceau » du cinéma français : « L’important n’est pas le vêtement mais d’avoir de l’esprit », dit celle qui aurait d’ores et déjà impressionné le maître Tarantino. V.I.P. 19 A. MOORE/SIPA Bon anniversaire LAUREN BACALL Même à 84 ans, « The Look » n’a rien perdu de son intensité. Son nom évoque une voix rauque et profonde et surtout un regard, resté célèbre, celui qu’elle adresse à Humphrey Bogart (qui deviendra son mari) dans le film Le port de l’angoisse, et qui lui vaut son surnom. Découverte par Howard Hawks, elle a tourné pour John Huston, Vincente Minnelli, Douglas Sirk, Sidney Lumet et Robert Altman, ou, plus récemment, avec Lars Von Trier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :