Direct Soir n°401 15 sep 2008
Direct Soir n°401 15 sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°401 de 15 sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Julien Clerc son nouvel album

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 SPORTS RUGBY/TOP 14 Victorieux de Toulon à Mayol vendredi (19-13), le Stade Français continue son cavalier seul en tête du Top 14. Paris reste la seule équipe invaincue du Top 14 depuis le naufrage, samedi, de l’Aviron Bayonnais à Perpignan (38-10). La recette du nouvel entraîneur parisien, Ewen McKenzie, semble fonctionner à merveille. Un Wallaby à Paris Le nouvel entraîneur du Stade Français, Ewen McKenzie, est le plus capé des piliers australiens (51 sélections). Quatre victoires en autant de rencontres, dix-sept points et un fauteuil de leader. Pour ses grands débuts à la tête du Stade Français, Ewen McKenzie pouvait difficilement faire mieux. Surtout que les Parisiens n’ont disputé qu’un seul match à domicile et que Lionel Beauxis et leur ouvreur vedette, Juan Martín Hernández, se remettent à peine de blessures. Non contents d’avoir engrangé un maximum de succès, ses hommes y ont également mis la manière. Leurs deux derniers matchs à Perpignan (26-11) et Toulon UPI/ICON SPORT BASKET/NBA L’Oklahoma accueille sa nouvelle franchise ■ L’exfranchise des Seattle Supersonics, délocalisée vers Oklahoma City, a dévoilé son nouveau nom et logo. Le Thunder d’Oklahoma City évoluera en NBA dès la prochaine saison. P.J. Carlesimo (photo) reste l’entraîneur de l’équipe au sein de laquelle évoluent les Français Johan Petro et Mickaël Gelabale. (19-13) étaient impressionnants de maîtrise et de rigueur. Une rigueur rapportée sans doute des Antipodes par celui qui demeure le plus capé des piliers australiens (51 sélections). Pour Dimitri Szarzewski, talonneur du Stade Français, l’apport de McKenzie est indéniable : « Il a apporté sa culture australienne, sa rigueur, cette combativité à avoir sur le terrain. » C’est sûrement pour ces raisons que le président Guazzini l’a recruté. Il fallait un homme à poigne pour succéder à Fabien Galthié, quelqu’un capable de remotiver un groupe FOOTBALL Supporter à la vie, à la mort ! ■ Le club allemand de Hambourg va inaugurer une section spécialement réservée à ses supporters, au sein d’un cimetière situé non loin de son stade. Cela fait un an que l’aile est aménagée pour l’occasion afin de lui donner « une ambiance football ». Le portique d’entrée représente notamment un but en béton aux dimensions réglementaires. « Quelque 300 à 500 tombes peuvent à terme être creusées », a expliqué Christian Reichert, membre du comité de direction du club et initiateur du projet, le premier du genre en Europe. peut-être blasé par tant de succès communs. On pensait la transition difficile mais McKenzie – bien aidé par Fabrice Landreau, entraîneur des avants et du néophyte Christophe Dominici, son homologue des arrières – démontre actuellement le contraire. Un début de saison tout rose qu’il serait dommage de ternir en négligeant la venue, samedi à Jean-Bouin, de Brives, modeste avant-dernier du Top 14. Un cinquième succès de rang permettrait à Ewen McKenzie de prolonger sa lune de miel avec les supporters parisiens. TENNIS Un prix de plus pour Rafael Nadal ■ Le prix Prince des Asturies des Sports, doté de 50000 €, a été attribué cette année à Rafael Nadal. La fondation, patronnée par Felipe de Borbón, héritier du trône d’Espagne, a récompensé la saison faste du Majorquin, nouveau numéro un mondial de tennis. Le prix sera décerné officiellement en octobre à Oviedo. UPI/ICON SPORT Directsoir N°401/Lundi 15 septembre 2008 M. BLONDEAU/AOP PRESS/ICON SPORT M. BLONDEAU/ICON SPORT Ewen McKenzie, le retour ■ L’entraîneur australien n’est pas totalement en terre inconnue à Paris. Sa carrière de joueur l’a déjà mené dans la capitale parisienne, non pas au Stade Français mais au PUC. A contrario, son parcours d’entraîneur ne l’a jamais éloigné de son hémisphère sud natal avant son arrivée cet été en France. Le technicien peut se targuer d’y avoir acquis une jolie réputation, tout d’abord en tant qu’entraîneur adjoint des Brumbies de Canberra, puis du XV d’Australie. En 2004, l’ancien pilier est promu entraîneur des New South Wales Waratahs. Il emmène la franchise australienne en finale du Super 12 en 2005 mais échoue face aux Crusaders de Canterbury. Franchise néo-zélandaise qu’il retrouvera trois saisons plus tard, au même stade de cette même compétition devenue depuis Super 14. Le sort de la rencontre ne sera malheureusement pas différent. On lui souhaite un peu plus de réussite à la tête du Stade Français. FOOTBALL San Paolo ferme ses virages ■ La justice sportive italienne a décidé la fermeture des virages, où se concentrent les ultras du club napolitain, et ce jusqu’au 31 octobre. Cette décision fait suite aux incidents survenus lors du match AS Rome-Naples disputé le 31 août dernier. Cette sanction n’a pas empêché le Napoli de s’imposer hier contre la Fiorentina (2-1). Les réceptions de Palerme, de la Juventus et de la Reggina sont aussi concernées. Les tifosi du club napolitain avaient également été interdits de déplacement pour toute la durée du championnat en cours.
www.directsoir.net FOOTBALL EUROPÉEN Un avant-goût de Ligue des champions ■ Les prochains adversaires des trois clubs français engagés en Ligue des champions ont connu ce week-end des fortunes diverses. En Angleterre, Liverpool et Chelsea ont impressionné. En s’imposant à Anfield face à Manchester United (2-1), les Reds ont tout d’abord montré qu’ils n’étaient pas dépendants des deux principales armes de Rafael Benitez, Steven Gerrard et Fernando Torres. Incertains, le capitaine et l’attaquant espagnol ne devraient même pas débuter ce mardi soir au Florent Malouda. Vélodrome. Les Marseillais sont prévenus : le club de la Mersey est dorénavant capable de faire sans eux. Liverpool reste toujours invaincu en Premier League tout comme… Chelsea ! Le club londonien s’est montré bien plus spectaculaire que par le passé, tout en restant aussi efficace. Bien accrochés à leur fauteuil de leader, les Blues se sont imposés à Manchester City (3-1). Didier Drogba, de retour à la compétition mais suspendu, ne prendra pas part à la réception de Bordeaux demain à Stamford Bridge, mais Luiz Felipe Scolari pourra compter sur Nicolas Anelka, en excellente forme, et Florent Malouda, totalement métamorphosé, pour pallier son absence. En Italie, la Fiorentina s’est montrée moins performante. Défaits au Napoli (2-1) après avoir ouvert le score, les coéquipiers de Sébastien Frey n’ont toujours pas retrouvé leur niveau de la saison passée. Aux Lyonnais d’en profiter mercredi à Gerland. En Ligue des champions plus qu’ailleurs, il ne faut pas griller son joker d’entrée. JEUX PARALYMPIQUES ■ Le tennis de table français domine toujours à Pékin. Aux trois médailles d’or de jeudi, s’ajoute celle décrochée cette nuit en équipe par Florian Merrien, YannGuilhem et Jean-Philippe Robin. Les femmes ne sont pas en reste, puisque l’équipe composée de Thu Kamkasomphou, Audrey Le Morvan, Claire Mairie et Anne Barneoud a remporté le bronze. Ce nouveau titre paralympique remporté par les pongistes français permet à la délégation tricolore de retrouver la douzième place au SPORTS Nouvelles médailles tricolores RECORD A. PELLASCHIAR/AP 11 tableau des médailles. De leur côté, les tennismen Michaël Jérémiasz et Stéphane Houdet étaient opposés en fin de matinée à la paire suédoise en finale du double. En athlétisme, Jean-Pierre Talatini est monté sur la troisième marche du podium au concours du javelot. Déception en revanche pour Arnaud Assoumani, qui n’a pu faire mieux que la cinquième place en finale du 100m. Le nageur David Smetanine devait disputer une autre finale, celle du 50m nage libre, en début d’après-midi. SÉBASTIAN VETTEL ■ En remportant ce dimanche la première victoire de sa carrière à Monza (Italie), l’Allemand est devenu, à 21 ans, le plus jeune vainqueur en Formule 1. Déjà comparé à Michael Schumacher, le talent du pilote de l’écurie Toro Rosso laisse présager que ce ne sera sûrement pas la dernière. Sebastian Vettel évoluera chez Red Bull la saison prochaine.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :