Direct Soir n°40 16 oct 2006
Direct Soir n°40 16 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de 16 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Thuram le citoyen bleu

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Directsoir t Lundi 16 octobre 2006 10 ACTU MONDE ÉQUATEUR/Revers à gauche A. CHAMBA/REUTERS HUMANITAIRE/Video game contre la faim h Elle tue plus que le sida, la malaria et la tuberculose réunies. En emportant un enfant toutes les cinq secondes, la faim demeure l’un des grands fléaux contemporains : 854 millions de personnes continuent de souffrir de sous-alimentation et 25 000 meurent de faim chaque jour. C’est l’accablant constat que dresse la FAO (Food and Agriculture Organization) à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation. Malgré les efforts du Programme alimentaire mondial (PAM), qui ont permis d’investir 30 milliards de dollars en aide alimentaire depuis 1963, une campagne de sensibilisation reste à mener auprès des pays industrialisés. Les jeunes sont la première cible de cette nouvelle prise de conscience. Et pour plaire à ce public, quoi de mieux qu’un jeu vidéo ? Le PAM a eu l’idée en 2005 de créer le premier jeu vidéo humanitaire, Food Force, développé gratuitement par le géant de l’électronique Ubisoft et présenté hier dans sa version française. Objectif des six missions : réussir à alimenter les milliers d’habitants de l’île imaginaire de Sheylan. « Food Force va permettre, sous forme ludique et dynamique, de stimuler l’intérêt des enfants et de les informer sur la faim », se réjouit Neil Gallagher, directeur de la communication du PAM. Piloter un hélicoptère, faire passer les convois, reconstruire les villages… rien n’est laissé au hasard dans ce jeu qui a déjà séduit quatre millions d’internautes dans le monde. Pas de scrupules à télécharger, le jeu est disponible gratuitement sur le site www.food-force.fr. Après Sonic, Super Mario et Lara Croft, les nouveaux cyberhéros pourraient bien être des milliers de bénévoles anonymes. h Pour Hugo Chavez, le président du Venezuela, une élection en Amérique latine est toujours un moyen de sonder son influence dans la région. Hier, justement, l’Equateur votait pour élire son président. Les sondages donnaient la préférence au candidat de gauche Rafael Correa. Mais comme au Mexique, il y a trois mois, les sondages se trompaient. Son opposant, le candidat libéral et milliardaire Alvaro Noboa serait arrivé en tête du scrutin d’hier, avec 27% des voix contre 22% à Correa. Déjà, le candidat malheureux a déclaré avoir été victime de fraudes électorales. Un discours qui rappelle aussi l’attitude du perdant de la présidentielle mexicaine, le candidat de gauche Manuel Le Programme alimentaire mondial a eu l’idée de créer un jeu vidéo pour sensibiliser les jeunes au problème de la faim dans le monde. SAMUEL ROUSSEAU,LUDOVIC ORSONI Rafael Correa. Rafael Correa, le candidat de gauche à la présidentielle équatorienne, aurait été devancé par Alvaro Noboa. Une défaite qui nuit aux projets d’Hugo Chavez. Lopez Obrador. Une défaite de Rafael Correa serait un revers de plus pour Hugo Chavez. Depuis quelques mois, le général-président de Caracas accumule en effet les tracas et traverse une mauvaise passe. Les revers électoraux au Pérou et maintenant en Equateur, les difficultés de son lieutenant Morales en Bolivie et la baisse du prix du pétrole ont de quoi inquiéter le leader vénézuélien. Alors que l’Assemblée générale vote aujourd’hui pour désigner les nouveaux membres du Conseil de Sécurité de l’ONU, le Venezuela brigue le siège de l’Amérique latine. Mais Washington n’a pas encore dit son dernier mot, et essaiera à tout prix de porter l’estocade en favorisant la candidature du Guatemala. Action contre la faim en Somalie. Arrivée de vivre à Gaza. DR E. DE MALGLAIVE/GAMMA TSAFRIR ABAYOV/AP S. HONDA/AFP EN BREF CORÉE DU NORD : CASSE-TÊTE CHINOIS La Chine a demandé, négocié et finalement voté des sanctions – comme tous les membres du Conseil de Sécurité. Oui, mais. Contrairement à ses partenaires, l’empire du Milieu n’entend pas conduire les inspections prévues par la résolution 1718. L’embargo porte sur les armes et les technologies liées au nucléaire et à aux missiles. Ces sanctions prévoient aussi d’interdire l’importation de produits de luxe par Pyongyang. Une mesure d’autant plus symbolique qu’elle vise directement le dictateur nord-coréen. Ce dernier est connu pour être un grand amateur de Cognac. Une information d’autant plus choquante pour la communauté internationale que les 23 millions d’habitants du pays sont encore la proie de grandes famines. Alors que Condie Rice va commencer une tournée dans la région, les intentions de Pékin restent le grand mystère en mer Jaune. Si la Chine veut à tout prix ménager la Corée du Nord pour éviter un brusque effondrement de la dictature, sa crédibilité serait remise en cause par un refus d’appliquer des sanctions qu’elle a elle-même votées. TURQUIE : REGRETS EN SÉRIE Le ministre arménien des Affaires Etrangères, Vartan Oksanian, souhaite normaliser les relations de son pays avec Ankara. Une déclaration faite alors qu’il exprimait ses regrets sur le refus turc de reconnaître le génocide dont les Arméniens ont été victimes en 1915. Autre tension, autres regrets : le président Chirac a appelé hier le Premier ministre Erdogan pour exprimer ses « regrets » face aux conséquences du vote la semaine dernière de la loi sur la négation de ce génocide. COCOTIERS SECOUÉS Un séisme de magnitude 6,6 a frappé hier soir à 19h30 l’archipel d’Hawaï, selon l’Institut national de Géophysique Américain (USGS). L’épicentre a été localisé à 246 kilomètres de la capitale de l’Etat, Honolulu. Malgré la violence de la secousse, aucune victime n’est à déplorer pour le moment. Seules quelques coupures, fractures et contusions ont été enregistrées. Par précaution, les autorités locales ont toutefois recommandé aux résidents de rester chez eux.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :