Direct Soir n°4 9 jun 2006
Direct Soir n°4 9 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de 9 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Carla Bruni la dame de coeur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Vendredi 9 juin 2006 10 MICKAEL KAPPELER/AFP L’ACTU MONDE Dernière minute Naufrage d’un boat-people Après les Iles Canaries, la Méditerranée. Un nouvel épisode du drame de l’immigration clandestine vient de se nouer dans les eaux européennes. Selon un bilan provisoire, trois personnes sont mortes ce matin, au large de Malte. Huit autres sont portées disparues. Le naufrage de leur bateau pourrait être dû à une surcharge de passagers. On ne connaît pas encore le pays d’origine de ces immigrés clandestins. ZARQAOUI/QUI PEUT LUI SUCCÉDER ? Al-Qaïda a perdu sa tête en Irak. Mais les attentats continuent. « Un pas supplémentaire vers la défaite du terrorisme en Irak », déclarait hier George Bush. Pour ajouter que le « terrorisme resterait un problème en Irak ». Pour une fois, le président américain est au diapason de l’opinion internationale. La disparition de son numéro un en Irak est un coup dur pour Al-Qaïda. D’abord, parce que l’organisation a toujours été dépendante de ses leaders charismatiques. L’ancien voyou de Jordanie en était l’un des meilleurs. Mais un coup dur aussi parce que les images, si simples, des bombes US qui font mouche, répondent à la terreur des attentats par une efficacité implacable de la technologie américaine. Ben Laden peut se sentir menacé. Dès lors, l’organisation islamiste ne peut pas Mikaël Guedj, Samuel Rousseau, Elsa Jirou ne pas réagir. Déjà, hier soir, 39 vies étaient fauchées en représailles à la mort de Zarqaoui. Demain, les attentats continueront sans doute, même moins bien organisés. Le Djihad ne peut s’arrêter, sa puissance ne réside pas dans les dégâts matériels mais plutôt dans sa capacité de nuire quoi qu’il arrive. Comme l’hydre, d’autres têtes pousseront. Pour Ben Laden, Zarqaoui n’était qu’un pion. Un parmi d’autres. Il en reste beaucoup à avancer sur l’échiquier de la guerre sainte et de la terreur mondiale. Hier,Donald Rumsfeld, secrétaire américain à la Défense, parlait d’une « victoire significative ». Il s’agissait d’une bataille. Les électeurs américains, eux, préféreraient que leurs troupes remportent la guerre. FOOT/OPÉRATION SÉCURITÉ Pendant un mois, 12 villes allemandes accueillent 64 matchs. L’événement est placé sous très haute surveillance. Des avions Awacs de l’Otan sillonnent le ciel, la police fédérale surveille les gares et les aéroports, les polices locales patrouillent en centre-ville. Le dispositif déployé en Allemagne est sans précédent. Objectif : neutraliser les hooligans, museler les néonazis, devancer les éventuels terroristes. Les 3,5 millions de visiteurs attendus viennent voir un spectacle.Tout doit être fait pour éviter les débordements. Au total, 250 000 policiers ont été mobilisés. Et les agents de sécurité privés sont visibles autour des stades ou des écrans géants. Pour compléter cette armada, l’armée est elle aussi sur le pied de guerre. 2 000 hommes sont chargés de fournir une assistance sanitaire, mais aussi d’assurer des secours en cas d’attaque chimique ou biologique. Si un attentat avait lieu, des plans d’évacuation par voie aérienne ont été prévus. Mais assurer la sécurité d’un événement comme la Coupe du monde impose aussi de prévoir, d’anticiper. Pour cela, deux centres de police feront chaque jourune évaluation des risques. L’un s’occupe de la protection antiterroriste, l’autre des hooligans. Et si les supporters étrangers dérapent, 323 policiers venus de 13 pays européens sont là pour repérer les fauteurs de troubles. Le Mondial sera « sûr », affirme le ministre de l’Intérieur de Bavière, avant d’ajouter qu’une « portion de chance » serait la bienvenue… En clair ? Tout a été prévu, mais le risque zéro n’existe pas. K.MOHAMMED/AFP UPI/GAMMA M.ADNAN/AFP THAÏLANDE : ANNIVERSAIRE ROYAL Plus d’un million de Thaïlandais, tout de jaunes vêtus, se sont réunis dans la capitale, Bangkok, pour fêter le soixantième anniversaire du couronnement du roi Bhumibol. Celui-ci jouit d’une immense popularité, et le peuple le révère avec une dévotion quasi mystique. Les célébrations dureront jusqu’à jeudi, quand les couronnes du monde entier viendront célébrer la longévité du monarque. LA ROMANCE GALACTIQUE DES JAPONAIS KIMIMASA MAYAMA/REUTERS « Anata wo ashite-imasu ». C’est ainsi qu’on dit « je t’aime » au pays du Soleil levant. Désormais ce cri pourra aussi retentir dans l’espace. Une entreprise nippone proposera dans les prochains mois d’envoyer des lettres et d’autres petits objets en orbite. Les amoureux pourront suivre le trajet de leur étoile personnelle sur leur téléphone portable au moins pendant les deux premières années. Prix de cette bague de fiançailles stellaire : 690 000 euro. Quand on aime, on ne compte pas, surtout pour célébrer son amour au 7 e ciel. PARTOUT DANS LA RUE Au printemps, les manifestations fleurissent. Et pour une fois, ce n’est pas en France. Au Chili, les étudiants et les lycéens étaient un million, lundi, à réclamer la réforme du système éducatif. Un défilé qui a fini par dégénérer : 376 arrestations et 35 blessés. Demain, c’est Madrid qui verra défiler les mécontents. Des milliers de personnes vont protester contre la volonté du Premier ministre Zapatero de négocier avec l’organisation séparatiste basque, l’ETA. Ce défilé est organisé par l’Association des victimes du terrorisme. Le plus grand rassemblement du moment, le Coupe du monde de football devrait être, lui, privé de manif. Les néonazis allemands n’exprimeront pas leur soutien aux déclarations antisémites du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad. Ils en avaient pourtant l’intention. Mais la police leur a mis un carton rouge : la manifestation a été interdite. SAKCHAI LALIT/AP
s 1 Ol)érate11r N 1 en l ! urope. Ei.llelsal nest pas sev1emen1 la,.,. puissance se1ePllal



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :