Direct Soir n°398 10 sep 2008
Direct Soir n°398 10 sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°398 de 10 sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Meryl Streep éblouissante dans « Mamma Mia ! »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 TÉLÉVISION 22H40 HANDICAP DU PAUVRE ■ Le 29 mars dernier, près de 35000personnes handicapées sont venues de tout le pays à Paris pour manifester leur colère et réclamer le droit de « ne pas passer toute leur vie sous le seuil de pauvreté ». Une enquête sur « un scandale français » proposée par Tony Comiti. Cellule de crise, magazine. 21H00 LES ANNÉES BLAIR ■ Retour ce soir sur la carrière du plus jeune Premier ministre britannique du XX e siècle. Bousculant l’establishment, Tony Blair a marqué les esprits par sa longévité et ses contradictions. La gauche européenne l’a longtemps admiré pour sa capacité à conduire les réformes… La décennie Tony Blair, documentaire. Tony Comiti. Tony Blair. 20H50 20H40 EUROPE ET HÉRITAGE En haut : Sienne, en Italie. En bas : le palais de l’Alhambra, à Grenade (Espagne). 20H45 Une côte en or ■ La Côte d’Azur est une véritable plaque tournante pour les trafiquants en tout genre. Ce soir, Carole Rousseau et son équipe de journalistes revient sur la terre de toutes les convoitises qui attire des milliers de touristes français et étrangers chaque année. Retour sur les dessous d’une des régions les plus riches d’Europe. 90 minutes Enquêtes, magazine. Al’approche des Journées européennes du patrimoine, le magazine Des racines et des ailes propose pour son émission de rentrée un numéro inédit entièrement consacré à l’Europe médiévale. France3 nous emmène en voyage, en France et en Italie, en passant par l’Espagne. Nous irons de Provins à Sienne en Toscane, pour finir à Grenade, au cœur de l’Andalousie. La ville à l’architecture arabo-andalouse nous ouvrira notamment les portes de la somptueuse forteresse des sultans nasrides, l’Alhambra, construite en hauteur et visible de tous. La visite de la dernière maison de style purement arabe est également au programme. Le reportage d’Hélène Frandon rend à merveille l’esprit particulier de cette ville à l’héritage médiéval si riche, en particulier grâce à une parenthèse musicale mêlant luth arabe et guitare andalouse. Le reportage sur la ville de Sienne montre davantage la passion qui anime les habitants pour leur ville et ses traditions, comme les processions en tenue traditionnelle ou le célèbre Palio, course de chevaux sans règles ni limites. Ce retour vers le passé permet de se souvenir de ce qui fonde aujourd’hui le patrimoine européen. Des racines et des ailes, L’âge d’or de l’Europe médiévale, magazine. 20H50 RENTRÉES SENSIBLES Le 2 septembre, quelque 10 000 enseignants faisaient leurs débuts dans la profession. Dans la plupart des cas, ils démarraient dans des structures dites « sensibles ». A cette occasion, les équipes de 66 minutes ont enquêté dans un établissement de la région parisienne, pour suivre leurs premiers pas devant les élèves. 66 minutes, magazine. GETTY IMAGES Directsoir N°398/Mercredi 10 septembre 2008 Le producteur et animateur Michel Denisot souhaite organiser sur Canal+ une nuit spécial Tibet, en décembre, lorsque le dalaï-lama reviendra à Paris.ll y a quelques années, Michel Denisot lui avait déjà consacré un portrait. Source : Le nouvel observateur Un candidat dans le coup ■ Geoffroy Lemaroyer (Pierre Arditi), candidat à la présidence de la République, fait par hasard la rencontre de Mimi (Catherine Frot), joli brin de fille des quartiers populaires de Paris qui s’amuse régulièrement à enfreindre la loi. Sous le charme et suite à un malentendu, Geoffroy laisse croire à la belle et à son frère (Dominique Pinon) qu’il est un dangereux caïd et, pour ravir le cœur de Mimi, les aide à monter un coup… La petite Mimi, téléfilm. Pierre Arditi est Geoffroy Lemaroyer.
www.directsoir.net ZOOM SUR… L’égérie de Guerlain au visage enfantin a aussi la tête bien ancrée sur les épaules. Fortunée, amoureuse et jeune maman, elle n’oublie pourtant pas ses origines modestes. Retour sur le destin d’une étoile hors du commun. Le fabuleux destin de Natalia Vodianova Elle n’a rien de la subversive Kate Moss. Et pourtant, tout le monde s’arrache ce mannequin à la tête bien faite et aux idées bien arrêtées. Et que les petites filles continuent à rêver, puisque son destin a tout d’un conte de fées. Pour Louis Vuitton ou Calvin Klein, celle que l’on surnomme SuperNova a été photographiée par les plus grands, d’Annie Leibovitz à Mario Testino. Du haut de son 1,77m et de ses 26 ans, la jeune femme est un des mannequins les mieux payés au monde, selon le magazine Forbes. Née à 500 km de Moscou, Natalia Vodianova vendait encore il y a un peu plus de dix ans, des légumes sur le marché pour subvenir aux besoins de sa famille. Sa beauté délicate, sa moue et ses grands yeux bleus furent sa chance.A 17 ans, elle arrive à Paris pour faire du mannequinat. Vite repérée, l’adolescente fait le tour de la planète jusqu’à sa rencontre avec Justin Portman, richissime héritier anglais qui devient son mari en 2002. Trois enfants plus tard, elle n’a pas oublié. « Je sais la valeur des choses.Aujourd’hui, je vis dans la richesse, mais pour rien au monde je ne perdrais ma dignité si je devais tout perdre. La belle top model russe Natalia Vodianova, 26 ans, trois enfants et… richissime. Je sais maintenant ce que signifie le bonheur, comment le trouver », expliquait-elle récemment au Figaro Madame. Et c’est pourquoi, loin de s’ennuyer dans son luxueux manoir anglais, la jeune mère de famille est aujourd’hui à la tête de la Fondation Naked Heart (www.nakedheart.org). Et, de ville en ville, elle permet l’installation de lieux ludiques pour les enfants défavorisés de Russie. De fée, la jeune maman a su se convertir en bienveillante marraine. SOEREN STACHE/EPA/SIPA CONCERT Barbra Streisand donne sa voix à Obama Je me suis battue, ma vie n’est pas un cadeau du ciel. J’ai attendu et su ce que je voulais. Ma fragilité ? C’est aller jusqu’au bout de mes forces. Natalia Vodianova, Le Figaro Madame, septembre 2008. ■ La grande Barbra Streisand, pourtant rare sur scène comme en témoigne la ruée sur les billetteries lors de ses apparitions, a décidé de mettre sa voix au service de Barack Obama. Le 16 septembre, elle donnera dans un hôtel chic de Beverly Hills (Californie), un concert très privé en faveur du candidat démocrate. Prix de la place : 2500 dollars. Et pour les plus généreux, un dîner à 28500 dollars précédera le concert. A l’origine de ce happening, les grands manitous d’Hollywood, Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et David Geffen. DOMMAGE Charles Aznavour ne pourra pas se rendre en Arménie ■ Le célèbre chanteur français d’origine arménienne, invité samedi à Erevan pour assister au match de football historique entre la Turquie et l’Arménie, scellant une amorce de réconciliation entre les frères ennemis, a regretté de ne pouvoir s’y rendre. Pris d’un violent mal de dos, il a tout de même écrit au président arménien pour lui dire combien il encourageait ce rapprochement. F. ARANDA/CAMERAPRESS/GAMMA/EYEDEA PRESSE Bon anniversaire KARL LAGERFELD Né en 1933, le plus célèbre des couturiers fête aujourd’hui ses 75 ans. Après avoir passé vingt ans à la tête de la maison Chloé, c’est en 1983 chez Chanel qu’il acquiert ses lettres de noblesse dans la mode. En 2004, il crée une collection de trente vêtements pour la griffe H&M, qui s’écouleront en quelques heures seulement, dans certaines boutiques. KarlLagerfeld a également participé à la création de costumes pour le cinéma. On lui doit notamment les tenues extravagantes de Talons aiguilles réalisé par PedroAlmodóvar en 1992. Cette année, il participe à la campagne publicitaire pour la sécurité routière sur le port obligatoire du gilet jaune. OUF ! V.I.P. 19 On a retrouvé la bague de Bianca ■ Bianca Jagger, l’ex-femme du leader des Rolling Stones, peut respirer : on a retrouvé la bague d’une valeur de 200000 euros qu’elle avait égarée lors du festival de Salzbourg (Autriche), le 22 août dernier. Le bijou avait été ramassé par un badaud, qui l’avait confondu avec un porte-clés, et l’avait offert à un proche. L’honnête homme sera récompensé par 5% de la valeur du bien, soit tout de même 10000 euros ! ANILTON/STARFACE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :