Direct Soir n°391 1er sep 2008
Direct Soir n°391 1er sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°391 de 1er sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : John McCain un parcours américain

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Dop LES PRODUITS La course en tête En 1933, L’Oréal met au point le shampooing Dopal. D’abord réservé aux professionnels, il devient ensuite, sous le nom de Dop, le premier shampooing de grande consommation. Les Français sont alors convertis à l’hygiène des cheveux. Depuis, la marque continue, avec succès, de les fidéliser. C’est en observant les lainiers laver la laine avec des sulfates d’alcool gras que le fondateur de L’Oréal, Eugène Schueller, imagine un shampooing sans savon à base de sulfates d’alcoyl d’origine naturelle. Il ne reste désormais qu’à convaincre les Français de se laver les cheveux. Une tâche ardue puisque dans les années 1930, ils ne sont que trois sur dix à le faire une fois par an. Eugène Schueller semble pourtant décidé à les sensibiliser à l’hygiène corporelle. « Dites aux gens qu’ils sont dégoûtants, qu’ils ne sentent pas bon et qu’ils ne sont pas beaux », ce sont les termes lancés par le fondateur de L’Oréal à ses publicitaires afin de promouvoir son nouveau produit. Mais les mauvaises habitudes sont parfois tenaces et pour pousser les adultes à se laver la tête, Dop décide de séduire les plus jeunes pour pousser les plus grands à l’acte d’achat. QUAND LES ENFANTS ÉDUQUENT LES PARENTS En 1952, en partenariat avec L’Oréal « La journée des enfants propres » est créée dans les écoles. A cette occasion, les ins- Un peu d’histoire COLL. PERRIN/KHARBINE-TAPABOR tituteurs expliquent au tableau noir la nécessité d’être propre. La séquence éducative est suivie d’un temps plus ludique avec l’organisation de manifestations comme le « concours de mousse », le « jeu de la toilette », qui se déroulent après l’école dans les salles de spectacles. Toujours à destination des enfants, les fameux berlingots débarquent la même année. Dessiné par le plasticien Victor Vasarely, le packaging est réalisé en 1952 par Roland de La Poype. Conçu à l’origine pour servir d’échantillon, ce produit nomade continuera d’être fabriqué pendant plus de 25ans grâce aux réclamations persistantes du petit « Rodolphe » (« Moi, je veux un berlingot »), entendues aussi bien à la radio que sur les écrans de cinéma. Ce petit garçon sera le symbole de la marque de 1952 à 1957. Une fois les petits conquis, c’est toute la famille qui va confier ses cheveux à Dop. La marque lance d’ailleurs en 1970 le Dop familial. COMMENT SE FAIRE MOUSSER Au-delà de cet intérêt soudain des Français pour les soins capillaires, Dop doit une Des shampooings pour toute la famille. L’invention du shampooing ■ Si l’argile, le henné, le blanc d’œuf étaient utilisés pour laver le cuir chevelu des hommes, le mot « shampoo » n’apparaît qu’en 1762 en Angleterre. Issu du mot hindi « champo », « huiler, masser les muscles », ce terme est luimême dérivé du mot sanskrit « champna », désignant la fleur du Michelia champaca, traditionnellement utilisée pour préparer des huiles odorantes pour partie de sa réussite à sa communication. C’est en effet la première marque à s’afficher sur les autobus parisiens. Mais c’est surtout par le biais de la radio, média le plus populaire de l’époque, que Dop asseoit sa popularité. En sponsorisant trois émissions hebdomadaires et une quotidienne sur Radio Luxembourg, Dop gagne sa notoriété auprès des Luxembourgeois, d’une grande majorité de Français mais aussi de Belges. Parmi ces programmes, le Radio-Circus offre en première partie un spectacle de cirque suivi du crochet radiophonique du célèbre animateur Zappy Max, le pseudonyme de Max Doucet. Le public plébiscite alors le meilleur chanteur d’un « Dop, Dop, cheveux. En Angleterre, c’est un certain Sake Dean Mahomedqui introduit le shampooing et le service qui y est associé en créant à Brighton un bain shampouinant dans lequel il propose des traitements indiens et massages thérapeutiques. Il sera d’ailleurs nommé chirurgien shampouineur de George IV et de son successeur, Guillaume IV. C’est Kasey Hebert qui est considéré comme Directsoir N°391/Lundi 1 er septembre 2008 Plus de 50000 flacons vendus chaque jour en 2007. Dop, il est adopté par Dop » contre des cris – « Allez donc vous faire laver la tête, avec Dop, c’est toujours un plaisir » – adressés aux candidats perdants. C’est ainsi que de 1948 à 1957 le Radio-Circus sillonne la France en lui faisant chanter à tue-tête les produits Dop. Entre-temps, la marque participe à l’aventure d’Europe 1, qui émet depuis le 1 er janvier 1955. Là encore, Dop sponsorise plusieurs émissions. le premier fabricant connu de shampooing. Son produit était constitué de paillettes de savon mêlées à des plantes. Il faut ensuite attendre les années 1930 pour voir apparaître le shampooing moderne tel que nous l’utilisons aujourd’hui. Synthétique et non savonneux, c’est avec cette formule que la population s’initie au lavage régulier des cheveux. PHOTOS : DOP
www.directsoir.net DE LA TÊTE AUX PIEDS Novatrice dans sa communication, la marque l’est aussi avec ses produits. Depuis sa création, elle n’a de cesse de renouveler son offre. Secs, frisés, gras, colorés… Dop répond à tous les types de cheveux et à tous les âges. Après s’être tournée largement vers les adultes, en 1993, la marque s’offre une deuxième jeunesse avec la création des P’tit Dop et de leur célèbre slogan « Ne pique pas les yeux, évite les nœuds », suivi en 2005 du shampooing mousse. Dop s’est diversifié dans d’autres produits, toujours liés à Shampooings Soins capillaires Gels douche Gels coiffants P’tit Dop (shampooings + gels douche) Source : Iri Census 2007. 0,565 3,7 Dop s’est diversifié dans d’autres produits, toujours liés à l’hygiène corporelle. Rodolphe, égérie de la marque dans les années 1950. Campagne dans les écoles primaires : affiche de Savignac, 1952. l’hygiène corporelle. Après le lavage des cheveux, la marque se soucie de la coiffure en lançant en 1985 Vivelle, qui deviendra dix ans plus tard Vivelle Dop. En 1998, c’est la peau qui est chouchoutée avec le lancement des gels douche. Cette année, pour parfaire son expertise dans le domaine des soins capillaires, Dop s’est lancé dans la vente d’après-shampooings avec quatre parfums différents. Si le marché des shampooings et des soins capillaires est l’un des plus disputés aujourd’hui, à bientôt 75 ans, Dop n’a pas pris un cheveu blanc. VENTES DES PRODUITS DOP EN FRANCE EN 2007 11,3 11 15 en millions 0 5 10 15 LA SAGA DE L’ÉCONOMIE 9 PHOTOS : DOP MIXA BEBE LA GAMME L’ORÉAL GARNIER Pour raviver les cheveux Produits de la gamme Fructis. ELSÈVE Des soins sur mesure ■ Marque vedette de L’Oréal, Elsève est lancée en 1972. Depuis sa création, elle a multiplié les formules adaptées aux problèmes capillaires – Elsève Nutri-Céramide, Color Vive, Elsève Antipelliculaire au sélénium actif… Depuis 1997, parmi toutes les marques du groupe L’Oréal, c’est Elsève qui bénéficie du célèbre slogan publicitaire « Parce que je le vaux bien ». KÉRASTASE L’expert du cheveu ■ Créée en 1964, la marque Kérastase est aujourd’hui présente dans plus de 45 pays. Bénéficiant des laboratoires de Recherche avancée de L’Oréal, ses produits sont mis au service des professionnels du conseil coiffure. GARNIER La marque vedette de L’Oréal. ■ Créée en 1904 par Alfred Amour Garnier, inventeur d’une lotion capillaire aux extraits de plantes, la marque est rachetée par le groupe L’Oréal en 1965. Connue en France pour ses produits (shampooings, aprèsshampooings, soins…) Ultra Doux et Fructis, les colorations Belle Color ainsi que les soins Ambre Solaire, Garnier a rapidement conquis l’Europe avant de se tourner en 2000 vers les Etats-Unis, l’Amérique latine et l’Asie. Un développement qui lui a permis l’an dernier de réaliser un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros en 2007. MIXA Pour les tout-petits ■ Créée en 1969, la marque Mixa est, comme Dop, distribuée par Lascad (groupe L’Oréal). Destinée à l’origine à l’univers bébé-maman, Mixa a peu à peu investi d’autres segments du marché avec, entre autres, le lancement, en 1997, de Mixa Intensif peaux sèches. Depuis 1998, chaque nouveau produit est vanté par Estelle Lefébure, égérie de la marque. Si aujourd’hui Mixa est devenu un soin familial, le marché des tout-petits reste son principal atout. Un shampooing spécialement conçu pour les enfants. KERASTASE Une marque au service des professionnels. L’OREAL PARIS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :