Direct Soir n°383 4 jui 2008
Direct Soir n°383 4 jui 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°383 de 4 jui 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 1,3 Mo

  • Dans ce numéro : Nelson Mandela symbole de la Paix

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 LE IN FESTIVAL D’AVIGNON Avignon : pont des arts et de la création Depuis sa création en 1947 par Jean Vilar, le Festival d’Avignon a vu sa cote de popularité grimper en flèche. Pour sa 62 e édition, il réserve encore des surprises. Valérie Dréville et Romeo Castellucci, artistes associés cette année au festival. De l’œuvre d’un homme (Jean Vilar) défendant un théâtre pour tous, soutenu à l’époque par Jeanne Moreau, Gérard Philipe, Daniel Sorano, le Festival d’Avignon est devenu l’étendard d’un art du spectacle pluriel et de metteurs en scène artistiquement engagés. Cette année encore, sous la direction d’Hortense Archambault et de Vincent Baudriller, la cité des Papes offre un certain regard sur la création actuelle en invitant deux artistes associés : Valérie Dréville et Romeo Castellucci. L’une est la première actrice associée au festival et signe avec quatre comparses la mise en scène de Partage de midi de Paul Claudel ; l’autre est concepteur de spectacles, amateur d’éléments sonores et visuels, créateur de polémiques – de quoi rappeler que le Festival d’Avignon fut à l’origine un lieu d’effervescence suscitant ferveur et passion – On a noté… AVIGNON À VITRY et présentera trois spectacles librement inspirés de la Divine comédie de Dante. Mêlant textes contemporains et classiques du répertoire, le festival explore ainsi l’âme humaine. Pour preuve, les créations de Jan Fabre – un solo de danse sur la passion humaine – ou l’adaptation d’Ordet par Arthur Nauzyciel et Marie Darrieussecq. La programmation ne se départira pas d’un regard politique. « Le théâtre reste un îlot qui résiste », explique Hortense Archambault. Ainsi, Stanislas Nordey et son Das System explorent à travers le cas de la guerre en Irak la frénésie du système politique et médiatique ; quant à Thomas Ostermeier, il met à nu, grâce à Hamlet, les doutes de l’homme face aux règles parfois dissonantes du pouvoir. De quoi aiguiser l’esprit critique. Du 4 au 26 juillet (04 90 27 66 50). www.festival-avignon.com ■ Filez à la gare, mais ne montez surtout pas dans un train, c’est sur le quai que ça se passe. Depuis dix ans, le festival Nous n’irons pas à Avignon investit le hall de l’ancienne gare de fret de la SNCF de Vitry-sur-Seine (94) et propose à de jeunes troupes de présenter leur travail loin du sacro-saint Festival d’Avignon. Cette édition anniversaire convoque les artistes de la première heure et des compagnies en devenir. Organisée en quatre sessions, la programmation hebdomadaire mélange spectacle pour le jeune public, théâtre, danse et propositions « hors format ». Ce soir, découvrez par exemple la pièce Notre pain quotidien de la compagnieC.O.C. Nous n’irons pas à Avignon, jusqu’au 27 juillet. Gare au Théâtre, 13, rue Pierre-Sémard, Vitry-sur-Seine (94), www.gareautheatre.com. P.POIRIER/CIT’EN SCENE FOCUS SUR DEUX CRÉATIONS Danse de robots au palais des Papes ■ Entre Philippe Katerine, dandy pop rigolo, et Mathilde Monnier, chorégraphe aventurière et habituée d’Avignon, il ne pouvait y avoir qu’une évidente collaboration. Ces deux touche-à-tout aux tempéraments défricheurs proposent du 24 au 26 juillet, au palais des Papes à Avignon, le spectacle 2008 Vallée, qui n’est ni tout à fait un concert, ni exactement un spectacle de danse, mais tout cela à la fois. Seule certitude, il s’agit d’un travail de digressions autour de Robots après tout, dernier album de Katerine, Mathilde Monnier jouant son alter ego dansant. 2008 Vallée, du 24 au 26 juillet, 22h. Cour d’honneur du palais des Papes, Avignon. DR Anthropologie et tremblements ■ Après Au monde, Les marchands et Le Petit Chaperon rouge, Joël Pommerat présente son diptyque Je tremble. L’auteur et metteur en scène tente une exploration politique et poétique des problématiques sociales contemporaines à l’échelle de l’individu, entre rage de vivre, violence et solitude. « Pour en arriver au vrai, je passe par l’illusion », explique-t-il. Au travers de saynètes présentées dans le cadre d’un music-hall tragicomique, il mélange le spectaculaire à l’intime, le tragique au divertissement, la fiction au réel. Je tremble (1 et 2), de Joël Pommerat, du 19 au 26 juillet, dans le cadre du Festival d’Avignon (04 90 14 14 14). P.GELY/AGENCE BERNAND Directsoir N°383/Vendredi 4 juillet 2008 LE OFF La sélection « Ils sont venus, ils sont tous là » chante Aznavour dans La mamma. Cela pourrait être la devise du festival Off, qui rassemble plus de 800 compagnies. ■ Les incontournables• Brassens, Brel, Ferré ou l’interview, d’Aurore Ly.• Le one-man show d’Eric Antoine l’illusionniste.• La flûte enchantée, mise en scène de Jean-Hervé Appéré. ■ Les classiques• Les justes, de Camus par Diastème.• 12 hommes en colère, de Reginald Rose. ■ Les talents qui montent• 5 filles couleur pêche, d’Alan Ball, adaptation d’Anny Romand et Yvon Marciano.• Camille Chamoux attaque, one-woman show. ■ Les pièces engagées• Kids ou paroles d’enfants dans la guerre, de Fabrice Melquiot, mise en scène de Philippe Lejour.• Résister, c’est exister, de François Bourcier. ■ Les adaptations• Dialogue avec mon jardinier : après le roman puis le long métrage, la pièce, adaptée par Sylvie Leveillard.• Les combustibles, d’Amélie Nothomb, mise en scène de Gilles Droulez. En prime, pour mieux connaître ce festival alternatif, une série de débats, dans la cour de l’hôtel des Monnaies, offre des clés de réflexion quant à l’avenir du Off et par extension de la création artistique. Festival d’Avignon, le Off, du 10 juillet au 2 août. www.avignonleoff.com
. :.. -.. 1.. ! 1 t).:/t ;'Il9 J/.•, t.._. 11.-• a lb',.,.,. tr4""" rw



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :