Direct Soir n°38 12 oct 2006
Direct Soir n°38 12 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de 12 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : François Bayrou, balle au centre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Jeudi 12 octobre 2006 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW SHAN SA Une Chinoise à Paris La plus française des Chinoises commente son nouveau roman, « Alexandre et Alestria » (éd. Albin Michel), parle de la Chine d’aujourd’hui et du rôle des femmes dans la société. Comment vous définissez-vous ? Je suis une combattante et un poète. Mon histoire commence dans un monde atomisé par la révolution culturelle chinoise. En 1990, après Tien An Men, j’ai eu peur d’une seconde révolution culturelle. J’ai quitté la Chine pour rejoindre mon père en France, un pays qui représentait un idéal pour moi : la synthèse du beau, de l’harmonie et de la culture. Aujourd’hui, je suis une Chinoise française, mais on pourrait dire également le contraire. Votre regard sur la Chine actuelle ? C’est un pays schizophrène : d’un côté, une minorité élevée dans le culte frénétique du succès avec pour devise argent, gloire et beauté, c’est Shanghai. De l’autre, une immense majorité de faibles, dont on sait déjà qu’ils ne pourront réussir. Leur destin est celui des feuilles mortes. Les autorités ont l’ambition de faire de la Chine la première puissance mondiale, mais pour atteindre cet objectif, elles devront intégrer les laisséspour-compte. L’ambition de la Chine, aujourd’hui, c’est le leadership mondial ? Au 19 e et 20 e siècles, la Chine a été victime de vexations de la part des puissances occidentales et du Japon, interrompues par la parenthèse communiste. Aujourd’hui, Repères ANDERSEN/SIPA avec son ouverture violente au capitalisme et à la technologie, la Chine est un pays nouveau et ultramoderne. Cette nouveauté donne un dynamisme et une confiance au peuple chinois qui se conçoit comme le maître d’un monde nouveau. Un monde nouveau, c’était aussi le projet d’Alexandre le Grand, l’un des protagonistes de votre nouveau roman ? Alexandre, c’est le conquérant de l’Orient. Il a cassé un monde ancien où la hiérarchie sociale était établie. C’est surtout le premier homme d’Etat à avoir promu l’égalité des talents, des races et des hommes. A mon sens, l’égalité est le principe politique majeur du 21 e siècle. Ce conquérant préfigure les hommes d’Etat de notre nouveau siècle. Le mythe d’Alexandre le Grand a été trop longtemps terni par son homosexualité. Aujourd’hui, je me suis fixé comme mission de le réhabiliter. Et pourtant, Alexandre épouse Alestria dans votre roman… Oui, Alestria est une légende et un parfum de scandale. C’est la reine des Amazones et le symbole de la femme émancipée. Ambitieuse et pourtant tellement femme. « Ambitieuse et femme », c’est votre auto-portrait ? M. DANIAU/AFP P.MATSAS/OPALE Je ne sais pas, mais en tout cas, dans mes romans, j’essaie d’expliquer que nos différences font notre richesse. J’aimerais que chacun accepte ses propres différences et qu’il se rappelle du « connais-toi, toi-même », d’Aristote. Vous avez participé au Women’s forum, ce week-end à Deauville. Un événement important ? Oui. Les femmes s’aperçoivent que tout en gagnant leur indépendance, elles peuvent désormais assumer plus de responsabilités. Arrivée en France Première consécration Son combat Après avoir vécu les événements de Tien An Men, Shan Sa quitte son pays pour rejoindre son père à Paris, en 1990. Elle décide de retrouver la sérénité dans cette France dont elle avait toujours rêvé. PROPOS RECUEILLIS PAR VÉRONIQUE FORGE ET GUILLAUME KLOSSA REPÈRE ● Shan Sa est aussi peintre. Elle prépare deux expositions : une à Tokyo sur ses encres, prévue pour l’automne 2007, l’autre à New York, à l’horizon 2008, où l’artiste dévoilera ses huiles. La jeune romancière reçoit le prix Goncourt des lycéens, avec son roman La joueuse de go. Le succès est porté par les critiques littéraires de l’année 2001. DR J’y ai croisé des femmes épanouies tant dans leur vie professionnelle que privée. Et j’ai ressenti, chez elles, une envie de changer le monde, mais sans l’agressivité d’il y a 30 ans, où tout était à faire. Aujourd’hui, le « leadership au féminin » cela signifie gérer un groupe d’hommes et de femmes, tout en conservant sa sensibilité, ses valeurs et son sens des responsabilités. Avez-vous déjà le sujet de votre prochain livre ? Je suis en train de réviser ma physique quantique pour un livre de science-fiction. La thèse du livre est que l’infiniment grand et l’infiniment petit obéissent à la même règle. L’histoire se situe à des millions d’années de nous. Je n’en dirai pas plus... Après Impératrice et Les conspirateurs, Shan Sa décide de suivre les pas d’Alexandre le Grand avec son nouveau roman. Alexandre et Alestria revisite le mythe du héros.
ENREGISTREMENT LIBRE-SERVICE SHOPPING 1 MINUTE 45 MINUTES EMBARQUEMENT A L'HEURE LA SATISFACTION DU PASSAGER commence ici IER vous offre la meilleure solution d’enregistrement multi-compagnies en libre-service, compatible avec les applications des compagnies aériennes et les systèmes déployés en aéroport. Comme les plus grands aéroports, bénéficiez de nos solutions, savoir-faire et services 24 h/24. Contactez-nous, nous nous engageons à vous fournir les technologies qui garantiront la satisfaction de vos passagers. www.ier.fr IER 978 KIOSK aressy.com - 09/06 - 2889 - Photo : Getty Images/Bernard Van Berg



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :