Direct Soir n°379 30 jun 2008
Direct Soir n°379 30 jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°379 de 30 jun 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Ségolène Royal une stratégie de conquête

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 SPORTS RENCONTRE C’est l’histoire d’un homme né en 1944 aux Etats-Unis de parents noirs, esclaves dans les champs de coton texans, qui a décidé un jour de prendre position. Par un geste, digne et silencieux, un poing ganté levé vers le ciel, Tommie Smith, champion olympique du 200m, sacré à Mexico en 1968, a changé le regard du monde. Directsoir N°379/Lundi 30 juin 2008 J. GENSHEIMER/ABACA 1968 : Tommie Smith se souvient Tommie Smith et John Carlos, gant noir et main levée, médailles d’or et de bronze dans le 200 m au JO de 1968 à Mexico. Quand j’étais étudiant, j’ai créé avec des amis une organisation qui s’appelait le PODH (projet olympique pour les droits de l’homme), dont je suis devenu naturellement le porteparole, étant athlète et disposant d’une visibilité à portée internationale. Le but de cette organisation consistait à soulever tous les problèmes d’ordre racial, social, liés à la condition des Américains noirs, entre autres. Notre association prônait simplement l’égalité. Pendant plus d’un an avant HAMILTON/REA FOOTBALL Le Mans : concession du nouveau stade pour Vinci ■ Le groupe de BTP Vinci a signé vendredi le contrat de concession du prochain stade du Mans pour une somme de 100 millions d’euros. D’une durée de 35 ans, cette concession portera notamment sur la conception, le financement, la construction et l’entretien de cette enceinte de 25000 places baptisée « MMArena », qui verra le jour en 2010, et où évoluera notamment le MUC 72, club de football de Ligue 1. les JO, nous nous sommes réunis afin de réfléchir ensemble à l’action à mener. Le boycottage ? L’idée fut abordée. Mais étant donné le mal que je m’étais donné pour en arriver là, nous avons opté pour une autre solution. Laquelle ? Nous n’en savions rien. Je n’avais qu’une certitude, c’est que l’option choisie passerait forcément par un sacrifice. Le mien.Arrivé à Mexico, la veille de la course, je ne sais toujours pas quoi faire pour exprimer nos convictions. Je sais seulement que l’action doit être visible, CYCLISME Michael Rasmussen fixé demain ■ Exclu du dernier Tour de France dont il portait pourtant le maillot jaune, et licencié par son équipe d’alors, la Rabobank, après avoir menti sur son emploi du temps et manqué différents contrôles inopinés, Michael Rasmussen devrait être fixé aujourd’hui sur sa sanction. D’après la règle de l’UCI, qui sanctionne à partir de trois défauts de localisation ou contrôles manqués dans une période de 18 mois, le coureur danois, actuellement sans équipe, encourt une suspension de deux ans. respectueuse et silencieuse, comme toutes les entreprises de Martin Luther King, que j’avais entendu en 1963 en Géorgie, et qui fut mon modèle durant toute mon existence. En prenant le départ du 200m, je veux gagner la course non pas pour le titre, mais pour avoir l’occasion de faire un geste fort. C’est cette motivation qui m’envoie sur la plus haute marche du podium. Quelques minutes avant de gravir l’estrade, je patiente avec l’Australien Peter Norman, médaillé d’argent, et mon compatriote FOOTBALL Apprendre à dribbler avec des grands ■ Avec Feintes et dribbles de Soccer Kings, toutes les techniques de dribbles et de mouvement pour effacer les adversaires n’auront plus de secret pour les amateurs du ballon rond. Ruud Bos et Nelson de Kok dévoilent toutes leurs astuces. Feintes et dribbles, volume 1, de Soccer Kings, 15 euros. DR BETTMANN/CORBIS américain John Carlos, troisième. C’est en voyant une paire de gants noirs dépasser de mon sac que je sais : lever mon poing ganté en signe de puissance, la tête baissée pour prier, et sans chaussures, symbole de la pauvreté des Noirs américains. Je vais immédiatement voir John Carlos, auquel j’explique ma démarche. « Fais ce qu’il te semble bon », me répond-il. Je lui explique que je ne mettrais qu’un seul gant, et lui demande s’il veut porter l’autre, sans lui dire de faire ce que j’allais accomplir. John prend le gant, au moment où nous nous avançons vers le podium. Lorsque je brandis mon poing vers le ciel, j’ignore si John fait comme moi, puisque je suis devant lui. Ce n’est qu’après que je vois les images. Et si nous ne levons pas la même main, c’est parce que les gants sont issus de la même paire ! Pendant l’hymne américain, je suis en prière, seul, replié sur moi-même. Mais après, je suis obligé de me tourner vers le public. Je réalise subitement la portée de mon geste silencieux. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Je viens de faire ce que personne ne veut voir. Je sais que je vais avoir de gros problèmes ! Et ils arrivent très vite. Instantanément, je suis rejeté par le Comité international olympique, dont le président, Avery Brundage, est américain ! Je rentre chez moi, au Texas, en sachant que ma vie d’athlète est derrière moi. Je viens d’avoir 24 ans. Les menaces de mort inondent ma boîte aux lettres, mais jamais je n’ai regretté mon geste. Il aura, à son niveau, changé le monde. » FOOTBALL Paris banlieue sud, enfin un deuxième club parisien ? ■ L’association Paris banlieue sud, fondée par trois jeunes passionnés de footballayant grandi dans le sud de la région parisienne, envisage de récupérer un club de division d’honneur ou de championnat de France amateur et d’en faire à terme le deuxième club de la capitale. Club qui ne peut voir le jour qu’avec la participation de 3000 à 10000 cotisants, qui deviendraient alors décisionnaires, notamment dans le choix des dirigeants, à l’image de ce qui se fait au Real Madrid avec le système des socios. www.parisbanlieuesud.com
www.directsoir.net EURO 2008 Viva España ! Quarante-quatre ans après son dernier sacre continental, l’Espagne s’est adjugée, hier soir à Vienne, la Coupe d’Europe des nations face à l’Allemagne (1-0) sur un but de Fernando Torres. Campeón ! Campeón ! » (Champion ! Champion !). La joie a envahi l’Espagne hier soir après la victoire de la sélection nationale, à Vienne, en finale de la Coupe d’Europe des nations face à l’Allemagne. Après 44 ans d’attente, la Roja a enfin réussi à décrocher le titre continental : « Je vis un grand moment. Tout est à l’intérieur. Je suis plein d’émotions […] C’est un jour heureux pour l’Espagne », confiait Luis Aragonés, le sélectionneur espagnol, après la victoire. Peu en vue depuis le début du tournoi, Fernando Torres a profité d’un magnifique service en profondeur de Xavi pour inscrire le but de la victoire pour l’Espagne (33 e). La performance du « Kid » de Liverpool, ajoutée aux exploits de David LE CHIFFRE 16’54 » 98 ■ C’EST LE TEMPS réalisé hier par Laure Manaudou sur 1500 m nage libre, lors de la quatrième journée des championnats d’Ecosse. Si la triple championne du monde s’est imposée logiquement, la Française n’a pas beaucoup convaincu, avec ce temps loin de son record de France, établi il y a deux ans avec 16’03 » 01. ATHLÉTISME Tyson Gay frappe un grand coup ■ Cette nuit, à l’occasion des sélections américaines pour les Jeux olympiques à Eugene (Oregon), le sprinteur américain Tyson Gay s’est imposé en finale du 100 men un temps record : 9 » 77, réalisant la quatrième performance mondiale de tous les temps, à cinq centièmes du record mondial, établi le 31 mai par le Jamaïquain Usain Bolt (9 » 72). Villa, meilleur buteur de l’Euro (quatre buts), démontre la pertinence des choix d’Aragonés. Très critiqué au début de la compétition, notamment après avoir écarté l’emblématique Raúl, le technicien quitte aujourd’hui son poste de sélectionneur la tête haute. Il aura surtout réussi à créer un jeu collectif d’une efficacité redoutable, porté par une jeune génération qui possède encore de belles années devant elle. « Le meilleur est à venir. Maintenant, il faut aller gagner la Coupe du monde », promettait hier soir le chef du gouvernement, José Luis Rodríguez Zapatero. Ce soir, il s’agira déjà de fêter ce titre de champion d’Europe. L’équipe d’Espagne est attendue à 19h30 à l’aéroport de Madrid, où un accueil triomphal devrait lui être réservé. Le sprinteur américain Tyson Gay. B. STEWART/AFP G. HERSHORN/REUTERS J.-M. HERVIO/FLASH PRESS SPORTS Fernando Torres, qui a marqué hier le but de la victoire contre l’Allemagne. TENNIS/WIMBLEDON Gasquet et Clément visent une place en quarts Richard Gasquet. ■ La deuxième semaine du tournoi de Wimbledon débute aujourd’hui avec les huitièmes de finales, où deux derniers L’EXPLOIT F. MORI/AP A. DENNIS/AFP 13 Français encore en lice tenteront d’arracher une place pour les quarts de finale, après le traditionnel repos dominical. Richard Gasquet affronte la nouvelle idole locale, le Britannique Andy Murray, sur le Centre Court. Après deux derniers matchs sans avoir rencontré trop de difficultés face à ses compatriotes Sébastien Grosjean et Gilles Simon, les choses sérieuses vont donc débuter pour le demi-finaliste de l’édition 2007, de retour en forme après une période difficile. Arnaud Clément, également à la peine en 2008, rencontre quant à lui le Croate Marin Cilic, tombeur au tour précédent d’un autre Français, Paul-Henri Mathieu. PABLO LARRAZABAL ■ Le jeune golfeur de 25 ans a réussi l’exploit, hier à Saint-Quentin-en- Yvelines, de remporter l’Open de France, devenant le septième vainqueur espagnol de l’épreuve. Sur le parcours de l’Albatros, il a rendu une carte de 269 (15 sous le par) devant l’Ecossais Colin Montgomerie (– 11) et le Danois Soren Hansen (– 10). Le premier Français, Thomas Levet, a fini trentième (– 1).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :