Direct Soir n°377 26 jun 2008
Direct Soir n°377 26 jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°377 de 26 jun 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Xavier Bertrand : « Le dialogue social est plus fort que tout »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 SUCCESS STORIES VIRGIN L’infatigable Branson Des disques à la radio, des trains aux téléphones portables, des cartes de crédit à la compagnie aérienne, du cola aux voyages dans l’espace, Virgin est l’un des groupes britanniques les plus innovants dans le monde. A la tête de cet empire de plus de 200 entreprises, l’emblématique et charismatique Sir Richard Branson. Agé d’à peine seize ans, Richard Branson crée Student Magazine, magazine culturel étudiant qui milite notamment contre la guerre au Vietnam. Grâce à la parution d’encarts publicitaires dans son journal, le jeune homme développe la vente de disques par correspondance à moitié prix, dès 1970. Une grève dans les services de la Poste britannique vient contrarier ses projets de développement. Richard Branson a l’idée de demander à un propriétaire de magasins de chaussures de lui louer ses locaux, afin de sédentariser son activité. A force de persévérance et de détermination, il réussit à ouvrir la première boutique Virgin à Londres sur la prestigieuse Oxford Street. « En très peu de temps, nous avons ouvert une boutique dans presque toutes les grandes villes d’Angleterre. Et je n’avais pas encore vingt ans », révèle-t-il dans son livre Ma petite philosophie connaît pas la crise : Les leçons de la vie (éd. Scali). A la question : « Le nom « Virgin » est-il une référence aux îles Vierges ? », l’entrepreneur longtemps surnommé « le hippie des affaires » répond : « Non. J’ai choisi Virgin parce que nous En savoir plus J. VEYSEY/CAMERAPRESS/GAMMA/EYEDEA PRESSE étions vierges dans le monde des affaires ». Rassemblant ses économies et soutenu par sa mère, Richard Branson acquiert un manoir près d’Oxford, qu’il aménage avec son meilleur ami Nik Powell en studio d’enregistrement en 1972. L’année suivante, le label Virgin et la maison d’édition musicale pour le Royaume-Uni voient le jour. L’artiste Mike Oldfield signe Tubular Bells (1973) avec Virgin Records et assure la pérennité de l’entreprise. Choisi pour la bande originale du film L’exorciste, le titre cartonne. Plus de dix millions d’exemplaires s’écoulent en une décennie. Phil Collins, Culture Club, les Sex Pistols sont autant d’artistes phares des années 1980 à avoir également collaboré avec Virgin. L’APOGÉE DES VIRGIN MEGASTORES En 1986, Virgin est l’une des plus grandes sociétés de Grande-Bretagne et compte 4 000 employés. Le groupe composé des Directsoir N°377/Jeudi 26 juin 2008 Environnement : le défi du PDG de Virgin ■ Dans son nouvel ouvrage Du capitalisme à l’écologie… Ma petite philosophie (éd. Scali, avril 2008), Richard Branson évoque la « théorie du capitalisme Gaïa » formulée par le scientifique et chercheur britannique James Lovelock. Chacun doit prendre conscience des conséquences de ses actions sur la planète. Branson, Richard Branson lors du lancement de Virgin Mobile aux Etats-Unis, en 2002. filiales Music, Retail, Property et Communications entre en Bourse en novembre légende en de blanc la même année. Encouragé par ses banquiers qui lui conseillent de céder les parts de sa société, Richard Branson vend des actions Virgin sur le marché boursier. Plus de 70000 personnes les réservent, certaines auraient même préféré placer leurs économies chez Virgin plutôt que de partir en vacances. Mais cette expérience se révèle être un échec. Le dirigeant supporte peu les contraintes imposées par le conseil d’administration. « La plupart d’entre eux ne connaissaient rien à la musique. Ils ne voyaient pas comment un tube pouvait rapporter des millions du jour au lendemain », écrit Richard Branson. Lui qui âgé aujourd’hui de 57 ans, estime qu’il doit, en tant que dirigeant de l’empire Virgin, s’engager dans la sauvegarde de l’environnement. « Je suis convaincu que c’est le seul moyen d’avancer et de soigner la santé de la population mondiale et de la planète », écrit-il. Après ses entrevues en 2006 et 2007 avec Al Gore, ancien vice-président des 1988 est l’année de l’ouverture du premier Virgin Megastore à Paris. préfère débattre de ses choix artistiques directement avec ses partenaires a le sentiment de ne pas être à sa place. Le cours des actions s’effondre en 1987 à la suite d’un krach boursier. Richard Branson rachète toutes les actions au prix initial, soit plus de 182 millions de livres sterling. L’homme redevient ainsi « maître de [sa] destinée ». En 1988,Virgin revend ses magasins de disques situés au Royaume-Uni.Au mois de juin, il cède 67 des 102 magasins au groupe WH Smith, pour la somme de 23 millions de livres sterling. Le groupe recentre ses activités de distribution sur les Virgin Megastores, magasins proposant un large choix d’articles. Il se tourne vers l’Europe, avec l’ouverture du premier Megastore sur l’avenue des Champs-Elysées à Paris. Quatre ans plus Etats-Unis et prix Nobel de la paix 2007, le Britannique s’est engagé à réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de ses sociétés. Il a promis un don de trois milliards d’euros pour le développement de biocombustibles et a également proposé une prime de 25 millions de dollars à celui qui réussira à libérer le carbone de l’atmosphère. D VAN/TINE/LFI/COSMOS
www.directsoir.net tard, Virgin Music Group est cédé pour un milliard de dollars à Thorn EMI. LA STRATÉGIE DE BRANSON Par ses multiples coups d’éclats tels que la course du Ruban bleu à bord du Virgin Atlantic Challenger en 1986, ou son envolée au-dessus du Pacifique avec son dirigeable, le Virgin Atlantic Flyer, en 1991, Richard Branson sait qu’il popularise son groupe. Excentrique, il s’exhibe en tenues extravagantes lors des lancements de nou- EMI 14,3% Autres 22% ■ Source : Observatoire de la musique « Quand vous avez des buts précis et une vision positive de la vie, il ne vous manque rien pour réussir. Travailler dur et s’amuser : la vie est faite pour ça. » Richard Branson, fondateur de Virgin veaux produits. Le Britannique, principal actionnaire, s’appuie sur ses collaborateurs. « Ce ne sont pas des moutons. Ils pensent par eux-mêmes, ont de bonnes idées et je les écoute toujours avec attention », ajoute-t-il. Le concept « Croyez en vous. Foncez ! » fonctionne. En 2006,Virgin a enregistré un chiffre d’affaires de 10 milliards de livres sterling à travers le monde. Aujourd’hui, le groupe compte près de 200 entreprises et emploie quelque 50 000 personnes, dans une trentaine de pays. RÉPARTITION DES VENTES DE CD PAR DISTRIBUTEURS EN 2007 Universal 31,4% Warner 13,5% Sony-BMG 18,8% LA SAGA DE L’ÉCONOMIE 9 FG P.BESSARD/REA EN SAVOIR PLUS MÉDIAS ET COMMUNICATION Virgin débarque sur les ondes ■ Virgin se lance dans la téléphonie mobile en 1999. Le millionième client est enregistré deux ans plus tard. Virgin Mobile est l’entreprise qui connaît la croissance la plus rapide jamais enregistrée en Grande- Bretagne. Virgin apparaît également sur les ondes avec le lancement de Virgin Radio. La station, qui appartient au groupe Lagardère Active, succède à Europe 2, le 1 er janvier 2008. Virgin 17 figure également dans le paysage audiovisuel français, référencée comme l’une des nouvelles chaînes musicales de télévision. BOISSON Le lancement du Virgin Cola TRANSPORT Virgin prend les airs ■ Après avoir lancé Virgin Games, Richard Branson s’attaque au transport aérien en 1984. Il injecte vingt-cinq millions de livres sterling dans sa compagnie aérienne, Virgin Atlantic Airways. « Pas une seule personne ne croyait qu’elle survivrait plus d’un an. Les patrons d’American Airlines étaient convaincus que je ferais faillite », précise le Britannique amusé, qui ne craint pas la concurrence du géant British Airways. En 1989, la compagnie annonce un bénéfice brut de près de dix millions de livres sterling. Puis Richard Branson s’intéresse de près au transport ferroviaire. Il rachète en 1997 une partie de l’exploitation des lignes à la British Rail. Virgin s’engage à multiplier le nombre de trains à grande vitesse Lors de la campagne de lancement de Virgin Mobile à Belfast en 2001. ■ Dans les années 1990, Virgin veut concurrencer le géant Coca-Cola. S’inspirant des formes généreuses de l’actrice américaine Pamela Anderson, le groupe commercialise la première bouteille de Virgin Cola. Les ventes atteignent rapidement 50 millions de livres sterling en Grande-Bretagne. Le produit est ensuite distribué en France, en Belgique et en Afrique du Sud. Richard Branson va jusqu’à vendre le Virgin Cola sur Times Square, à l’endroit même où trône l’enseigne Coca-Cola. et souhaite réduire les temps de trajet. Rien n’effraie le multimilliardaire. Avec sa compagnie Virgin Galactic, Richard Branson propose à présent des séjours dans l’espace, prévus dès la fin de l’année prochaine. Les milliers de touristes inscrits sur la liste d’attente devront tout de même débourser quelque 200 000 dollars par personne. Lors du lancement de l’Airbus A380 en 2005 à Toulouse.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :