Direct Soir n°376 25 jun 2008
Direct Soir n°376 25 jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°376 de 25 jun 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Nadine Morano modernise la politique familiale

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 EN COUVERTURE Nadine Morano a été nommée secrétaire d’Etat à la Famille dans le gouvernement Fillon III le 18 mars dernier. Elle fait partie des dernières femmes à avoir intégré le gouvernement de François Fillon. A 42 ans, Nadine Morano est en charge du secrétariat à la Famille depuis le 18 mars dernier et dépend du ministre du Travail, Xavier Bertrand. Ravie de son « ministère très transversal », qui n’existait pas en tant que tel dans les gouvernements précédents, la secrétaire d’Etat s’est dite fière « des actions à mener » au lendemain de sa nomination. Forte tête aux convictions bien connues des associations, Nadine Directsoir N°376/Mercredi 25 juin 2008 NADINE MORANO RÉPONDRE AUX BESOINS DES FAMILLES Nadine Morano est secrétaire d’Etat à la Famille, depuis mars dernier. Garde d’enfants, droit de l’adoption… Les dossiers qu’elle traite ont des conséquences directes sur notre vie de tous les jours. Portrait d’une fidèle du Président, qui cultive avec soin sa liberté de ton. Morano s’est régulièrement exprimée sur l’euthanasie. Lorsque le débat a été relancé par le cas de Chantal Sébire, une femme atteinte d’une tumeur incurable et réclamant le droit d’accélérer sa mort, Nadine Morano, dont le père est lourdement handicapé, avait rappelé qu’elle était à l’origine de la loi sur la fin de vie et le droit des malades, avec le socialiste Gaëtan Gorce. « Nous savions qu’il y aurait des cas pathologiques qui ne pouvaient pas entrer dans le cadre de la loi, nous avions proposé la création d’une commission nationale d’exception d’euthanasie », soulignait-elle sur RTL au mois de mars. Même chose à propos de l’adoption par les couples homosexuels. Favorable à cette démarche pour les couples du même sexe lorsqu’elle était membre de la commission sur la Famille et les Droits de l’enfant, la secrétaire d’Etat sait qu’elle doit taire ses convictions personnelles puisqu’elle est en désaccord sur ce point avec Nicolas Sarkozy, dont elle est une fidèle parmi les fidèles. Le premier chantier auquel s’est attelée la secrétaire d’Etat correspond à une promesse électorale du chef de l’Etat : instaurer le droit opposable à la garde d’enfants d’ici à 2012. UN DROIT POUR LES PARENTS Le gouvernement s’est fixé pour objectif de soumettre au Parlement d’ici à 2009 un projet de loi sur le droit opposable à la garde d’enfants. Une loi qui permettrait aux parents d’attaquer les collectivités qui ne leur offrent pas de solutions en matière de garde d’enfants, de manière comparable au dispositif mis en place pour les problèmes
www.directsoir.net de logement (loi Dalo). Nicolas Sarkozy l’avait annoncée dans son programme électoral, Nadine Morano est en charge de la mettre en place. Pour cela, la secrétaire d’Etat souhaite lancer un programme expérimental dans des départements pilotes pour améliorer l’offre en matière de garde d’enfants. Lors d’un discours prononcé à Evreux, Nadine Morano avait indiqué que les modes de garde en crèche d’entreprise, interentreprises et associative allaient être diversifiés. Pour à terme pouvoir bénéficier de ce droit, le ministère précise qu’il faut créer près de 350 000 places. Le secrétariat d’Etat à la Famille précisait jeudi dernier à Directsoir qu’il s’agissait non seulement de places en crèche, mais aussi de tous les autres modes de garde existants (gardes d’enfants à domicile, nourrices agréées, crèches interentreprises, etc.). Pour la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), le nombre de places devrait atteindre 430000, afin de satisfaire les besoins de la population. Outre ce projet à long terme, la secrétaire d’Etat à la Famille traite depuis sa nomination le dossier de l’adoption, en se fondant sur le rapport Colombani. L’ADOPTION Remis le 19 mars dernier au président de la République, le rapport sur l’adoption établi par l’ancien président du directoire du Monde, Jean-Marie Colombani, servira de base pour améliorer la possibilité d’adopter en France. Jugée moins efficace que dans d’autres pays, l’adoption en France constitue un vrai défi pour Nadine Morano. Le rapport constatait une diminution du nombre d’adoptions alors que la demande ne cessait de croître, ainsi que des délais beaucoup plus longs. Pour la Chine par exemple, les 2000familles qui ont fait une demande en 2007 auprès de l’AFA (Agence française de l’adoption) sont prévenues Repères 1963-2002 ■ Nadine Morano est née le 6 novembre 1963 à Nancy. Issue d’un milieu modeste, elle obtient un DESS en communication. Après avoir été responsable des jeunes RPR de 1986 à 1989, elle devient chargée de mission au conseil régional de Lorraine entre 1992 et 1997. Elle sera ensuite responsable de la communication du Parc naturel de Lorraine avant d’être élue députée de la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle. qu’un dossier déposé aujourd’hui n’aboutira que dans quatre ans. Pour l’instant, l’amélioration du processus d’adoption ne devrait se faire que pour les couples hétérosexuels. Même si une réflexion sur l’homoparentalité n’est pas exclue dans le courant de l’année prochaine, Nadine Morano sait que cette démarche n’ira pas plus loin. LE CONTRAT D’UNION CIVILE La secrétaire d’Etat devrait également plancher sur un troisième chantier dans EN COUVERTURE 5 Nadine Morano lors de l’inauguration d’une crèche interentreprises, à Clichy, le 18 avril dernier. WITT/SIPA LES RÉFORMES « PERMETTRONT DE FINANCER D’AUTRES MESURES EN FAVEUR DES FAMILLES » les prochains mois, à savoir le contrat d’union civile, déjà évoqué en 2006 par la majorité UMP. Il s’agit d’un « contrat civil » d’union pour les homosexuels, qui serait signé en mairie, leur accordant l’égalité en matière de droits successoraux, fiscaux et sociaux, mais sans mariage ni adoption, comme l’avait précisé François Fillon, à l’époque conseiller politique de Nicolas Sarkozy et responsable du projet. Ce contrat, différent du pacs – qui resterait inchangé –, ne donnera cependant aucun droit en matière de parentalité. 2002-2008 ■ Elle siège au sein de la commission des Affaires culturelles, familiales et sociales jusqu’en 2007 à l’Assemblée nationale, où elle s’occupe des questions des droits de l’enfant et de la famille. En 2007, elle sera réélue à la députation de Meurthe-et-Moselle pour un second mandat. Cette même année, elle préside le groupe d’Amitié France-Tchad et devient membre de la commission de la Défense. Le 18 mars 2008, elle est nommée à la tête du secrétariat d’Etat à la Famille dans le gouvernement Fillon III. C. COURTOIS/ASA-PICTURES LE STATUT DES BEAUX-PARENTS Enfin, une évolution du statut de beauparent est à l’étude. La création d’un tel statut reconnaîtrait juridiquement le beauparent, facilitant ainsi le partage de l’autorité parentale, et protégeant aussi les liens affectifs entre ces adultes et les enfants de leur conjoint. Les projets de loi sur lesquels travaille la secrétaire d’Etat sont donc multiples. Beaucoup devraient voir le jour à l’automne et dans le courant de l’année prochaine. Forte du soutien du chef de l’Etat, Nadine Morano sait qu’elle s’attaque à des chantiers difficiles, de toute évidence très attendus par l’opinion et les associations. MUNICIPALES 2008 ■ Lors du premier tour des élections municipales à Toul, sa liste arrive en troisième position. Au second tour, elle est battue en n’obtenant que 26,26% des suffrages. La candidate socialiste Nicole Feidt (43,69%) emporte le scrutin. Nadine Morano est devancée dans son propre camp par le candidat Jacques Gossot (divers droite), qui recueille 30,05% des suffrages.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :