Direct Soir n°358 30 mai 2008
Direct Soir n°358 30 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°358 de 30 mai 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Kylie Minogue princesse de la Pop

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 EN COUVERTURE PHÉNOMÈNE L’ÈRE DES NOUVELLES DIVAS Elles s’appellent Barbra Streisand, Céline Dion, Madonna ou, bien entendu, Kylie Minogue. Chacune de leur tournée fait la une des magazines. Elles ont délaissé les salles de concert pour les stades gigantesques. Les plus grands couturiers dessinent leurs costumes. Des armées de musiciens, de danseurs et de figurants les accompagnent dans des décors fastueux. De toutes, Barbra Streisand est la plus discrète des divas. Pour ses deux concerts à Paris-Bercy l’été dernier, la diva américaine était pourtant entourée d’une soixantaine de musiciens, pour un show demeuré mémorable. Conséquence logique de cette abondance de moyens, le prix des billets connaît une inflation vertigineuse.Ainsi, pour aller écouter l’icône de Broadway, il fallait débourser au minimum 112 euros, et 582 euros pour un billet « prestige ». Des tarifs élevés que les producteurs du spectacle justifiaient par le caractère grandiose du spectacle et par le reversement d’une partie des recettes à des associations. Ce phénomène est loin d’être unique, mais ne semble pas freiner l’engouement du public, prêt à dépenser de telles sommes non seulement pour écouter les plus belles voix du moment, mais aussi pour assister à des spectacles qui comblent le regard par la profusion des moyens. CÉLINE REMPLIT BERCY Qu’on en juge par les six concerts événements donnés par Céline Dion à Bercy. Bertrand, 36 ans, s’y est rendu avec son amie deux soirs de suite. Ce couple qui gagne l’équivalent de deux Smic a dépensé près de 500 euros au total pour voir la chanteuse : « Je sais que c’est cher. On vient pour Céline, mais aussi parce qu’on sait qu’à chaque fois, le concert va être un véritable show. L’argent, on le retrouve dans les costumes, les décors. C’est comme aller à Las Vegas ! » KYLIE VOIT GRAND Les récents concerts de Kylie Minogue à Paris, comme celui programmé dimanche à Lyon, sont de la même veine. Débauche de lumières, d’effets spéciaux, de chorégraphies et d’innovations scénographiques. Habillée pour la tournée Kylie X 2008 par Jean Paul Gaultier, elle porte près d’une vingtaine de costumes. Elle est entourée de quatorze danseurs, de quatre acrobates et d’un décor qui change à six reprises. La scène est sobre, noire, mais est recouverte de fibre optique qui forme au sol un écran géant. D’autres écrans, en fond de scène, permettent d’intégrer l’Australienne dans différents univers : Tokyo, un terrain de sport, un jeu d’échecs… QUAND ON S’EST « FAIT CONNAÎTRE EN CHOQUANT, ON NE PEUT PLUS CHOQUER QU’EN NE CHOQUANT PLUS MADONNA » AKF/XLNY/CAMERAPRESS/GAMMA MADONNA, REINE INCONTESTÉE Aujourd’hui, sa principale concurrente n’est autre que Madonna, qui démarre sa tournée mondiale le 23 août à Cardiff. Comme un pied de nez, la diva américaine s’est autorisé, lors de la date parisienne de Kylie Minogue, à remplir l’Olympia… Une façon de montrer qu’elle sait à l’occasion revenir aux salles traditionnelles. Mais ce concert fut aussi un véritable teaser par rapport aux shows à venir, puisque l’interprète de Like a Virgin y dévoilait ses tenues dessinées par Dolce & Gabbana, l’ancien styliste de Kylie Minogue. Autant d’astuces qui confondent démarche artistique et stratégie marketing, et qui expliquent le caractère phénoménal des concerts de Madonna. Sa tournée précédente, Confessions Tour, avait rassemblé 1,3 million de fans à travers le monde (26 pays) et 260 millions de dollars de recettes, soit 168 millions d’euros. UNE MANNE Les concerts géants sont donc rentables. Les producteurs n’hésitent plus à avancer l’argent des tournées. Barbra Streisand affiche complet partout où elle se produit. Trente mille places pour les prochains concerts de Madonna ont été vendues la semaine dernière en moins de 25 minutes. Paris, Boston, Chicago, New York sont déjà complets pour la chanteuse américaine. Rares sont les surprises, même si Céline Dion a presque peiné à remplir Bercy pour les six dates prévues.Alors que les maisons de disques se plaignent de la chute des ventes, les promoteurs de spectacles se frottent les mains. Surprenant retour de balancier qui indique que la scène reste le lieu privilégié de l’expression artistique. Directsoir N°358/Vendredi 30 mai 2008 COULISSES Mariah Carey. Madonna. Barbra Streisand. D. SILPA/UPI/EYEDEA PRESSE Céline Dion à Paris : des spectateurs enchantés MOUSSE-TAAMALLAH/ABACA ■ Elle ne s’était pas produite sur une scène parisienne depuis ses deux concerts au Stade de France en 1999. L’attente des fans était pressante, presque exigeante. « Je retrouve Paris, vous m’avez tellement manqué », a-t-elle lancé au public en cette fin mai, avant d’entamer deux heures de spectacles. Le passage à Saint-Denis il y a neuf ans avait déjà fait forte impression avec le fameux podium en forme de cœur et un orchestre digne des Carmina Burana, mais restait tout de même dans des formats relativement classiques. Le spectacle était bien plus audacieux au Palais omnisports de Paris-Bercy. Rodée par des années d’expérience à Las Vegas, la diva canadienne a changé six fois de tenue, osant même les minijupes moulantes en strass, qui évoquent insensiblement une certaine… Kylie Minogue. « On ne s’est pas ennuyé une seule seconde, il n’y avait pas une pause. Grâce aux écrans géants, on voyait toujours Céline de face. Payer si cher et ne rien voir, cela n’aurait servi à rien ! », racontait une fan enthousiaste à la sortie du spectacle.
J jusqu'où iraient les industriels du tabac Pour te mettre la cigarette aux evres. l' ? Jtune fum.tr. res mdustnll du tc hoc t'odortnt Et plu : tu ft..rnes, plus tls t'a.m-ent 1 Hl. tu es une sowct de Pote fit COtiSiderob e qu tl fo111 autmetter par tDf.ls Jts loc.t at bon pour COl'Ibnuer Q t•empotsonner'Pot.t\'tl.. e (ct roppone Réatrissez'..,.•.•rue-cancer.net



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :