Direct Soir n°354 26 mai 2008
Direct Soir n°354 26 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°354 de 26 mai 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Maria Sharapova, nouvelle numéro 1

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 EN COUVERTURE ROLAND-GARROS QUI SUCCÉDERA À JUSTINE HENIN ? Depuis 2003, la joueuse belge n’avait laissé échapper qu’un seul titre, en 2004, sur le court central de Roland-Garros. L’annonce soudaine de sa retraite met un terme à sa suprématie parisienne et bouleverse les pronostics. Le tableau féminin pourrait être plus disputé que jamais, cette année. Sauf grosse surprise, dès le premier tour, les têtes de séries espèrent occuper, à la fin de la quinzaine, la place laissée vacante par Justine Henin. Néanmoins, parmi les prétendantes, aucune n’est véritablement une spécialiste de la terre battue. Les tournois de préparation l’ont d’ailleurs prouvé. Sur les six principales épreuves disputées sur la surface ocre, elles sont six joueuses différentes à l’avoir emporté. Impossible donc d’établir un quelconque classement. Avec son nouveau statut de numéro un mondial, Maria Sharapova fait partie des mieux placées pour accéder au titre. Mais à l’instar d’Ivanovic et des sœurs Williams, elle connaît quelques difficultés sur terre battue. Malgré tout, leur force de frappe reste un véritable danger pour leurs adversaires. LES TÊTES DE SÉRIES Sur la liste russe figurent également, au rang des prétendantes : Svetlana Trois championnes Kuznetsova et Elena Dementieva, respectivement finalistes en 2006 et 2004, mais aussi Anastasia Myskina, sacrée en 2004, et Dinara Safina, tout juste couronnée à Berlin. De son côté, la Serbe Jelena Jankovic est sans doute la joueuse à qui la surface lente semble le mieux convenir. Cette dernière vient d’ailleurs de s’imposer à Rome pour la deuxième fois d’affilée. En plus d’un nouveau titre sur terre battue, la joueuse est désormais débarrassée de sa bête noire : Justine Henin. Seule contre toutes ces filles de l’Est, l’Américaine Serena Williams, cinquième au classement WTA, tentera de remporter son second titre Porte d’Auteuil, après celui de 2002, malgré ses relations houleuses avec le public de Roland-Garros. Pour ce qui concerne sa sœur, Venus, l’espoir d’une victoire semble très réduit. PARMI LES PRÉTENDANTES, « AUCUNE N’EST VÉRITABLEMENT SPÉCIALISTE DE LA TERRE BATTUE » SUZANNE LENGLEN ■ En 1997, le court A devient le Court Suzanne-Lenglen. Première star internationale du tennis féminin, « la divine » s’est imposée six fois à Roland-Garros. Six titres consécutifs de 1920 à 1926. Mais au-delà de son fabuleux palmarès, elle a contribué à l’évolution du tennis féminin. La Française surprenait autant par sa façon de jouer que par son style vestimentaire. Elle fut la première à porter des jupes ROGER-VIOLLET plus courtes. LA NOUVELLE VAGUE Mises à part les têtes de séries, la relève pourrait bien créer la surprise. Outre la nouvelle vague de l’Est – Agnes Szavay CHRIS EVERT ■ Sept titres à Roland-Garros ; le record de Chris Evert n’est pas prêt d’être battu ! Née en 1954, l’Américaine dispute sa première finale parisienne à 18 ans et remporte le titre l’année suivante. Joueuse de fond de court, elle est quasi imbattable sur terre battue. Pendant des années, sa rivalité avec Martina Navratilova a animé le circuit féminin. En seize années d’affrontements, les deux joueuses ont disputé 80 matchs, dont 60 finales. (Hongroise), Agnieszka Radwanska (Polonaise), Victoria Azarenka (Bulgare) –, le nouvel espoir français, Alizé Cornet, est doté d’un jeu parfaitement adapté à la terre battue. Du côté de ses compatriotes, les chances de réussite se sont amenuisées. Entre l’abandon de Tatiana Golovin pour la deuxième année consécutive, le Directsoir N°354/Lundi 26 mai 2008 La Serbe Jelena Jankovic est débarrassée de sa bête noire : Justine Henin. manque de jeu d’Amélie Mauresmo et la douleur au poignet de Marion Bartoli, la jeune Alizé semble être la seule Tricolore capable de faire rêver le public parisien. Joueuse confirmée, trouble-fête ou jeune espoir ? Reste à savoir qui chassera l’ombre de la Wallone le 7 juin prochain sur le Court central. Les grandes gagnantes de Roland-Garros Joueuse Titres Premier Dernier Chris Evert 7 1974 1986 Suzanne Lenglen 6 1920 1926 Steffi Graf 6 1987 1999 Adine Masson 5 1897 1903 Margaret Smith Court 5 1962 1973 Kate Gillou-Fenwick 4 1904 1908 Jeanne Matthey 4 1909 1912 Helen Wills 4 1928 1932 Justine Henin 4 2003 2007 Hilde Krahwinkel Sperling 3 1935 1937 Arantxa Sánchez Vicario 3 1989 1998 Monica Seles 3 1990 1992 S. PHILIPPOT/TENNIS MAG/DPPI A. RIBEIRO STEFFI GRAF ■ Excepté face aux Françaises, Steffi Graff a toujours été soutenue par le public de Roland-Garros. Ce parcours parisien, elle l’entame très jeune. En 1983, à peine âgée de 14 ans, l’Allemande foule pour la première fois les courts de la Porte d’Auteuil. Elle obtient son premier sacre quatre ans plus tard, face à Martina Navratilova. L’année suivante elle conserve son titre en un temps record. En seulement 34 minutes, elle balaie la Soviétique Natasha Zvereva. En 1999, elle crée la surprise en remportant, avant de se retirer, son sixième titre à Roland-Garros, face à Martina Hingis.
metre 6 MAIRIE DE PARISm...m france



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :