Direct Soir n°350 20 mai 2008
Direct Soir n°350 20 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°350 de 20 mai 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Hervé Morin, actualité chargée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 L’ACTUALITÉ FRANCE Le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo. SOCIAL La colère des marins-pêcheurs gagne la Méditerranée ■ Une cinquantaine de marins-pêcheurs bloquait ce matin le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Depuis hier, le mouvement s’est amplifié et s’étend sur une grande partie du littoral français. Ce matin, le ministre de la Pêche, Michel Barnier, a confirmé sur RTL qu’il allait « intensifier, accentuer, compléter » les aides prévues dans le plan d’aide aux pêcheurs déjà présenté en janvier dernier. Hier soir, à l’issue d’une réunion des ministres européens de la Pêche à Bruxelles, il s’était déjà dit prêt à envisager une mise en place « plus rapide » et l’instauration de « compléments » aux aides prévues, fixées à 310 millions d’euros en trois ans. Le premier secrétaire du PS, François Hollande, a demandé ce matin à Nicolas Sarkozy d’« appliquer ses promesses » aux pêcheurs et que des « mesures d’urgence exceptionnelles » soient prises en leur faveur face à la hausse du prix du gasoil. ENTREPRISES ■Après le différend entre le secrétaire général de l’UMP, Patrick Devedjian, et le ministre du Travail, Xavier Bertrand, sur la durée du temps de travail, la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, Christine Lagarde, devait aujourd’hui dresser le bilan des lois Aubry, adoptées il y a dix Nicolas Sarkozy félicite un lauréat, hier à Paris. En bref ASSEMBLÉE Programme chargé pour les députés Engouement pour les « heures sup » La LCR défend les salariés de Gandrange ■ Alors qu’une réunion est prévue aujourd’hui entre la direction d’ArcelorMittal et les syndicats, le porte-parole de la LCR, Olivier Besancenot, devait se rendre sur le site de Gandrange (Moselle) pour soutenir l’action des métallurgistes. Les salariés grévistes continuent de bloquer l’accès à l’aciérie. ans. Hier soir, Bercy a indiqué que 560000 entreprises avaient recours aux heures supplémentaires, un chiffre en augmentation au mois de mars. Hier, après que Patrick Devedjian a demandé le démantèlement du dispositif, Xavier Bertrand a affirmé qu’il fallait « garder une durée légale à 35 heures ». SOLIDARITÉ Directsoir N°350/Mardi 20 mai 2008 ■ La journée s’annonçait particulièrement chargée aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Deux textes majeurs devaient être soumis aux députés. Dans l’après-midi, c’est le projet de loi sur les OGM, rejeté avec fracas la semaine dernière, qui devait initier le débat avec l’examen de la version finale du texte, élaborée par la Commission mixte paritaire. Les députés devraient ensuite entamer dans la soirée l’examen de la réforme des institutions. Après des semaines de discussions tendues, marquées par certaines réticences de l’UMP et l’opposition du PS, le texte a été largement réécrit la semaine dernière par la commission des lois de l’Assemblée. Pour être adopté, il doit être voté par les trois cinquièmes du Parlement qui devrait se réunir en congrès à Versailles au mois de juillet. LE CHIFFRE DU JOUR ont quitté la France en 2006 pour échapper à l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Selon le sénateur Philippe Marini, cité par Le Figaro, 2,8 milliards d’euros imposables ont quitté 843CONTRIBUABLES le sol français avec eux. La Fondation de la 2 e chance fête ses dix ans ■ La Fondation de la 2 e chance, fondée par l’industriel Vincent Bolloré (propriétaire de Direct soir) et présidée par l’ancien ministre Michel Giraud, a fêté hier son 10 e anniversaire, en présence du président de la République, Nicolas Sarkozy. Destinée à venir en aide aux « grands blessés de la vie » (handicapés, chômeurs de longue durée…), et à leur donner l’occasion de rebondir, la fondation a soutenu 2 600 projets Gaston Tong Sang reçu à Matignon ■ Le président de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, devrait être reçu ce matin par François Fillon. Il devrait s’entretenir jeudi avec Nicolas Sarkozy et signer « le Contrat de projets qui devrait permettre un financement Etat-Pays pour le développement de notre Polynésie, pour les cinq années à venir ». Grève des marins-pêcheurs à la raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), hier. CHESNOT/HALEY/SIPA depuis sa création. Appuyée par de nombreux partenaires (entreprises, collectivités locales), elle accorde son soutien sous forme de financements, mais aussi de formation ou d’octroi de matériel. Les projets soumis à la Fondation, qui dispose d’antennes sur tout le territoire national, sont étudiés et parrainés après validation : près de 80% des projets de création ou de reprises d’entreprises sont ainsi couronnés de succès. Jean-Marie Bockel en visite chez les parachutistes ■ Le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants était attendu dans la journée à Castres (Tarn) pour une visite au sein du 8 e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine (8 e RPIMa) qui doit prochainement partir en Afghanistan. Il s’agit du premier déplacement au sein des forces armées du président de Gauche Moderne.
www.directsoir.net ÉTATS-UNIS Primaires décisives pour les démocrates ■ Les primaires qui se déroulent aujourd’hui dans l’Oregon et le Kentucky sonneront probablement la fin de la campagne pour Hillary Clinton, même si elle souhaite se maintenir jusqu’au 3 juin prochain, date de la dernière primaire démocrate. Mathématiquement, le nombre de délégués simples en jeu dans ces deux Etats ne permettra pas à la sénatrice de New York de rattraper son L’ACTUALITÉ MONDE 5 retard sur Barack Obama. Crédité de 1 610 délégués simples avant ces primaires, le sénateur de l’Illinois pourrait franchir aujourd’hui le cap de la majorité absolue pour la convention de Denver au mois d’août prochain. Néanmoins, Hillary Clinton espère convaincre les « superdélégués », libres de leur choix à Denver, qu’elle est la meilleure candidate face au républicain John McCain. 3QUESTIONS À Françoise Barré-Sinoussi, codécouvreuse du virus du sida. Directrice de l’unité des régulations des infections rétrovirales à l’Institut Pasteur Rencontre entre Ibarretxe et Zapatero ■ Au lendemain d’un attentat attribué à l’ETA près de Bilbao, le chef du gouvernement régional basque, le nationaliste Juan José Ibarretxe, devait s’entretenir ce matin à Madrid avec son homologue espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero. Le « Lehendakari » propose un pacte politique entre l’Espagne et le Pays basque. Chine : panique dans le Sichuan ■ Des milliers de Chinois de la région du Sichuan, où le séisme du 12 mai a fait plus de 71 000 morts et disparus, ont passé la nuit dehors. L’hypothèse d’une forte réplique a généré des scènes de panique dans les rues de Chengdu, la capitale du Sichuan. Par ailleurs, un homme de 31 ans a été sorti des décombres ce matin après être resté enseveli 179 heures. Un avion américain surpris au-dessus du Venezuela ■ Le Venezuela a condamné la violation de son espace aérien samedi dernier par un avion de la marine américaine et annoncé la convocation, ce mardi, de l’ambassadeur des Etats-Unis pour des explications sur cette situation. De son côté, le Pentagone a reconnu cette entrée, mais assure qu’elle est involontaire. L’appareil, qui menait une opération antidrogue, aurait eu des problèmes de navigation. Hillary Clinton à Louisville, Kentucky, hier. Sida : 25 ans après, les chercheurs restent mobilisés Comment s’est effectuée la découverte du virus, il y a 25 ans ? La maladie a été identifiée en 1981. Nous avions en France les premiers cas de sida. Tous les virus connus avaient été incriminés et aucun ne correspondait à celui que nous cherchions. Nous avons choisi un patient à l’Institut Pasteur que nous avons examiné très intensément. Le 20 mai 1983, nous avons publié les premiers éléments de recherche sur ce nouveau virus appelé sida. Que s’est-il passé depuis 25 ans ? Nous avons d’abord établi des tests pour effectuer les diagnostics sur les patients dès 1985, toujours d’actualité aujourd’hui. Et puis nous avons développé des tests pour comprendre l’évolution de la maladie. Il s’agissait pour nous de cadrer ce virus pour envisager des « remèdes ». Enfin, il y a eu le développement des trithérapies. Ces dix dernières années, nous avons même développé des quadrithérapies. Comment envisagez-vous l’avenir ? Nous avons deux grandes priorités. La première consiste à poursuivre la politique d’accès au dépistage du virus de manière universelle. Et dans nos pays développés, il s’agit de comprendre toutes les complications liées au traitement. A long terme, les thérapies entraînent des troubles comme un vieillissement accéléré. Il faut trouver une parade à ce type d’effet secondaire. Notre deuxième priorité est bien sûr de développer un vaccin. Malgré une vingtaine d’années d’efforts, nos essais ont échoué. Nous avons certes beaucoup appris, mais il faut continuer pour espérer parvenir à l’élaboration d’un vaccin thérapeutique. En bref



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :