Direct Soir n°350 20 mai 2008
Direct Soir n°350 20 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°350 de 20 mai 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Hervé Morin, actualité chargée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 MUSIQUE CULTURE Adele : une soul sister britannique Elle a imprimé ses « 19 » printemps sur son premier opus, composé de douze titres. Lumière sur Adele, une petite chanteuse avec une grande voix. Le premier album de la jeune Adele, 19, est actuellement numéro un des ventes en Grande-Bretagne. En écoutant le premier album d’Adele, impossible de deviner son âge, sa nationalité ou sa couleur de peau.Avec son timbre de voix profond, ses textes francs et ses arrangements musicaux épurés, 19 pourrait être un vinyle Motown d’une chanteuse noire américaine des années 1960. La réalité est tout autre. Adele Laurie Blue Adkins vient de fêter ses 20 ans, est diplômée de la Brit School (à laquelle ont également étudié Katie Melua et Kate Nash) et accuse un accent cockney à couper au couteau quand elle ne chante pas. Avec ses rondeurs adolescentes, sa bouche boudeuse et ses grands yeux clairs maquillés, Adele ressemble aux filles de sa génération. Moins « trash dependant » DR qu’Amy Winehouse et plus naturelle que Duffy, auxquelles on la compare déjà, la jeune femme possède une sincérité rare dans l’écriture comme dans l’interprétation de ses textes. Une authenticité qui n’a pas échappé aux internautes. Le buzz autour de deux titres déposés par la jeune femme sur une plateforme musicale a été un succès, couronné par la sortie en octobre 2007 d’un premier single intitulé Hometown Glory, sur le label de Jamie T. Mais c’est le label XL Recordings (The White Stripes, The Raconteurs, Radiohead) qui a ensuite misé sur son talent. Quelques mois plus tard, 19 était dans les bacs et numéro un des ventes en Angleterre. Malgré quelques inégalités dans la qualité de l’album, 19 propose un bel éventail des capacités d’Adele. On y reconnaît l’influence d’Etta James et d’Ella Fitzgerald qu’elle admire depuis toujours, comme celle de Lauryn Hill ou de Jeff Buckley qui ont rythmé son adolescence. Saluée par le prix Choix des critiques des Brit Awards 2008,Adele garde les pieds sur terre et n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. 19, Adele, XL Recordings. En concert le 27 juin à la Cigale, 120, boulevard Rochechouart, Paris 18 e (01 49 25 81 75). DR DR CLUBBING Rex, club fidèle ■ Le temple parisien de la musique électronique fête ses vingt ans d’électro. House, techno, breakbeat, drum & bass, électro hiphop, nu soul… Depuis l’arrivée en résidence en 1988 de Laurent Garnier, fer de lance français de l’acid house qu’il a ramenée avec lui d’Angleterre, le dancefloor du Rex est dopé aux BPM. C’est le célèbre DJ qui tiendra les manettes toute la nuit du 31 mai pour achever les festivités. En attendant cette apothéose, le club qui fait vibrer les Grands Boulevards a programmé quelques beaux noms du DJaying : Jeff Mills (le 30), Chloé (le 24), ou bien encore une soirée consacrée au label berlinois Basic Channel (le 25)… L’alléchante programmation est sur le site www.rexclub.com/20ans. Les 20 ans du Rex Club, jusqu’au 31 mai au Rex, 5, boulevard Poissonnière, Paris 2e. BEAU LIVRE En bref Vogue et les vagues ■ Suite de l’ouvrage Vogue en beauté, Vogue à la mer rassemble les plus belles images que le magazine de mode a consacrées à ce décor enchanteur. Helmut Newton, Peter Lindbergh, Franco Rubartelli, Edward Steichen, Henry Clarke… les photographes de mode les plus réputés ont puisé à l’onde bleue la source de leur inspiration. A chaque décennie ses modes et ses valeurs esthétiques, que cet ouvrage ramène à la vie. Vogue à la mer, éd. Ramsay, 39 €. T. MILLET DR Directsoir N°350/Mardi 20 mai 2008 MUSIQUE Pop ensoleillée Le groupe Tahiti Boy and the Palmtree Family. ■ Après un séjour aux Etats- Unis, le barbu David Sztanke a fondé le projet Tahiti Boy [luimême] and the Palmtree Family. Accompagné par un supergroupe de musiciens issus de formations comme Syd Matters, Tanger ou Poney Poney, il rend un hommage vibrant à la pop des années 1960 et 1970, Beach Boys en tête. Good Children go to Heaven, de Tahiti Boy and the Palmtree Family, Third Side Records/Discograph. En concert le 29 mai au Point Ephémère, 190, quai de Valmy, Paris 10 e (01 40 34 02 48). L’affaire Tournesol à Beaubourg/En 2007, le Centre Pompidou organisait une grande exposition dédiée à Hergé. Suite à cet hommage, la présidente des studios Hergé, Fanny Rodwell, a décidé d’offrir au musée la planche 12 de L’affaire Tournesol. Publiée en 1955 et entièrement dessinée de la main d’Hergé, elle sera présentée demain. Expériences sonores en Loire-Atlantique/Siestes musicales et concerts nocturnes sont au programme de la 2 e édition du Farniente Festival de Pornichet. Les 23 et 24 mai, laissez-vous aller à un voyage musical original. www.farniente-festival.org
www.directsoir.net « Age of Conan : Hyborian Adventures » Le rouge vous va si bien La tension monte d’un cran avant la sortie de « Age of Conan : Hyborian Adventures », le jeu en ligne basé sur l’univers de Conan, héros inventé en 1932 par l’Américain Howard. Décors grandioses, aventures au souffle épique, richesse de l’univers, le monde de Cimmérie est un cadre taillé pour les aventuriers. Vos exploits martiaux se dérouleront dans un univers dont les principales qualités sont l’originalité et la cohérence. Les paysages, grandioses, invitent à la découverte. Un cadre somptueux, dont vous irez rapidement souiller la terre avec le sang de vos ennemis.Alors que Conan s’est proclamé roi d’Aquilonie,vous ferez face à la menace de démons anciens et, pourquoi pas, rencontrerez dans un ultime défi le roi Conan au pied de son trône. ELFES, NAINS, PASSEZ VOTRE CHEMIN Le jeu propose une petite campagne solo, assez dirigiste,mais qui sert de tutoriel avant de passer en ligne. L’interface des menus est classique, ce qui assure avant tout une prise en main rapide.La création du personnage vaut surtout pour les visages et expressions, qui rendront votre avatar véritablement unique et crédible.Respect de l’univers oblige,ici,pas d’elfes ou de lézards,mais un choix entre humains d’Aquilonie, de Cimmérie ou de Stygie, à spécialiser parmi quatre classes et trois professions. Le panel est complet, du lanceur de sort chétif au rôdeur imperméable à la magie. BARBARE AVANT TOUT Le déroulement des combats apporte une véritable évolution,comparée à d’autres jeux en ligne : le système laisse suffisamment de liberté pour éviter la lassitude des affrontements sans fin. Trois raccourcis permettent de choisir l’angle d’attaque. Un indicateur autour de l’adversaire vous permettra d’identifier ses zones les moins protégées.Un système de combos,évolutif,vient compléter la panoplie. A noter, clin d’œil à l’antique Barbarian,sur Amstrad,la décapitation est à l’honneur lors des combats,à grands renforts de jets d’hémoglobine sur l’écran. CONAN LE CONSTRUCTEUR Au cours de son histoire, le joueur pourra se transformer en véritable architecte. Marchés,guildes de voleurs,forges,ateliers d’alchimie qui vous apporteront d’importants bénéfices.Une petite échoppe,placée à l’endroit idéal, et c’est toute une ville fortifiée qui finira par sortir de terre. Mention spéciale pour la carte, où l’on voit que Google Map a fait des émules.Un système de recherche par paramètre pour la configuration en ligne, intuitif, complète le tout. Pas de défauts majeurs à l’horizon, peu de mauvais goût, les promesses du jeu sont immenses. Mais comme dans tout univers persistant, c’est aux futurs joueurs de s’approprier le monde de Conan pour en faire, il en a le potentiel,le meilleur jeu de rôle médiéval-fantastique en ligne. Age Of Conan : Hyborian Adventures, éd. Eidos Interactive, abonnement mensuel 14,94 € (41,37 € et 75,83 € pour 3 et 6 mois). Sortie le 23 mai. Même de loin, les mammouths sont impressionnants ! Mais dès le niveau 40, vous pourrez en dompter pour en faire votre monture et terrasser vos ennemis à coup de défense. Xbox 360 Banjo et Kazooie reviennent DR ■ Annoncé il y a deux ans lors du lancement de la console de Microsoft, le grand retour de Banjo et Kazooie devrait avoir lieu pour Noël prochain. Plus de dix ans après leur première aventure sur la Nintendo 64, les deux compères reprennent du service dans Banjo-Kazooie : Nuts & Bolts. Selon l’éditeur, Rare, le jeu de plateforme permettra d’imaginer ses propres moyens de locomotion. DR DR FICHE 18 TECHNIQUE 20 Graphisme 18/20 Paysages et profondeur de champs grandioses. Les environnements urbains restent classiques. Grosse machine conseillée ! Jouabilité 16/20 Le système de combat nécessite un petit temps d’adaptation. Le reste est sans surprise. CONCLUSION : un titre au souffle épique dont l’univers ne ressemble à aucun autre. La violence des confrontations et de certaines images, qui oblige à ranger ce jeu dans le rayon adulte, ne doit pas faire oublier la richesse et la cohérence du scénario. La défense ou l’assaut des bâtiments de guildes est une des phases les plus intéressantes du jeu en ligne. Concertation avec les autres membres de l’équipe, engins de siège… : tout y est. Nintendo DS La mode portable ■ Parce que le propre d’une console portable est de pouvoir être emportée partout, la marque Thrustmaster, spécialisée dans les accessoires, lance une nouvelle gamme de sacs de rangement pour la DS. Les T-Bag DS Lite printemps-été 2008 sont déclinés en plusieurs coloris pour les publics féminin et masculin trendy. A partir de 14,99 €. DR DR JEUX VIDÉO 17 DR DR Musique/son 15/20 La bande-son emprunte au style épique. Ca fonctionne tant que la séquence s’y prête. Effets sonores au top. Durée de vie 18/20 Tout dépend de l’adhésion des joueurs à l’univers. Mais la taille du monde laisse augurer de longues nuits blanches. Les décors de ruines vous plongent directement dans le bain. L’architecture, l’atmosphère ou les effets météo ne sont jamais là par hasard, évitant toute lourdeur. Xbox 360 Un « Gears of War 2 » prometteur ■ Dans cette suite, présentée la semaine dernière, de l’un des jeux phares de la Xbox360, vous incarnez toujours Marcus Fenix, qui évolue avec sa Delta Squad. Votre mission consiste une fois de plus à affronter les « locustes », entités reptiliennes sorties des entrailles de la Terre pour conquérir la surface. Les graphismes, qui avaient fait sensation lors de la sortie du premier opus, ont été améliorés, ainsi que le moteur du jeu.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :