Direct Soir n°346 14 mai 2008
Direct Soir n°346 14 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°346 de 14 mai 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Cannes 2008 : Sean Penn président du jury

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 EN COUVERTURE Deux ans après les attentats du 11septembre 2001, acheter 56000 dollars une pleine page dans le Washington Post pour y dénoncer l’administration Bush et sa « vision simpliste du bien et du mal » n’est pas son acte le plus apprécié dans son pays natal. Il enchaîne les déclarations peu élogieuses à l’égard du peuple américain lui-même, accusant l’Oncle Sam de se tirer une balle dans le pied avec sa politique internationale unilatérale. Il se rend à Badgad, et récidive en 2003 quand, à la demande du San Francisco Chronicle, il passe plusieurs semaines en Iran avant les élections pour y décrire la société iranienne et les effets néfastes de l’embargo. Déjà raillé sur Internet, il est à nouveau victime d’insultes de la presse conservatrice quand il débarque à La Nouvelle-Orléans, quelques jours après le passage de l’ouragan Katrina, pour aider les victimes, fusil et appareil photo en main. Et s’il a quitté la une des magazines à scandales, son nom continue d’y apparaître. Mais personne n’y porte plus attention. Sa séparation-réconciliation avec LES TROIS DERNIERS PRÉSIDENTS DU JURY Avec sa femme, Robin Wright Penn. MA FAMILLE M’AIDE À COMPRENDRE LA « RAISON POUR LAQUELLE JE SUIS EN VIE. JE RESSENS MA VIE, CE QUI N’A PAS TOUJOURS ÉTÉ LE CAS PRINCIPALEMENT, PARCE QUE J’AI BIEN TROP ABUSÉ DE L’ALCOOL. » 2005 EMIR KUSTURICA ■ La Palme d’or, Emir Kusturica connaît : il est l’un des rares réalisateurs à être reparti deux fois de Cannes avec la statuette. Révélé à Venise en 1981, sacré à Cannes en 1985, le réalisateur bohème vit dans un village serbe. Palme d’or : L’enfant, de Luc et Jean-Pierre Dardenne, un film « social », loin des réalisations déjantées de Kusturica. Robin Wright Penn, sa femme depuis 1996 et la mère de ses deux enfants, HAHN-KLEIN-NEBINGER/ABACA 2006 WONG KAR-WAI ■ Pour la première fois, un Chinois préside le jury. Wong Kar-wai a reçu en 1977 le prix de la mise en scène pour Happy Together, et a frôlé deux fois la Palme d’or, avec In The Mood for Love et 2046 (en version inachevée). Réputé pour son cinéma langoureux, poétique, érotique, Wong Kar-wai et son jury élisent un film politique : Le vent se lève de Ken Loach, qui revient sur le combat pour l’indépendance de l’Irlande du Nord. MC PHERSON COLIN/CORBIS SYGMA intéresse peu. En revanche, les cinéphiles attendent avec impatience la sortie de Tree of Life, le prochain Terrence Malick, et sa prestation dans le rôle d’Harvey Milk, homme politique américain militant pour les droits civiques des homosexuels assassiné en 1978, dans une biographie réalisée par Gus Van Sant intitulée Milk. LA MATURITÉ On ne voit plus bien ce qui peut aujourd’hui arrêter Sean Penn. L’indomptable mauvais garçon des années 1980 a appris à contenir ses humeurs, pas son engagement. En parvenant toujours, par caméra interposée, à faire la part des choses entre politique et cinéma, sans jamais tomber dans la facilité de la diatribe politique. Ses films comme ses rôles sont fidèles à un idéal de vie inspiré des romans de Dostoïevski (Crime et châtiment), Bukowski ou Kerouac, le romancier du voyage. On l’imagine pourtant, le 25 mai, soir de la cérémonie de clôture, maladroit, butant sur les mots. Mais en aucun cas doutant de son propre choix ni de son jury pour la Palme d’or. LORENVU/NIVIERE/BENAROCH/SIPA NIVIERE/VILLARD/NIKO/SIPA Directsoir N°346/Mercredi 14 mai 2008 ET AUSSI… Les acteurs s’engagent ■ Les acteurs ne sont pas uniquement de beaux parleurs : désormais, ils s’engagent. A l’image de Sean Penn, qui a voyagé à Bagdad et Téhéran en 2003 et 2005, nombreux sont les « people » qui mettent leur notoriété au profit d’une cause, au premier rang desquels George Clooney (photo), qui a pris position contre la guerre en Irak, et multiplie les actions humanitaires au Darfour. Pour protester contre la politique de la Chine dans cette crise, il a récemment annoncé vouloir faire pression sur Omega, marque de montres dont il assure la promotion, également chronométreur officiel des Jeux olympiques de Pékin. A ses côtés, son ami Brad Pitt et Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté des Nations unies. Un autre exemple est celui de Sharon Stone, qui donnait en avril dernier une conférence à la Sorbonne sur le thème de l’engagement. L’an dernier à Cannes, elle avait récolté 7 millions de dollars lors d’une soirée de gala au profit de l’amfAR, fondation américaine pour la recherche contre le sida. 2007 STEPHEN FREARS ■ Le réalisateur britannique, connu internationalement en 1988 pour son adaptation des Liaisons dangereuses et des fans de rock pour son adaptation réussie de High Fidelity, le roman de Nick Hornby, préside le jury du 60 e anniversaire de la Quinzaine. Un choix étonnant, puisque Frears n’a jamais reçu de Palme d’or. Résultat : une récompense engagée et radicale. Palme d’or : 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu, film sur l’avortement en Roumanie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :