Direct Soir n°335 15 avr 2008
Direct Soir n°335 15 avr 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°335 de 15 avr 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Mick Jagger, Les Stones font leur cinéma

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Braun LA SAGA DE L’ÉCONOMIE Mini-révolution dans l’art du rasage Les aficionados du blaireau doivent mettre leurs pendules à l’heure. L’opposition entre la finition parfaite du rasage à l’ancienne et celle – supposée approximative – des rasoirs électriques a vécu. Les nouveaux modèles électriques de Braun révolutionnent l’art de la barbe et usent de tous les artifices, sensitifs et olfactifs, pour amadouer le dernier carré des résistants. 250 000 produits sortent chaque jour des usines Braun. Al’origine (1680) était le coupechou, une lame simple, légèrement courbée, terriblement dangereuse, que l’on affûtait régulièrement sur du cuir. Prisé des scénaristes, il permet de créer d’intolérables suspenses dans les films du genre. Beaucoup plus basiques, apparaissent ensuite les rasoirs à manche en 1896, inventés par un certain monsieur Gillette. Monolames, bilames, trilames ou plus. Nus ou grillagés. Lubrifiés ou secs. Fixes ou pivotants. Durables ou jetables. Tous offrent inévitablement le même résultat : rasage précis, petites coupures et parfois grosses irritations – le fameux feu du rasoir. Sans compter les éventuels boutons à contourner et les lames (très) onéreuses à changer régulièrement. Mais deux atouts considérables, au-delà de la finition, continuent à susciter l’engouement des messieurs et des femmes qui les caressent : le parfum de la mousse et la fraîcheur de la peau.Vint Histoire D’ENTREPRISE DR alors le rasoir électrique dont les adeptes choisirent le confort et la rapidité au détriment des fragrances et de la volupté. Non sans perdre au passage un certain charme viril. Imagine-t-on John Wayne muni d’un appareil électrique, préparant son visage avant sa chevauchée fantastique ? Non. La lame, sans nul doute, est plus sexy. LE DÉFI ÉLECTRIQUE Pour les fabricants de rasoirs électriques, l’enjeu était multiple : couper le poil à la perfection, lutter contre les irritations et rendre l’ustensile glamour. Fort de plusieurs décennies d’expérience, Braun semble avoir trouvé la martingale, comme en témoignent les derniers modèles commercialisés cette année dans quatre séries différentes, de la plus simple à la plus sophistiquée. Qui aurait cru que la descendance de l’antique coupe-chou déploierait des technologies qui relèvent plus de l’aérospatiale que de la coutellerie ? Ce n’est plus seulement l’art d’affûter les lames que maîtrise Braun, mais des systèmes beaucoup plus complexes qui relèvent, soulèvent, raccourcissent et tranchent les poils du Au départ était la radio ■ Braun a été fondé en Allemagne en 1935 par l’ingénieur Max Braun, qui a très tôt identifié le potentiel de l’industrie radiophonique naissante, et qui avait développé des appareils novateurs dès les années 1920. En 1939, l’entreprise compte 1000 salariés. En 1951, à la mort du fondateur, ses deux fils Erwin et Arthur poursuivent l’aventure, un an après l’apparition des rasoirs électriques chez Braun. Sous leur direction, Braun devient visage, même dans ses surfaces les plus concaves ou les plus convexes. Les brevets déposés évoquent davantage Le retour du Jedi que l’ambiance d’une salle de bains : Comfort Blades, Sensoflex, et la mystérieuse technologie Sonique qui émet des microvibrations. In fine, le résultat est là : le rasage est indolore, net et même parfumé, car le must des rasoirs Braun est équipé d’un système autonettoyant qui dégage un parfum frais. Dernière caractéristique du rasoir Braun dernière génération : il est intelligent – du moins dans les Séries 7 – puisqu’il sait dire tout seul à son utilisateur quand il est temps de recharger la batterie (rien d’étonnant jusque-là), célèbre dans les années 1950 pour le design de ses produits. L’américain Gillette (racheté en 2005 par Procter & Gamble) prend le contrôle du capital de Braun en 1967 et en fait une firme internationale, sans relâcher l’effort sur le design, marque de fabrique de l’entreprise. De nouveaux produits Directsoir N°335/Mardi 15 avril 2008 BRAUN Parmi les nouveautés 2008 : le Séries 7 modèle 790. mais aussi quand un nettoyage (partiel, medium ou drastique) est pertinent, ou bien quand il est nécessaire de changer les lames. POIL ET TECHNOLOGIE Quel chemin parcouru depuis le premier rasoir électrique conçu par Jacob Schick en 1928 ! Le principe initial est simple : des lames oscillent à une fréquence très rapide derrière un fin grillage et sectionnent tous les poils qui s’aventurent dans les ajours. Mais le système, aussi ingénieux soit-il, présente plusieurs inconvénients. Il exige de multiples passages sur la même surface pour sectionner tous les poils indésirables. (épilateurs, brosses à dents électriques, thermomètre électronique) rejoignent la gamme beauté et soins de Braun dans le courant des années 1980 et 1990. A ce segment s’ajoute, depuis 1957, celui des instruments de cuisine, qui fait de Braun un acteur clé du petit appareillage ménager.
www.directsoir.net Certains d’entre eux se coincent dans la grille, ce qui n’est pas sans générer des douleurs indésirables, sans oublier les microcoupures qui strient encore les peaux mâles. Belle amélioration du système en 1939 avec le premier rasoir électrique à tête rotative qui coupe plus et mieux, mais qui ne coupe pas partout contrairement aux têtes de rasage étroites encore utilisées par Braun. Les deux grandes familles de rasoirs électriques existent donc dès l’avant-guerre et suscitent rapidement l’engouement du public en éliminant peu à peu les derniers désagréments. La dernière RÉPARTITION DU CHIFFRE D’AFFAIRES PROCTER & GAMBLE (2006-2007) Piles et rasoirs électriques (Duracell, Braun...) Lames et rasoirs manuels (Gillette) Alimentation (Pringles...) 6% 7% 16% 5% ■ Source : rapport annuel Procter & Gamble, 2007. Ce n’est plus seulement l’art d’affûter les lames que maîtrise Braun, mais des systèmes beaucoup plus complexes. Ci-dessus, une publicité des années 1970. Ci-contre, une publicité de 1990. révolution profonde que connaît le rasage électrique date de 1960, et de l’invention par Remington du rasoir à piles que l’on peut désormais emmener partout et glisser au fond de sa trousse de toilette. Développé par Braun dès les années 1950 avec le S50, le rasoir électrique allemand devient célèbre dans le monde entier en 1962 avec le modèle Sixtant. De nombreux modèles (le Synchron, l’Intercontinental, le Flex), jusqu’aux toutes dernières séries, ont confirmé la réputation de Braun et ont permis de consolider une position incontournable sur le marché du poil. 24% 30% Beauté (Always, Pantène, Head & Shoulders...) 12% Santé (Oral-B, Crest...) Nourrissons (Pampers...) Produits ménagers (Ariel, Mr. Propre...) J.T./DIRECTSOIR PHOTOS : BRAUN DR ACTEURS DU MARCHÉ PHILIPS Le leader du rasage électrique ■ Maître incontestable du marché du rasoir électrique, Philips est le principal concurrent de Braun. L’entreprise néerlandaise, née à la fin du XIX e siècle à Eindhoven, a fait ses débuts dans la conception et la fabrication de matériel électrique. Proposant une gamme de rasoirs étendue, privilégiant la technologie du rotor, Philips vient de lancer le modèle Arcitec, très ergonomique, tandis que sa technologie autohydratante continue à susciter l’engouement des consommateurs masculins. PANASONIC Le rasoir nippon ■ C’est peut-être le seul acteur du rasage électrique dont les origines ne soient pas étroitement liées aux balbutiements et à l’essor des nouvelles technologies de communication, comme Braun, Panasonic, Philips ou Grunding. C’est donc un spécialiste de la micromécanique de précision, inventeur du rasoir à pile en 1960 qui détient encore une part du marché du rasage électrique et qui déploie les deux technologies : tête droite ou rotor. Contrairement à ses concurrents qui aujourd’hui fondent le cœur de leur business sur d’autres produits, c’est bien le traitement ■ Les rasoirs électriques contemporains sont généralement d’excellente qualité, et c’est bien souvent un défaut d’entretien qui explique la panne. Beaucoup d’entre eux sont désormais étanches (s’en assurer toutefois) et se lavent tout simplement avec de l’eau et du savon. Pour un nettoyage plus minutieux, ne pas hésiter à démonter les couteaux, à les nettoyer avec une brosse souple 9 ■ Le géant japonais, présent sur le segment du rasoir électrique, est comme son concurrent Philips connu avant tout pour sa maîtrise de la hi-fi et de la vidéo. Ses écrans plats se vendent dans le monde entier. Ses derniers modèles lancés sur le marché sont le rasoir Pro Curve et le Compact. Panasonic emploie des têtes de rasage droites, comparables à celles utilisées par Braun. Rasoir à tête droite Panasonic. REMINGTON Le pionnier de l’Ouest ASTUCE Entretenir son rasoir DR Rasoir Arcitec de Philips. du poil et du cheveu qui est au centre de l’activité de Remington : épilateurs, tondeuses à cheveux, bigoudis chauffants, lisseuses et défriseuses, sèche-cheveux, rasoirs pour narines et oreilles. Remington appartient au groupe américain Spectrum Brand, présent dans de nombreux autres secteurs. DR Rasoir Remington. et à les nettoyer avec un désinfectant standard comme de l’alcool à 90° (au rythme idéal d’une fois par mois). N’oubliez pas non plus de lubrifier régulièrement les mécanismes mobiles avec une huile ad hoc, qui évitera les tiraillements intempestifs. Enfin, prenez soin des batteries et ne les rechargez qu’une fois qu’elles sont bien déchargées.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :