Direct Soir n°331 9 avr 2008
Direct Soir n°331 9 avr 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°331 de 9 avr 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (138 x 184) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Jodie Foster dans « L'île de Nim » offre un conte à ses enfants

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 U LA SAGA DE L’ÉCONOMIE Duracell La pile infatigable Télécommandes, montres, appareils photo, jouets… Les piles sont partout. Côté fabricant, après un développement énergique dans de nombreux pays, Duracell, toujours accompagnée de sa mascotte rose, revendique aujourd’hui la place de numéro un. n large sourire, un petit nez rouge, les oreilles toujours bien droites et sa couleur rose… difficile de ne pas reconnaître le fameux lapin Duracell. Associé à la marque depuis 1973, il fête cette année ses trente-cinq ans d’hyperactivité. Ski, plongée, foot, basket, rugby, le lapin rose est infatigable. Un dynamisme qui trouve son explication dans les années 1950. A cette époque, le scientifique Samuel Rubens, soutenu par la firme américaine Mallory, perfectionne la pile alcaline au manganèse. Plus compacte et plus résistante que les autres, cette nouvelle pile permet au même moment à Eastman Kodak de lancer des appareils photos à flash intégré, qui nécessitent plus d’énergie que celle produite par les piles au zinccarbone. 1 milliard de piles sont vendues chaque année en France. EN SAVOIR PLUS Mallory se spécialise rapidement dans la fabrication de toutes sortes de piles et prend le nom de Duracell en 1964. En pleine évolution technologique, les appareils à piles se multiplient dans les foyers, nécessitant de plus en plus d’énergie. Dans les années 1970, le marché de consommation des piles Duracell explose, si bien que l’entreprise doit rationner son approvisionnement pour permettre aux usines de fabrication de se rattraper. UN LAPIN SURVOLTÉ Après un début prometteur, Duracell confirme sa notoriété grâce à sa communication incarnée dès 1973 par son lapin. Cette petite boule de poils rose est créée par l’agence de publicité Dancer Fitzgerald Sample. Le « Lapin tambour » sera le premier d’une longue saga de films publicitaires toujours réalisés autour du concept de la durée. Plébiscité par le consommateur, le célèbre rongeur est devenu le symbole de la marque. Hyperactif, entre deux parties de football et quelques descentes en ski, l’animal trouve le temps de présider les grands événements de la marque. En 2004, il joue les mannequins au profit de l’association de Yannick Noah, « Fête le mur », qui démocratise le tennis partout en France. A cette occasion, seize créateurs Un geste pour l’environnement A. FAIDY/CIT’IMAGE ■ Depuis 1991, les piles sont considérées en Europe comme des déchets dangereux. Finie donc la poubelle ! Depuis le 1 er janvier 2001, la loi oblige le citoyen, en France, à rapporter les piles usagées dans les lieux autorisés. Elles sont ensuite transférées sur des sites de recyclage. Pour faciliter ce geste environnemental, de nombreuses associations et DR Directsoir N°331/Mercredi 9 avril 2008 Noir et cuivre, on reconnaît la marque Duracellau premier coup d’œil. se sont prêtés au jeu du relookage du lapin. On le retrouve également en 2007 aux Eurockéennes, organisées chaque année à Belfort. En 2006, il apparaît lors de la Coupe du monde de football, et s’invite au Meeting Gaz de France, dont Duracell est partenaire officiel. Pour les fêtes de Noël, Monsieur Lapin lâche les terrains sportifs afin de soutenir les plus démunis, en participant à une action de solidarité avec le Secours populaire français. Prochain événement : les 28 et 29 juin prochains pour les 24 Heures Roller organisées sur le circuit des 24 Heures du Mans au profit de la fondation Greffe de Vie. Mais si en France sa notoriété est bien établie, aux organisations se sont développées. Parmi elles, Corepile. Avec d’autres fabricants et distributeurs, Duracell fonde cette organisation le 1 er juillet 2003. Aujourd’hui avec 23000 points de collecte et 6 125 tonnes de piles et accus recyclées en 2007, Corepile est la première filiale française de collecte et recyclage de piles et accumulateurs. Etats-Unis il s’est effacé au profit d’un autre rongeur. En effet en 1980, l’éternel challenger de Duracell, Energizer, ose prendre pour mascotte un lapin rose du nom de Bunny. Inconnu chez nous, ce dernier réussit à s’imposer sur le territoire américain, tandis que celui de Duracell conserve toute sa popularité en Europe. UN DÉVELOPPEMENT ÉNERGIQUE Rapidement, Duracell s’impose comme le leader sur le marché des piles. Forte de son succès, la marque suscite les convoitises. Après être passés entre les mains du groupe Gillette en 1996, elle et son célèbre rongeur ont intégré Procter & Gamble depuis Depuis le 1 er avril, son bus a repris sa tournée dans plusieurs villes de France afin de sensibiliser le consommateur à la récolte et au recyclage des piles usagées. Cette exposition itinérante s’adresse surtout aux plus jeunes. Le bus Corepile se trouve en ce moment à Lyon. Chaque année en France, un tiers des piles vendues sont collectées.
www.directsoir.net Le célèbre lapin Duracella évolué au fil des années. trois ans. Cette réussite, Duracell la doit en grande partie à sa faculté d’être toujours au cœur des innovations grâce à son département « recherche et développement ». Néanmoins, elle se laisse distancer au moment de l’explosion de la photo numérique et des piles rechargeables. Depuis, Duracella su répondre à cette nouvelle attente de la part de ses consommateurs. Le dernier produit en date : la pile Duracell Active charge. Sa particularité ? Elle ne nécessite pas d’être rechargée pour la première utilisation. Egalement soucieuse de son consommateur, la marque lui facilite ses achats.Au premier abord, le choix d’une pile peut paraître simple et pourtant les consommateurs sont nombreux à se sentir perdus au rayon « piles ». 21% d’entre eux achètent le mauvais format. Pour y remédier, Duracell est la première marque à avoir mis en place une symbolique des couleurs avec Duracell Colors, lancé en 2003. Chaque couleur est désormais associée à chaque taille de pile. Dans un marché en pleine mutation, Duracell continue de s’adapter aux évolutions technologiques. En multipliant les produits, la marque est présente sur tous les segments du marché. PARTS DE MARCHÉ TOUTES MARQUES CONFONDUES* ■ * valeur année 2007 PHOTOS : DR Le lapin Duracell fête cette année ses 35 ans. ACTEURS DU MARCHÉ ENERGIZER La pile américaine ■ « The Columbia », c’est le nom de la première pile du groupe américain. Fabriquée en 1896 par W.H. Lawrence, elle est destinée au téléphone. Deux ans plus tard, un immigré russe, Conrad Hubert, utilise ces piles pour sa nouvelle invention, la lampe de poche électrique. En 1905, les deux hommes s’associent pour former l’entreprise qui va devenir par la suite Energizer Battery. A partir de 1993, le groupe s’implante en Europe. Aujourd’hui, Energizer a conquis le marché et vend plus de 6 milliards de piles par an dans 150 pays. PHILIPS Electroménager, électronique et piles ■ Si Philips est davantage connu pour ses produits électroménagers et électroniques, le groupe néerlandais occupe une partie du marché des piles. La compagnie a été fondée à Eindhoven, aux Pays-Bas, en 1891, par les frères Gerard et Anton Philips. En France, ■ En 1934, la société The French Battery Company change de nom pour devenir Rayovac Company. Trois ans plus tard, le groupe dépose un brevet aux Etats-Unis pour la première aide auditive. Elle est conçue par Art Wengal. Depuis, Rayovac s’est spécialisé dans les piles pour aide auditive. Par ailleurs, l’entreprise s’est enrichie de différentes marques, dont Varta, à laquelle elle a racheté, en 2002, les activités de piles de consommation. En 2005, Rayovac change de nom pour devenir Spectrum Brands et ses actions sont cotées à la Bourse de New York sous le nom SPC. 9 Les piles Energizer, plus que centenaires. Philips est présent dès les années 1920, avec une activité industrielle et commerciale répartie sur tout le territoire. En 2005, la marque a réalisé dans l’Hexagone un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros. RAYOVAC Des piles pour l’aide auditive DR Des minipiles pour mieux entendre. UNIROSS Spécialiste de l’énergie rechargeable R. DEMARET/REA ■ Créé en 1968, à Bristol au Royaume-Uni, Uniross se présente aujourd’hui comme le leader européen de la conception, de la fabrication et de la commercialisation de batteries rechargeables et de chargeurs à destination des produits électroniques grand public. Introduit en Bourse depuis 2006, Uniross a réalisé un chiffre d’affaires de 95 millions en 2007. En 2000, il s’élevait à 16 millions. Cette forte progression n’est pas due à ses piles mais surtout à sa gamme de chargeurs et batteries rechargeables. DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :