Direct Soir n°325 1er avr 2008
Direct Soir n°325 1er avr 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°325 de 1er avr 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (138 x 185) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Natalie Portman 26 ans, 26 films

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 EN COUVERTURE peut déjà se targuer d’une longue expérience. Une fois son diplôme obtenu, en 2003, elle peut intensifier son activité artistique. STAKHANOVISME Quatre films en 2004, trois en 2005, deux en 2006, cinq en 2007, la machine Portman semble ne plus pouvoir s’arrêter, et on pourrait supposer que cette productivité s’accompagne d’une dégradation de qualité. Il n’en est rien. Même si quelques fours figurent à la filmographie de ces quatre années – quel acteur peut se vanter de n’en point avoir ? – l’actrice figure à l’affiche de quelques œuvres de très bonne facture, comme l’épisode III de La guerre des étoiles (La revanche des Sith), mais aussi de films plus audacieux comme Free Zone du réalisateur israélien Amos Gitaï, Les fantômes de Goya de Milos Forman, ou My Blueberry Nights de Wong Kar-wai, qui fut un des événements cinématographiques de 2007. A 24 ans, elle obtient son premier Golden Globe : celui du meilleur second rôle pour son interprétation d’une troublante stripteaseuse dans Closer, entre adultes consentants de Mike Nichols. Et l’année dernière, elle reçoit le Saturn Award (prix décerné par l’Académie des films de science-fiction) de la meilleure actrice pour V comme Vendetta. 2008 s’annonce aussi comme une année faste pour Natalie Portman, puisqu’outre Deux sœurs pour un roi, on peut aussi la voir dans A bord du Darjeeling Limited (qui marche très bien en France avec plus de 150000 entrées en une semaine) et dans Le mystérieux magasin de Mr. Magorium. Repères 26 films à son actif et plusieurs récompenses dont un Golden Globe. Natalie Portman est une des actrices les plus en vue. Mais elle attend toujours son grand rôle. AUTRES TALENTS Il ne faut pas croire pour autant que Natalie Portman est une boulimique des plateaux, uniquement soucieuse d’ajouter des noms de réalisateurs et de partenaires prestigieux à sa filmographie et devenir à terme une simple actrice « ultrabankable » capable d’assurer le succès d’un film par sa seule présence au générique. Elle est certes en passe de devenir cette garantie de succès et compte d’innombrables fans qui se ruent à ses avant-premières. Mais l’actrice est soucieuse de se réserver des marges de manœuvre, au-delà d’un star-system qu’elle ne renie pas pour autant. En témoigne, par exemple, son incursion très précoce au théâtre, comme à Broadway, en 1998, lorsqu’elle se lance dans l’interprétation du Journal d’Anne Frank. Natalie Portman n’a pas fait le tour du métier : son potentiel est important et attend encore le grand premier rôle qu’elle n’a toujours pas eu. Cependant, la comédienne envisagerait déjà de passer de l’autre côté de la caméra, puisqu’elle projetterait de tourner un film retraçant la vie de l’écrivain israélien Amos Oz, basé sur son autobiographie : Une histoire d’amour et de ténèbres. A 26 ans, elle vient ainsi de monter sa propre maison de production, Handsome Charlie. Natalie Portman est, in fine, une des actrices les plus paradoxales du cinéma contemporain. Aussi expérimentée que fraîche, aussi novice que professionnelle, aussi gourmande que parfois blasée. Autant de contradictions qui font d’elle l’une des comédiennes les plus intéressantes du moment. SIPA « LÉON » 1994 EN SAVOIR PLUS ■ Le film qui a rendu célèbre Natalie Portman est sorti sur les écrans en septembre 1994. Elle y incarne Mathilda, une jeune fille qui veut apprendre le métier de tueur à gages auprès de Léon, un professionnel endurci, pour venger ses parents assassinés. Interdit aux moins de douze ans à sa sortie, ce film est l’occasion pour l’enfant qu’est encore Natalie Portman de donner un premier aperçu de son talent naissant. Elle déploie efficacement trois sentiments : la séduction, la gravité et l’enjouement, qui donne à ce long métrage une tonalité et une ambiguïté qui ne sont pas sans rappeler la Lolita de Kubrick d’après Nabokov. Les qualités qu’elle manifeste alors seront confirmées par la suite de sa carrière. ■ Deux sœurs pour un roi s’inspire d’un roman de Philippa Gregory, publié en 2002 sous le titre The Other Boleyn Girl, littéralement « L’autre fille Boleyn ». Un intitulé plus subtil que sa version française, car si l’existence d’Anne est bien retracée, celle de Mary est plus floue, puisqu’on hésite encore à établir un lien sororal entre les deux femmes. Certains historiens supposent que Mary Boleyn, sœur ou non d’Anne, fut une des maîtresses du roi d’Angleterre et même de François I er, son alter ego qui régnait alors sur le royaume de France. Deuxième des six épouses d’Henri VIII, qui serait un des modèles de La barbe bleue de Charles Perrault, Anne Boleyn est née au début du XVI e siècle. Elle réussit à séduire le roi Henri VIII, dont l’épouse légitime Catherine d’Aragon n’avait pas pu lui donner PROD DB BLOCK 2 PICTURES - JET TONE PRODUCTION/DR Directsoir N°325/Mardi 1 er avril 2008 Les sœurs Boleyn : de l’histoire à la légende de descendance. Le pape ayant refusé d’annuler son mariage, Henri VIII rompit avec Rome, schisme mémorable qui donna naissance à l’Eglise anglicane. Enceinte, Anne Boleyn épousa le roi en 1533 et devint ainsi reine d’Angleterre, peu de temps avant de mettre au monde une petite fille, Elisabeth, la future et grande Elisabeth I re. Accumulant les fausses couches et ne parvenant pas à donner un fils à Henri VIII, elle fut déstabilisée par un complot, accusée d’adultère, d’inceste et de trahison, et décapitée le 19 mai 1536. Catherine Howard, la quatrième épouse d’Henri VIII subira le même sort en 1542. Anne Boleyn a séduit des générations d’artistes, peintres, poètes et écrivains, jusqu’à Justin Chadwick, dernier dépositaire de cette histoire dramatique. « MY BLUEBERRY NIGHTS » 2007 MARY EVANS/EYEDEA ■ Dans ce film de Wong Kar-waï, Natalie Portman partage l’affiche avec Norah Jones et Jude Law (qu’elle avait déjà côtoyé sur le plateau de Closer, entre adultes consentants). My Blueberry Nights avait fait l’ouverture du festival de Cannes. Natalie Portman, blonde pour l’occasion, y joue le rôle d’une serveuse de bar à qui Norah Jones vient se confier au cours d’une longue errance.
Al.t nord de Mltte, le SChtuMnviertel (quartitt des Granges), avec ses bars. ses galeries el ses lofts, eS1 devenu, depuis la réuniftcal.lon.le centre d la bohème chic. Dif ficile de croire que, de-trière les façades eux stucs rHtauré$, les Mletslul.sernen les pts sordides abrltiJilent, av.ant guerre. te "bas pt-upie"', fuifs, ouvtiers el malfrats. Pius loin, l Prenztautt 8etg, tes Immeubles rénovés jouxtent encore des murs lépreux, qui tendent A disparaitte, tandis que bars et complexes culturels alternatifs accueillent une jeunesu en quête de soirées bon marché et décont.ractées, -­ -. -1l"- (MU,cwns..-... (Dl) À Berlin.avec Cartoville Découvrez Scheunenviertel/Prenzlauer Berg I•WSS.. ftSu,ijiWI1J._ --­ ADIUSSES, ftATIQUES l oUIIU..((.fiU (Uif\lllllS -­r.,.. -""".._,,.. _...,.""-'r_..._...,.. - -­ -, -..,., - "'"'-", _.,,, Oiao(h) -w.,.r.,.,..., - -""..,.,.-".._.. J,_.uo.,.., -­.,._.. -.. ­ --.. -, - -­. _...,.. _ - - -.. - - - -... --..-,...w.-..,,.._.,. (,o-­ _..1_'""-".. -­ -b..-.. """, ­... ­ -..,.. -.-..



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :