Direct Soir n°323 28 mar 2008
Direct Soir n°323 28 mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°323 de 28 mar 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Line Renaud marraine du Sidaction

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°323/Vendredi 28 mars 2008 8 EN COUVERTURE La recherche sur le VIH est un travail de longue haleine. Professeur Yves Lévy entretien d’embauche durant lequel une personne mentionnerait sa séropositivité. Il s’agit pour le Sidaction de permettre aux personnes séropositives d’accéder aux meilleurs soins et de bénéficier de tous les traitements : principaux et secondaires. Coup de CHAPEAU N. TAVERNIER/REA Nathalie Arhel, Jean-Christophe Olivo-Marin, Spencer Shorte et Pierre Charneau, l’équipe médicale de chercheurs qui a mis en évidence le parcours d’infection des cellules par le virus du sida. ÉGALITÉ FACE AUX SOINS Un traitement moyen contre le VIH/sida coûte environ 1 500 euros par mois. De manière générale, chaque personne déclarée séropositive est prise en charge à 100% par les organismes comme la Sécurité sociale. Mais au-delà des médicaments spécifiques au VIH, les malades suivent pléthore d’autres traitements contre les effets secondaires qui ne bénéficient pas nécessairement d’un système de prise en charge aussi exhaustif. Pour les patients, qui vivent souvent dans la précarité financière, la gestion de la maladie se fait au quotidien et implique parfois de faire des arbitrages entre tel ou tel traitement « secondaire ». Sans compter l’impact de certaines mesures budgétaires qui touchent de plein fouet le portefeuille des patients en imposant des frais supplémentaires. Ainsi de la franchise médicale qui induit des surcoûts sur les médicaments (cinquante centimes d’euro par boîte) ou les consultations médicales (deux euros par rendez-vous). LE VIH AU QUOTIDIEN Aujourd’hui, les traitements fonctionnent beaucoup mieux, et si la vigilance doit demeurer de mise, nul ne s’aviserait de démentir que la mortalité liée au VIH a considérablement diminué dans les pays développés. Mais à quel prix ! Un malade peut ainsi ingérer des dizaines de gélules par jour dans le cadre d’une quadrithérapie – combinaison de quatre molécules différentes – qui permet de stabiliser la charge virale du VIH. Certes, le sang reste toujours contaminant, mais grâce à cette combinaison thérapeutique très précisément dosée, il retrouve un taux de globules blancs satisfaisant sauf dans certains cas de résistance inexpliquée qui mobilisent les chercheurs. Cependant, les personnes séropositives ou les patients qui souffrent d’un sida déclaré, sont confrontés à d’autres problèmes. L’assiduité et la rigueur tout d’abord, Pr Yves Lévy, président du comité scientifique du Sidaction ■ Professeur au service d’immunologie clinique à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil et président du comité scientifique du Sidaction. Les grandes étapes de la recherche en France sont liées aux grandes avancées internationales. « Nous travaillons beaucoup sur les traitements et nous disposons de 25 molécules capables car les multithérapies exigent une discipline de fer dans l’absorption des gélules qui doivent être conservées à des températures bien précises. Cette posologie envahissante représente une vraie souffrance psychologique pour les patients, au-delà de la pénibilité physique, puisqu’elle leur rappelle plusieurs fois par jour leur condition. TOUS MOBILISÉS Cette année encore, acteurs, chanteurs et personnalités médiatiques sont mobilisés contre le VIH. L’opération dure jusqu’à dimanche soir, même s’il demeure possible de faire des dons jusqu’au 11 avril. 11 chaînes de télévision et 5 radios s’engagent à inciter les téléspectateurs à composer le 110. Par ailleurs, plus de 4 500 bénévoles sont mobilisés dans toute la France et proposeront près de 350 animations. Aujourd’hui encore, le sida est considéré comme la maladie la plus discriminante, contre 16% pour le cancer et 32% pour les maladies mentales. Mais les choses changent : le Sidaction y est sans doute pour beaucoup, ainsi que l’engagement de Line Renaud. de combattre le VIH mais pas de l’éradiquer ». En effet, il faut savoir que le VIH est impossible à détruire, car c’est un rétrovirus qui, une fois entré dans le corps, infecte toutes les cellules. Il s’agit pour l’équipe du professeur Lévy de trouver des stratégies de traitements en mélangeant les molécules, afin de renforcer le système immunitaire du patient car 5 à 10% des séropositifs ont un VIH qui résiste aux médicaments. « Notre deuxième axe de travail, c’est de chercher un vaccin préventif. Non pas qui éviterait d’attraper le VIH mais qui P.ALLARD/REA FOCUS Le sida en France VOIES DE CONTAMINATION Ne se prononcent pas 21% 2% 48% Toxicomanie (injections 28% intraveineuses) Rapports homosexuels masculins• Nombre de personnes séropositives : 200 000 dont 29 000 sida déclarés.• Nombre de décès en 2007 : 298• Nombre de personnes qui ont découvert leur séropositivité en 2006 : 6 300• Age moyen de découverte de séroposivité : 34,9 ans chez les femmes. 39,3 ans chez les hommes.• Nombre de tests effectués en 2007 : 5 millions. Rapports hétérosexuels• Nombre de personnes porteuses du virus qui l’ignorent : 40 000 selon le Conseil national du sida.• Coût moyen d’un traitement contre le VIH par personne : 1 500 € /mois. Source : INVS permettrait de renforcer le système de défense du patient ». Aujourd’hui, la majorité des séropositifs sont sous trithérapie, mais il existe des quadrithérapies qui combinent quatre molécules. Enfin, il y a ceux qui ont une quintathérapie. En France, les tests d’un vaccin préventif sont mis en place depuis plusieurs mois, mais le travail reste long. « C’est une recherche de longue haleine non seulement chez nous, mais aussi avec toutes les équipes de recherche internationales », précise le professeur Lévy.
Grâce au parrainage, Benita a pu recevoir une éducat on de qualité. EUe est aujourd'hui professeur au collège professionnel SCAD en Inde et sa plus grande satisfaction est de voir ses élèves devenirchèlque jour un peu pt us autonomes. Benita est aujourd'hui un exempte pour toute sa communauté et contribue actiwment au développement de son pays. CommêBenita à l'époque, des millions d'enfants sont privés d'éducation. Offrir à tous une éducation de qualité, c'est permettre à chacun de réaliser son potentii !l. L'ÉDUCATION CHANGE LE MONDE, DEVENEZ PARRAIN. Alde et Ac.bon 1" assoclatiofl de pao ! Talnag en France, tOflltlbue actutem1• la\S,' : -d scolarisation de pt us de 5 mauons cr'enlanls Gans te> monde.\(d et Ac1ion MERCI DE RENVOYER CE COUPON, Aldo ot Action 53 Bd do Charonne 75545 Paris Codex 11'-•-• R:ft•ooooo•-•-•'"""""""""""""""""""""""""""-""""""""-""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'"""-"""""'""""""""'"""""""""'""'"""""""''l'fOui, je soutiens l'éducation dans le monde : D Je veux devenir parrain et je choisis de suivre : Un projet (une classe ou une é-cotel La scolarité d'un enfant Une action au choix d'Aide et Action Je choisis de verser : € par mois lmi nlmum 20 €). Je joins un chêque correspondant â mon premier mois de parrainage. Je recevrai par la suite mon formulaire d'autorisation de prélèvement. - mont.an'dll ""*"tt est 6iduC111bW d"lrfi9ÔU àllat\lr dot t'llu morrt.ntto'-1 aMIIM. Gai'IJ La• cs. 20'l'oclt'f'Of, l'.wflut. AII\M, un Plmlll'llgt 6t $(.par motf.l'lt YOIIS m41M tÎoeUtft'ltnl 8..5C, l J e souhaite recevoir sous pli confidentiel votre brochure.. Legs, donation, assurance-vie... www.Jicfe etadlon.org] •3310) 1552570 00 Mme MUe M. Prénom :... -... Nom : •... Adresse :. Code Postal : lll l11 Vitte :. Tél. :'1 1 1 1 1'1• E-mail :\et Action J e souh.aite d'abord recevoir une do.cumentation complète sur Aide et Action. rEducation change le monde (* SMS+) A(Hsso : TOUT or surrr, REcrvau.. r IRullE suit LE PARRAINAGE•Cout d'flwot cf un SMS, HM sur1..u. COfWrs.J.tlon\'Jlid « en 2 SHS. Ed ! te r TXT4 ltd. EH ENVOYA.NT AI0E82 PAR SMS AU 33000• Conlormjmenl.t.lof N*"1til14u 6 ja-. lf78. - MpoNl dlolll QI d'.cc" oe,llltlltl(lll pour "*'""'-101\-.out un « r,.m.f.9.0nl-""'lltiUcl". ! t w'Jil JIOIIr. _, kr•AII



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :