Direct Soir n°321 26 mar 2008
Direct Soir n°321 26 mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°321 de 26 mar 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Russel Crowe le retour du Western

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
LUDOVIC/REA Directsoir N°321/Mercredi 26 mars 2008 2 L’ACTU FRANCE Jean Leonetti, rapporteur de la proposition de loi. Politiquement MARCHÉ DU TRAVAIL Le projet présenté en Conseil des ministres ■ Le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand, devait présenter ce matin au Conseil des ministres un projet de loi sur « la modernisation du marché du travail ». Le texte, issu des négociations entre les partenaires sociaux, permettra à l’employeur et au salarié de rompre à l’amiable un CDI. La période d’essai pourra être prolongée jusqu’à huit mois pour les cadres. Autre mesure : les entreprises pourront expérimenter un nouveau type de CDD, d’une durée d’un an et demi à trois ans, pour la réalisation d’un projet précis. Le texte met également fin au Contrat nouvelle embauche (CNE), jugé contraire aux conventions internationales dont la France est signataire – notamment par le biais de l’Organisation internationale du travail (OIT). Le projet sera examiné à la mi-avril à l’Assemblée nationale, début mai au Sénat, et devrait être adopté avant l’été. A. DE RUSSE/ABACAPRESS parlant Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Politiquement parlant, hier, sur Direct8. « Pour un partage différent des richesses » « Le monde va à sa perte si on le laisse aller à la seule loi du marché. » Jean-Luc Mélenchon a rappelé ses positions de « républicain socialiste » hier soir dans Politiquement parlant. Le sénateur de l’Essonne prône « un partage différent des richesses et des mesures qui luttent contre le tout marché ». « Nous avons besoin de la présence de l’Etat », a-t-il affirmé. Lui qui déplore un parti « déséquilibré » est revenu sur les débats internes au Parti socialiste. S’il s’oppose à l’alliance avec les centristes, il se prononce « pour une alliance sans JOURNÉE DE SOLIDARITÉ ■ Les députés devaient examiner aujourd’hui une proposition de loi sur le caractère férié du lundi de Pentecôte (le 12 mai cette année). Signé par Jean Leonetti et une centaine de députés UMP et le Nouveau Centre, ce texte a été adopté hier par la commission des Affaires sociales de l’Assemblée. Il vise à assouplir les modalités d’application du dispositif établi par le gouvernement Raffarin après la canicule de 2003. Il conserve l’idée d’une « journée de solidarité » en faveur des handicapés et des Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, présentait ce matin un projet de loi sur la modernisation du marché du travail en Conseil des ministres. exclusive à gauche ». Qui voit-il diriger le parti socialiste ? Il attend de voir… tout en glissant que la gauche du parti pourrait présenter un candidat. Revenant sur la disparition de Chantal Sébire et sur le débat sur l’euthanasie, Jean-Luc Mélenchon juge que « c’est un sujet qui nous secoue tous ». Pour lui, « une société laïque ne doit pas prétendre imposer à tout le monde une règle morale ». La laïcité est précisément un thème sur lequel Jean-Luc Mélenchon espère se faire entendre. Lui qui a récemment publié une Réplique au discours de Nicolas Sarkozy, Chanoine de Latran, martèle : « Nous sommes le pays dans lequel la guerre civile et religieuse a duré le plus longtemps ; lorsqu’on est français, on est héritier de tout ça (…) Nicolas Sarkozy, à l’inverse, tourne la page. » L’ancien ministre socialiste affirme sa position : « L’Etat doit pratiquer non pas la neutralité, mais l’indifférence. » « Le Président n’est religieux que par opportunisme », tance-t-il. Il lance un appel au chef de l’Etat : « Monsieur le Président, ne touchez pas à la loi de 1905, vous ouvrez une boîte de Pandore ! » Le dispositif pourrait être assoupli UNION EUROPÉENNE L’immigration, priorité de la présidence française ■ A trois mois de la présidence européenne, la France entend dès maintenant construire le projet de pacte commun sur l’immigration, qu’elle souhaite faire voter dès le mois de juillet. Ainsi, une première réunion était organisée aujourd’hui au ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, avec des hauts fonctionnaires européens. S’il s’agit pour le moment d’une simple prise de contact, l’objectif est d’ores et déjà très clair : déterminer les grands axes de la politique d’immigration, parmi lesquels une définition du droit d’asile pour les 27. En 2005, on estimait que 41 millions d’immigrés En bref personnes âgées. Le texte prévoit de « donner une entière liberté aux partenaires sociaux au sein de l’entreprise ou à défaut au sein de la branche (…) ». Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a proposé le 17 janvier de transformer cette journée non rémunérée en une journée de RTT ou en sept heures de travail fractionnées dans l’année. Le texte de loi devrait entrer en vigueur le 2 mai prochain. En 2007, moins d’un Français sur deux était présent sur son lieu de travail, alors que 70% des entreprises étaient ouvertes. La France souhaite faire voter à Bruxelles un pacte commun sur l’immigration dès le mois de juillet. résidaient sur le sol européen. L’harmonisation des politiques d’immigration s’annonce complexe, alors que l’espace Schengen s’est considérablement élargi à l’Est et que les droits nationaux sont très variés. ÉCONOMIE. Selon l’Insee, le moral des industriels français a progressé en mars. L’indice de mesure a gagné deux points par rapport au mois précédent, passant de 107 à 109. ❚ JUSTICE. Les familles dont les enfants sont morts de la maladie de Creutzfeldt-Jakob devaient être entendues à partir d’aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Paris, dans le cadre du procès de l’hormone de croissance. ❚ SOCIAL. Les agents portuaires de la manutention et les dockers ont mis en place ce matin des barrages à l’entrée du port de Marseille-Fos (Bouches-du-Rhône). Ils protestent contre la réforme des ports autonomes. N. MARQUES/KR IMAGES F. ELSNER/KR IMAGES PRESSE
ESSAM AL-SUDANI/AFP www.directsoir.net DIPLOMATIE Nicolas Sarkozy en visite en Grande-Bretagne ■ Douze ans après le dernier séjour officiel de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy entame aujourd’hui un déplacement de deux jours outre-Manche. Parti dès la fin du Conseil des ministres, avancé pour l’occasion, le président français accompagné de son épouse était attendu à l’aéroport d’Heathrow par le prince Charles et sa femme Camilla. Le couple présidentiel devait ensuite gagner le château de Windsor, pour être reçu par la reine ElizabethII et le prince Philip, duc d’Edimbourg. Après Les miliciens de l’armée du Mahdi, dirigée par Moqtada al-Sadr, portaient toujours les armes ce matin. ÉCONOMIE Tata se met au luxe ■ Tata Motors était jusqu’à présent surtout connu pour commercialiser la voiture la moins chère du monde (la Nano, vendue moins de 2500 dollars). Le constructeur automobile indien s’apprête à montrer qu’il ne craint pas le grand écart, puisqu’il devait annoncer dans la journée le rachat de deux marques haut de gamme : Jaguar et Land Rover. Selon l’agence de presse indienne Press Trust of India, Tata aurait négocié avec le géant américain Ford une cession de ces deux symboles de l’automobile britannique pour un montant compris entre 2 et 2,5 milliards de dollars. L’accord prévoirait également une contribution de Ford au financement du fonds de retraite des deux marques vendues, ainsi que la promesse de l’industriel asiatique de continuer à acheter des moteurs à son homologue américain. Ford avait acquis Jaguar en 1989 pour 2,1 milliards d’euros En bref Tata doit annoncer le rachat de Jaguar et de Land Rover. (3,2 milliards de dollars) et Land Rover l’année suivante pour 2,2 milliards d’euros (3,4 milliards de dollars). L’industriel américain, qui a accusé une perte de 2,7 milliards de dollars en 2007 et de 12,6 milliards en 2006, veut concentrer ses efforts sur le rétablissement de sa position sur le marché nord-américain. PÉKIN. La Chine s’est déclarée opposée à tout contact officiel entre le dalaï-lama et des responsables français. ❚ DARFOUR. Cinq civils ont été tués dans un accident de la circulation impliquant un véhicule de la force de maintien de la paix de l’ONU et de l’Union africaine (Unamid). ❚ MOSCOU. Le chasseur russe Su-25, qui s’était écrasé le 20 mars dans l’extrême-orient russe, a été abattu par un missile tiré par un autre avion volant avec lui en formation. avoir déposé une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu britannique, Nicolas Sarkozy devait prononcer un discours devant les deux chambres du Parlement. Un banquet d’Etat au palais de Buckingham était prévu, puis le couple présidentiel était attendu pour passer la nuit au château de Windsor. La journée de demain, après le dépôt d’une gerbe au pied de la statue du général de Gaulle, sera consacrée à un sommet franco-britannique, en compagnie du Premier ministre Gordon Brown. F. MAIGROT/REA L’ACTU MONDE 3 IRAK Préparatifs à Windsor, hier, avant la visite de Nicolas Sarkozy. Ultimatum de 72 heures aux miliciens chiites ■ Au deuxième jour de l’offensive de l’armée irakienne contre la milice chiite dirigée par Moqtada al-Sadr, le Premier ministre Nouri al-Maliki a lancé un ultimatum de 72 heures aux combattants chiites pour qu’ils déposent les armes. Des affrontements ont éclaté dans le quartier de Sadr City, au nord de la capitale irakienne. Le bilan s’élevait ce matin à 20 morts et au moins 115 blessés. Dans le même temps, les combats se poursuivaient à Bassora, dans le sud de pays. L’opération lancée hier par le Premier ministre irakien vise à démanteler la milice de Moqtada al-Sadr, qui conteste la légitimité du gouvernement irakien. Le chef de la milice chiite a menacé de mobiliser ses militants pour une campagne de protestation à travers le pays. Le mouvement sadriste organisera d’abord des manifestations et une grève dans toutes les provinces irakiennes, puis la « désobéissance civile » si les attaques du gouvernement se poursuivent. ADRIAN DENNIS/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :