Direct Soir n°32 4 oct 2006
Direct Soir n°32 4 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de 4 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Kate Moss stupéfiante

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Mercredi 4 octobre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Interpellation aux Mureaux v Ce matin, à 6h, une centaine de policiers est intervenue aux Mureaux, dans les Yvelines. Il s’agissait de procéder à des interpellations après les échauffourées de dimanche soir, qui avaient opposé, dimanche, soir jeunes et forces de police. Finalement, une seule interpellation a été relevée. L’opération s’est déroulée, comme aux Tarterêts, sous les regards de représentants de la presse. Privatisation de GDF v Le projet de loi sur la privatisation de GDF, ouvrant la voie à la fusion avec Suez, a été, comme prévu, adopté hier, au terme d’une saga qui aura duré plusieurs mois. Les chiffres révèlent toute la difficulté rencontrée sur ce dossier : plusieurs milliers de gaziers dehors, 120 heures de débats à l’Assemblée nationale, et un nombre record d’amendements déposés sous la V e République (137647). La mobilisation syndicale, attendue hier dans plusieurs villes, a été très faible (entre 2500 et 12500 manifestants). Vote citoyen v C’est un scrutin symbolique qui sera organisé sur la question du vote des étrangers aux élections locales. Organisé par une cinquantaine de syndicats, associations et partis politiques, il se tiendra du 16 au 22 octobre. Selon la Ligue des droits de l’Homme, plus de 90% des 66000participants avait répondu « oui » l’an passé. Hulot candidat ? v Nicolas Hulot persiste et signe. Il a répété hier qu’il n’excluait « pas une candidature » à l’élection présidentielle, si la gauche et la droite n’ont pas d’engagements forts sur les enjeux climatiques et écologiques ». Il a fait cette déclaration à l’issue de la projection du film d’Al Gore sur le réchauffement climatique. Projection à laquelle il assistait en compagnie de Ségolène Royal. FRANCIS HEAULME/Echec de la reconstitution Que s’est-il vraiment passé sur la voie ferrée de Montignylès-Metz le 28 septembre 1986 ? Vingt ans après, les enquêteurs espèrent encore que Francis Heaulme y réponde. Hier matin, sous une pluie battante, le tueur multirécidiviste a été conduit sur les lieux du meurtre d’Alexandre Beckrich et de Cyril Beining, âgés de huit ans à l’époque, pour une « mise en situation ». Pour l’occasion, un dispositif de sécurité impressionnant avait été déployé : 190 policiers et policiers municipaux assuraient l’ordre public pendant que 60 gendarmes mobiles étaient chargés de la sécurité du détenu. Vêtu d’un ciré et d’un gilet pare-balles, Francis Heaulme a été replongé dans les conditions du double meurtre des petits garçons, retrouvés le crâne fracassé à coups de pierre. Mais la reconstitution a tourné court. Une fois sur place, le tueur présumé n’a pas reconnu les lieux. Il n’a notamment pas su situer « la grimpette », le chemin de terre qui permet d’accéder à la voie ferrée où ont été retrouvés les corps. Lui qui avait affirmé avoir « vu » et « touché les corps » dans sa dernière déclaration, sans pour autant reconnaître le crime, est brusquement revenu sur ses dires. « Mais alors pourquoi avezvous dit que vous aviez vu les enfants ? », lui a demandé Ginette Beckrich, la grand-mère du petit Alexandre. « Ils sont tout le temps sur mon dos », a répondu Francis Heaulme en parlant des policiers. Ce revirement de dernière minute ne constitue BUDGET/L’Élysée en chiffres h Souvent critiqué pour son opacité, le projet de budget de l’Elysée pour 2007 est cette année plus précis. L’occasion d’un tour d’horizon chiffré des moyens mis à la disposition de la présidence de la République. Le budget total alloué pour 2007 au fonctionnement de cette haute sphère de l’Etat est de 31783605 euros, soit une baisse de 2,1% par rapport à l’année précédente. Cette somme inclut la « dotation » du président de la République, qui s’élève à 101 488 euros (+0,8% par rapport à 2006). Celle-ci comprend le « traitement » perçu par le chef de l’Etat qu’« aucun texte n’a jamais fixé » et qui est « intégralement soumis à l’impôt sur le revenu ». L’an passé, il se chiffrait à 79133 euros, soit 6594 euros par mois. Autre précision, 957 personnes sont affectées à la présidence de la République : 579 civils et 378 militaires. Enfin, le parc automobile de l’Elysée compte 61 véhicules et 7 scooters. CAROLINE HALAZY,XAVIER FORNEROD,THOMAS LIARD,ANTONIN MOSER,ALEXANDRE GIRAUD @ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN/AFP pas vraiment une surprise. Chez Francis Heaulme, c’est même devenu une habitude. Contacté par Directsoir, Jean-François Abgrall, le gendarme qui a traqué le tueur en série jusqu’à son arrestation, confirme que « sa personnalité est particulière. Ce qu’il avoue dépend du contexte ». Sans preuve solide, les policiers ne pourront donc rien tirer de ces aveux à géométrie variable. Car, si Francis Heaulme n’est effectivement pas le tueur, le mystère demeure. Depuis l’acquittement de Patrick Dils dans cette affaire, le tueur en série, déjà condamné à six reprises pour meurtre, est la seule piste des enquêteurs. PARTI SOCIALISTE/La vraie course est lancée h Hier à 15 heures, le délai imparti pour le dépôt des candidatures à l’investiture socialiste a expiré. Ils ne sont plus que trois en lice pour briguer l’estampille frappée de la rose, lors des prochaines élections présidentielles : Dominique Strauss-Kahn, Laurent Fabius et Ségolène Royal. Jusqu’à présent il fallait séduire ; désormais, il s’agira de convaincre. Prochaine étape, la validation par le Conseil national du parti de ces trois candidatures. Sauf coup de tonnerre, celle-ci ne devrait constituer qu’une formalité de démocratie interne. Mais elle lancera de manière officielle la campagne pour la primaire socialiste, qui durera près de deux mois et sera ponctuée de débats. Dont trois qui seront retransmis en direct par les chaînes parlementaires. Le premier, Francis Heaulme sur les lieux du crime, hier, à Montigny-lès-Metz. Repère Francis Heaulme, 47 ans, est incarcéré depuis 1992. Il a déjà été condamné à sept reprises pour meurtre, dont deux fois à la réclusion criminelle à perpétuité. Il purge sa peine à Metz (Moselle). consacré aux questions économiques et sociales, se tiendra le 10 octobre. Une semaine plus tard, le 17, ce sont les problèmes de société, d’environnement et de démocratie que les candidats aborderont. Enfin, le 7 novembre, il sera question de la place de la France en Europe et dans le monde. Outre ces joutes audiovisuelles, trois autres confrontations seront organisées en régions les 19 et 26 octobre et le 9 novembre. Une fois les arguments de chacun exposés et confrontés, il sera temps de passer au vote des militants. Le 1 er tour de la primaire aura lieu le 16 novembre. Si cela s’avère nécessaire, un 2 e scrutin se tiendra une semaine plus tard. Le vainqueur de cette course d’obstacle pourra célébrer sa victoire le 26 novembre, lors de son congrès d’investiture. @ TANNEAU/DE SAKUTIN/FRANCOIS/AFP Laurent Fabius, Ségolène Royal et DSK, en campagne.
www.directsoir.net RELIGION/La mosquée de Créteil sort de terre La première pierre de la troisième mosquée en Ile-de-France vient d’être posée. Ouverture en 2008. Le projet était lancé depuis 2003, mais ce soir, il se matérialise enfin. La première pierre de la mosquée de Créteil, dénommée Centre culturel et cultuel, va être posée à 18h30, rue Jean-Gabin, près de la Base de Loisirs. Les représentants de la ville et du département seront présents ainsi que des membres des trois communautés monothéistes. L’ouverture de ce centre, d’un coût global estimé à plus de 4 millions d’euros, est attendue pour la fin du premier semestre 2008. Sa capacité d’accueil sera de plus de 2000 fidèles. L’événement est d’importance, puisqu’il s’agira de la première mosquée « au vrai sens du mot, avec ses symboles, un minaret et un dôme » dans le Val-de-Marne, a tenu à préciser Karim Benaïssa, le président de l’Union des associations musulmanes de Créteil contacté par Directsoir. « C’est une joie immense. C’est un projet qui date et aboutit après plusieurs années de travail », a ajouté M. Benaïssa. L’UAMC, porteuse du projet, l’a lancé « officiellement » à l’automne 2003, mais « c’est une volonté commune (de la communauté musulmane,ndlr) et du maire de Créteil », le député(PS) Laurent Cathala, « depuis une dizaine d’années », a souligné le président de l’UAMC. Après la Grande mosquée de Paris et celle d’Ivry, c’est seulement la troisième mosquée à bénéficier d’un tel soin architectural dans toute l’Ile-de-France. Une évolution importante, susceptible de « faire sortir l’Islam des C’estdit « La banalisation de la violence reste une réalité dans les quartiers. (…) Chez certains voyous, il y a volonté de tuer. » Sebastian Roché, sociologue (Le Figaro) « Un facteur très positif pour la cohésion sociale » caves » selon M. Benaïssa : « Les autres lieux, le plus souvent de simples salles à disposition, arrivaient à saturation. Les jours de ramadan, les deux tiers des fidèles se retrouvaient dans la rue. » Il va plus loin, ajoutant que cette nouvelle construction « est un facteur très positif pour la cohésion sociale ». La communauté musulmane représenterait de 18 000 à 20000 personnes à Créteil, pour une population totale de 85000 habitants. « Tout le monde en convient, et pas seulement les musulmans. Ce projet s’est imposé comme une évidence, même pour les différentes communautés religieuses. » Outre l’espace cultuel, le bâtiment comprendra des espaces culturels et de loisirs (salles polyvalentes destinées à des conférences, des cours ou des expositions, hammam, bibliothèque, salon de thé-restaurant, espace librairie et espace de vente d’objets d’artisanat et d’art). De quoi « faire de cette mosquée une vitrine, une invitation au dialogue, y compris pour les non-croyants, ce qui manquait cruellement en ces temps de désinformation », précise le président de l’UAMC. La partie cultuelle est « financée à 100% par la communauté musulmane », a ajouté M. Benaïssa. Des appels aux dons, lancés depuis trois ans et demi, ont déjà permis de recueillir 1,7 million d’euros. À l’occasion du ramadan, les responsables religieux espèrent une nouvelle aide des fidèles. Michel Coronas, chef de cabinet du président du Conseil général du Valde-Marne, confirme l’importance du nouvel ouvrage : « Il y a déjà des mosquées traditionnelles dans le Sud, comme à Perpignan ou Carcassonne. Mais Créteil est une ville de préfecture, et le lieu d’implantation est un endroit visible, de plain-pied dans la cité. » Le dernier obstacle à la construction a été levé miseptembre avec l’attribution par la ville d’une subvention d’équipement d’un million d’euros à cette association. « C’est un processus qui n’a jamais créé de problème sur la région Ile-de-France. » « Le Petit Nicolas, c’est pareil que nous. Tout le monde fait des bêtises, les adultes aussi. » Laura, 9 ans, à l’occasion de la sortie du tome 2 des Inédits du Petit Nicolas.(VSD) « Nous ne sommes pas anti-automobile, mais l’asphyxie et le mauvais partage de l’espace public ne sont bons pour personne. » Jean-Marie Bockel, président de l’Association des maires de France (Les Échos) @ J. SAGET/AFP @ ANAS HAMDALLAH, ARCHITECTE DESA FRANCE MERCANTOUR/Science avec les loups h Nom : Carter Niemeyer. Profession : trappeur. Mission : capturer trois loups avec un lacet prenant à la patte (seule technique autorisée en France). Et cet Américain, au métier peu commun, n’en est pas à sa première partie de cache-cache avec le canidé. Spécialiste de sa capture, il a sévi aux États-Unis pour réintroduire l’animal. Cette fois, le Parc national du Mercantour (Alpes du Sud) sera son terrain de jeu. Ces loups seront équipés de colliers permettant un suivi à distance de leur mode de vie et habitudes alimentaires, une expérience menée par le ministère français de l’Environnement et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Chaque année, entre 20 et 30 loups passent l’hiver dans le Mercantour. Les scientifiques évalueront les conséquences de la présence du prédateur sur les ongulés sauvages (cerfs, chamois, chevreuils, mouflons). Parmi eux, une quarantaine d’individus sont déjà équipés d’émetteurs. Selon Benoît Lequette, du Parc national du Mercantour, « le suivi télémétrique permettra d’avoir une idée plus précise de la place occupée par le loup dans l’écosystème alpin ». Dans les KIOSQUES Nicolas Sarkozy, 21 ans, en tenue de manifestant : l’image illustre le dossier de l’Express qui raconte les années de jeunesse du ministre de l’Intérieur. Dans le même numéro, un dossier sur les rapports entre l’islam et la France. @ IFY-IVQ/WHITEWOLF/SIPA Directsoir t Mercredi 4 octobre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :