Direct Soir n°317 19 mar 2008
Direct Soir n°317 19 mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°317 de 19 mar 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Kristin Scott Thomas émouvante

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
O.WEIKEN/EPA O.WEIKEN/EPA Directsoir N°317/Mercredi 19 mars 2008 10 SPORTS A l’heure où les scandales dus aux fraudes entachent le sport de haut niveau, la Formule 1 n’est pas en reste.Au premier plan les bakchichs, devenus monnaie courante dans le monde merveilleux des Grand Prix, au moment de décider des étapes du championnat du monde. Roland du Luart, président du conseil général de la Sarthe, a dénoncé ce système dans les colonnes de Ouest France début janvier : « La F1, c’est un coût (…). Quand je suis allé à Magny-Cours, il fallait déjà débourser un bakchich de 10 millions d’euros. Aujourd’hui, si mes informations sont bonnes, cela doit tourner autour de 18 millions d’euros. Il n’est pas question de faire venir la F1 au Mans. » Si cette pratique témoigne d’un souci majeur, le récent cas d’espionnage qui a éclaboussé McLaren-Mercedes VOILE ■ Team New Zealand serait-il mauvais perdant ? Grant Dalton, le patron de l’équipe néo-zélandaise qui a échoué face à Alinghi lors de la Coupe de l’America en juillet dernier, a décidé de traîner le bateau suisse devant la justice. Il reproche à son homologue helvétique d’avoir évoqué la possibilité d’ajourner de deux ans la prochaine Coupe de l’America, prévue en 2009 à Valence. Grant Dalton demande plusieurs dizaines de millions d’euros de dommage et intérêts. FORMULE 1 Alors que la saison 2008 vient à peine de redémarrer, le monde de la Formule 1 vit des heures difficiles. L’éviction récente de Ron Dennis, le patron de McLaren depuis plus de vingt-cinq ans, sans doute victime du scandale de l’année dernière, confirme le climat détestable qui règne au sein des paddocks. La légitimité de la catégorie reine du sport automobile est, peut-être, en jeu. Au bord de la sortie de piste Le Brésilien Felipe Massa au volant de sa Ferrari, lors du Grand Prix de Formule 1 de Turquie, qu’il remporte le 26 août 2007 à Istanbul. C. CAMERON/DPPI « Team New Zealand » canonne « Alinghi » S. ORTOLA/REA la saison passée révèle un malaise d’autant plus grave. Nigel Stepney, manager technique de Ferrari, aurait divulgué par l’intermédiaire de courriels et de textos une somme incalculable d’informations sur la monoplace au cheval cabré à des membres de l’écurie anglo-allemande. La FIA, qui a mené sa propre enquête, a démontré l’implication de plusieurs membres de McLaren, à commencer par Fernando Alonso et Marc Gené. Si les deux pilotes n’ont pas perdu leur super-licence, ils le doivent à leur témoignage contre leur employeur. Une situation plus que paradoxale. Partant de là, il semble loin le temps des joutes de règlement. L’« aspirateur » de la Brabham Alfa Romeo en 1978 ou plus récemment l’assistance au freinage des Flèches d’argent lors du Grand Prix d’Australie FOOTBALL Les femmes incitées à venir au stade ■ Bernard Laporte, le secrétaire d’Etat chargé des Sports, a demandé aux clubs professionnels du football français de monter des opérations spéciales pour permettre à la gent féminine de bénéficier de places à tarifs préférentiels. L’ancien sélectionneur du XV de France a estimé qu’elle avait beaucoup à apporter, notamment après les dérapages racistes de ces dernières semaines. Les clubs devraient donc suivre la directive d’ici à la fin de la saison. ABACA FOOTBALL Gascoigne est sorti de l’hôpital ■ Paul Gascoigne est enfin sorti de l’hôpital de Darlington, où il était interné pour des troubles psychologiques. L’ancien international anglais, qui a notamment évolué à Newcastle et à Tottenham, a décidé de passer un peu de temps chez son père, dans le nord du pays. L’ex-buteur était connu pour ses problèmes avec l’alcool. Il avait d’ailleurs été arrêté le 20 février dernier après avoir attiré l’attention par son comportement dans un bar de Newcastle. Au beau milieu du scandale du « Stepneygate », McLaren tente de s’offrir un peu de répit en accusant d’autres écuries d’avoir bénéficié des plans de la nouvelle Flèche d’argent. L’équipe Renault, un temps inquiétée, ne sera finalement pas condamnée. 1998, deux exemples des manœuvres osées des écuries de Formule 1, ont laissé la place à des combines plus graves. Cependant, il serait faux de croire que l’espionnage en Formule 1 est apparu récemment. En témoigne l’« affaire Arrows » en 1978 : le concepteur de la première monoplace de l’écurie anglaise Tony Southgate a été condamné pour avoir copié son propre dessin, qu’il avait réalisé à l’origine pour l’équipe Shadow. Ce précédent pourrait être assimilé à un « transfert de cerveau », ce que le milieu des courses automobiles connaît à chaque intersaison. Mais où se trouve la limite ? Comme pour le dopage en cyclisme, les soupçons ont toujours existé, mais la lutte n’a vraiment débuté que depuis quelques années. Reste à trouver une parade efficace. FOOTBALL Plus le cœur au football ■ Il faut savoir arrêter avant qu’il ne soit trop tard. C’est ce que le milieu de terrain de l’Etoile rouge de Belgrade, le Portugais Lucas Da Silva, a dû se dire avant de mettre fin à sa carrière professionnelle à seulement 28 ans. Après un examen, les médecins ont découvert une malformation cardiaque chez le footballeur. L’ancien joueur du Boavista Porto n’a donc pris aucun risque, et a préféré privilégier sa santé : « C’est le moment le plus difficile de ma vie. Je ne sais pas encore ce que je vais faire, me reposer pour commencer, car cette épreuve m’a beaucoup éprouvé sur le plan mental. » Plusieurs joueurs sont décédés ces dernières saisons suite à des problèmes cardiaques, comme l’Espagnol Puerta ou encore le Hongrois Feher. Ron Dennis Portrait d’un géant menacé ■ L’Anglais Ron Dennis, 60 ans, est un autodidacte. Sorti de l’école à 16 ans, il entre sur la pointe des pieds en Formule 1 en 1966, alors qu’il a à peine 20 ans. Simple mécano de l’équipe Cooper à ses débuts, il connaîtra une ascension fulgurante. Quelques projets plus tard et notamment après avoir été mécanicien en chef au sein de l’écurie Brabham, il s’associe avec le responsable de McLaren Teddy Mayer en 1981. Sa méthode fait des miracles et l’écurie anglaise renaît de ses cendres. Dans les années 1980, les duos de pilotes explosifs qu’il installe font des merveilles. L’écurie domine la F1 de 1984 à 1989. L’embellie de McLaren prend fin lorsque Ayrton Senna quitte le team à la fin de la saison 1993. S’en suit une période morose. Le partenariat avec Mercedes et la venue d’Adrian Newey relanceront la machine. Aujourd’hui, Ron Dennis n’a jamais semblé aussi près de la sortie. G. JOHN/ABACA ATHLÉTISME Un hymne à l’étourderie ■ Les problèmes d’organisation surviennent aussi lors des grandes compétitions internationales. Preuve en est avec cette grosse gaffe, lors des championnats du monde en salle d’athlétisme à Valence. Le Chinois Liu Xiang, vainqueur haut la main du 60 m haies, a pu apprécier l’hymne chilien, à défaut de pouvoir entonner son chant national. Les organisateurs ont procédé à une seconde remise des médailles. H. ZWEI/ICON SPORT
H. HOW/GETTY IMAGES/AFP N. BUTLER/GETTY/AFP www.directsoir.net TENNIS Mahut et Bartoli sortis ■ « Je me suis senti comme un junior jouant contre un professionnel. » Nicolas Mahut a pris hier au tournoi d’Indian Wells, une leçon de tennis offerte par le numéro1 mondial, Roger Federer. Le Suisse avait choisi de sortir le grand jeu. Le Français n’a réussi à inscrire que deux petits jeux pour un score final sévère (6-1, 6-1). Autre déroute tricolore cette nuit mais dans le tableau féminin, Marion Bartoli, qui a cédé sous les coups de boutoir La Française Marion Bartoli, éliminée. de la revenante Lindsay Davenport. Il n’y aura donc aucune Française en quarts de finale. Chez les hommes, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga affrontent respectivement James Blake et Rafael Nadal. NBA Fin de série pour Houston ■ Le compteur des Houston Rockets s’arrêtera à 22 victoires consécutives, deuxième meilleure performance de l’histoire de la NBA (record : 33). Les Texans se sont inclinés la nuit dernière à domicile face aux Boston Celtics (94-74). Kevin Garnett (22 pts, 11 rbs) et Paul Pierce (20 pts) ont été les grands artisans de cette victoire. Dans les autres rencontres de la soirée, Boris Diaw (12 pts, 6 rbs) et les Phoenix Suns ont remporté une précieuse victoire à l’extérieur, sur le parquet des Portland Trailblazers (111-98). Privés de Pau Gasol, les Los Angeles Lakers sont parvenus à s’imposer face aux Dallas Mavericks (102-100) au terme d’un duel de haut vol entre Kobe Bryant (29 pts) et Dirk Nowitzki (35 pts). Titularisé par son entraîneur, Ronny Turiaf a participé Kevin Garnett, des Boston Celtics. activement à l’effort collectif (11 pts, 5 rbs, 4 contres). FOOTBALL/COUPE DE FRANCE Carquefou attend Marseille La Beaujoire a désormais l’habitude. Les spectateurs du stade du FCNantes doivent cette année s’en remettre aux clubs de CFA2, l’équivalent de la cinquième division, s’ils veulent voir jouer des clubs de Ligue1. Après le passage éclair des Vendéens du Poiré-sur-Vie face au Paris Saint-Germain,c’est aujourd’hui au tour de l’USJA Carquefou et de ses amateurs de défier un ogre de l’élite au stade de la Beaujoire. Cerise sur le gâteau, Goliath s’appellera ce soir Olympique de Marseille. Une récompense pour les hommes de Denis Renaud, mais pas une fin en soi. Après avoir éliminé notamment Gueugnon en 32 es et surtout Nancy en 16 es, les Carquefoliens assumeront pleinement leur statut de Petit Poucet. Néanmoins, on aurait tort de railler cet effectif. Sur le terrain ce soir, ils seront plus de la moitié à être passés par le centre de formation du prestigieux voisin nantais. Insuffisances physiques, techniques ou problèmes de santé, tous ou presque sont sortis prématurément du cercle menant à une carrière professionnelle. Seul le capitaine Sébastien Le Paih a porté le maillot du FCNA en première division. A 33 ans, son expérience jouera sans doute un rôle primordial ce soir. Côté marseillais, Eric SPORTS Ce soir, c’est la suite et fin des huitièmes de finale de la Coupe de France. Comme chaque année, la compétition offre son lot de surprises et cette édition 2007-2008 n’échappe pas à la règle. La preuve avec Carquefou. 11 Le capitaine de Carquefou, Sébastien Le Paih (à g.), et son équipe affrontent ce soir Marseille au stade de la Beaujoire. Gerets devrait sans surprise aligner l’équipe type.Autres matchs à suivre ce soir,Lorient face à Metz,Amiens,club de Ligue 2,contre Arles, issu du National, et enfin le choc entre Bordeaux et Lille. Enfin hier, la hiérarchie a été respectée avec les victoires de Lyon sur Sochaux (2-1), du PSG face à Bastia (2-1), de Dijon contre Tours (3-1) et de Sedan qui accueillait Angers (2-0). F. PERRY/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :