Direct Soir n°315 17 mar 2008
Direct Soir n°315 17 mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°315 de 17 mar 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Dick Cheney en mission au Proche-Orient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°315/Lundi 17 mars 2008 8 ÉCONOMIE Caudalie Le raisin autrement Installée près de Bordeaux, la société française Caudalie est aujourd’hui une référence en matière de cosmétique dite naturelle. Vendus en pharmacie, les produits Caudalie sont depuis plusieurs années les chouchous des femmes. Il y a treize ans, loin des grands laboratoires, deux Français ont créé et lancé leur propre marque de cosmétique.A partir du domaine viticole de château Smith Haut Lafitte des parents de Mathilde, situé entre Bordeaux et Arcachon, Mathilde Cathiard-Thomas et son mari Bertrand Thomas vont produire la première gamme de cosmétiques à base de raisin. « Durant les vendanges, j’ai fait la connaissance du professeur Pierre Vercauteren, directeur du laboratoire de chimie des substances naturelles, à l’université de Bordeaux », se souvient la jeune femme. Et d’ajouter : « Il nous a révélé que les polyphénols contenus dans les pépins de raisin contiennent les substances naturelles anti-âge les plus puissantes du règne végétal. » Tout est dit. Il n’en faut pas plus pour convaincre Mathilde et Thomas de se lancer. « On a saisi l’opportunité et rallié à notre projet le professeur Vercauteren », raconte le couple. Mathilde et Bertrand Thomas vont consacrer les deux années suivantes au lancement de leur marque. Pour la matière première, ils utilisent les pépins de raisin provenant du château Smith Haut Lafitte. Pour le nom, ce sera Caudalie. En fait, ce mot est un terme d’œnologie. C’est l’unité de mesure qui permet de calculer la résistance en bouche des arômes du vin après la TROIS QUESTIONS À… DR dégustation. Ainsi, une seconde de persistance est égale à une caudalie. En deux ans, ils investissent quatre millions de francs pour assurer la trésorerie et le lancement de l’entreprise. Pour se faire connaître, le couple s’engage dans une course folle : « Mon mari a démarché les pharmaciens, notre cible prioritaire, et moi les magazines féminins », raconte la jeune femme. Jackpot ! En quatre mois, ils réalisent un chiffre d’affaires de 500000 francs grâce à leurs trois premiers produits. Les ventes décollent rapidement même si au début « notre projet faisait beaucoup rire les viticulteurs », ironise le couple. Très vite, la gamme s’élargit et en 1996, Caudalie signe une convention avec la faculté de pharmacie de Bordeaux et met en place sa propre équipe de recherche. LES PROPRIÉTÉS DU RAISIN Les propos du professeur Vercauteren n’auront de cesse de résonner dans la tête de Mathilde et Bertrand… Que trouve-t-on de si particulier dans le raisin ? Les études menées conjointement entre les chercheurs de Caudalie et de la faculté de pharmacie de Bordeaux démontrent que les pépins de raisin contiennent bien des polyphénols qui, une fois stabilisés, sont 10000 fois plus puissants que la vitamine C et E en matière de combat contre le vieillissement de la peau. Plus précisément, les polyphénols luttent contre les radicaux libres générés très souvent par la lumière, le tabac ou la pollution. Les polyphénols, ou OPC, renforcent la microcirculation des cellules, protègent les fibres d’élastine et de collagène. C’est la première fois qu’on les utilise en dermo-cosmétique. Mais la tâche n’est pas simple pour le service recherches et développement de Caudalie, car pour produire un kilo de polyphénols, il faut une tonne de raisin. Pour protéger leur découverte et partir à la conquête du marché des cosmétiques, Caudalie va déposer en dix ans pas moins de trois brevets révolutionnaires. LES BREVETS DE CAUDALIE A partir des sarments de vigne et des rafles (ensemble des pédoncules qui portent les grains de raisin sur la grappe), les chercheurs de Caudalie, en collaboration avec la faculté de pharmacie de Bordeaux, ont déposé trois brevets sur l’extraction et la stabilisation des polyphénols. Le premier brevet date de 1994, il traite du fonctionnement Il faut une tonne de raisin pour produire un kilo de polyphénols. Nous avons de grands projets pour Caudalie, qui verront le jour courant 2008 et 2009 Mathilde Thomas, cofondatrice de Caudalie Mathilde Thomas – Cofondatrice de Caudalie COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS LE SUCCÈS DE CAUDALIE ? Je crois que Caudalie représente la nature par excellence. C’est la première marque antitaches et la deuxième marque antirides dans les pharmacies. Notre histoire parle aux Françaises car elle est simple. Et puis les femmes observent vraiment l’efficacité de nos produits. FALLAIT-IL UNE SACRÉE DOSE DE COURAGE POUR TENTER CETTE EXPÉRIENCE ? Ce n’était pas du courage, c’était carrément de l’inconscience ! Avec le recul, je crois que mon mari et moi ne nous rendions pas compte de l’importance du marché des cosmétiques et combien il fallait se battre pour se faire un nom. Aujourd’hui nous sommes plus détendus, c’est plus simple de voir l’avenir, mais pendant deux ans ça a été la course ! DR Les gommages au raisin. QUELS SONT LES GRANDS PROJETS DE CAUDALIE ? Nous allons continuer à créer des spas. Les derniers, en Italie et en Espagne, fonctionnent très bien. Nous avons eu des stars dans nos locaux, comme Vanessa Paradis et Johnny Deppou le couple Brad Pitt et Angelina Jolie ! Nous allons ouvrir un spa à New York au Plazza et un autre à Paris dans un lieu magnifique, encore tenu secret.
R. CINTRACT/HEMIS www.directsoir.net L’hôtel spa Les sources de Caudalie, Martillac (33). des polyphénols, extraits des pépins de raisin qui ont des propriétés antirides. Le deuxième brevet, déposé cinq ans plus tard, concerne le resvératrol. C’est la véritable défense naturelle que la vigne utilise pour se régénérer. Les chercheurs qui l’ont découvert ont décidé de l’utiliser pour l’appliquer à l’homme. En améliorant l’élasticité, l’éclat et la tonicité de la peau, le resvératrol a une action raffermissante et rajeunissante. Ainsi selon Caudalie, il stimule le renouvellement cellulaire à 24%. Enfin en 2004, les recherches ont permis d’obtenir un autre polyphénol : la viniférine. Elle corrige les taches de la peau et prévient l’apparition de nouvelles taches tout en stimulant la production de collagène. Pour couronner le tout, les laboratoires Caudalie utilisent la fleur de vigne, qui ne fleurit que quelques jours par an, pour son parfum, que l’on retrouve dans les eaux fraîches de la marque. CAUDALIE OU LE PRESTIGE DE LA COSMÉTIQUE Au début, Mathilde Thomas comparait Caudalie à un « TGV de la cosmétique ». En un temps record, les produits Caudalie ont pris une part importante dans les officines et se retrouvent à côté des grands noms de la cosmétologie comme Avène,Vichy, etc. Aujourd’hui, les produits Caudalie sont commercialisés dans vingt-huit pays et leur nombre devrait augmenter dans les années à venir. Outre leur succès en pharmacie, ces produits ont la part belle dans les spas lancés par la marque. Le premier a été fondé en 1999 sur les terres du Château Smith Haut Lafitte.Avec des appellations de soins comme MARCHÉ EUROPÉEN DES COSMÉTIQUES EN 2001 Allemagne : 18% France : 15% Autres : 19% ■ Source : Colipa Statistics Working Group. le bain en barrique au marc de raisin, le gommage crushed cabernet ou encore l’enveloppement au miel et au vin, Caudalie entretient son image d’entreprise proche de la nature. Fort du succès de la vinothérapie, littéralement « soin par le vin », Caudalie a ouvert cinq autres spas de luxe : Paris, Taipei, Santo Stefano Belbo (Italie), New York (Etats- Unis) et Elciego (Espagne). Quelque quinze années après sa création, Caudalie est devenue une référence en matière de cosmétiques. Aujourd’hui la société familiale est, en France, la deuxième marque d’antirides vendue en pharmacie. Europe de l’Est : 13% Espagne : 9% Italie : 13% Royaume-Uni : 13% DR ■ C’est en 2003, au salon international de produits biologiques Biofach à Nuremberg en Allemagne, que l’entreprise a décidé de produire les premiers polyphénols de pépins de raisin issus de l’agriculture biologique et destinés à la fabrication de produits de beauté, de remise en forme et de complémentation alimentaire. Vino-cure est une ligne de produits aux polyphénols hautement concentrés. Ces produits sont issus de Château Vent d’Autan, domaine de Cahors en biodynamie certifiée depuis 1991 et engagé dans l’écologie, le développement durable et solidaire depuis 20ans. ÉCONOMIE 9 VINO-CURE Les autres polyphénols DR TOCOPHEA La nature en crème Des produits à base de fruits rouges. ■ C’est l’une des marques de cosmétiques les plus anciennes. Son créateur, Olivier Baussan, est un homme amoureux de la nature. Lorsqu’il achète un alambic dans les années 1970, il a dans l’idée de produire des huiles essentielles de romarin et de lavande pour les vendre sur le marché de son ■ Aujourd’hui à la tête d’une gamme de 120 produits, la marque Lierac a été créée en 1975. Basée sur l’action des plantes et des molécules végétales, la marque élabore des produits à vocation réparatrice. Récemment, Lierac a lancé une gamme minceur pour femmes. ■ Issus des dernières avancées en biotechnologies, les produits Tocophea sont essentiellement à base de fruits rouges. Grâce à la framboise, la myrtille, le cassis et la grenade, les cosmétiques Tocophea sont quasiment les seuls produits à se rapprocher du 100% naturel. Seul un tout petit pourcentage est attribué au conservateur. Dans un soin Tocophea, on trouve de la vitamine E (framboise), des acides gras essentiels (myrtille), des sources d’oméga 3 et 6 (cassis). L’ensemble de ces fruits donne un coup d’éclat à la peau et ralentit le vieillissement. L’OCCITANE Le côté sud et nature LIERAC L’ancienne GALÉNIC L’anti-âge ■ Les Laboratoires Galénic ont été créés en 1978 par les laboratoires Pierre Fabre. Les produits qui composaient alors la marque étaient des soins de régénération cellulaire, pour les peaux sèches ou grasses. La gamme qui perdure depuis le lancement est la gamme ACTEURS DU MARCHÉ La beauté par les molécules végétales. Vino-cure est certifié par Ecocert. village de Provence. Aujourd’hui, les magasins l’Occitane sont synonymes de nature et d’écologie. Avec plus de trente huiles essentielles sur le marché et de nombreux produits à base de plantes, l’Occitane est devenue en 30 ans une référence en matière de cosmétique naturelle. DR DR Argane, lancée en 1986, et dont un produit existe encore aujourd’hui : la crème Nutri Active anti-âge pour peaux très sèches. Galénic compte aujourd’hui huit gammes de produits et comptabilise cinquante-huit références au total.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :