Direct Soir n°315 17 mar 2008
Direct Soir n°315 17 mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°315 de 17 mar 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Dick Cheney en mission au Proche-Orient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
TSUNI/GAMMA/EYEDEA PRESSE MARTIGNY/20MINUTES/SIPA G. BERNARD/VISUAL PRESS AGENCY Directsoir N°315/Lundi 17 mars 2008 14 V.I.P. ZOOM SUR… A la veille d’une tournée sud-américaine, le chanteur Benjamin Biolay s’est confié sur ses différentes sources d’inspiration. Iconoclaste, ce fan de basket aux faux airs de Benicio Del Toro cultive comme ses idoles une passion pour le sport et la musique, tout en rêvant d’Amérique. Benjamin Biolay, American psycho Insaisissable, Benjamin Biolay a la tête ailleurs. S’il chante en français, c’est pourtant vers l’étranger que son regard est tourné. L’Angleterre, des Smiths aux Beatles, lui a fourni sa culture musicale tandis que l’Amérique, celle des Kennedy, de Francis Scott Fitzgerald et de Michael Jordan, ne cesse de l’inspirer. Passionné par les Etats-Unis, l’intéressé s’explique : « J’ai toujours eu autant de passion que de rejet pour la culture américaine. Disons que la balance s’est toujours équilibrée. » Lorsqu’on lui demande l’origine de cette fascination, Benjamin Biolay répond : « C’est au cinéma américain auquel je me suis intéressé en premier, puis par truchement je me suis orienté vers la littérature américaine du XX e siècle, jusqu’à ses héritiers, Bret Easton Ellis, Jay McInerney, etc. J’ai beaucoup d’admiration pour la littérature américaine. Mais ce qu’il y a encore de plus intéressant dans cette culture, à mon avis, c’est le sport et la culture de masse. » Si le sport et la musique ont toujours fait bon ménage outre- Manche comme outre-Atlantique, il n’en a pas toujours été de même dans la chanson française, et c’est pourquoi Benjamin Biolay détonne : « Je ne viens pas d’un milieu très favorisé, explique-t-il, je viens d’un milieu où on va au stade le samedi soir. L’héroïne de Star Wars, diplômée de Harvard, n’a pas pris la grosse tête. La chanteuse veut être gâtée. Mais ce qu’il y a de magnifique dans le sport, c’est qu’il appartient à tout le monde. Je suis fan des groupes de Manchester et là-bas, le sport est indissociable de la musique. » Pour autant, le sport qu’affectionne Benjamin Biolay n’est pas celui de ses héros musicaux : « J’ai commencé à m’intéresser au basket avec Michael Jordan, à la fin des années 1980. C’est grâce à lui que je suis la NBA, expliquet-il. Il aurait joué en Croatie, je suivrais le championnat croate. Mais ce qui me plaît dans la NBA, aussi, c’est sa mondialisation. Le nerf de la guerre reste la culture afro-américaine mais entre-temps s’est ajoutée l’influence des joueurs européens et sud-américains. J’aime vraiment la tournure que ça a pris. » Artiste aux influences multiculturelles, il était logique que Benjamin Biolay s’exporte : « Ça marche plutôt bien pour moi à l’étranger, s’étonne-t-il avec plaisir, même dans des pays non francophones comme l’Allemagne et en Espagne. Je ne saurais pas l’expliquer. » Le voilà parti pour une tournée qui l’emmènera en Argentine et au Chili, en attendant l’Amérique du Nord. Eve Angeli rêve d’une vie de chien Faire de la musique, c’est quelque chose de très personnel. Alors venir parler de son disque sur un plateau en trois minutes devant tout le monde, c’est vraiment difficile. C’est comme un lapin qu’on sortirait de son terrier. Benjamin Biolay, 3 mars 2008. Natalie Portman joue la modestie ■ Connue pour ses talents de comédienne, Natalie Portman peut pourtant se vanter d’être diplômée de la prestigieuse université de Harvard, aux Etats-Unis. Interrogée par le magazine Marie Claire anglais sur ce que lui apportaient ses études au quotidien, l’héroïne de V pour Vendetta a répondu humblement : « Je pourrais être prétentieuse et parler de littérature pendant des heures, mais je ne suis absolument pas une hyperintellectuelle. Je ne suis en rien une fille cérébrale. En fait, je suis très mièvre… Je suis même bien plus niaise que n’importe qui ! » ■ Eve Angeli, qui ne manque jamais une occasion de distiller quelques aphorismes bien sentis, a déclaré sur le site tvmag.com qu’elle aimerait être un chien. Ayant une vision bien particulière de la condition canine, la chanteuse blonde s’est justifiée en expliquant : « Etre un chien, c’est bien : on n’a pas de travail, pas de stress. J’adorerais vivre dans la peau d’un chien… Enfin, la peau d’un chien gâté. » O. ROLLER/FEDEPHOTO Matthew Fox se déclare hors-la-loi ■ Las de cette image lisse que les médias ne cessent de lui prêter, le héros de la série Lost Matthew Fox a révélé au magazine anglais Empire qu’il était un dur, un vrai, qui n’avait pas peur de défier la société. « J’enfreins la loi en permanence mais je crois que tout le monde fait comme moi, a déclaré l’acteur américain, âgé de 42 ans. Je ne peux imaginer vivre dans le respect de la loi continuellement, j’ai déjà essayé toutes sortes de drogues illégales et je suis très souvent nu chez moi. » BON ANNIVERSAIRE JOSÉ GARCIA L’acteur José Garcia fête son anniversaire aujourd’hui. Il a 42 ans. Né le 17 mars 1966 à Paris de parents espagnols, José Garcia préfère très tôt le nez rouge aux diplômes. Inspiré par les numéros de cirque qu’il voit enfant à la télé, l’école lui sert de scène pour faire le clown. Titulaire d’un BEP de comptabilité, il suit des cours de comédie sous la houlette de Francis Huster et débute comme chauffeur de salle. Devenu l’un des acteurs les plus populaires de France, le lauréat 2001 du prix Jean-Gabin délaisse peu à peu le rire pour s’essayer, avec succès, à des rôles plus dramatiques. DR LIONEL SAMAIN/REPORTERS/ABACA
T. ZAKRZHEVSKAYA SUNSET PRESSE www.directsoir.net 22H35 21H35 Au-delà du Kirov ■ Passé à l’Ouest en 1961, Rudolf Noureev accédera à une renommée mondiale mais restera toujours nostalgique du Ballet du Kirov. Riche d’archives inédites, notamment de la période russe, ce documentaire réalisé par John Bridcut revient sur la carrière mouvementée du danseur. Noureev – From Russia With Love, Musica, documentaire. 20H55 LA PAROLE EST AUX JURÉS Un documentaire qui présente le quotidien d’une cour d’assises. GAGNEZ DES INVITATIONS POUR LE MONDIAL DU MODÉLISME Directsoir vous offre quinze invitations pour le Mondial du modélisme valables du 22 au 30 mars 2008 (Paris-Le Bourget). Et si on jouait… L’occasion unique de découvrir et tester les modèles réduits les plus fous ! C’est au Mondial du modélisme du 22 au 30 mars 2008 à Paris-Le Bourget. Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net Précisez en objet : mondial du modélisme Les quinze premiers courriels gagneront une invitation pour deux personnes. Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte. FRANCE 5 Homme de sagesse ■ La semaine dernière, Shimon Peres évoquait la création de l’Etat d’Israël et les conflits dont il a été témoin dans un documentaire en deux volets centré sur son parcours. L’ancien vice-ministre de la Défense revient ce soir sur sa longue marche pour la paix, et sur la construction de la barrière de sécurité en 2002 par le gouvernement Sharon. Shimon Peres, documentaire. Chaque année, une cinquantaine d’accusés comparaissent devant la cour d’assises de l’Oise. Dans ce film, Amal Moghaizel a suivi en exclusivité les jurés populaires, tirés au sort pour la session des assises de l’automne, dans le cas de trois histoires criminelles qui relèvent de la passion, de la jalousie et de l’ignorance.• Jeannot Riefflé, un ancien mécanicien au chômage, risque de dix à vingt ans de prison pour avoir tenté d’assassiner sa femme, quelques semaines après que celle-ci l’a quitté. Ivre, Jeannot se barricade chez lui avec son arme. Son arrestation a nécessité l’intervention des hommes du GIGN, sur lesquels il n’a pas hésité pas à tirer.• David Anssens était le souffre-douleur d’un père tyrannique, qui l’a blessé dans son âme et dans sa chair. Un jour, au cours d’un déjeuner familial, David prend sa carabine et tire sur son père, qui décède des suites de ses blessures.• Deux adolescents tendent un piège à un jeune homme de 24 ans pour lui voler sa carte de crédit. Ils le tuent à coups de hache et le décapitent. Un crime passible de trente ans de prison. Avec émotion et suspense, ce documentaire nous entraîne dans le quotidien de la cour d’assises et de ses acteurs. Et donne, pour la première fois, la parole aux jurés qui se confient sur leurs doutes et leur appréhension face à l’énorme responsabilité qui leur incombe. Cour d’assises : crimes et châtiments, documentaire. 22H20 LE SHOW DE LAURIE Retrouvez Laurie Cholewa qui recevra ce soir, dans son émission phare, un plateau éclectique. Au programme entre directs et interviews : les Fatals Picards (photo), Jonatan Cerrada, Pierre Darmon, Jérémy – révélé lors de la dernière saison de Star Academy– et les Beat Assailant. TNT show, variétés. TÉLÉVISION 15 20H40 Un avenir incertain Dorothée fait son retour le 20 mars sur la chaîne de la TNT Ile-de-France IDF1. « La télé, j’aime l’animer, la produire, la regarder… Je suis totalement dépendante. Je savais que j’allais y revenir un jour », a déclaré l’ancienne animatrice de Récré A2 et de Club Dorothée. Source : Télé 2 semaines ■ Isabelle (Isabelle Adjani) et Maxime (Thierry Lhermitte) vivent ensemble depuis plusieurs mois en concubinage. Elle aimerait un enfant, mais lui est plus qu’hésitant. Ils se disputent, se séparent, et Isabelle finit par s’installer chez François, un dragueur invétéré. Maxime, de son côté, ne manque pas non plus d’admiratrices : arriveront-ils à se réconcilier ? Avec cette tendre comédie, joliment interprétée par Isabelle Adjani et Thierry Lhermitte, Jean-Loup Hubert dépeint avec sensibilité et humour les rapports amoureux de la génération d’après 68. L’année prochaine si tout va bien, film. Isabelle (Isabelle Adjani) et Maxime (Thierry Lhermitte). B. FANTON/CIT'EN SCENE DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :