Direct Soir n°31 3 oct 2006
Direct Soir n°31 3 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de 3 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Politique : sourires de campagne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir t Mardi 3 octobre 2006 14 CULTURE DR MUSIQUE/La moitié d’Air en apesanteur Darkel, alias Jean-Benoît Dunkel, du duo français electro Air, sort un album solo. Une vision personnelle de la musique. Il faut avant tout rassurer les fans de Air : le prochain album du duo français électronique est bien prévu pour 2007, aucune séparation en vue. Jean-Benoît Dunkel, l’un des deux compères, a toutefois choisi de faire une infidélité au duo, en sortant un album éponyme qui chipe ses influences aussi bien dans le psychédélisme que dans la simplicité mélodique des années 60 relevée à l’électronique (notamment des nappes de synthés), jamais loin. Mais ici, la diversité du spectre traversé est étonnante. Jean- Benoît Dunkel semble y avoir condensé toutes ses envies, généralement en prise avec des rêveries éveillées. On y trouve des univers aériens, hantés par Pink Floyd (Pearl, Une saison de Nobel Des lectures de prix u A l’initiative d’Anny Romand, comédienne, le Théâtre Mouffetard propose : Une Saison de Nobel. Chaque mois, l’œuvre d’un prix Nobel de littérature sera présentée par une personnalité et lue par un comédien. « Lire est devenu une passion que j’aimerais partager avec vous toute une soirée » nous dit-elle, tout naturellement. Mardi 10 octobre à 21h : José Saramago sera à l’honneur avec un texte inédit, La Lucidité. Suivront Yasunari Kawabata, Elfriede Jelinek, William Faulkner… De beaux mardis en perspective. Théâtre Mouffetard, 73, rue Mouffetard, Paris 5e. Réservations : 01 43 31 11 99 TOPDESTOPS Meilleures ventes de livres (hors livres de poche et BD) Prix d’excellence pour les deux premiers du top qui défendent leur pole position depuis trois semaines. Les deux nouveaux entrants sont : le troisième tome des mémoires de V. Giscard d’Estaing et le 11 e roman de J. Irving, qui invite au voyage. 1 2 3 4 5 Earth), ou encore des chansons pop (At The End of The Sky) où la guitare ne fait pas défaut, et des ballades teintées de piano, instrument cher au musicien (How Brave You Are). D’une chanson à l’autre, il y a donc souvent tout un monde. Les passerelles sont d’autant plus intéressantes, invitant à la contemplation, à l’espace et à l’évocation de sujets, eux, bien humains. Un voyage personnel, où règnent à la fois mélancolie et légèreté, et dans lequel on se laisse embarquer sans résistance. Darkel, Darkel, EMI. Les Bienveillantes (=) Jonathan Littell/Gallimard Sexus Politicus (=)C. Deloire &C. Dubois/Albin Michel Le pouvoir et la vie Vol. 3 (e) V. Giscard d’Estaing/Cie 1 Journal d’Hirondelle (-1) Amélie Nothomb/Albin Michel Je te retrouverai (e) John Irving/Seuil OLIVIA DE BUHREN,CAROLINE HALAZY,CAROLE TOLILA,DELPHINE DEWOST,CAROLINE MUNOZ Jean-Benoît Dunkel sort un premier album réussi. LÉGENDE DE CE TOP HEBDO : (=) : position inchangée (-1) : perte d’une place (e) : Nlle entrée Source : VIRGIN ENGUERAND DR EN DIRECT Face au problème du téléchargement, des services de vente de musique en ligne ont vu le jour (Virgin, iTunes, etc.). Désormais, tout le monde peut télécharger le dernier single de sa star préférée pour un euro. Le site myspace, en ce moment l’un des sites les plus en vogue dans le domaine musical, a annoncé l’ouverture prochaine de son service de vente de musique en ligne. Le principe est assez simple, puisque le prix est fixé par l’artiste et les revenus de la vente sont partagés équitablement entre l’artiste et le site. Ce concept va probablement révolutionner le monde de la musique et permettre à tous les anonymes de vendre leur musique sans avoir signé avec un éditeur et, peut-être enfin, de vivre de leur art. Livres/Expo DE MYSPACE De l’artiste au consommateur Familles du monde u Photographe allemand, Uwe Ommer se spécialise dans les clichés de mode et de publicité. En 1995, il plaque tout pour se lancer dans un projet ambitieux : recenser tous les types de famille. Quatre ans et 130 pays plus tard, il publie son premier ouvrage : 1000 familles. Un trombinoscope familial et international qui s’expose en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Uwe Ommer décide alors de livrer les coulisses de son aventure. A la fois journal et album, Transit retrace chronologiquement sa traversée des cinq continents. Chaque photo est insérée avec les notes du photographe ainsi que divers collages. Mais au-delà des photos, Transit nous fait réfléchir sur les fondements de la famille. Uwe Ommer note que certaines ressemblances prédominent aux quatre coins du monde, tel le souci des parents de donner à leurs enfants une meilleure éducation que la leur. Retrouvez les sourires et les paysages de notre planète bleue dans Transit, éditions Taschen, 49,99 €. Exposition jusqu’au 15 octobre 2006 au 30, galerie Vivienne, Paris 2e. GEORGINA BOWATER/CORBIS
www.directsoir.net SORTIR Y ALLER Y ALLER Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER EXPO ✱ LAURENT PARIENTE Depuis la fin des années 80, l’œuvre de Laurent Pariente mêle tous les arts : peinture, sculpture, gravure, architecture… Une rétrospective qui offre un panoramique, de ses premières plaques de zinc gravées jusqu’aux structures recouvertes de craie qu’il présente aujourd’hui. « Les plaques gravées sont à l’origine de mon travail sur l’espace et se sont développées parallèlement aux constructions en craie. Elles mettent en jeu, dans un espace bidimensionnel, les caractéristiques que l’on retrouve dans les constructions de dimension architecturale : l’occupation de l’espace, la mobilité, la présence du corps, la lumière. » Laurent Pariente est né à Oran en 1962, vit et travaille désormais à New York. A l’occasion de sa première exposition dans un musée parisien, cet artiste présente un ensemble d’œuvres inédites, une construction éphémère, bâtie au cœur du musée Bourdelle, à Paris. Des plaques de métal Benjamin Castaldi est aux manettes de la matinale Le Grand Bazar sur RTL2, de 6h à 9h. gravées, des autoportraits gravés sur de l’aluminium ou exécutés sur du papier à l’aide d’une mine de plomb, ornent les murs de ce musée Bourdelle, espace culturel magnifique et insolite. Laurent Pariente, jusqu’au 26 novembre Musée Bourdelle, Tél. : 01 49 54 73 73 Ouvert : Tous les jours, sauf lundi et jours fériés, de 10h à 17h40 187, rue Antoine Bourdelle Paris 15 e RESTO ✱ L’ENTRECÔTE Quoi de mieux qu’une bonne assiette dans un bon restaurant, après une dure journée de labeur… Mais au cœur de la capitale, de par le nombre d’enseignes, il n’est pas impossible de rencontrer de mauvaises surprises. C’est pourquoi il est important de bien choisir son restaurant. L’Entrecôte propose une bonne cuisine de tradition. Ce restaurant agréable, doté d’une superbe terrasse, propose des menus à prix abordables, entre 9 et 15 €, TF1 GRAND CORPS MALADE Révélé au public au début de l’année 2006, ce poète des temps modernes a révolutionné la musique en faisant passer ses émotions par le slam. Jusqu’au 14 octobre à 20h30 au Bataclan. 50, boulevard Voltaire, Paris 11e. Tél. : 01 43 14 00 30 VIES NOCTURNES de Benjamin Castaldi ✜ SON LIEU Mon lit. DR ✜ SON BAR Le Joinville, 4, boulevard Fernand Moureaux, à Trouville dans le Calvados. servis en continu de 11h30 à 2h du matin. Attention toutefois de ne pas le confondre avec la chaîne qui porte le même nom, célèbre pour sa sauce unique… 38, rue Saint-Denis Paris 1 er M° Châtelet ✜ SON RESTO Petrus, place du Maréchal Juin dans le 17 e à Paris, pour ses poissons et ses fruits de mer. Et le palace parisien Plaza Athénée, 25, avenue de Montaigne Paris 8 e, pour l’authenticité de la cuisine d’Alain Ducasse. Ouverts tous les jours de 12H à 14H et de 19H15 à 22H45. SOIRÉE ✱ LE MARQUIS SLOW CLUB C’est officiel, l’été est terminé, ✜ SA SALLE Le Metropolitan Opera de New York. ✜ SON DVD En ce moment, Les Experts, saison 6. ✜ SON LIVRE Je n’ai pas fini de colorier le dernier. ✜ SA MUSIQUE En ce moment, La septième vague, de Laurent Voulzy. DR mais pour autant, les souvenirs des fiestas de nos vacances ne sont pas jetés aux oubliettes… La soirée mythique « Paris Crazy City », s’installe au Marquis Slow Club. Tous les mardis deviennent l’occasion de retrouver les plus talentueux DJ : Jeff Marshall, Sam Karlson… A partir de minuit. Infoline : Rudy au 06 61 75 64 55 DISCOTHÈQUE ✱ LA LOCO Autre lieu, autre idée de soirée, la Loco, le dancing le plus grand de Paris, composé de trois salles, avec ses trois musiques et ses trois ambiances (house, R’n’B, 80’s). Avec des tarifs défiant toute concurrence : la semaine, l’entrée aux portes se fait au choix, à 12 € sans boisson,14 € avec une consommation et 19 € avec deux consommations. Ce club reconnu depuis les années 60 a reçu les Beatles, les Kinks, David Bowie – qui fut le premier artiste à se produire dans ce nouveau temple du rock. La Loco accueille désormais les plus grands DJ’s de la planète. 90, boulevard de Clichy Paris 18e. Tél. : 01 53 41 88 89 www.laloco.com/ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net DR PROD ET MCCARTHY/CORBIS Directsoir t Mardi 3 octobre 2006 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :