Direct Soir n°30 2 oct 2006
Direct Soir n°30 2 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de 2 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Yannick Noah le roi lion

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Lundi 2 octobre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Vote des étrangers : La Courneuve se prononce v Une courte majorité (53,87%) des habitants de La Courneuve s’est prononcée en faveur du vote des étrangers. Un référendum local, sans portée légale, mais d’une valeur symbolique, était organisé hier. Il portait sur le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales. La participation à cette consultation s’est élevée à 26,34% selon la municipalité. Suez : des mégawatts pour les Belges v La fusion Suez-GDF donnera naissance à un géant de l’énergie, parfois en position de monopole dans certains pays de l’Union, comme la Belgique. Conséquence : le groupe Suez serait contraint de céder une partie de sa production nucléaire à ce pays, l’équivalent de 900 mégawatts. Il s’agirait d’une demande des autorités belges, qui avaient indiqué le 22 septembre qu’elles étaient « toujours en négociations » avec Suez et GDF. Sarkozy et Villepin réunis v Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin doivent se retrouver côte à côte aujourd’hui devant les députés et sénateurs de l’UMP à l’occasion de la journée parlementaire du parti. Le Premier ministre et le président de l’UMP réunis sur la même estrade, c’est une première après un mois de critiques par médias interposés. Le permis en trois points v Le gouvernement suit « trois pistes de travail » pour aménager le dispositif du permis à points, selon le ministère des Transports. En discussion : un site Internet pour s'informer de son capital, une réduction du délai de six mois pour repasser un permis invalidé et un contrôle accru des organismes assurant des stages de récupération de points. PRÉSIDENTIELLE/Tous sur le pont Le week-end politique s’est limité à une course d’obstacles entre prétendants à l’investiture socialiste. Hier, Ségolène Royal à Guinguamp, Dominique Strauss-Kahn à Paris et Laurent Fabius dans le Gers, les trois candidats déclarés ont multiplié les apparitions, chacun bien décidé à emporter un morceau du gâteau médiatique. Laurent Fabius en particulier espérait faire l’événement en annonçant qu’il se lançait lui aussi dans la course. Parti en troisième position après DSK et Ségolène vendredi, sa déclaration n’a pas surpris.Au-delà de sa candidature, les médias ont préféré l’interroger sur la « nouvelle » affaire du Rainbow Warrior, qui empoisonne Ségolène Royal depuis quelques jours. Invité du 20h de France 2, l’ancien Premier ministre a ironisé : « C’est sûrement un hasard total (…) si on reparle de cette histoire, qui est arrivée il y a plus de vingt ans, pour mettre en cause Mme Royal alors qu’elle est candidate à la candidature, et peut-être pour me mettre en cause aussi alors que je suis candidat. » A la veille de la date limite pour le dépôt des candidatures socialistes, il ne reste plus qu’à éclaircir le mystère Jack Lang. Il a encore jusqu’à demain 15h pour déposer sa candidature au siège du parti. Et il a bien l’intention de faire durer le suspense. Sur Canal + hier, il a annoncé vouloir attendre demain matin pour faire connaître sa décision. TIMBRE/1 centime de plus h Le prix d’affranchissement des lettres de moins de 20 g a augmenté depuis hier. Comme l’avait annoncé La Poste fin juillet, le prix du timbre de référence est passé hier de 53 à 54 centimes. Une hausse minime qui devrait n’avoir que peu d’impact sur le budget des ménages : moins de deux euros par an et par foyer. Selon La Poste, avec ce nouveau tarif, « le prix du timbre en France se situera dans l’exacte moyenne des tarifs européens pour l’envoi d’une lettre domestique ». La hausse se justifie par un triple objectif : assurer le financement du service universel du courrier, financer son programme de modernisation et compenser en partie la hausse du prix des hydrocarbures. En juin dernier, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep) avait décidé que La Poste ne pourrait augmenter ses tarifs de plus de 2,1% par an entre 2006 et 2008. Soit une hausse maximale du prix du timbre de 1 à 2 centimes par an. PAGES RÉALISÉES PAR THOMAS LIARD,ALEXANDRE GIRAUD,XAVIER FORNEROD, ANTONIN MOSER,ELISE BAUDOUIN A droite, le week-end a été marqué par une apparition surprise de Nicolas Sarkozy qui en a profité pour jeter de l’huile sur le feu du barbecue socialiste. Samedi soir à Paris, le ministre de l’Intérieur a improvisé une grande réunion de nouveaux adhérents de l’UMP. « Nous avons lancé la bataille des idées et en échange je ne vois en face de moi qu’une bataille de personnes », a raillé le ministre de l’Intérieur devant près de 5 000 personnes. Avant d’ajouter : « Les candidats socialistes se méprisent, se déchirent, n’ont aucune idée originale, mais ils ont trouvé leur bouée de sauvetage : haro sur moi ! » MUSIQUE/Renaud sort de sa réserve h Le nouvel album de Renaud, Rouge sang, sort aujourd’hui, avec un léger retard. La polémique n’a pas tardé. Quelques semaines auparavant, le chanteur faisait parler de lui avec le single Elle est facho. Renouant avec sa verve d’antan, période Miss Maggie quand il taclait Madame Thatcher, il y évoque l’idéologie d’une jeune trentenaire néoréactionnaire. Et envoie, à la fin de sa chanson, une petite pique au ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy. Cette chanson sonne comme une confirmation de son ralliement à la gauche, une prise de position traditionnelle chez lui depuis les années Mitterrand. Pour autant, le chanteur ne soutient aucun candidat en particulier : « Je ne donnerai aucune consigne de vote car je suis totalement perdu. » Laurent Fabius annonçant sa candidature, hier, à Fleurance. Repère Jack Lang a affirmé hier avoir désormais les trente parrainages nécessaires au dépôt de sa candidature. Il doit officialiser demain matin sa décision d’être ou non candidat à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle. Il ne risque pas de s’y retrouver, car il affirmait avant l’annonce du retrait de Lionel Jospin la semaine dernière : « il me séduit quand même infiniment plus que la Dame poitevine avec ses propositions qui flirtent avec la droite. » Pour L’ex-Premier ministre, c’est trop tard, il lui faudra maintenant choisir entre Strauss- Kahn, Fabius ou, qui sait, Jack Lang.. Le chanteur Renaud. @ E. CABANIS/AFP @L. ZABULON/ABACAPRESS.COM
www.directsoir.net MODE/Le prêt-à-porter défile à Paris Après New York, Londres et Milan, la capitale accueille les créateurs. Avec 83 défilés en huit jours (dans plusieurs lieux : Carrousel du Louvre, Grand Palais…), Paris assure son titre de capitale de la mode. Avant la haute couture en janvier prochain, les collections printemps/été 2007 de prêt-à-porter sont présentées, depuis hier et jusqu’à dimanche, dans le cadre de La semaine de la mode. Des milliers d’acheteurs et de journalistes sont attendus pour dénicher les tendances qui seront portées au retour des hirondelles. Le calendrier de la semaine est surbooké. Une densité qui ne devrait pas pénaliser la qualité, comme le souligne Didier Grumbach, président de la Fédération française de couture. « Pendant longtemps, on a eu des marques inconnues le premier jour. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, il y a des marques très fortes dès le début. » Le cru 2006 est l’occasion voir le retour de stylistes comme l’Américain Stephen Burrows, absent pendant plus de 30 ans des podiums parisiens. Autre retour remarqué, celui de KarlLagerfeld, après une saison passée à New York. Des revenants mais aussi des absents. C’est le cas de Rochas dont la maison mère, Procter & Gamble (oui, le géant des produits ménagers !) a décidé d’arrêter l’activité prêt-à-porter de luxe et accessoires. Le directeur artistique de la marque, Olivier Theyskens, s’en est donc allé chez Nina Ricci. Autre départ, celui d’Hervé Leroux, dont Guy Laroche s’est séparé. Autres Français habitués des podiums parisiens, Jean-Paul Gaultier et Agnès b. fêteront tous les deux leurs 30 bougies. Du côté des nouveaux venus, la première participation d’un Chinois aux défilés parisiens était très attendue hier. Frankie Xie a dessiné pour sa marque Jeffen une collection placée sous le signe de « la porte chinoise », symbole de l’ouverture de son pays à la mode et au monde. Mais à travers les « micro-bloomers » en satin de soie, les robes baby-doll en broderie anglaise blanche ou coton blanc plissé, ou les salopettes courtes et amples, l’empreinte chinoise reste très discrète. Autre petite nouvelle dans le calendrier officiel : Sophia Kokosalaki. La styliste grecque, qui vient d’être nommée directrice de la création de Vionnet, C’estdit Le fait que Barre ou Delors ne soient pas devenus présidents de la République, ce n’est pas un plus pour la France, c’est un moins. » François Bayrou (Grand rendez-vous Europe 1-TV5Monde-Le Parisien, hier) Un styliste chinois pour la première fois. présente sa propre collection après trois saisons en marge. Le « off » n’est pas en reste avec quinze participants inscrits auquel il faut ajouter 41 autres marques qui ont préféré présenter leur travail en show-room ou en boutique. Avec 147 marques au total, c’est un véritable marathon de la mode qui se court dans tout Paris. « La campagne part trop tôt, trop vite, trop fort. La calendrier socialiste est trop anticipé. Le but d’une campagne est d’éclairer le pays, pas de le diviser. » Jean-Pierre Raffarin (Interview accordée à Sud-Ouest) Défilé du créateur turc Dice Kayek. « La course commence. Ce n’est plus les pronostics, c’est la course. » Dominique Strauss-Kahn (Grand jury RTL-Le Monde-LCI, hier) @ GOUHIER-GUIBBAUD/ABACAPRESS @ BENOIT TESSIER/REUTERS FRANCE ZIDANE/Une dictée contre la maladie h Ce matin à 10 heures, des dizaines de milliers d’élèves ont participé à la dictée de l’Association européenne contre les leucodystrophies (ELA). Le principe ? Le même jour, à la même heure : élus, acteurs, sportifs, journalistes ou encore stars du petit écran se font professeurs et viennent lire la dictée aux quatre coins de l’Hexagone. Objectif : « sensibiliser les élèves aux valeurs de respect et de solidarité avec les malades ». Aujourd’hui, Benjamin Castaldi, François Berléand, ou encore Bernard Campan se sont prétés au jeu. Dans l’école de la rue de Charenton, à Paris, c’est le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien en personne, qui devait venir faire la dictée dans une classe de CM2. Une dictée dont l’auteur, cette année, n’est autre que le comédien François Morel, révélé par ses rôles dans la troupe des Deschiens. Pour sa troisième édition, l’initiative a remporté un joli succès, puisque plus de 3 000 écoles y ont participé. Il faut dire que l’ELA, qui lutte contre ces maladies génétiques orphelines paralysant peu à peu toutes les fonctions vitales, ne bénéficie pas de n’importe quel soutien. Depuis 8 ans, c’est Zinédine Zidane qui en est le parrain. Dans les KIOSQUES Jordi Savall, le grand maître de la viole de gambe offre un joyeux sourire en couverture du nouveau numéro du mensuel Le Monde de la Musique. A lire également, un classement des dix meilleurs orchestres d’Europe. @ JP CLATOT/AFP Directsoir t Lundi 2 octobre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :