Direct Soir n°30 2 oct 2006
Direct Soir n°30 2 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de 2 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Yannick Noah le roi lion

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 2 octobre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE YANNICK NOAH/Champion au grand cœur Parrain du « Téléthon » et de la « Star Ac’ », rien de plus normal, Yannick Noah est le chouchou des Français. Après avoir enthousiasmé les courts de tennis, il fait danser les salles de concert. Portrait d’un toucheà-tout au cœur d’or. Sous un soleil de plomb, le stade de Roland-Garros s’enflamme. Le temps d’une balle de match, le court central de la porte d’Auteuil devient le centre du pays. Noah remporte la finale des Internationaux de France face au Suédois Mats Wilander en trois sets (6-2/7-5/7-6). Le joueur au look rasta lève les bras, s’agenouille, puis se dirige vers son père pour l’enlacer sous les hourras du public. Nous sommes le 5 juin 1983. Aucun tennisman français ne s’était imposé dans cette compétition depuis Marcel Bernard en 1946. Et pourtant, Yannick Noah est né 23 ans plus tôt à Sedan dans les Ardennes. Au départ, il n’est nullement question de tennis, mais de football. Son père, Zacharie, d’origine camerounaise, est footballeur professionnel à Sedan (avec qui il remporte une Coupe de France). Sa mère, Marie-Claire, est Française et professeur. A l’âge de trois ans, Yannick suit ses parents, accompagné de ses deux sœurs, en Afrique. C’est à Yaoundé, au AFP Le tennis : son Eldorado La bosse du tennis, Yannick l’acquiert dès 3 ans, au Cameroun. 5 juin 1983, c’est la consécration : Noah remporte Roland-Garros. Il arrête sa carrière de joueur en 1991, mais il continue de gagner. Coach de l’équipe de France, il offre la Coupe Davis à Guy Forget et Henri Leconte après 59 ans d’attente. Et toute la France se déhanche sur le rythme de Saga Africa. Le tennis féminin n’est pas non plus en reste : en 1997, il mène les filles à la victoire en Fed Cup. PAGES RÉALISÉES PAR BORIS EHRGOTT,ANNEDEVERRE On l’aime pour son engagement humanitaire Noah en trois sets… Cameroun que ses deux grandes passions prennent corps : la musique et le sport. Bob Marley est son modèle. Pour la jeunesse africaine, le prince jamaïcain du reggae incarne l’espoir, la paix et la fierté des origines. Au cours de tennis, Yannick est très tôt remarqué par son entraîneur. A 11 ans, il est encouragé par le joueur américain Arthur Ashe qui le convainc de retourner en France. Le jeune sportif embarque alors pour Nice. A 17 ans seulement, il remporte Wimbledon, le tournoi junior. Fort de cette première grande victoire, il affronte les stars du tennis mondial : Connors, Vilas, Lendl. Après son sacre sur la terre battue de Roland- Garros, Yannick est le troisième joueur mondial. Son jeu est spectaculaire, nourri de surprises et d’improvisations (la reprise de volée entre les jambes devient sa marque de fabrique). Mais c’est avant tout le personnage qui séduit les foules. Deux joueurs du circuit créent le spectacle : John Mac Enroe pour ses colères incontrôlées, et Noah pour son humour et ses coups venus d’ailleurs. Grisé par la célébrité, Noah a tendance à s’éloigner de la vie ascétique d’un sportif de haut niveau. Il ne remportera jamais plus de tournoi de Grand Chelem, mais il multiplie les rencontres de démonstration et les matchs vétérans. Il sort beaucoup, il boit, il fume. Il s’affiche en public en père de famille. Yannick élève quatre enfants (Joachim, Yelena, Elyjah et Jenaye), fruits de deux mariages – et de deux divorces –, avec Cecilia et Heather. Les victoires en Coupe Davis comme coach n’expliquent pas, à elles seules, l’amour des Français à son égard. C’est son attitude humanitaire, ses permanents parrainages, son charisme auprès des enfants et des défavorisés qui ont fait de l’ancien champion, R. DELALANDE/JDD/GAMMA star du disque et de la scène, un personnage différent, empreint d’humanité, authentique. Un exemple unique de reconversion : le numéro un du tennis est devenu numéro un dans le coeur des Français, selon le sondage mensuel du Journal du dimanche. La chanson : la voix du sage Après avoir aligné les matchs, le joueur-chanteur aligne les disques. Après deux albums, Black et What et Urban Tribu, l’artiste sort en 2000 un opus éponyme. Le disque s’écoule à plus d’un million d’exemplaires, grâce à des titres comme Simon Papa Tara ou Les Lionnes. L’album Pokhara, en 2003, lui permet d’enchaîner les concerts toute l’année suivante. Celui qui chante pieds nus s’offre une soirée à Paris- Bercy. Métisse(s), moitié live, moitié inédits, sort en 2005. F. DURAND/SIPA C’est dit Image zen « Il y aurait beaucoup à dire sur le zen. C’est mon image, mais elle ne colle pas tout le temps à la réalité. » L’humanitaire : aide à l’enfance En 1988, il crée avec sa mère « Les Enfants de la terre » (www.enfantsdelaterre.net). Objectif : offrir des maisons familiales d’accueil d’urgence pour les enfants en difficulté. Pour récolter des fonds, il organise de grands shows. Il parraine « Fête le Mur », une association qui met des équipements sportifs à la disposition des enfants défavorisés. Après avoir rejoint la tribu des « Restos du Cœur », il devient le grand parrain du Téléthon 2005. PASCALITO/CORBIS
www.directsoir.net ART/Un musée pour LVMH h Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, doit annoncer aujourd’hui la naissance de la Fondation Louis Vuitton pour la création à Paris. Selon Le Monde, qui a révélé l’information, la fondation devrait s’installer à la place du bowling désaffecté du Jardin d’Acclimatation, dans le bois de Boulogne. La construction du bâtiment, qui accueillera des collections personnelles de Bernard Arnault et des expositions temporaires, doit être confiée à l’architecte américain Frank Gehry. Bernard Arnault et Madame. ÉNERGIE/EDF fait campagne h « Ensemble, économisons l’énergie ! » C’est le thème de la tournée EDF qui fera étape dans dix grandes villes jusqu’au 21 octobre. Des conférences permettront aux artisans, commerçants ou chefs d’entreprises, de s’informer sur la maîtrise de leur consommation d’énergie dans leurs activités. Quant aux particuliers, ils pourront découvrir, à travers une exposition, les gestes simples pour ne pas gaspiller l’énergie… et l’argent ! LYDIE/SIPA Philippe Douste-Blazy. F. LARSON/CORBIS HUMOUR ET POLITIQUE/Qui va succéder à Sarkozy ? h « Je ne suis candidat à rien ». C’est avec cet élan du cœur que le ministre de l’Intérieur avait remporté l’an dernier le désormais célèbre prix « Humour et politique » décerné chaque année par le Press Club de France. Pour l’édition 2006, Nicolas Sarkozy n’a pas à s’inquiéter. Les successeurs potentiels se bousculent au portillon. En tête dans la dernière ligne droite, Dominique de Villepin déclarant que "le pétrole est une ressource inépuisable qui va se faire de plus en plus rare" (sic). Mais dans cette lutte acharnée pour le titre, la concurrence est rude et le niveau relevé. Nelly Olin, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, peut également prétendre au podium. « Je trouve qu’on a tellement de choses à se mettre dans la tête qu’il est inutile de s’encombrer le cerveau », a-t-elle déclaré, candide. Autres nominés, Azouz Begag, le véhément ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances, qui a lancé un jour de grande colère : « Je ne suis pas l’Arabe qui cache la forêt. » La palme de l’opportunisme pourrait quant à elle aller à François Baroin, actuel ministre de l’Outre-Mer : « Je suis un des rares ministres chiraco-sarkovillepino compatibles », a-t-il déclaré cette année. Quant à la palme de la maladresse, elle est la propriété de Philippe Douste-Blazy, qui n’a pas pensé à mal en expliquant que « Le Hamas a voulu faire une croix sur Israël. » Qui sera le grand gagnant 2006 ? Verdict vers 18h. INTERNET/France, terre de blogs ★★★ ★★ ★★ ★★★★ D. LEBRUN/PHOTOS NEWS/GAMMA 6 à 7 millions de blogs h Les Français s’enthousiasment pour les blogs. En septembre 2005, il y avait en France 6 à 7 millions de blogs « actifs », soit un Français sur dix qui aurait créé son blog (source agence-conseil Heaven et Médiamétrie). La France est ainsi la deuxième plus importante communauté Internet au monde derrière les Etats-Unis. Au Japon, une nouvelle technologie est lancée, aujourd’hui, par le premier opérateur de télécommunication, NTT. Il s’agit d’un service de blogs animés baptisé « ugo-ugoblog ». Il permettra d’ajouter des animations de type java en plus des textes. Une innovation qui devrait être couronnée de succès au pays des mangas. LES SITES À CONSULTER www.over-blog.com www.canalblog.com www.centerblog.net www.annuaire-blogs.net FRANCE COUP DE POUCE À L’EMPLOI 1 Hier, de nouvelles primes de « retour à l’emploi », créées par la loi du 23 mars 2006, ont été mises en place. L’ancien système ne concernait que 12,5% des Rmistes, contre 80% avec ce nouveau dispositif selon le gouvernement. 2 Tout bénéficiaire du RMI, de l’allocation de parent isolé ou de l’allocation spécifique de solidarité qui reprend une activité, pourra cumuler pendant trois mois allocation et salaire. Les neuf mois suivants, le titulaire percevra une prime mensuelle de 150 euros, 225 pour une famille. 3 L’Etat verse en plus une prime de 1000 euros au quatrième mois d’activité. Par exemple, un célibataire qui reprend un emploi à temps plein au SMIC recevra pendant un an 1247 euros par mois en moyenne, contre 1098 dans l’ancien dispositif. 4 Le gouvernement a décidé de faire un effort supplémentaire vis-à-vis des travailleurs en charge de famille. Leurs enfants pourront bénéficier d’un accès prioritaire aux établissements d’accueil de jeunes enfants. Il faudra, pour ce dispositif, attendre la parution du décret d’application, prévu avant la fin de l’année. F. TONDRE/RÉA Directsoir t Lundi 2 octobre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :