Direct Soir n°3 8 jun 2006
Direct Soir n°3 8 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de 8 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Nicolas Sarkozy marathon man

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Jeudi 8 juin 2006 8 P.ANDRIEU/AFP L’ACTU FRANCE Vite dit Contre un Contrat dernière embauche v Manifestation des retraités dans toute la France contre le plan gouvernemental pour l’emploi des seniors. La CGT réclame une revalorisation du pouvoir d’achat des retraites. Le texte du gouvernement présenté mardi prévoit notamment la suppression de la taxe Delalande sanctionnant les entreprises qui licencient les plus de 50 ans et la création d’un CDD senior pour les plus de 57 ans au chômage, d’une durée de 18 mois et renouvelable une fois. Johnny : le retour v Il n’y avait pas mis les pieds depuis 1982 ! Johnny Hallyday, qui a entamé vendredi dernier sa tournée-marathon, le Flashback, enflammera ce soir le Palais des sports de Paris. Durant plus de deux heures, la légende du rock français, qui fêtera ses 63 ans le 15 juin prochain, alternera vieux titres incontournables et chansons plus récentes : toute la musique qu’on aime ! www.johnnyhallyday.com Chapeau bas pour la voile v Une première mondiale ! La Française Raphaëla Le Gouvello vient d’achever sa traversée de l’océan Indien en planche à voile. 6 000 km en solitaire et sans assistance qui l’ont menée de Port d’Exmouth, en Australie. Amour à Cabourg v Coup d’envoi du 20 e festival du film de Cabourg, présidé cette année par Emanuelle Béart. Les grandes histoires d’amour sont à l’honneur comme en témoigne la sélection internationale, « les journées romantiques » : huit films inédits, comme Bahia, ville basse du Brésilien Sergio Machado ou « Paris je t’aime » du français Olivier Assayas. Autre rendezvous : les « Grands succès romantiques de l’année » sur écran géant. La plage, le crépuscule et les chaises longues, tout y est. Avis aux amoureux ! Le festival se tient jusqu’au 11 juin 2006. www.cabourg.net/evenements/festivals.html AUTOMOBILE/Le recyclage des voitures en bonne voie Que deviendront nos voitures quand il n’y aura plus de pétrole ? Pour l’instant, le problème reste en partie éludé. Mais, déjà, l’automobile constitue un gros générateur de déchets, pour la plupart toxiques : huiles de vidange, batterie, liquides de refroidissement… Aussi les professionnels de ce secteur se sont-ils organisés pour les collecter et les valoriser. Une démarche efficace l’an passé, selon l’Observatoire national des déchets de l’automobile (onda), qui publie pour la première fois les chiffres 2005 de cette drôle de collecte sélective. Au total, ce sont quelque 5 100 tonnes de ferraille, 190 000 pare-brise, 235 000 tonnes de vieux pneus qui ont été ramassées et traitées l’année dernière, sans oublier la récupération de 116 millions de litres d’huile usagée : une bonne nouvelle pour l’environnement, quand on sait qu’un litre d’huile de moteur déversé dans la nature pollue un million de litres d’eau… Même danger pour les batteries usagées, qui constituent elles aussi un risque réel de pollution si elles ne sont pas déposées en déchetterie ou dans des centres appropriés. Jetés dans les égouts, les éviers ou la nature, les acides de batteries provoquent des pollutions au plombdurables. La collecte a ainsi permis, l’année dernière, de récupérer 520 000 batteries usagées. Trois sur quatre ont été valorisées : leur plomba été fondu et affiné, afin de SANTE Sécu : pire que prévu h Le gouvernement s’était montré trop optimiste. La Commission des comptes de la Sécurité sociale a rétabli la vérité. Selon ses chiffres publiés ce matin, le déficit réel en 2006 n’atteindrait pas 8,9 milliards d’euros, comme prévu par le gouvernement, mais bien 10,3 milliards. Une situation pourtant en légère amélioration par rapport à l’année 2005, qui avait enregistré un déficit de 11,6 milliards d’euros. Toutes les branches seront dans le rouge. En particulier celle de la famille, qui doit faire face à la prestation d’accueil du jeune enfant, ainsi que celle de la vieillesse, touchée par le départ à la retraite des premiers « baby-boomers » (nés en 1946). Seul le déficit de la branche maladie serait en net recul. Emilie Chaussier, Bérengère de Thermont, Thomas Liard, Anne Deverre, Tiphaine Lalonde LYCÉE D’EXCELLENCE Copie corrigée h Le lycée d’excellence ne verra pas le jour. Ou, si. Mais d’une manière plus édulcorée et consensuelle. Il faut dire que le projet était loin de faire l’unanimité. Voulu par Richard Descoings, le directeur de Sciences-Po, il prévoyait dès la rentrée la création du premier lycée d’excellence en banlieue. Implanté en Seine-Saint-Denis, cet établissement « d’élite » devait accueillir 900 élèves issus des alentours. Les meilleurs ? La question était posée. La région Ile-de-France, principal financeur, en a décidé autrement. A la place sont prévues plusieurs classes expérimentales de 2nde dans quatre établissements du département. Une formule qui rassure les principaux détracteurs – proviseurs et professeurs –, qui y voyaient la fuite des meilleurs élèves vers ce « pôle d’excellence ». Pour le nouveau projet, 400 000 euros devraient être débloqués, ainsi que 1,5 million pour financer les nouveaux bâtiments, des bungalows démontables. Pour ces classes, la pédagogie se veut innovante. Les emplois du temps sur mesure. Le suivi scolaire sera personnalisé. Les professeurs, tous fabriquer de nouvelles batteries, tandis que leur plastique a été réutilisé pour réaliser d’autres pièces automobiles. Bref, entre la collecte des cinq millions de filtres à huile usagés recyclés en ferraille, du million de litres de liquide de refroidissement et du millier de tonnes de chiffons imprégnés d’hydrocarbures et de substances dangereuses, le traitement des déchets automobiles est en bonne voie… mais la route est longue. Reste le problème des véhicules hors d’usage (VHU). La réglementation oblige les propriétaires d’épaves à les remettre pour démolition à l’un des 156 opérateurs agréés. Des opérateurs surchargés : 1,3 million de véhicules sont chaque année estampillés « épaves ». volontaires, enseigneront en petits groupes et seront rejoints par des tuteurs et des universitaires. Retenus selon des critères de sectorisation classiques, entre 400 et 600 élèves feront leur rentrée dès septembre. Si tout va bien. Les conseils d’administration des lycées concernés doivent encore donner leur accord. MEIGNEUX/SIPA NICOLAS TAVERNIER/REA
www.directsoir.net BOURSE/LE CAC CRAQUE A 13h00, ce jeudi 8 juin, la Bourse de Paris baissait en moyenne de 2,5% supprimant presque entièrement la hausse des six premiers mois de l’année 2006. La menace d’une poursuite de la hausse des taux d’intérêt en Europe et aux Etats-Unis faisait chuter les marchés. Déjà hier soir, New-York avait baissé de près de 1%. Les marchés asiatiques perdaient plus de 2% (-3% à Tokyo). Les banquiers centraux craignent un retour de l’inflation à la suite de la hausse des principales matières premières : pétrole, caoutchouc, métaux. Pour contrer ce DR C’estdit « Plus de gens ont appris à me connaître cette semaine, il n’y a pas de meilleur endroit que Roland-Garros pour cela, mais ça ne va pas changer ma vie. Je vais certainement retomber un peu dans l’anonymat. Mais si je continue à bien jouer (…), je peux faire reparler de moi. » Julien Benneteau phénomène qui s’emplifie depuis deux années, ils utilisent la remontée des taux de base rendant l’argent plus cher et plus rare. Mécaniquement la hausse des taux d’interêt pousse les investisseurs à délaisser les actions pour placer une partie de leurs liquidités en placements à taux fixes, obligations ou bons qui leurs rapportent désormais plus de rendement. Les marchés attendaient la décision de la Banque centrale européenne. Les spécialistes s’attendaient à une nouvelle hausse de 0,25% des taux d’intérêt. CLEARSTREAM/Un troisième livre h Après La Boîte noire et La domination du monde, Denis Robert signe un ouvrage qui dévoile une nouvelle version du scandale qui éclabousse la sphère politique française. Mais Clearstream, l’affaire ne sortira pas. Dans ces pages, Denis Robert révèle l’identité de Florian Bourges, alias Jonas ou encore Jonathan Gantry. Il serait le chaînon manquant permettant de faire la lumière sur la machination orchestrée entre autres par Jean-Louis Gergorin et Imad Lahoud. L’ancien informaticien d’EADS a été placé hier en garde à vue pour son implication dans le scandale. Sa requête de différer « Le parti socialiste, cela fait vingt-cinq ans que c’est : on verra plus tard. On lance des idées (...) et demain, on dira combien ça coute. » Thierry Breton « « Le seul problème, c’est de savoir si c’est l’Allemagne ou le Brésil qui sera contre la France. » Jacques Chirac Emilie Chaussier, Bérengère de Thermont, Samantha Szwec, Carole Tolila, François Barre OLIVER BERG/EPA-DPA/AFP la parution du livre initialement prévue aujoud’hui a été entendue, en respect de la présomption d’innocence. Clearstream, l’affaire relate la trahison de Lahoud. « Il a subtilisé à Florian, à son insu, des documents très intéressants de l’intérieur du système sur lesquels les transactions ont servi de base à la manipulation et à l’envoi des CD-Rom au juge Van Ruymeke », explique Denis Robert. L’ex-salarié du cabinet d’audit Arthur Andersen aurait été l’autre cible de Lahoud après Denis Robert. Muselé par la justice, le journaliste crie au scandale. WITT/SIPA FRANCE MERCATO TV MELISSA A CHOISI : CE SERA M6 h LCI, TF1, France 2, Mélissa a enfin fait un choix, elle débarque sur M6 à la rentrée. Au bout du compte, la journaliste est allée là où on ne l’attendait plus. De LCI à TF1, de France 2 à LCI où elle se retrouvait promue, Mélissa a surpris tout le monde en signant hier avec M6. Elle remplacera Anne-Sophie Lapix à la rédaction en chef et à la présentation de Zone interdite. Anne-Sophie « piquée » par TF1, Melissa par M6. Un partout, balle au centre… Une chose est sûre aujourd’hui : Mélissa, encore inconnue il y a quelques semaines, ne l’est plus du tout. JUSTICE Début du procès du centre équestre de Lescheraines Le drame avait eu lieu dans la nuit du 4 au 5 août 2004. Sept jeunes stagiaires âgés de 12 à 22 ans et une monitrice endormis dans leur dortoir ont péri dans l’incendie qui a vu le centre équestre savoyard partir en fumée. Michel Hinniger et son épouse, propriétaires des lieux, sont poursuivis pour non-respect du code de la construction et de l’habitation s’imposant aux établissements de 5 e catégorie dont le centre faisait partie. Détecteurs de fumée, alarme sonore distincte du téléphone et construction avec des matériaux résistants au feu : autant de défauts qui pourraient coûter jusqu’à 75 000 euros d’amende et 5 ans de prison au couple Hinniger, jugé pour homicides et blessures involontaires. Cependant, l’affaire est loin d’être entendue dans la mesure où les causes de l’incendie ne seront a priori jamais connues : « Tout était tellement calciné que les experts de la gendarmerie ne (pouvaient) déterminer l’origine précise du feu. » Le procès, qui se tient en présence des familles des victimes devant le tribunal correctionnel de Chambéry, devrait s’achever samedi. LYDIE/SIPA Directsoir t Jeudi 8 juin 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :