Direct Soir n°285 28 jan 2008
Direct Soir n°285 28 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°285 de 28 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Olivier Besancenot veut créer un nouveau parti

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DR Directsoir N°285/Lundi 28 janvier 2008 10 ÉCONOMIE Cassegrain Petits pois, gros succès Il est loin le temps où l’on prenait celui d’écosser les petits pois. Mais que les amateurs de « plaisirs minuscules » se rassurent. Cassegrain offre toujours la saveur d’antan de ce légume et de bien d’autres. L’AVENTURE CASSEGRAIN EST UNE SAGA PROVINCIALE ET FAMILIALE QUI TROUVE SES ORIGINES AU PAYS DES DUCS DE BRETAGNE. A Nantes plus précisément. Cité commerçante, elle est située aux confins d’une région maraîchère connue pour ses produits nombreux et savoureux. De la Vendée au Finistère, on cultive pois, haricots, salsifis, artichauts ou carottes. La Loire qui traverse le pays nantais est une voie navigable privilégiée qui permet le commerce et l’export, grâce au grand port de Saint-Nazaire qui en est le débouché sur la côte Atlantique. UN PETIT POIS DANS LA TÊTE C’est un jeune homme de 25 ans, Charles Cassegrain, qui donne naissance à l’aventure de la célèbre boîte de conserve. En 1856, il rachète à Nantes sa première entreprise consacrée à la mise en conserve et à la commercialisation des produits de la région, maraîchers et autres. La boîte de conserve en fer-blanc a été créée en 1810, mais les premiers produits Cassegrain sont vendus dans des bocaux en verre. Le procédé de conservation par « appertisation » (du nom de la technique de chauffage et de stérilisation inventée par Nicolas Appert en 1810) est utilisé. Volée de pois verts. Les produits CASSEGRAIN DR 3heures c’est le temps moyen qui sépare la récolte de la mise en boîte chez Cassegrain. La petite entreprise de Charles Cassegrain connaît un bel essor, à tel point que onze ans plus tard, elle fait sensation à l’Exposition universelle de Paris en 1867. PETIT POIS DEVIENDRA GRAND Un an plus tard, la première conserverie à porter le nom Cassegrain est fondée. Elle est, naturellement, implantée en pays nantais au Fresne-Rond. Mais deux petites sœurs ne tarderont pas à voir le jour en Vendée (Saint-Gilles-Croix-de-Vie) et dans le Finistère (Saint-Guénolé). Au tournant du siècle, Charles Cassegrain passe le relais à son fils Léopold qui devient le patron effectif à la mort du fondateur en 1902. L’heure est à la notabilisation. Figure de la vie locale, Cassegrain connaît un surcroît de Les gammes des produits Si Cassegrain est associé à la fameuse boîte de petits pois, bien d’autres produits sont commercialisés sous la marque au lapin blanc. LES CLASSIQUES Cette gamme regroupe les produits les plus connus et les plus savoureux des potagers. Outre les fameux petits pois, avec ou sans carottes, Cassegrain conditionne les haricots verts, les flageolets, les lentilles, les haricots blancs, les salsifis ou les haricots beurre. Mélangés entre eux, agrémentés de produits La qualité, ça conserve ! notoriété en devenant le « fournisseur officiel » des troupes russes encerclées par les Japonais dans la ville de Port-Arthur en 1905. Entre-temps, le fer a remplacé le verre et les bocaux ont cédé le pas aux boîtes de conserve. Après la Grande Guerre, Léopold Cassegrain se consacre à la vie politique locale et sera maire de Nantes de 1929 à 1935. Il vend Cassegrain à la famille Garnier et c’est le début d’une nouvelle aventure familiale. Le nouvel objectif pour se différencier sur un marché très recherché : faire de l’entreprise un synonyme de qualité. La Seconde Guerre mondiale ralentit temporairement l’activité. PRINCESSES AUX PETITS POIS Avec l’émancipation de la femme (qui vote pour la première fois en 1945), le boom de l’électroménager ou l’augmentation du pouvoir d’achat, Cassegrain offre aux ménagères une économie de temps et lui permet de servir de délicieux légumes à leurs familles ou leurs convives. Cassegrain s’approvisionne auprès des meilleurs maraîchers.complémentaires (champignons, petits oignons…), ces légumes donnent naissance à des printanières ou des jardinières. LES LÉGUMES DU SOLEIL Ils sont apparus récemment dans l’univers Cassegrain. Objets d’une cuisine plus élaborée que celle exigée par les classiques, ces légumes provençaux se déclinent en confit d’aubergines, ratatouille, courgettes et gourmandises de pois à la provençale. Une conserve aux petits oignons. DES POIS DANS DES CUBES Avec les années 1960, les techniques de commercialisation et de distribution s’affinent. Si le mot marketing ne s’est pas encore imposé dans le vocabulaire français, la publicité, en revanche, se substitue à la traditionnelle « réclame ». Saupiquet, qui a racheté la marque en 1966, fournit un effort considérable pour populariser Cassegrain et en faire un synonyme de saveur, de fraîcheur et de qualité. L’adoption de la boîte de conserve rectangulaire, toujours en rayon aujourd’hui, participe de cette stratégie qui différencie Cassegrain en se démarquant des boîtes cylindriques.Autre valeur clé de la marque : la modernité. Pour cela, tous les vecteurs sont bons. L’un d’entre eux est promis à un bel avenir : la télévision. UN LAPIN GOURMAND En 1969, Cassegrain fait son apparition sur les écrans.A peine un an plus tard, un camelot surprenant fait la promotion des légumes Cassegrain à la télévision : un lapin, vite inséparable de la marque. Mais le marketing ne fait pas tout : la diversification LES LÉGUMES PRESTIGE Summum du raffinement, Cassegrain propose des fagots de haricots verts liés par des filaments de poireaux, qui trouvent leur place sur les tables les plus élégantes. LES CONCASSÉS DE LÉGUMES Dernière innovation Cassegrain promise à un bel avenir : les concassés d’olives, de tomates séchées, de poivrons rouges ou d’artichauts pour l’apéritif ou en complément de la cuisine raffinée. DR
DR DR www.directsoir.net Publicité de 1905. de la gamme est indispensable pour survivre sur un marché – la conserve alimentaire – sur lequel les consommateurs s’avèrent de plus en plus exigeants. Salades composées, plats cuisinés puis surgelés font leur apparition, accompagnant la mutation sociologique des clients, soucieux de réduire le temps des repas pour privilégier ceux du travail et des loisirs. PETIT POIS ET PAILLETTES Au cours des années 1980, deux stars de la télé se font connaître à la télé par leur usage immodéré des lunettes de soleil : le lapin Cassegrain, et Thierry Ardisson. La marque veut se donner un coup de jeune et fait du lagomorphe immaculé un crooner convaincant, chargé d’assurer le consommateur que les produits du potager ne sont pas réservés aux LE MARCHÉ DE LA CONSERVE DE LÉGUMES Marché de la conserve de légumes en France ■ Source : Panel Distribution Iri, 2008 La mascotte aux lunettes noires. La gamme classique. La gamme des légumes du soleil. ménagères. Simples de préparation et savoureux, les légumes Cassegrain doivent trouver leur place dans les assiettes des jeunes urbains branchés. L’époque est aux paillettes, le concept fonctionne bien. Vingt ans après les avoir chaussées, le lapin porte toujours des lunettes noires. LES PETITS POIS SONT VERTS En 1989, Cassegrain est racheté par le géant « chti » du légume : Bonduelle. Le temps des sunlights est clos, l’accent est de nouveau mis sur la qualité des produits. L’intuition était juste.Tout au long des années 1990, le souci de bien consommer est présent. Pesticides, OGM, cultures hors-sol : autant d’innovations agricoles qui génèrent des interrogations, sinon de la méfiance. La majorité des consommateurs est vigilante sur l’alimentation. Cassegrain et ses produits rigoureusement sélectionnés et cuisinés répondent directement à ce souci, au travers de ses gammes traditionnelles ou innovantes. En moins d’un an, de 2006 à 2007, les produits Cassegrain ont conquis 600000 nouveaux foyers et atteignent un taux de pénétration de 20%. « Trois raisons principales expliquent cet essor, commente Karine Taeckens, directrice du marketing : nos nouveaux produits – comme les « Légumes du soleil » – qui marchent très bien, une communication innovante et appuyée, et une meilleure disposition dans les rayonnages des points de vente ». 150 ans après sa fondation, Cassegrain a réussi le pari de devenir une marque à la fois haut de gamme et accessible, prouvant ainsi que la qualité, ça conserve ! Par rapport à 2006 644 000 tonnes - 0,4% 1,45 Mds d'euros + 4% Parts de marché Cassegrain 4% + 12% 8,2% + 12% DR DR BARBARA GROSSMAN ■ La conservation des légumes en boîte présente des avantages soulignés par les nutritionnistes. La bonne conservation des vitamines est une des principales propriétés des conserves. Grâce à des temps de conditionnement restreints, les légumes en conserve offrent généralement plus de vitamines que ceux que l’on trouve à l’étal des marchés ! Par ailleurs, comparée à l’eau bouillante, l’appertisation est un mode de cuisson plus respectueux des acides gras, fibres, lipides, glucides et vitamines. Les nutritionnistes recommandent de consommer le « jus » présent dans les boîtes de conserve, riche en sels minéraux et en vitamines. ÉCONOMIE 11 NUTRITION Les vertus des conserves ENTREPRISE La maison mère Christophe Bonduelle. ■ Le leader européen du légume en conserve a racheté Cassegrain, son éternel concurrent, en 1989. Avec ses 23 sites de production, ses 69000 hectares cultivés, ses milliers de salariés et un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, cette entreprise très présente en Europe étend désormais ses ramifications en Amérique du Nord et en Russie. Comme Cassegrain, l’aventure Bonduelle est familiale et remonte à 1926, même si la marque est créée en 1947. Aujourd’hui encore, l’entreprise est dirigée par l’héritier de la dynastie, Christophe Bonduelle, 50 ans l’année prochaine, entré dans la société à l’âge de 26 ans. PRODUCTION Terroir et modernité ■ C’est loin du berceau nantais que les légumes Cassegrain sont conditionnés. A l’occasion de ses 150 ans, un atelier très moderne a été monté sur le site historique de Bonduelle, à Estrées, dans la Somme. Ces installations produisent jusqu’à 120000 boîtes de petits pois de 500 grammes par jour. Cassegrain mobilise environ 330 planteurs de la région ou ses confins (Somme, Pas-de-Calais, Oise et Beauce) qui cultivent près CONCURRENCE Cassegrain et les autres ■ Grâce à sa grande Surface agricole utile (SAU), la France est aujourd’hui le premier fabricant européen de légumes en conserve ou surgelés. Si Bonduelle, maison mère de Cassegrain, est le fleuron hexagonal sur ce marché, d’autres acteurs nationaux ou régionaux tirent Ingrédients:• 1 boîte de concassé de poivrons rouges, ail, persil Cassegrain,• 200 g de feta nature,• 16 feuilles d’endive,• sel et poivre. Préparation:• Coupez des petits cubes de feta nature.• Salez et poivrez.• Disposez deux ou trois cubes de feta sur chaque feuille d’endive. EN SAVOIR PLUS Un rayon de légumes en conserve en hypermarché. de 3250 hectares. Les 860 employés de l’atelier d’Estrées sont assistés par plus de 350 saisonniers pendant la campagne de production, du 15 juin au 15 octobre. Le nouvel outil de production de Cassegrain représente des investissements de 3,4 millions d’euros depuis l’automne 2005. Au cœur de la technique, le « secret Cassegrain » jalousement gardé, qui assure le fondant des légumes et leur réputation. leur épingle du jeu comme Ardo (légumes et fruits surgelés), Cecab d’Aucy (groupe breton, présent sur les marchés de la viande, des légumes et des œufs), Conserves France (fruits en conserve) ou Gelagri-Paysans Bretons (légumes surgelés). RECETTE Feta et concassé de poivrons rouges• Ajoutez sur chaque bouchée une cuillerée de concassé de poivrons rouges.• A la place des feuilles d’endive, vous pouvez aussi utiliser des tuiles apéritives. Le concassé de poivrons rouges. DR DENIS/REA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :