Direct Soir n°279 18 jan 2008
Direct Soir n°279 18 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°279 de 18 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Barbara Schulz l'amour du jeu

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir N°279/Vendredi 18 janvier 2008 6 EN COUVERTURE Quand j’ai joué Les portes du ciel de Jacques Attali au théâtre avec Gérard Depardieu, j’ai trouvé un merveilleux partenaire : très poète, très grossier… un immense acteur. On n’est pas couché, France 2, 9 juin 2007. Barbara Schulz et Gérard Depardieu dans Les portes du ciel, sur l’histoire de la fin de l’empereur germanique Charles Quint, au XVI e siècle. dans une comédie de boulevard, Joyeuses Pâques, écrite par Jean Poiret. L’audition consiste à lire une scène devant le grand complice de Bernard Murat : Pierre Arditi. En moins d’une heure, le tour est joué et Barbara marche sur les pas de Sophie Marceau (qui a joué ce rôle avec Jean-Paul Belmondo et Marie Laforêt) en devenant pendant un an et demi au Théâtre des Variétés Julie, la maîtresse de Pierre Arditi, qui a bien du mal à la faire passer pour une amie d’enfance aux yeux de sa femme. Un genre vaudevillien que la comédienne ne renie pas. TROIS QUESTIONS À… « JOYEUSES PÂQUES » (2001) ■ Après un premier rôle dans Les Sorcières de Salem et dans Le bourgeois gentilhomme, Barbara Schulz est couronnée par l’Académie des molières, qui lui décerne le Prix de la révélation féminine pour son rôle de Julie dans la comédie de boulevard Joyeuses Pâques au côté de Pierre Arditi. LE PRINCE CHARMANT En jouant Antigone, Barbara Schulz a rencontré son époux. Un simple spectateur (« pas un fan, seulement quelqu’un qui aimait bien la pièce » précise-t-elle), qui lui avait envoyé un bouquet de fleurs. La saison parisienne terminée, la troupe d’Antigone est partie en tournée. Dans chaque ville où Barbara jouait, un bouquet l’attendait. Pour l’anecdote, Robert Hossein l’avait appelé « le taré aux fleurs blanches ». Le « taré » s’appelle Romain. Ensemble ils ont eu une petite fille, Minne, née le 24 février 2005, le jour même où le père de Barbara est mort. Elle évoquera « une journée de joies et de larmes ». ON L’ATTEND AU CINÉMA Barbara Schulz fait partie de ces actrices à la classe innée – une classe à la Jean Seberg – qu’on aimerait voir plus souvent au cinéma. Son premier rôle pour les salles obscures remonte à 1993 dans Coup de jeune. Mais c’est surtout dans Hygiène de l’assassin, adapté du roman d’Amélie Nothombqu’on la remarque davantage. La consécration arrive la même année avec La dilettante, réalisé par Pascal Thomas avec Catherine Frot. Grâce à son rôle dans ce film, Barbara est nommée en 1999 aux césars dans R. SENERA/BERNAND la catégorie meilleur espoir féminin, mais passe à côté de la récompense suprême. En 2006, elle est Gabrielle, la maîtresse de Johnny Hallyday dans la comédie fantastique Jean-Philippe de Laurent Tuel. Peu présente à l’écran, son rôle dans le projet n’est néanmoins pas négligeable : c’est elle qui a fait rencontrer le scénariste à Johnny Hallyday. L’an dernier, on l’a retrouvée dans un long métrage de Manuel Poirier, La maison, avec Sergi Lopez et Bérénice Béjo. Ce film raconte l’histoire de deux sœurs, qui doivent vendre une maison que leur a léguée leur père. A quand un rôle aussi complet que ceux qui ont fait son succès sur les planches ? Le public attend impatiemment. En toute confiance, de Donald Marguilies, mise en scène par Michel Fagadeau à la Comédie des Champs- Elysées, Paris 8e. Reprise le 22 janvier, jusqu’au 30 mars. « ANTIGONE » (2003) ■ Elle revient au classique avec Antigone, drame de Jean Anouilh avec Robert Hossein au Théâtre Marigny. Une première collaboration avec Nicolas Briançon qui la met en scène, une Antigone qui ne séduit pas que la critique. Elle fait ensuite le projet de jouer Pygmalion. Ce sera après la naissance de sa fille Minne. P.GELY/BERNAND R. MELLOUL/CORBIS SYGMA VUE PAR Nicolas Briançon, comédien et metteur en scène. ■ « J’ai rencontré Barbara pour la première fois il y a 10 ans lors du dîner des molières. J’étais à l’époque nommé pour Jacques et son maître et elle pour Les portes du ciel (NDLR : avec Gérard Depardieu, de Jacques Attali). Le courant était bien passé. Nous nous sommes recroisés par la suite, sans projet particulier. Mais un jour quand Robert Hossein voulait jouer avec Barbara Antigone et qu’il réfléchissait à un metteur en scène, elle lui a soufflé mon nom. Le travail sur Antigone a été génial : il y avait une telle complicité entre nous, une telle facilité dans le travail. J’ai rarement rencontré ça auparavant. Barbara est intelligente et c’est une bosseuse. Elle ne se promène pas avec son ego d’actrice, ce qui est rare chez les comédiens en général. Pendant les répétitions, quand on lui propose quelque chose, elle essaie immédiatement, sans discussions. Barbara est belle, elle a du talent… Elle a peut-être des défauts dans la vie privée, mais dans le travail, rien à signaler ! » « PYGMALION » (2006) ■ Petite, elle avait les yeux plein d’étoiles devant My Fair Lady avec Audrey Hepburn. En 2006, c’est elle qui fait vivre Eliza Doolittle, la petite marchande de fleurs londonienne qui est transformée par le professeur Higgings (Nicolas Vaude) en « dame du monde ». Un énorme succès au Théâtre Comédia, une nomination aux molières et une tournée de six mois. H. KAISER/AFP
M. BLONDEAU/ICON SPORT GRATUITEMENT SUR Dimanche 20 janvier TOULOUSE-CAEN Dans le cadre du championnat de France de football, Toulouse reçoit Caen. Rendez-vous chaque dimanche à 23h55 pour d’autres matchs. * Coup d’envoi à minuit. Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat -TPS - canal 38), le câble (Noos UPC France/Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8). FOOTBALL Dimanche à 23h55* Rediffusion : lundi à 18h. LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :