Direct Soir n°278 17 jan 2008
Direct Soir n°278 17 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de 17 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Disparition : Carlos, où tu vas doudou dis donc ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
P.McCARTEN/UPI/EYEDEA PRESSE AVPRESS/ABACA FALOUR/STARFACE Directsoir N°278/Jeudi 17 janvier 2008 18 V.I.P. ZOOM SUR… Elu homme de l’année 2007 par le magazine « Elle Québec », cet humoriste et comédien de 41 ans aux allures de séducteur commence l’année sous les meilleurs auspices avec un one-man show à l’Olympia du 5 au 10 février 2008 et le rôle d’Alafolix dans le dernier « Astérix ». Stéphane Rousseau, comique à la folie Vous jouez à L’Olympia. C’est une fierté de pouvoir jouer en France ? Oui, je suis très fier et très heureux. Ça fait 7 ans que je travaille en France. C’est satisfaisant de voir que les efforts finissent un jour par payer. Je suis vraiment impatient de voir mon nom en gros sur la façade de l’Olympia. Cette salle est tellement mythique… Le public français est-il différent du public québécois ? Le public français est moins bruyant. Ils sont beaucoup plus attentifs que les Québécois. Au Québec, les gens sont habitués aux grands spectacles américains, aux grands shows. Je préfère les Français qui ont un sens de l’écoute plus développé. Vous suivez un peu vos concurrents, en humour ? Oui, je vais voir beaucoup de spectacles. C’est important de se tenir au courant. J’aime particulièrement Florence Foresti et Franck Dubosc, qui est devenu un ami. C’est lui qui s’est occupé de l’adaptation de mon spectacle. Comment ont réagi vos parents lorsque vous leur avez annoncé que vous vouliez être humoriste ? (Rires). Très mal ! Ce n’est pas le genre de vocation qui rassure ou enchante les parents. Lorsque j’étais enfant, ma mère était très malade et je me servais de l’humour pour détendre l’atmosphère. Faire rire pour guérir, en quelque sorte… C’est un peu ma mère qui m’a lancé, finalement. Ça a été un peu compliqué au départ mais ils ont fini par me faire confiance. Il paraît que vous avez eu du mal à franchir le cap de la trentaine. Qu’est-ce qui vous a effrayé à ce point ? Oui, ça a été très difficile. C’est comme ça. Ça m’a même inspiré un spectacle.Aujourd’hui c’est derrière moi, ça se passe beaucoup mieux. Vous avez joué dans le film Astérix aux Jeux Olympiques, qui sort à la fin du mois. Comment s’est passé le tournage ? C’était un rêve qui se réalisait ! Je joue le rôle d’Alafolix, le romantique du film. Pour un fan de la BD comme moi, se retrouver sur un tel tournage dans un tel décor, c’était inimaginable ! Quand je me suis retrouvé pour la première fois dans le village des Gaulois, je ne tenais pas en place ! Le film repose sur un nombre incroyable de « guest stars ». Laquelle vous a le plus impressionné ? J’ai eu la chance de croiser Tony Parker, le basketteur. Je suis aussi fan de sa femme, Eva Longoria, que je suis dans la série Desperate Housewives. Mais je n’ai pas osé lui dire. Il est très grand, je n’ai pas eu envie de faire le malin. James Blunt plante un arbre dans son (grand) jardin à chaque fois qu’un billet pour ses concerts se vend sur Internet. L’écrivain YannMoix. James Blunt a la main verte YannMoix est bien entouré ■ Invité de l’émission Les livres de la 8, sur Direct8, l’écrivain YannMoix a révélé que son entourage n’était pas forcément son meilleur public. « Je vis entouré de gens qui n’aiment pas mes livres, a confié l’auteur de Mort et vie d’Edith Stein. Mes petites amies et mes copains n’aiment généralement pas ni mes films ni mes livres. Donc c’est quelque chose avec lequel je vis plutôt bien. Et c’est assez sain, finalement. » B. PINGUET/ABACA J’ai beaucoup de chance, je n’ai pas eu à choisir en amour entre ma patrie natale et ma patrie d’adoption. Ma petite amie a eu la bonne idée d’être française et québécoise. Stéphane Rousseau, décembre 2007. ■ Le chanteur anglais James Blunt, 33ans, a mis en place un petit geste écologique qui lui permet, selon lui, de « remplir au quotidien sa part de contrat vis-à-vis de l’environnement ». Chaque fois que se vend un billet en ligne pour ses concerts, l’interprète de You’re beautiful plante lui-même un arbre dans son jardin à Ibiza. Il a la taille d’un terrain de football, s’est réjoui l’ancien capitaine de l’armée britannique. Il y a des pommiers, des orangers, des citronniers, des pruniers et je suis fier de pouvoir dire que c’est moi qui les ai tous plantés. » Helena Noguerra ne parle que d’amour ■ Il n’y a que l’amour qui lui parle. C’est ce qu’a confié l’actrice et chanteuse belge Helena Noguerra dans le cadre d’une interview pour le magazine Gala. « L’amour, c’est la grande affaire !, a confié la sœur de Lio. Tout ce qui ne parle pas de ça m’ennuie très vite. Un jour, je participais à une émission de radio quand une auditrice a appelé pour expliquer qu’elle trouvait mes chansons superficielles parce que je ne parlais que d’amour. Eh bien, pour moi, justement, c’est la quête première. Je suis une sentimentale. » BON ANNIVERSAIRE FRANÇOISE HARDY Il y a près de quarante ans, Françoise Hardy chantait que sa jeunesse foutait le camp au long d’un poème. Aujourd’hui, c’est son anniversaire. Née le 17 janvier 1944 à Paris, l’égérie des sixties passe son bac d’abord avant de s’acheter une guitare. Puis Tous les garçons et les filles lance sa carrière avec près de 2 millions de disques vendus. Compagne de longue date de Jacques Dutronc avec lequel elle a eu un fils, Thomas, Françoise Hardy continue de mener une carrière exemplaire qui ne donne aucune raison de pourquoi ni comment lui dire adieu. P.POTIER/VISUAL FTW-SAM/STARFACE
DISNEY-ABC INTERNATIONAL TV DR www.directsoir.net 20H35 La vie des autres ■ Nous sommes en 1945 et le mari de Grace est parti au front. C’est dans sa grande demeure qu’elle attend son retour, avec ses deux enfants. Atteints d’un mal étrange, les deux petits doivent rester dans l’obscurité. Un matin, trois nouveaux domestiques arrivent dans la demeure. Les autres, film. DEUX POLARS D’EXCEPTION Claude Brasseur a remporté le césar du meilleur acteur pour son rôle dans La guerre des polices. GAGNEZ DES INVITATIONS POUR LA PIÈCE DE THÉÂTRE « OPÉRATION COUSINE » Directsoir vous offre 10 invitations pour 2 personnes valables pour la représentation du 18 janvier à 20h45 au Théâtre Fontaine (Paris) 21H50 20H40 Sur fond de campagne politique, Paula débarque sans prévenir ou presque ! Elle est belle, si belle qu’en moins de deux elle réveille la libido de ces messieurs, excite les nerfs de ces dames et surtout s’apprête à révéler un sulfureux secret qui va déclencher « l’opération cousine » ! ! Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net Précisez en objet : opération cousine S. BASSOULS/SYGMA/CORBIS Les 10 premiers mails gagneront 1 invitation pour 2 personnes Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte. Reine des muses ■ Compagne de Saint-Exupéry puis de Malraux, Louise de Vilmorin tournait la tête des artistes à sa guise, à tel point que Jean Cocteau fut, un temps, prêt à l’épouser. Poétesse et romancière, elle couchait son âme avec brillance sur des lettres qui transperçaient le cœur de ses destinataires. Le bal du siècle, documentaire. Soirée polar ce soir sur Direct8 avec, pour débuter, Adieu poulet à 20h35 : en pleine campagne électorale, un gros bras du service de sécurité du candidat PRU Pierre Lardatte (Victor Lanoux) tue un inspecteur et un jeune garçon dans une bagarre entre colleurs d’affiches. L’enquête est confiée au commissaire Verjeat (Lino Ventura, magistral en flic rompu aux arcanes politicopolicières), assisté de l’inspecteur Lefèvre (Patrick Dewaere, tout aussi bon en chien fou). Mais les méthodes des deux policiers dérangent Lardatte, qui va tout tenter pour leur mettre des bâtons dans les roues. La solide interprétation du trio Ventura, Dewaere, Lanoux donne toute sa crédibilité à ce film très efficace. A 22h20, la garde à vue se prolonge sur Direct8 avec La guerre des polices : le commissaire Ballestrat (Claude Rich) dirige la Brigade territoriale avec des méthodes contestables, voire violentes. Fush (Claude Brasseur), réputé plus humain, est pour sa part à la tête de la Brigade antigang. Les deux services se livrent une guerre sans merci mais contre-productive pour capturer Sarlat, l’ennemi public numéro un, allant jusqu’à lui permettre d’échapper à une arrestation certaine. Fush, qui plus est, se lie avec une collaboratrice de Ballestrat… Rythmé, solidement interprété (le casting compte aussi la belle Marlène Jobert), ce film se regarde avec un plaisir évident. Une soirée à ne pas manquer. Adieu poulet, 20h35, film. La guerre des polices, 22h20, film. 22H30 HÉRITIERS DE KLIMT En 1938, les nazis s’emparent en Autriche de cinq tableaux du peintre Gustav Klimt, appartenant à l’industriel juif Ferdinand Bloch-Bauer. L’homme, avant de mourir en 1945, désigne ses neveux et nièces comme héritiers. Ces derniers souhaitent récupérer les toiles mais l’Autriche refuse de les rendre. S’engage dès lors une bataille juridique de près d’un demi-siècle… L’affaire Klimt, documentaire. TÉLÉVISION 19 20H55 Royal Drucker Ségolène Royal sera dans le canapé rouge de Michel Drucker à la fin du mois de janvier. L’animateur de Vivement dimanche l’a annoncé dimanche dernier à la fin de son émission. L’invitée sera entourée de plusieurs personnalités et vedettes. Fadela Amara, l’insoumise ■ Fadela Amara est un symbole d’intégration à la française. Issue d’une famille algérienne kabyle de onze enfants, elle grandit dans les quartiers populaires de Paris, avant de devenir secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville dans le gouvernement Fillon II. Pour l’émission Envoyé spécial de ce soir, Loïc de La Mornais et Virginie Travert ont suivi pendant un mois le quotidien de l’ancienne présidente de l’association « Ni putes ni soumises », aujourd’hui au sommet de l’Etat. Portrait d’une femme atypique et surprenante, au langage et aux méthodes qui détonnent. Enfin, dans le carnet de route, l’émission nous emmène au Nigeria pour nous aider à comprendre les conflits liés à l’or noir. Envoyé spécial, magazine. Fadela Amara, secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville. STARDUST FILMVERLEIH S. AUDRAS/REA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :