Direct Soir n°277 16 jan 2008
Direct Soir n°277 16 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°277 de 16 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Michel Rocard « Ségolène Royal n'a à l'évidence pas les capacités nécessaires aux responsabilités qu'elle postule »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
WARREN TODA/EPA S. BENHAMOU/GAMMA S. BENHAMOU/GAMMA P.BROOKER/REX FEATURES/SIPA Directsoir N°277/Mercredi 16 janvier 2008 18 V.I.P. ZOOM SUR… Acteur discret, Michaël Cohen a vu sa cote exploser suite à son apparition dans la série américaine « Sex & the City ». Menant de front sa carrière d’auteur et de comédien, ce romantique de 37 ans, compagnon d’Emmanuelle Béart, ne tarit pas d’éloges sur l’amour. Michaël Cohen, un homme amoureux Vous venez de sortir votre premier livre, Ça commence par la fin. Après la comédie, vous vous lancez dans l’écriture ? C’est mon premier roman, mais j’avais déjà écrit huit pièces de théâtre. J’ai commencé à écrire très tôt, dès l’âge de 18 ans. J’ai commencé les cours de théâtre lorsque j’avais 15 ans. Et très vite, j’ai eu le sentiment qu’il y avait trop d’acteurs. J’avais des profs super, tout allait bien, mais on était énormément d’acteurs et d’actrices et je me suis dit : « Mais personne ne va venir me chercher ! » Je me suis mis à écrire des spectacles et des pièces que j’ai mis en scène. Pouvez-vous résumer l’histoire de votre roman ? C’est l’histoire d’un homme et d’une femme qui se retrouvent un an après s’être quittés alors qu’ils s’aimaient encore. Y a-t-il une part autobiographique ? Quand on écrit, on part souvent de l’intime, on parle de soi. L’actrice américaine Reese Witherspoon. Victoria Beckham. L’amour me passionne mais c’est un sujet qui passionne tous les écrivains, au même titre que tous les êtres humains, depuis toujours. En écrivant dessus, il y a toujours l’espoir de comprendre le mécanisme de l’amour, d’une passion et de tout ce que ça comporte. Michaël Cohen, décembre 2007 Reese Witherspoon est la plus populaire Après, l’amour est un sujet qui me passionne depuis toujours et contre lequel je n’essaie pas de lutter. J’y plonge la tête la première et je me fracasse souvent la tête. Mais je finis toujours par replonger. Vous avez joué dans le film d’Emmanuel Mouret, Un baiser s’il vous plaît, dont l’intrigue repose sur une scène de baiser. Est-ce que c’est dur à jouer ? Je trouve que c’est ce qu’il y a de plus intime. C’est ce que j’ai le plus de mal à faire au cinéma avec un partenaire. Mais même dans une relation, je trouve qu’un baiser est un acte plus intime que celui de faire l’amour. Embrasser quelqu’un est une émotion qui n’a pas de commune mesure avec tout le reste. Quel est le secret d’un baiser de cinéma réussi ? C’est comme tout au cinéma. Essayer d’être le plus sincère possible tout en faisant semblant. Vous l’expliquer plus, je ne saurais pas. Cela reste un mystère. Existe-t-il selon vous des baisers sans conséquences ? Je pense qu’il n’y a pas de baiser sans conséquences, mais les conséquences ne sont pas forcément très fortes. Un baiser peut tout dire. Ça peut donner envie d’une nuit en plus, une semaine en plus, une vie en plus, tout comme ça peut donner envie de partir… Qu’est-ce qui vous plaît dans les comédies romantiques ? C’est difficile de ne pas tomber dans les clichés parce qu’on en a beaucoup vu. Le thème de l’amour est un thème éculé et en même temps exploitable à l’infini. Mais j’aime le décalage. J’aime les histoires qui se nourrissent d’humour et de l’ironie du désespoir. Avez-vous une devise en amour ? J’en ai plein. Elles sont très cartésiennes, comme par exemple : « Pas de nouvelles, pas de nouvelles. » Quelle est votre femme idéale ? Oh, la mienne ! Ma femme est la femme idéale… ■ La blonde aurait vraisemblablement pris sa revanche. Selon un sondage réalisé auprès de 1000 femmes ayant plus de treize ans, l’actrice américaine Reese Witherspoon arrive en tête des stars féminines les plus appréciées. Sur une liste de dix femmes faisant régulièrement la une de la presse people, l’héroïne de Détention secrète a été désignée comme la célébrité la plus attirante, confiante, glamour et intéressante. Jennifer Aniston et Angelina Jolie complètent ce podium de la popularité tandis que, sans surprise, l’héritière Paris Hilton finit bonne dernière. Victoria Beckham, victime de la mode ■ L’ex-couturier anglais Mr Blackwell, 85 ans, vient de publier sa désormais fameuse liste annuelle des célébrités les plus mal vêtues. Lauréate de la 48 e édition de ce palmarès aussi redouté qu’attendu, Victoria Beckham s’est vue « récompenser » pour ses jupes très courtes, qualifiées de « mini-monstruosités ». En deuxième place, la chanteuse Amy Winehouse a hérité du titre « d’horreur des années 1950 ». Philippe Lucas n’est pas si méchant ■ A l’occasion de la sortie de son livre A contre-courant, l’ex-entraîneur de Laure Manaudou s’est exprimé dans les colonnes de l’hebdomadaire VSD pour faire taire la réputation de méchant qui lui colle à la peau. « Les gens ont une idée fausse de moi, a déclaré Philippe Lucas. Quand je discute avec certaines personnes au supermarché, elles me disent souvent : « En fait, vous êtes un mec sympa ! » On a pensé que j’étais un vrai méchant, je suis tout le contraire. Dans la vie, je suis une vraie crème. » BON ANNIVERSAIRE KATE MOSS Le top model britannique Kate Moss célèbre aujourd’hui son 34 e anniversaire. Née le 16 janvier 1974 à Londres, la jeune fille est repérée en 1988 alors qu’elle n’a que 14 ans. Surnommée « la brindille » à cause de sa maigreur, la belle délaisse volontiers ses études pour se lancer sur les podiums. Dans les années 1990, elle rejoint la vague des mannequins stars aux côtés de Claudia Schiffer ou de Naomi Campbell. Top incontesté, mais modèle discutable, sa médiatisation trouve un second souffle suite à sa relation tumultueuse avec le rockeur Pete Doherty, qui semble aujourd’hui terminée. ZAK BRIAN/SIPA J.B. AUTISSIER/PANORAMIC
M. ROSTAING/W9 GREG GAYNE/TF1 www.directsoir.net 20H50 DR HOUSE REVIENT Suite au succès des deux premières saisons de Dr House, diffusées l’an dernier, TF1 propose ce soir à 20h50 la troisième saison inédite des aventures de Gregory House, médecin atypique, aussi curieux que déroutant, incarné par l’acteur britannique Hugh Laurie. Le succès de cette série repose sur le personnage vedette, spécialiste du diagnostic et passé maître dans l’art de soigner les maladies rares.A la fois hautain, odieux, effronté, obstiné et définitivement asocial, on l’adore ! Extrêmement brillant, il s’intéresse peu aux maladies ordinaires pour se consacrer à des cas complexes. Les consultations ? Très peu pour lui… excepté s’il est contraint et forcé de les faire ! En effet, le docteur House n’aime pas le contact avec les malades car selon lui, « le patient ment toujours ! ».Ainsi, pour une troisième saison, les téléspectateurs découvriront à chaque épisode un nouveau cas auquel s’intéressent House et son équipe.Tels des enquêteurs, ils identifient minutieusement la maladie afin de trouver le traitement adéquat. Toutes les hypothèses sont passées en revue. Ce soir, TF1 offre les trois premiers épisodes de la troisième saison. Dans le premier, Retour en force, House revient en consultation après deux mois de convalescence… Deux cas de paralysie l’attendent. Il résout l’un de façon spectaculaire tandis que l’autre, plus complexe, lui demande plus d’efforts. Dr House, série. Gregory House, médecin atypique, incarné par l’acteur britannique Hugh Laurie. Directsoir vous offre 25 BD « le monde merveilleux des vieux » Editions Vent des Savannes 23H35 20H15 Déshabillez-moi ■ W9 propose, ce soir, la première émission télévisée de strip-poker, avec aux commandes Max et Eve Angeli. Le concept est simple : les joueuses misent leurs vêtements. La dernière en jeu repart avec un chèque de 5000 dollars en poche. Vous avez dit racoleur ? Strip-poker : les filles de Las Vegas, jeu. GAGNEZ DES BD ! Ils sont les parents de nos parents. Ils ont vécu des évènements qui pour nous appartiennent à l’Histoire. Ils furent les pionniers de la conquête de droits et de libertés qui aujourd’hui semblent évidents... et on s’en fout ! Ils sont aussi et surtout lubriques, farceurs, parfois méchants et plus gamins que jamais. Laetitia Coryn, qui signe ici son premier ouvrage, raconte sans tabou l’existence pas comme les autres de ces terribles retraités. Décapant ! Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net Précisez en objet : le monde merveilleux ABC/PHOTOFEST Les 25 premiers mails gagneront 1 BD Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte. 23H15 Sciencesous influence Hollywood influence la science, et la science influence Hollywood. Ce soir, la série documentaire de Rick Davis et Steven Smith propose de décrypter cette fascinante réciprocité entre deux entités pourtant si différente, à l’aide d’extraits de films et de témoignages. La science vue par Hollywood, série documentaire. VIVE LE SPORT ! Jézabel Lemonier et Mikis Cerieix accueillent leurs invités pour une émission pluridisciplinaire sur l’actualité sportive de la semaine. Après l’analyse des résultats sportifs, les invités débattent d’un sujet d’actualité et mettent leurs expériences à profit pour nous faire découvrir l’univers footballistique et sportif sous tous ses aspects. Direct Sport, magazine. TÉLÉVISION 19 20H35 Les aventures de Rabbi Jacob, le génial film de Gérard Oury réalisé en 1973, va devenir une comédie musicale. Du 18 septembre au 30 novembre 2008, Patrick Timsit la mettra en scène au Palais des Congrès de Paris. C’est Eric Métayer qui devrait reprendre le rôle de Victor Pivert. Source : Le Parisien Une comédie qui décoiffe ■ Martine, mère célibataire d’une quarantaine d’années et coiffeuse de profession, se retrouve au chômage. Elle décide de se battre avec ses armes à elles (des ciseaux !) et aménage une camionnette pour en faire un salon de coiffure ambulant, destiné aux plus démunis. Coupe après coupe, shampoing après shampoing, elle va tenter de redonner leur dignité à ceux qui sont en train de la perdre. Mais Martine parviendra-t-elle à faire la peau aux préjugés et aux a priori, à commencer par ceux de sa propre famille ? Michèle Bernier, sensible et très drôle, excelle dans ce rôle de battante taillé sur mesure. Haute coiffure, film. Michèle Bernier (Martine) attend le chaland. E. ROBERT/DIRECT8 DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :