Direct Soir n°275 14 jan 2008
Direct Soir n°275 14 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°275 de 14 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Richard Gasquet l'espoir français à Melbourne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
ATP/UMA P.CROCK/AFP Directsoir N°275/Lundi 14 janvier 2008 12 SPORTS FOOTBALL ■ La province de Basse-Autriche a annoncé qu’elle assumerait tous les frais de séjour de la sélection italienne de football, qui établira son camp de base durant l’Euro 2008 à Baden, à une centaine de kilomètres au sud de Vienne. Les frais pourraient se chiffrer à 600 000 euros. L’adjointe aux sports de la province, Petra Bohuslav, table sur un retour sur investissement équivalant à « cinq fois » les frais engagés, grâce à l’impact touristique, sans toutefois donner d’estimation. TENNIS On l’annonce comme l’une des éditions les plus relevées de l’histoire du Grand Chelem australien. En 103 ans, l’Open d’Australie, premier des quatre tournois majeurs du circuit, semble cette année paré pour battre des records. Ambiance... L’Australie ouvre le bal A l’Open d’Australie, Roger Federer défendra son titre de n°1 mondial. C. VILLA/GRAZIA NERI/PRESSE Hébergement à l’œil pour les Italiens DR FOOTBALL Le nouvel opus FIFA débarque sur la Xbox ■ Le nouveau volet de la série Fifa est disponible sur Xbox, avec ses 15 000 joueurs que les « gamers » pourront faire évoluer dans trente championnats officiels et à travers une multitude de modes de jeu. Proposant une ambiance sonore digne de ce nom, et offrant de bonnes sensations une fois la manette en main, Fifa 08 promet des émotions fortes à tous les amateurs de football, à quelques mois de l’Euro… Fifa 08 (Xbox), Electronic Arts. ALEANPICS/ICON SPORT TENNIS Ljubicic trouve la Fédération trop sévère ■ L’ancien président du conseil des joueurs de l’ATP, le croate Ivan Ljubicic, a jugé « trop dures » les suspensions visant les trois joueurs italiens qui ont parié sur des matchs de tennis. Potito Starace, Alessio Di Mauro et Daniele Bracciali avaient été suspendus respectivement six semaines, neuf mois et trois mois pour avoir misé de petites sommes sur des rencontres disputées par d’autres joueurs. Les vainqueurs des tableaux masculin et féminin empocheront chacun 1 200 000 dollars australiens (955 000 euros), contre 600000 dollars australiens pour les finalistes. Une parité des gains que pratique également l’US Open. Si en 2007 c’étaient surtout les pics de température qui avaient marqué le tournoi, la nouvelle édition de l’Open d’Australie se démarquera cette année en accueillant un riche éventail du gratin mondial de la raquette. Lorsqu’on remonte dans l’histoire de cette compétition, impossible d’oublier les difficultés rencontrées par les organisateurs avant les années 1980 pour attirer les vedettes de la petite balle jaune sur le continent océanien. Le déclic de 1983, avec la venue du trio infernal Ivan Lendl, John McEnroe et Mats Wilander, a marqué un tournant qui a définitivement changé la face de l’épreuve. Cette édition 2008 fait figure d’apothéose. Début décembre, les responsables du Grand Chelem australien annonçaient même que les cent meilleurs joueurs de l’ATP étaient inscrits dans le tableau et que chez les filles, seule Vera Dushevina manquait à l’appel. Malgré les forfaits de dernière minute, la course aux successeurs de Roger Federer et de Serena Williams sera à coup sûr haletante. Chez les messieurs, le n°1 mondial truste évidemment le fauteuil de favori. Malgré une préparation gâchée ces derniers jours par un virus, le Suisse Federer possède une fois encore toutes les armes pour remporter une quatrième couronne australienne. Derrière lui, Raphael Nadal, qui a reçu une correction (6-0/6-1) il y a une semaine en finale du tournoi de Madras, face à Youzhny, semble débuter cette année comme il a conclu 2007 : émoussé. Le Majorquin, plus à son aise sur la terre battue parisienne, n’a jamais vraiment réussi sur le central de la Rod Laver Arena. Les plus à même de contester l’hégémonie helvétique se comptent sur les doigts d’une main. Fernando Gonzalez, finaliste l’an passé, a montré lors du Masters de Shanghai qu’il avait les coups pour battre Federer, à moins que David Nalbandian, auteur d’une fin de saison tonitruante, ne poursuive sur sa lancée. Chez les dames, Justin Henin, candidate aux lauriers, devra se méfier des sœurs Williams et notamment d’une Venus qui arrive en Australie affûtée comme jamais. JEUX OLYMPIQUES En Indonésie, de l’or pour tous les médaillés ■ Comme à chaque édition des Jeux olympiques, le comité indonésien (Koni) récompensera ses ressortissants médaillés à Pékin. Ceux qui reviendront avec l’or se verront attribuer une prime d’un milliard de roupies (72 000 euros). Ceux qui remporteront l’argent et le bronze recevront respectivement 500 et 250 millions de roupies. La présidente du Koni, Rita Subowo, a déclaré que cette récompense est « une tradition depuis 1996, en reconnaissance de leurs efforts ». L’Indonésie a remporté ses deux premières médailles d’or lors des Jeux Olympiques de Barcelone, en 1992, pour l’épreuve de badminton. Depuis, elle en a obtenu trois autres, en 1996, 2000 et 2004, dans cette même discipline. Qui pour succéder au mousquetaire ? ■ Quatre-vingts ans que le tennis français attend cela. Aucun joueur tricolore n’est parvenu à inscrire son nom au palmarès de l’épreuve australienne depuis l’unique victoire de Jean Borota, en 1928. Et si en 2001 Arnaud Clément a échoué en finale face à Andre Agassi, aucun autre n’est parvenu à se hisser à ce stade. Pour cette édition anniversaire, Richard Gasquet arrive en confiance après une fin d’année 2007 particulièrement réussie. Jo-Wilfried Tsonga qui s’est défait, ce matin, du Britannique Andy Murray, pourrait être l’une des surprises du tournoi. En revanche, Gaël Monfils, qui avait marqué l’édition 2007 de son panache, a déclaré forfait. Chez les dames, Amélie Mauresmo demeure incertaine. Lauréate de l’Open d’Australie en 2006, la joueuse traîne toujoursune blessure aux adducteurs. Dans son sillage, la relèveest également amorphe. Ni Marion Bartoli, ni Tatiana Golovin n’ont réussi leur rentrée. DR FOOTBALL Une carte bancaire pour les supporters ■ Le Crédit Agricole vient de lancer une carte bancaire aux couleurs de l’équipe de France de football. Marquée des deux emblèmes des Bleus (le coq et l’étoile), cette Mastercard est disponible jusqu’au 30 juin 2008 en édition limitée. Un site internet (www.onatousuncotebleu.com) donne toutes les informations nécessaires à son obtention. X. CAIHOL/ICON SPORT
A. MOUNIC/PRESSE SPORTS R. STUBBLEBINE/REUTERS TH. MARTINEZ/UMA www.directsoir.net VOILE Joyon souffle et suit les vents ■ Francis Joyon a retrouvé un peu d’optimisme dans sa tentative de record du tour du monde, après avoir connu de sérieuses difficultés ce week-end, l’axe de la fixation du hauban tribord menaçant de se dévisser et de provoquer la chute du mât. Alors qu’il lui reste environ 2000 milles à parcourir avant de rejoindre Brest, il devrait profiter des alizés pour se laisser porter vers l’est. Dans les prochaines 24 heures, il lui faudra négocier un virement de bord sous l’anticyclone des Açores, puis attraper les flux d’ouest. Avant de filer Le trimaran de Francis Joyon, l’Idec. droit en direction des côtes bretonnes. 2500 C’est l’altitude, en mètres, à partir de laquelle tout match de football sera interdit, selon les nouvelles directives prises samedi par la Fifa. Ces dernières prévoient notamment une période d’acclimatation pour les joueurs, qui variera en fonction de l’altitude du stade. NBA New York s’offre Detroit Nate Robinson, des Knicks. RUGBY/COUPE D’EUROPE Clermont oui, mais… ■ Deuxième de la conférence Est, derrière les indétrônables Celtics de Boston, les Pistons de Detroit ont dû s’incliner au Madison Square Garden face aux New York Knicks (89-65). Avec 25 points et 8 rebonds, Zach Randolph a été le principal bourreau des Pistons. Grâce à une bonne défense, les Knicks remportent leur dixième succès de la saison, mais restent toujours avant-derniers. Dans les autres matchs de la soirée, les Lakers de Los Angeles ont battu de justesse Memphis (100-99), avec à la clé 37 points de Kobe Briant. Dans le même temps, Golden State s’est imposé contre Indiana (106-101), et Houston a perdu à domicile face à La Nouvelle-Orléans. ■ Clermont s’affirme au niveau européen. Hier, les Auvergnats ont dominé le grand Munster (26-19). Les coéquipiers du troisième ligne Julien Bonnaire n’ont cependant pas pu empêcher les Irlandais de prendre un point de bonus défensif. Largement dominateurs en première période, les Clermontois ont surtout subi dans le deuxième acte. Les jaune et Julien Malzieu, aux prises avec les joueurs de Munster. bleu devront réaliser un gros match le week-end prochain sur le terrain de Llanelli et compter sur une petite victoire du Munster face aux Wasps, pour se qualifier. Les autres formations tricolores joueront elles aussi leur avenir européen lors de la 6 e et dernière journée des phases de poule. Avantage à Toulouse et Perpignan, tandis que le Stade Français, en difficulté et surtout Biarritz, quasiment éliminé après sa terrible chute chez les Saracens, n’ont plus leur destin entre leurs mains. À SAVOIR J.-B. AUTISSIER/PANORAMIC TENNIS/OPEN D’AUSTRALIE Un premier acte réussi La nuit a été douce pour les représentants français à l’Open d’Australie. Une bonne nouvelle après un début de mois de janvier difficile. On disait le tennis français emprunté depuis le début de la saison. Les joueurs et joueuses tricolores ont prouvé le contraire, cette nuit, lors de la première journée de l’Open d’Australie. La palme est revenue à Jo-Wilfried Tsonga qui a maîtrisé l’homme en forme de ce mois de janvier,Andy Murray.Vainqueur à Doha il y a quelques jours, le prodige britannique a d’abord cru à un mauvais tour en lâchant les deux premiers sets. Revenu ensuite dans la partie avec la manière, il a même réussi à breaker le jeune Français dans le 4 e set. Mais Tsonga, sûr de lui, n’a pas tremblé pour reprendre le service de son adversaire et l’emmener dans un jeu décisif fatal au Britannique (7-5, 6-4, 0-6, 7-6). Le n°1 français, Richard Gasquet, est rentré sans éclat dans cet Open face à l’Australien Nick Lindhal (6-0, 6-1, 3-6, 6-2). En ce qui concerne Paul- Henri Mathieu, la mise en route a été parfaite face au Roumain Victor Hanescu (6-1, 7-6, 6-2). Marc Gicquel a connu plus de difficultés pour venir à bout du Thaïlandais Yen-Hsun Lu (6-3, 4-6, 6-7, 6-4, 6-2). Gilles Simon a aussi dû batailler pour Le Français Jo-Wilfried Tsonga a dominé le Britannique Andy Murray (7-5, 6-4, 0-6, 7-6). L’ESPOIR PATO FOOTBALL Paris renoue avec la victoire au Parc ■ Depuis mai 2007, sur une victoire contre Troyes (1-0), le PSG ne s’était plus imposé sur ses terres. Longtemps cette saison, le Parc des Princes est resté derrière son onze, avant de céder au désarroi devant l’incapacité des hommes de Paul Le Guen a accrocher le moindre succès. Hier les supporters parisiens ont vibré. Si la première période a été d’une pauvreté affligeante, les joueurs de la capitale ont su enflammer une deuxième partie de match aux dépens des Lensois plus que jamais noyés dans Duel entre Pauleta (PSG) et Hilton (Lens). SPORTS 13 écarter Bobby Reynolds (4-6, 6-4, 6-2, 6-7, 6-4). Le tournoi s’arrête en revanche pour Arnaud Clément, battu par Rainer Schuettler (6-4, 6-2, 6-7, 6-4), pour Michael Llodra face au redoutable Nikolay Davydenko (7-5, 7-5, 6-3) et pour Julien Benneteau contre Stanislas Wawrinka (6-3, 6-3, 6-3). Chez les dames, cette première journée a plutôt souri aux Françaises, à commencer par Amélie Mauresmo. L’ancienne n°1 mondiale, opposée à Tatiana Poutchek, a lâché le premier set au jeu décisif avant de se réveiller pour s’imposer finalement 6-7, 6-0, 6-0. Une autre Tatiana, Golovin cette fois, a logiquement battu sa compatriote Stéphanie Cohen-Aloro en deux sets, 7-6, 6-2. Enfin,Aravane Rezaï s’est débarrassée de l’Ukrainienne Kateryna Bondarenko (2-6, 6-4, 8-6). La tenante du titre, Serena Williams, s’est facilement imposée face à Jarmila Gajdosova (6-3, 6-3). La nuit prochaine, l’Open d’Australie vivra un petit événement avec l’entrée en lice de Fabrice Santoro. Le Français, avec 62participations en Grand Chelem, battra ainsi le record qu’il détenait jusqu’à présent avec Andre Agassi. ■ A dix-huit ans, le Brésilien Alexandre Rodrigues da Silva, dit « Pato », est déjà une star dans la série A. Il n’a pourtant disputé qu’un seul match avec son club du Milan AC. Mais la réputation de ce joueur pourrait bien grimper en flèche dans les prochains mois. Hier soir, pour son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs, il a parachevé de superbe manière l’éclatante victoire des Rossoneri sur Naples (5-2), en inscrivant l’ultime but. leurs doutes. Double première pour la bande à Pauleta, puisque c’est la première fois que le PSG enchaîne deux victoires consécutives, pour remonter au final à la onzième place. Alors que le mercato avance au ralenti, Paris espère avoir enfin lancé sa saison. Trajectoire inversée pour Marseille, qui en perdant hier soir à Rennes (3-1), met fin à une belle série d’invincibilité qui courait depuis la 12 e journée. Peu aidés par un arbitrage surprenant, les Phocéens reculent de deux rangs. IMAGO/PANORAMIC W. WEST/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :