Direct Soir n°273 10 jan 2008
Direct Soir n°273 10 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°273 de 10 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : George W. Bush est reçu par Ehud Olmert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
DENIS/REA Directsoir N°273/Jeudi 10 janvier 2008 2 L’ACTU FRANCE Une séance de travail au siège du Medef, à Paris. Un petit garçon tué par le chien de la famille Un garçon de deux ans et demi a été tué hier par le chien de la famille dans la commune de Charnay dans le Rhône. L’enfant descendait de voiture quand le rottweiler s’est jeté sur lui, et l’a mordu à plusieurs reprises. L’enfant est décédé sur place à l’arrivée des secours. Les gendarmes ont réussi à maîtriser le molosse. Son sort dépend désormais de la décision de la justice. Selon les premiers éléments de l’enquête, ce chien de deuxième catégorie était déclaré à la mairie, conformément à la législation. Le 29 novembre dernier, les députés avaient renforcé la loi sur les chiens dangereux, instaurant un permis de détention assorti d’une attestation d’aptitude et d’une éventuelle peine de prison pour les propriétaires de chiens à l’origine de blessures mortelles. Mais ce nouveau drame s’est produit au domicile familial, où le chien n’a pas à être muselé ou tenu en laisse. LE CHIFFRE DU JOUR En bref CHIENS DANGEREUX -1,5% L’Insee a rendu son rapport mensuel, la production industrielle a baissé de 1,5% en novembre.Le secteur automobile affiche le repli le plus significatif et infléchit les chiffres globaux. En octobre, l’Institut national de la statistique avait enregistré une progression du secteur industriel de 2%. ÉCONOMIE EMPLOI Le rottweiler, comme tous les chiens de deuxième catégorie, doit être déclaré dans les mairies, conformément à la législation. FRONT NATIONAL Jean-Marie Le Pen a décidé de se défaire de l’un des symboles du Front national. Ce matin, il a annoncé sur LCI la mise en vente du « paquebot », le siège du parti situé à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). La cession de ce bâtiment de plus de 5000 m² devrait permettre de compenser les pertes dues à l’échec enregistré par le FN aux élections législatives, synonyme de diminution des financements publics. Lundi, Marine Le Pen avait estimé que la dette de sa formation politique se situait entre 8 et 9 millions d’euros. Depuis Un rapport pour favoriser l’entreprise individuelle Aider les travailleurs indépendants à se mettre à leur compte, tel est l’objectif du rapport remis ce matin à Bercy au secrétaire d’Etat aux Entreprises et au Commerce extérieur, Hervé Novelli. L’auteur du texte, François Hurel, délégué général de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, préconise la mise en place par le gouvernement d’un nouveau statut entrepreneurial. Quelque 500 000 vendeurs, commerçants, artisans, informaticiens et autres professions libérales sont concernés. Le rapport appelle Modernisation du marché du travail : fin des négociations Second et dernier jour de réunion pour le patronat et les syndicats qui doivent finaliser aujourd’hui le projet de « modernisation du marché du travail » du secteur privé. Cette négociation a débuté en septembre. Depuis, chaque fin de semaine, les deux parties se retrouvent autour du projet. Le calendrier dicté par le gouvernement est pour le moins serré, le chantier devait s’achever en décembre et bénéficie déjà d’un report. Lundi, le patronat avait transmis aux syndicats une toute dernière copie. Pour l’essentiel, Le Pen veut vendre le « paquebot » à simplifier les démarches juridiques et financières. Parmi les propositions, le document évoque l’idée de prélever à la source les cotisations sociales et les impôts. Ainsi, les entrepreneurs paieraient leurs charges uniquement après le premier euro encaissé. « Sans chiffre d’affaires, pas de cotisations sociales », précise le rapport. Ce changement de statut des travailleurs indépendants est un vaste projet. En 2004, l’ancien secrétaire d’Etat aux Entreprises, Renaud Dutreil, n’avait pas réussi à le modifier. le contenu de l’accord se joue depuis hier. La négociation est difficile sur plusieurs points. Les syndicats ne veulent pas entendre parler d’un rallongement de la période d’essai, encore moins d’un CDI à objet défini qui s’achèverait à la fin de la mission. Outre les contrats de travail, la sécurisation des parcours professionnels et l’assurance chômage sont également en discussion. Ces travaux doivent aboutir à un accord apportant plus de flexibilité aux entreprises et de sécurité aux salariés. plusieurs mois, la possibilité d’une vente du siège du parti d’extrême droite est défendue par certains cadres du parti. Jusqu’ici, Jean-Marie Le Pen s’y était opposé, envisageant d’autres moyens de refinancement. Aujourd’hui, il a justifié sa décision en expliquant qu’à deux mois des municipales, son parti se trouvait « pratiquement sans moyens financiers ». « Nous allons faire des candidatures de pauvres. Les Français auront peut-être l’occasion de s’y reconnaître » a-t-il ajouté. Il a précisé que le bâtiment n’avait pas encore trouvé acquéreur. Simplifier les démarches pour se mettre à son compte. JUSTICE. L’Assemblée nationale a approuvé la nuit dernière la création de « centres socio-médico-judiciaires de sûreté » où les criminels dangereux pourront être enfermés pour une durée indéterminée à leur sortie de prison. AVIATION. Air France a annoncé l’augmentation de la surcharge carburant, d’un à huit euros par vol, en raison de la hausse des prix du pétrole. BUDGET. Le déficit budgétaire de la France s’élevait le 30 novembre dernier à 54,7 milliards d’euros, un montant stable par rapport à l’année dernière (54,87 milliards). ❚ DÉFENSE. Le premier crash d’un Rafale, survenu le 6 décembre en Corrèze, était dû à une « désorientation spatiale » du pilote, a révélé ce matin sur RTL le ministre de la Défense, Hervé Morin. ❚ SÉCURITÉ. Le ministère de l’Intérieur a publié un nouveau bilan du nombre de véhicules incendiés dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Il s’élève à 878 voitures détruites. GIANCARLO GORASSINI/ABACAPRESS FRANCOIS GUILLOT/AFP
F. REGLAIN/FEDEPHOTO www.directsoir.net NAUFRAGE Le chalutier « La P’tite Julie » inspecté ce soir Les investigations pour déterminer les causes du naufrage du chalutier La P’tite Julie ont commencé aujourd’hui. Le chasseur de mines Eridan a appareillé ce matin de Brest pour se rendre sur la zone de naufrage. Il doit inspecter l’épave du bateau à plus de 80 m de profondeur. Les premiers éléments de l’enquête révèlent qu’il n’y aurait pas eu de collision, et « l’inspection en mer permettra d’en savoir plus », selon Michel Barnier, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, qui était sur place Eric Mouzin, le père d’Estelle, continue à se battre. SOCIÉTÉ Gilbert Montagné plaide la cause des malvoyants En septembre, le ministre du Travail et de la Solidarité, Xavier Bertrand, avait chargé Gilbert Montagné d’une mission sur l’insertion des handicapés visuels dans la vie quotidienne. Le chanteur a remis cet après-midi son rapport, intitulé « Inclusion des personnes aveugles et malvoyantes dans le monde d’aujourd’hui », au ministre et à Valérie Létard, secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité. Joint par téléphone, l’artiste a tenu à insister sur la liberté et l’indépendance dont ENVIRONNEMENT La Haute Autorité sur les organismes génétiquement modifiés a rendu sa copie hier à Jean Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, de l’Aménagement et du Développement durables. Les experts émettent un avis négatif pour la poursuite de la culture de maïs transgénique en France. Le MON 810, seule variété cultivée dans l’Hexagone et dont les semis restent gelés jusqu’au printemps, pourrait ne pas être autorisée cette année. Après les experts scientifiques, c’est désormais aux politiques de se prononcer, d’activer ou non la clause de sauvegarde devant la Commission de Bruxelles, ce qui équivaudrait à interdire les cultures OGM sur notre sol. Nicolas Sarkozy, qui s’est exprimé mardi sur le sujet lors de sa il a bénéficié pour mener sa mission. Il a consulté une centaine de personnes, en France et dans quatre pays européens, pour recenser les lacunes à combler. Dans son rapport, il prône la prise en compte des besoins spécifiques des handicapés visuels à chaque âge, la mise en place d’une hotline de soutien psychologique, la multiplication des centres d’information, ou encore la nécessité que chaque innovation technologique soit commercialisée pour être accessible à tous. Vers la fin des OGM ? conférence de presse, devrait trancher avant ce week-end et annoncer la position de la France. Après l’Autriche et la Hongrie, l’Allemagne avait fait valoir cette clause en décembre, avant de se rétracter tout en demandant au semencier Monsanto une surveillance accrue de ses produits. Un pays membre de l’UE peut activer la clause de sauvegarde – à l’instar du principe de précaution – s’il considère, études à l’appui, qu’il y a des risques pour la santé et l’environnement. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) et la Commission ont déjà retoqué l’activation de la clause de sauvegarde sur les OGM, au motif que les informations apportées ne démontraient pas un risque aggravé de contamination. mardi. L’épave, localisée à 50 km au large de l’île Vierge, au nord du Finistère, sera filmée par un robot sous-marin. De nombreux points restent encore à éclaircir car, malgré une météo défavorable, les conditions de navigation restaient possibles pour des marins expérimentés. De plus, le chalutier avait passé avec succès une visite de sécurité en décembre dernier. Nicolas Sarkozy se rendra vendredi à Pléneuf-Val-André pour rencontrer les familles des victimes du naufrage et rendre hommage aux marins disparus. L’ACTU FRANCE 3 AFFAIRE MOUZIN Aucune trace d’Estelle depuis cinq ans Le chalutier La P’tite Julie, de l’armement Porcher. Cinq ans que les parents de la petite Estelle Mouzin sont sans nouvelles de leur fille. Les investigations de la police n’ont pas, jusqu’à présent, permis de retrouver la moindre trace de la fillette disparue sur le chemin de l’école le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne. Les enquêteurs soupçonnent rapidement le présumé tueur en série Michel Fourniret d’être l’auteur de cet enlèvement. Il sera arrêté en Belgique en juin 2003, avant d’être relâché faute de preuve. Mais, trois ans plus tard, l’affaire est relancée. Le procureur de Charleville-Mézières (Ardennes) implique à nouveau Fourniret, après avoir retrouvé à son domicile des photographies et des enregistrements de la fillette. Depuis, l’enquête piétine. La famille d’Estelle et l’ancien directeur de la police judiciaire, Jean-Marc Bloch, qui avait dirigé les recherches à l’époque, continuent d’espérer. AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :