Direct Soir n°270 7 jan 2008
Direct Soir n°270 7 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°270 de 7 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Juan Carlos d'Espagne au sommet de sa popularité

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
C. ONORATI/EPA KCS PRESSE Y. MOK/ABACA Directsoir N°270/Lundi 7 janvier 2008 18 V.I.P. Emma de Caunes se met en poses Vous êtes la nouvelle ambassadrice de l’Unicef France, en quoi consiste votre rôle exactement ? Je suis comédienne, je fais mon métier, je joue à la belle. J’incarne douze personnages pour les douze mois de l’année. Et j’ai adoré le faire pour une cause qui me touche particulièrement, l’éducation des filles en Afrique. Lorsque Cynthia Sarkis Perros, qui est à l’initiative de ce projet, m’a proposé cette aventure, je n’ai pas hésité un seul instant. Allez-vous sur le terrain vous rendre compte de la finalité de vos actions ? Ce n’est pas vraiment mon action. On m’a contactée pour la représenter. Mais si on m’invite à le faire, je suis tout à fait disponible pour aller vérifier par moi-même si les projets avancent comme il se doit. Avec qui aimeriez-vous travailler si ce n’est pas déjà fait ? Oh, il y en a énormément. Les premiers réalisateurs qui me viennent à l’esprit sont Sofia Coppola, James Gray ou encore Quentin Tarantino. Ce sont des gens dont j’admire le travail et pour qui j’ai une vraie admiration. Ce serait un honneur de travailler avec eux. Un jour, peut-être… Des acteurs français sont parfois contactés Pour Keira Knightley, « la célébrité n’est pas une obsession ». ZOOM SUR… Nouvelle ambassadrice de l’Unicef France, l’actrice Emma de Caunes est la vedette du calendrier 2008 de l’association, édité en partenariat avec le magazine Gala. La fille de l’ex-trublion de Canal+ parle de son engagement et de ses projets futurs. par des studios américains pour jouer aux Etats-Unis. C’est quelque chose qui vous fait rêver ? J’ai eu la chance de faire partie de la production de Mister Bean. Les tournages sont très différents de ce que l’on connaît en France, ce sont de grosses productions. Ce que j’ai particulièrement apprécié, à l’étranger, c’était de pouvoir me présenter en tant qu’actrice et non en tant que fille de « de Caunes ». Vous êtes déjà actrice, scénariste, réalisatrice et chanteuse. Y a-t-il d’autres domaines qui vous attirent ? J’aimerais faire de la danse, mais de façon très professionnelle. Oui, vraiment, j’adorerais faire de la danse. Quels sont vos projets ? Je travaille sur deux films de 1h30 pour Ambassadrice de charme, l’actrice Canal+, qui s’intitulent Rien dans les Emma de Caunes succède à ses poches. Et je réalise également mon consœurs Estelle Lefébure (2007) propre film, qui devrait s’appeler comme et Diane Kruger (2006) à la tête de cette la chanson des Temptations : Papa was a opération caritative, qui reverse 1 euro Rolling Stone. à l’Unicef France pour chaque Avec toutes ces activités, il vous reste calendrier vendu. du temps pour une vie privée ? Bien évidemment ! Le temps pour une vie privée, on le trouve ! Kylie Minogue rentre dans l’Ordre Keira Knightley contre la presse people ■ Dans une interview récente donnée au magazine Elle, la célèbre pirate s’interroge sur une certaine catégorie de presse. « Nous sommes en pleine dérive. L’acharnement à détruire des jeunes actrices n’a jamais été aussi fort. » Elle-même en a fait les frais : « On m’a accusée d’être anorexique. J’ai tout lu, tout entendu. C’est de la torture mentale. » L’héroïne de Reviens-moi, élue récemment en Angleterre première icône de beauté, reste lucide. « Je suis consciente de vendre un produit avec son lot de paillettes. Mais la célébrité n’est pas une obsession chez moi. » ■ Nouvelle année, nouveau titre pour la chanteuse australienne Kylie Minogue. Décorée par la reine Elizabeth II, elle a été nommée dans l’Ordre de l’Empire britannique pour sa contribution à la musique. Depuis Melbourne où elle passait les fêtes de Noël, la chanteuse s’est déclarée aussi surprise qu’honorée : « Je suis profondément émue d’être reconnue de cette façon par le Royaume-Uni, qui est mon foyer d’adoption. » Æ LYDIE/SIPA Arielle Dombasle n’est pas raisonnable ■ Si sa vie ressemble à un conte de fées, c’est parce qu’Arielle Dombasle l’a rêvée ainsi. Dans un entretien accordé au magazine Paris Match, l’héroïne de la prochaine pièce de théâtre de Jérôme Savary s’explique : « Je passe un temps fou à rêver. J’ai rêvé ma vie et j’ai tout fait pour qu’elle ressemble à ce que j’avais imaginé. » Bien que mariée à un philosophe, la femme de Bernard-Henri Lévy a aussi affirmé qu’elle ne voulait surtout pas être raisonnable : « Quand, pour mes 7 ans, on m’a dit que j’avais l’âge de raison, j’ai été catastrophée. » BON ANNIVERSAIRE NICOLAS CAGE Une semaine après avoir changé d’année, l’acteur américain Nicolas Cage change aussi d’âge. Nicolas Kim Coppola, de son vrai nom, fête aujourd’hui ses 43 ans. Né le 7 janvier 1964 à Long Beach, en Californie, le neveu de Francis Ford Coppola décide dès le début de sa carrière d’abandonner son patronyme pour se faire son propre nom. Vedette au caractère impulsif, ce père de deux enfants, brièvement marié à la fille d’Elvis Presley, est un passionné de femmes et de voitures, qu’il collectionne avec la même assiduité. JOERG KOCH/DPA/ABACA BAVEREL-FTW/STARFACE
J. MORELL/FRANCE2 A. DUCLOS/GAMMA www.directsoir.net François Mitterrand, président de la République de 1981 à 1995. 23H10 21H00 Enfance en danger ■ Exploités dans des ateliers de confection sous-traitants de Gap, enrôlés dans des conflits armés, victimes du trafic des mères porteuses ou des réseaux pédophiles sur Internet, les enfants restent une cible privilégiée d’individus mal intentionnés. Complément d’enquête a fait le tour du monde à la recherche de l’innocence bafouée. Complément d’enquête, magazine. 20H40 CONFESSIONS D’UN PRÉSIDENT GAGNEZ DES INVITATIONS POUR LE SPECTACLE MUSICAL « BHARATI » Directsoir vous offre 21 invitations pour 2 personnes valables pour les représentations de Paris, Lille et Lyon. Bharati, plus qu’un spectacle, est un mélange délicieux de danses, musiques et traditions de l’Inde. L’assistance est guidée par un bref mais scintillant aperçu de l’ahurissante richesse culturelle indienne. Il faudrait sans doute plus d’une vie pour visiter l’Inde. Bharati nous en donne un savoureux avant-goût, le temps d’un spectacle musical. Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net Précisez en objet : « Bharati Paris » « Bharati Lille » ou « Bharati Lyon » selon la ville souhaitée. Les 7 premiers mails pour chaque ville gagneront une invitation pour 2 personnes Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte. UNIVERSAL STUDIOS « Je sais que je vais mourir mais je n’y crois pas. » François Mitterrand a entretenu tout au long de sa vie un rapport très étroit avec la mort. Né à Jarnac en 1916, il a été marqué dès son plus jeune âge par le deuil. Elevé dans une famille catholique et conservatrice, il a grandi sous l’influence de sa famille maternelle, les Lorrain. Son oncle, Robert Lorrain, meurt à 20 ans d’une tuberculose foudroyante. Dès lors, le jeune François Mitterrand représentera le substitut de ce cher disparu dont il suivra le chemin jusqu’à son arrivée à Paris, où il suivra un cursus en sciences politiques. Lorsqu’il accède à l’Elysée en 1981, ses médecins décèlent chez lui un cancer, le même qui avait emporté son père, le mettant face à sa propre mort. ENTRETIENS INTIMES AVEC UN PRÉSIDENT Ce soir à partir de 21H35, France 5 diffuse le premier volet de Rendez-vous avec François Mitterrand qui se fonde sur les rencontres entre le chef d’Etat, le psychanalyste Ali Magoudi et le directeur de la revue Esprit, Pierre Jouve. Revenant sur cette série d’entretiens qui se sont déroulés entre 1984 et 1986, Ali Magoudi décrypte les propos de l’ancien Président. Lors de cette première partie, François Mitterrand évoque notamment sa relation avec ses parents, ses grands-parents maternels qui influenceront de façon notable la carrière politique de cet homme fasciné par la mort et la spiritualité. Un bon documentaire. Rendez-vous avec François Mitterrand. Première partie : le flambeau des Lorrain, documentaire. 22h35 Roméo version Paltrow ■ En 1593, William Shakespeare cherche un jeune premier pour jouer dans Roméo et Ethel, la fille du pirate. Déguisée en homme, lady Viola (Gwyneth Paltrow) obtient le rôle. Bien des péripéties les attendent… Shakespeare in Love, film. LE DESTIN DE BETTY Betty Suarez, jeune fille peu avantagée par la nature, travaille dans le milieu de la mode, un monde pourtant régi par les apparences. TF1 propose ce soir de découvrir Ugly Betty, la série qui a initié Le destin de Lisa. Vingt-trois épisodes pour suivre Betty dans l’univers du magazine Mode, au rythme de deux épisodes chaque lundi à 22h35. Ugly Betty, série. TÉLÉVISION 19 20H35 La société Calt, qui produit notamment Caméra Café, devrait tourner un nouveau programme court intitulé Mademoiselle Caméléon. Cette série devrait être composée de 50 épisodes diffusés avant le JT de 20 heures, avec au casting, l’humoriste Julie Ferrier. Source : VSD Entre chiens et loups ■ Un jeune médecin fraîchement installé en banlieue parisienne (Victor Lanoux) est amené à soigner une jeune femme victime d’un viol. Il apprend que, pour se prémunir de l’insécurité ambiante, les habitants se dotent de chiens de garde élevés par Morel (Gérard Depardieu), un directeur de chenil. De fait, il constate que nombre de ses patients portent des traces de morsures. Quand le maire est tué par l’un de ces chiens, la population se déchire, pour ou contre Morel. Critique de la déshumanisation du monde, Les chiens d’Alain Jessua doit son succès, entre autres, à un excellent casting (Gérard Depardieu, Victor Lanoux, Fanny Ardant, Nicole Calfan). Les chiens, film. Elisabeth (Nicole Calfan) et Morel (Gérard Depardieu). PROD DB/TOUCHS TONE TELEVISION/DR NANA PRODUCTIONS/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :