Direct Soir n°270 7 jan 2008
Direct Soir n°270 7 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°270 de 7 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Juan Carlos d'Espagne au sommet de sa popularité

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°270/Lundi 7 janvier 2008 16 CULTURE MUSIQUE Ce qui vous attend en 2008 2007 a été l’année des reconstitutions. Police, Genesis, Sex Pistols, ou plus récemment Led Zeppelin ont cédé à la vague nostalgique, rendant le sourire à des miliers d’aficionados du rock de papa. On aurait pu ajouter les Spice Girls dans cette liste palpitante, elles qui, selon la presse anglaise, ont ravivé le « girl power » dans le cœur des petits Anglais. Après cette générosité de concerts, que peut-on attendre de 2008 ? Des retours, encore, mais moins datés. Comme celui des torturés The Cure, qui viendront communier le 4 mars à Marseille et le 12 à Paris. Revival années 1980 toujours, avec le retour de l’ex-meneur des Smiths, Morrissey, notamment le 16 janvier à Clermont-Ferrand. L’événement de l’année sera très certainement la venue de Radiohead, dont le dernier album, In Rainbows, est désormais disponible en CD. Si les dates parisiennes et nîmoises du mois de juin sont déjà complètes, il reste un espoir, le 6 juillet à Arras. La chanson française sera largement saluée cette année, avec, fin 2008, une exposition consacrée à Serge Gainsbourg à la Cité de la musique, qui a fait honneur à Jimi Hendrix ou à Pink Floyd ces dernières années. Quelques sorties de disque sont également très attendues : le quatrième album de Raphael, entouré de Tony Allen et du producteur Tony Visconti, sortira le 17 mars. On pourra également écouter dans les semaines qui viennent les nouveaux Daniel Darc et Alain Bashung. La bonne ADRESSE La chanson française dans tous ses états ■ La sixième édition du festival de la chanson française de Risoul propose un concentré du meilleur de la nouvelle scène hexagonale. La pop de la jeune Oshen ouvrait le bal dimanche. Ce soir, Les ogres de Barback offriront le meilleur de leur dixième album, Du simple au néant. Puis, les rengaines poétiques de Gaspard Batlik (le 8), la folk subtile de Superflu (le 9) et les chansons taquines de Jeanne Cherhal (le 10) se succéderont jusqu’à vendredi. En clôture du festival, le groupe de rock alternatif No one is Innocent fera vibrer la montagne (le 11). Festival de la chanson française de Risoul, jusqu’au 11 janvier. Concerts gratuits tous les soirs à 21h au village Club Léo Lagrange. Réservations au 04 92 46 02 60. DR DR Radiohead sera en tournée dans toute la France en 2008. DR DALLE APRF La Cité de la musique, à Paris, rend hommage à Serge Gainsbourg. UN BON TEMPS LIBRE À NEUILLY Le couple Laporte « sévit » à Neuilly depuis déjà quelques années avec plusieurs établissements. Pour chouchouter davantage leurs clients, ils se concentrent dorénavant sur deux restaurants. C’est Madame qui officie au Temps Libre. Décoration chaleureuse, bibliothèque, bouteilles et boîtes à cigares ; des espaces différents selon les endroits du restaurant. Les petits beignets de camembert et salade verte en entrée sont délicieux (14 €) ainsi que la poêlée de supions au beurre d’ail Jeanne Cherhal. et crème de ratte (16 €). Soyez ensuite « trendy », avec l’excellent burger « de luxe » au foie gras, dés de pommes vertes et salade (19 €). Après les supions, on peut rester au soleil avec les encornets à la plancha et pâtes sautées à l’ail (25 €). Une saveur orientale pour le dessert avec la soupe d’orange, cannelle et fleur d’oranger (8,5 €). La carte des vins offre un joli choix. Temps Libre, 158, avenue Charles-de-Gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine (01 46 24 84 42). 2008, année Messiaen ■ L’année à venir est consacrée à Olivier Messiaen, compositeur français influent, excellent organiste et professeur émérite, notamment de Pierre Boulez (président d’honneur de cette année commémorative). Sa passion musicale s’est reflétée dans des domaines incongrus, comme le langage des oiseaux –il était ornithologue. Ce soir a lieu le concert d’ouverture au Théâtre des Bouffes du Nord. L’idée directrice est de mêler œuvres du maître à celles de ses élèves. On y écoutera Cinq Rechants, interprété par les Solistes du chœur de Radio France, mais aussi la création mondiale Duo Vivo, de Nguyen Thien Dao. Concert d’ouverture de l’année Messiaen, ce soir à 20h30. Théâtre des Bouffes du Nord, Paris 10e. DR JEUX VIDÉO Un justicier dans la ville DR ■ Pursuit Force : Extreme Justice. Si le nom de ce jeu sonne comme un mauvais Steven Seagal, il serait pourtant dommage de passer à côté. Pour cette suite d’une production sortie en 2005, les développeurs des studios Bigbig ont su apprendre de leurs erreurs et proposer un challenge digne de ce nom. Vous jouez toujours un policier de l’extrême, cascadeur à ses heures et roi de la course-poursuite. Point appréciable, l’armement est illimité et pour interpeller les malfrats, tous les moyens sont bons. Et même si l’action devient assez vite répétitive, les sensations sont au rendez-vous. Pursuit Force : Extreme Justice, Sony, PSP, 40 €. « Sudden Strike, Arms for Victory » sur PC DR ■ La série n’est pas nouvelle, mais les fans sont encore très nombreux. Si vous en faites partie, n’hésitez pas à jouer à la dernière extension en date, Arms for Victory, agrémentée de quelques nouveautés plus techniques que scénaristiques. Le jeu est enfin réalisé totalement en 3D, ce qui provoque quelques ralentissements peu justifiés. Côté gameplay, on retrouve tout ce qui a fait le succès de la série, avec une vue générale du champ de bataille encore élargie, gros avantage par rapport aux autres titres du genre. En somme, rien de révolutionnaire pour ceux qui découvriraient la série Sudden Strike, mais de longues heures de jeu en perspective pour les adeptes. Sudden Strike : Arms for Victory, Anuman Interactive. 50 € environ. Déconseillé aux moins de 12ans.
E. ROBERT/DIRECT8 Tous les soirs sur Direct8, Jean-Marc Morandini, entouré de Matthieu Delormeau et de toute l’équipe de chroniqueurs, décrypte le meilleur et le pire de la télévision. Spécialistes, journalistes, people et artistes révèlent et expliquent les coulisses du monde de la communication audiovisuelle ! Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS - canal 38), le câble (Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr). « MORANDINI ! » En direct, du lundi au vendredi, à 18h55. Rediffusions à minuit et le lendemain à 8h30. LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :