Direct Soir n°266 18 déc 2007
Direct Soir n°266 18 déc 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°266 de 18 déc 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Christine Boutin face au défi du logement

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°266/Mardi 18 décembre 2007 8 EN COUVERTURE Les gens ne sont pas des objets, ce sont des personnes ! Il faut aller leur parler ! Christine Boutin Le 3 décembre, lors du lancement de la campagne d’hiver des Restaurants du cœur. accomplir le rêve de son père, mais aussi pour soulager ses contemporains. TRADITIONALISTE PLUS QUE CONSERVATRICE Quand Nicolas Sarkozy la choisit comme ministre du Logement et de la Ville, Christine Boutin arrive bardée d’une étiquette qui la démarque de nombre de ses homologues. Elle incarne la droite catholique traditionnelle, sociale et généreuse. Elle est ainsi présidente du Forum des républicains sociaux et membre du conseil exécutif de l’UMP. C’est en cette qualité qu’elle fut l’une de ses conseillères durant la campagne présidentielle, même si elle a clairement marqué son opposition à certains aspects du programme de Nicolas Sarkozy, comme la normalisation du mariage homosexuel. En 1999, elle s’était illustrée en s’opposant fermement au vote du Pacs, lors d’un discours qui dura quatre heures, et au cours duquel elle brandit une Bible dans l’hémicycle. Taxée d’homophobie, elle fonde ses conceptions TROIS PRIORITÉS LE FROID ■ Aujourd’hui, le Plan grand froid était encore en vigueur dans plus d’une trentaine de départements. L’accueil des SDF et le manque de places d’hébergement dénoncé par les associations étaient au cœur de la réunion qui s’est tenue ce matin à Matignon en présence de Christine Boutin et de François Fillon, ainsi que de responsables associatifs. non pas sur le rejet de l’homosexualité, mais sur une conception traditionnelle du mariage et de la famille. La transmission des valeurs d’une génération à l’autre est fondamentale pour cette adversaire de l’avortement et de l’euthanasie, qui ne peut donc guère être taxée de démagogie dans un pays où une grossesse sur quatre est interrompue, et où l’affaire Humbert a déclenché des vagues d’émotion dans l’opinion. Avant d’entrer au gouvernement, elle était ainsi membre de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales de l’Assemblée nationale, où elle siège depuis 1986 comme député des Yvelines. Mère de trois enfants, la famille a toujours été l’un de ses thèmes de prédilection. Journaliste, elle travaillait pour le mensuel Dossier familial du Crédit Agricole. Depuis 1995, elle est également « consulteur » auprès du Conseil pontifical pour la famille. UNE CERTAINE CONCEPTION DE LA PERSONNE Au cours de sa carrière politique, Christine MIKAEL LIBERT/ASA-PICTURES Boutin a développé sa théorie de la dignité humaine, qui entend ne laisser personne derrière. Elle a ainsi été membre de la Commission nationale consultative des Droits de l’homme. C’est pour défendre ces mêmes idées qu’elle avait choisi en 2002 de se présenter à l’élection présidentielle. Elle a pris position à plusieurs reprises pour le respect des détenus et pour la création d’un dividende universel, qu’elle avait défendu dans un rapport remis à Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre. Cette idée est censée préparer la réinsertion de ceux qui ont connu la prison. De manière plus directe encore, Christine Boutin fut la première, à droite, à défendre le droit au logement opposable, une idée que Jacques Chirac avait repris en janvier dernier. Sa qualité de spécialiste de la question en avait fait le rapporteur légitime devant l’Assemblée. Aujourd’hui, elle est chargée par Nicolas Sarkozy de l’application et de la pérennisation de ce principe encore fragile du droit français. Une reconnaissance pour cette femme généreuse. P.KOVARICK/AFP LE « MAL-LOGEMENT » ■ Après des semaines d’occupation des trottoirs de la rue de la Banque, les occupants de logements insalubres pensent tenir une victoire avec les mesures annoncées par la ministre. Les associations, DAL en tête, veulent des solutions rapides et massives. Christine Boutin soutient une approche individuelle, avec une priorité en fonction de chaque situation. VUE PAR Atanase Périfan, adjoint au maire du XVII e arrondissement de Paris, créateur de la Fête des voisins. « Sa première qualité, c’est d’être une femme de cœur » JEAN VIARD ■ « J’ai rencontré Mme Boutin à Rambouillet, où elle était député. Elle m’a tout de suite soutenu lorsque j’ai lancé mes « fêtes des voisins », elle a été un soutien attentif à tous nos projets. Ce qui m’a frappé chez elle, c’est sa grande humanité : je n’ai pas eu besoin de lui expliquer nos raisons. Elle aime les gens. Quand on la rencontre sur la place du marché, on est l’interlocuteur unique. Elle porte attention à ce qu’on fait. Quelques années après, quand j’ai lancé « voisins solidaires », qui cherche à renforcer les services entre voisins, là encore, elle nous a tout de suite soutenus. Elle n’a pas changé en dix ans. Surtout, je pense qu’elle a une capacité à sentir la souffrance des gens. Elle est en prise avec la réalité. Je pense qu’elle a raison de prendre les individus au cas par cas. Elle intègre sa responsabilité, elle sait qu’elle ne peut pas construire d’un coup de baguette magique des millions de logements. Elle a envie que ça avance. C’est une femme qui a du courage, et assume ses convictions. Je ne suis pas d’accord avec elle sur tout, mais elle force le respect. A chaque fois, elle remet l’humain au cœur du dispositif. » LOYERS ET POUVOIR D’ACHAT ■ Alors que 60% des revenus des Français sont dépensés, en moyenne, en impôts et en logement, la limitation de la hausse des loyers, annoncée par Nicolas Sarkozy au début du mois de décembre, est un volet décisif. Désormais, les loyers seront indexés sur les prix et non plus sur le coût de la construction.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :