Direct Soir n°26 26 sep 2006
Direct Soir n°26 26 sep 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de 26 sep 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : François Hollande double mixte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Mardi 26 septembre 2006 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW JEAN-MARC BARR, COMÉDIEN ET CINÉASTE Le grand libre Révélé par « Le grand bleu » de Luc Besson en 1988, Jean-Marc Barr mène, depuis, une carrière hors des sentiers battus. Après une longue collaboration avec Lars von Trier, l’ex homme-poisson réalise aujourd’hui son quatrième film. Dans « Chacun sa nuit », il traite d’un thème qui lui est cher : la liberté d’être et de penser. Chacun sa nuit est un hommage à la jeunesse et à la liberté. D’où vient cette soif de liberté ? Jean-Marc Barr : Je suis un produit francoaméricain. Mon père était un héros de l’US Air Force. J’ai reçu une éducation assez stricte. Mes parents voulaient que j’emprunte la même voie que mon père, mais je suis parti étudier le théâtre à Londres. J’ai beaucoup bougé dans ma vie : l’Allemagne – où je suis né –, l’Angleterre, les Etats-Unis, la France… Je crois que cette liberté est en moi et qu’en tant qu’artiste, je peux l’exprimer. J’aime provoquer, montrer à l’autre jusqu’où il peut aller. J’aime provoquer, montrer à l’autre jusqu’où il peut aller Repères La nudité et la sexualité sont au cœur de votre film. C’est aussi une manière de provoquer ? C’est avant tout un film d’amour absolu entre un frère et une sœur et une histoire d’amitié très forte entre un groupe de jeunes. Mais c’est vrai que j’ai un peu idéalisé les rapports, car c’est intéressant de questionner la définition de l’amour imposée par la littérature ou par les médias. Pour autant, le film ne se situe pas dans le registre de la provocation. Vous avez choisi des comédiens qui sont plutôt débutants. Est-ce une façon de montrer que vous croyez en la jeune génération ? Travailler avec des comédiens purs et pas encore corrompus par le système est un vrai bonheur. Aucun ego n’était mis en avant, on était tous ensemble, tout le temps, dans cette grande maison louée pour l’occasion. Ce furent des instants de magie et d’espoir dans un monde qui est cruellement dépourvu de ces valeurs en ce moment. Vous êtes très proche de Lars von Trier, le fondateur du Dogme. En quoi cette relation influence-t-elle votre travail ? Lars von Trier est un personnage unique dans le panorama du cinéma mondial. Je me suis GAUMONT/DR converti au Dogme en 1991, juste après avoir l’avoir rencontré. Il m’a offert un rôle dans Europa et j’ai tout de suite adhéré à sa philosophie. L’objectif est d’éliminer l’artifice dans le cinéma. Mais dans le fond, cela relève plus d’un exercice que d’un dogme absolu. Une longue collaboration a suivi… Oui, j’ai joué dans plusieurs de ses films. Breaking the Waves en 1996, Dancer in the Dark en 2000 et Dogville en 2003. Jusqu’à ce que je décide de passer moi-même derrière la caméra. C’était pour votre trilogie, en 1999 ? Oui, pour Lovers, le premier volet d’une trilogie consacrée à la liberté et à l’amour. Tourné en GUNNAR OBEL/DR caméra DV et gonflé en 35 mm… C’est à ce moment-là que j’ai commencé à travailler en co-réalisation avec Pascal Arnold et nous avons ensuite tourné les deux derniers volets, Too Much Flesh et Being Light. Depuis, on ne se quitte plus ! C’est ensemble qu’on a réalisé Chacun sa nuit. On avait tous les deux envie de se lancer dans le film polar. C’est un fait divers qui a donné à Pascal l’idée du scénario. Le reste est allé très vite. Vous pensez souvent au rôle de Jacques Mayol dans Le grand bleu (1988) ? Le grand bleu a été un formidable cadeau pour entrer dans le métier et connaître le milieu du cinéma. Mais au-delà de ce succès, je me suis toujours senti proche de cet homme pour ce qu’il était au plus profond de lui-même : libre et fort. Alors, en effet, je pense encore très souvent à lui… PROPOS RECUEILLIS PAR CAROLINE ITHURBIDE ET BORIS EHRGOTT « Le grand bleu » La rencontre avec Lars von Trier La réalisation En 1988, il se glisse dans la peau du plongeur en apnée, Jacques Mayol. Hymne à la liberté, le film de Luc Besson marque une génération. Plus de dix millions de téléspectateurs sont fascinés par la quête d’absolu incarnée par l’acteur. JEROME DOMINE/GAMMA A L’AFFICHE Quatre ans après leur dernier film, Jean-Marc Barr et Pascal Arnold présentent Chacun sa nuit (avec Lizzie Brocheré, Jean-Christophe Bouvet, Valérie Mairesse…). Inspiré d’un fait divers, le film retrace l’obstination d’une sœur à rechercher les coupables de la mort mystérieuse de son frère. Chacun sa nuit explore les différents visages de la liberté et de l’amour vécus par de jeunes adultes. (En salles depuis mercredi dernier.) Sa rencontre avec le cinéaste danois marque un tournant dans sa carrière. Il joue dans quatre des films du fondateur du Dogme, un cinéma du réel filmé en caméra sur l’épaule, en son, lumière et décors naturels. En 1999, il passe pour la première fois derrière la caméra avec Lovers, qui utilise la technique sans artifice de Lars von Trier. Il réalise ensuite au côté de Pascal Arnold une trilogie sur l’amour et la liberté (Too Much Flesh, Being Light et Sauf l’amour). BARNOTHING TOLODA/DR
JO• 1nv1tat1ons à gagner chaque jour* sur• www.,eu-grassavoye.com Vite, jouez avec Gras Savoye et découvrez notre oflre exceptionnelle : jusqu'à 40% de réduction sur votre nouvelle police d'assurance auto (vok conditions de l'offreJ• Agt:J ; Jf., 10 Mtiont JIO'fOVt ov Mond ! ol d. rAutotuobll. 2006. jmJ 9"/ÎI UlM oOlig ôod\01, frtt wr www.M10: » 0.<001 Oh toW. ,., d.Wt ffof ! Wt pot 01.1 0800 88() 849 (nAI !'Wo.,..,,,, oppelg.,. Wl po4lf IVe•). eniJe.r. rS/09/'2006 ft. 31/W/2006 ur mnfiotl du- pttflftf'Nei"MM• « conclu-. por me Krif>tjon 4tl'lregis•rM CM:Mi'- J V 12/2006. Scx11,.., d'G « fP11111Citl de """ do » iw por Gms.,.,.. Gras Sovoye, le 1"'courtier d'assurances des particuliers en France Des solutions sur mesure pour vos contrats auto, mois aussi habitation et o utres Un service efficace, sur mesure et rapide JS points conseil répartis dons les grondes villes ! ronçoises (adresses sur www.grossovoye.com) GRAS SAVOYEs.diti.,,_,.•..,_,.'-.._•Ut A,..•c-..nt91tm.ratt'n70CO 01 -Uilnn..,.MIÔIII : lat.._er,lç mm,c.Do'li Ql4l.i ! S5'-/0111o SAa.tlZIMdrt.OJ- flll,a&"t.JI Jt.l,_.,..-l-5))1• tSJ01.Codlo.- 1• 1 ] l• i j•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :