Direct Soir n°259 7 déc 2007
Direct Soir n°259 7 déc 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°259 de 7 déc 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Mahmoud Ahmadinejad le maître de Téhéran

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
J.-B. AUTISSIER/PANORAMIC AGENCE ZOOM/UMA Directsoir N°259/Vendredi 7 décembre 2007 12 SPORTS Quel regard portez-vous sur votre nouvelle carrière ? C’est un véritable plaisir pour moi d’évoluer sur cette nouvelle surface.Au début de l’aventure, le challenge n’était pas évident, car la conduite sur glace est totalement différente de celle que j’avais l’habitude de pratiquer. Il m’a fallu un temps d’adaptation assez important avant de devenir compétitif et de pouvoir me frotter aux spécialistes de la glace. Je suis très fier d’avoir remporté le titre l’an dernier. Peut-on dire que votre coéquipier chez Toyota, Olivier Panis, est le plus à même de vous succéder ? Je ne vois pas Olivier comme un concurrent mais comme mon coéquipier. Si je dois perdre ce titre, CYCLISME ■ Mélange entre polar et biographie sportive, Les mauvaises routes dressent un tableau réaliste de la France des années 1930. Ce roman raconte l’ascension d’un jeune cycliste vers les sommets, Jacques Fage, puis sa descente aux enfers. Montrant les affres de la réussite sportive, cet ouvrage, sorti pour la première fois en 1959, connaît une seconde jeunesse. Malgré les années, il semble toujours d’actualité. Les mauvaises routes, de Pierre Naudin, éd. Aubéron, 23 €. TROPHÉE ANDROS A 52 ans, « le Professeur » pilote sur la glace pour Toyota. A l’occasion du coup d’envoi de la saison 2007-2008 du Trophée Andros ce week-end, le quadruple champion du monde de F1 livre ses impressions sur sa nouvelle carrière et évoque ses objectifs. Alain Prost, champion des glaces Alain Prost est aussi à l’aise sur la glace que sur les circuits de F1. DR Plus dure sera la chute DR autant que ce soit lui qui l’emporte. Ce qui compte le plus, c’est l’équipe. Vous citez Panis, mais n’oubliez pas Jean-Philippe Dayraut (Kia), qui sera, je pense, le pilote à surveiller. Enfin, je note l’absence de Franck Lagorce, désormais pilote Andros Car 02, dont l’audace et la fougue vont nous manquer. L’Andros Car 02, la nouvelle voiture électrique du trophée, sera le symbole de son engagement écologique. Que pensez-vous de cette volonté « verte » affichée par Max Mamers ? Je soutiens totalement cette « politique écologique » souhaitée par les organisateurs. Je pense que les sports mécaniques et la nature peuvent faire bon ménage. Je suis d’ailleurs directement concerné, car je milite depuis cinq ans déjà en faveur des biocarburants. Je fais partie du comité FOOTBALL Le ticket gagnant ■ L’OM a diversifié son éventail de services pour sa billetterie. Le club phocéen et son partenaire Digitick proposent aux supporters d’acheter les billets sur Internet et de les imprimer chez eux. Le précieux sésame, qui contient un code-barres ainsi que le nom et les conditions de vente, évite aux spectateurs des files d’attente interminables aux guichets grâce à des tourniquets capables de lire les informations. DR FOOTBALL La face cachée d’un champion du monde ■ On a souvent vu Zidane s’exprimer sur un terrain. Mais la réserve caractéristique du célèbre Marseillais entretient le mystère sur sa vie en dehors des stades. Le film d’Alix Delporte et Stéphane Meunier offre l’occasion de découvrir Zizou dans son intimité, grâce à des moments de vie familiale, des témoignages et des interviews inédites. Tout en revivant, au plus près du champion, les meilleurs moments de sa carrière et la cruelle finale de Munich. Zidane, Studio Canal, 20 €. La célèbre course sur glace attire désormais de nombreux « people » : Nathalie Marquay, Jean-Pierre Pernaut et Laetitia Bleger (miss France 2004) sont cette année les invités du Trophée Andros. national chargé de cette mission et j’ose espérer que nous la mènerons à bien, même si nous rencontrons beaucoup de difficultés pour imposer l’idée de cette nouvelle source énergétique. Que pensez-vous de l’arrivée de Sébastien Bourdais chez Toro Rosso ? Je suis ravi de retrouver un pilote français sur les circuits de F1. Sébastien est un très bon pilote qui a déjà fait ses preuves en Champ Car et qui mérite sa place en F1. Par ailleurs, les nouvelles règles instaurées (moins d’aides au pilotage) sont un avantage pour lui, puisqu’il a déjà roulé et gagné dans ces conditions. Cela dit, sa voiture n’est pas exceptionnelle et il ne jouera pas le titre. Il en est certainement conscient et tentera de rentrer dans les points. FOOTBALL L’Allemagne favorable au « 6+5 » ■ L’idée de SeppBlatter, président de la Fifa, de mettre en place le principe de « 6+5 » a été accueillie favorablement par la fédération allemande (DFB). Ce projet, visant à obliger les clubs à aligner au moins six joueurs nationaux dans l’équipe de départ, continue donc de faire son chemin, même s’il rencontre logiquement certaines oppositions, comme celle de la ligue professionnelle de footballallemande. Avec ce principe, la Fifa voudrait permettre aux jeunes espoirs de percer plus facilement dans leur pays. Une condition indispensable pour que les équipes nationales bénéficient d’un vivier performant et réalisent ainsi de bons résultats. Le Trophée Andros ■ En 1989, Max Mamers et Frédéric Gervoson décident de mettre en place une course automobile sur glace. Les 27 et 28 janvier 1990, Serre-Chevalier accueille la première compétition Andros, qui s’étend alors à quatre courses. Un an plus tard, les organisateurs dotent le Trophée d’une réglementation officielle lui donnant toute sa légitimité. Au fil des éditions, le Trophée Andros ne cesse de se développer et acquiert une notoriété importante avec la superfinale, qui se dispute au Stade de France en 1999. Depuis, le Trophée attire les plus grands pilotes. Alain Prost, arrivé en 2003, en est le parfait exemple. Le quadruple champion du monde de F1 est devenu un pilote assidu sur la glace. Cette même année, le Trophée s’ouvre à la gente féminine avec la création du Trophée Andros féminin. DR FREESTYLE Komball, acte II ■ Après un premier DVD destiné au perfectionnement des gestes techniques du football, Sony propose un nouveau volet de la série Komball Ultimate Freestyle. L’atelier d’apprentissage est enrichi de 106 nouveaux mouvements et combinaisons spectaculaires, ainsi que d’une nouvelle option multi-angle. Komball – Play with Style, Sony BMG Video, 15 €. J.-M. LE MEUR/DPPI
S. CERVOS/ICON SPORT W. TOWNSON/AP PRESSE SPORTS www.directsoir.net VOILE/TRANSAT B TO B Les marins sous la colère des vents ■ Les quatorze participants en course dans la Transat Ecover B to B ont dû faire face à des conditions météorologiques difficiles, ces dernières heures. Les alizés sont amenés à se renforcer et devraient dépasser les trente nœuds. Sur une mer formée et chaotique, Marc Guillemot (Safran) semble être le plus rapide, et refait peu à peu son retard sur le leader Loïck Peyron (Gitana Team). Au dernier pointage ce matin, l’écart entre les deux hommes n’était plus que de 10 milles. Kito de Pavant (Groupe Bel) reste quant à lui en embuscade, en 3 e position. Marc Guillemot. 60% Selon un sondage paru sur le site internet de l’hebdomadaire Voetbal International, 60% des supporters néerlandais gagent que leur sélection ne parviendra pas à passer le premier tour de l’Euro 2008. Les Pays-Bas seront aux prises avec l’Italie, la Roumanie et l’équipe de France, dans le groupeC. NHL Montréal s’est repris Koivu (Montréal) et Metropolit (Boston). ■ Après trois défaites de rangs, les Canadiens de Montréal ont mis fin à l’hémorragie en s’imposant (4-2) cette nuit chez les Boston Bruins. En l’absence de Cristobal Huet, blessé à l’aine, c’est Carey Price qui gardait les buts, repoussant 24 lancers sur 26. Une victoire en partie due à la très bonne prestation de Chris Higgins, auteur d’un but et de deux assistances. Le carton de la soirée est à mettre à l’actif des Los Angeles Kings, qui ont étrillé les Buffalo Sabres (8-2) au Staple center. Deuxième de la conférence Est, les Carolina Hurricanes se sont inclinés d’un petit but (2-1), chez les Tampa Bay Lightning de Vincent Le Cavalier. Le centre canadien en a profité pour signer sa 19 e réalisation de la saison. RUGBY Week-end à risques pour les clubs français Le Clermontois Elvis Vermeulen. À SAVOIR O. ANDRIVON/ICON SPORT ■ Des matchs délicats et décisifs attendent les clubs français engagés en Coupe d’Europe. Malgré une belle victoire contre le Münster, Bourgoin aura fort à faire, ce soir, face à Gloucester. Samedi, ce sont encore deux duels au sommet qui attendent Clermont, opposé aux Wasps, champions d’Europe en titre, et Toulouse, qui jouera sur la pelouse de Leicester. Enfin, dimanche, Biarritz tentera de confirmer son bon début de campagne européenne à Glasgow. Le Stade Français a lui l’occasion de revenir sur le leader de son groupe, Cardiff, tout comme Perpignan qui défiera les London Irish. HANDBALL/CHAMPIONNAT DU MONDE Plus le droit à l’erreur L’inconstance. Le mot suffit pour résumer à lui seul les performances de l’équipe de France féminine de handball. Cette faculté à alterner le très bon et le très moyen s’est encore vérifiée hier, face à l’Angola. Les Bleues ont dominé, et même compté jusqu’à 7 buts d’avance. Mais c’était sans compter ce que certains s’amusent à appeler : « la malédiction de la demi-heure ». Comme face à la Croatie, les handballeuses tricolores ont disparu de la circulation l’espace d’une dizaine de minutes. Incapables d’appliquer les fondamentaux, les filles d’Olivier Krumbholz ont encaissé dans ce laps de temps un sévère 9 à 1. Seule Sophie Herbrecht, révélation de ce début de Mondial, a surnagé, inscrivant 11 des 27 buts de son équipe. Alors que deux jours plus tôt, les Tricolores avaient su remettre les gaz à temps, elles se sont réveillées, hier, un peu tard, encore « groggy » des minutes qu’elles venaient de passer. Autre lacune à gommer Sophie Herbrecht, révélation de ce début de Mondial, a inscrit 11 des 27 buts de l’équipe de France. ARRÊT Karim Ziani (Marseille), lors de la 16 e journée de Ligue 1. SPORTS 13 Le public des arènes de Metz n’en revient toujours pas. Hier soir, les handballeuses françaises ont subi la loi des Angolaises (27-29), lors du premier match du tour principal de ce Mondial. Un match qu’elles avaient pourtant bien en main. Demain, contre la Macédoine, les Bleues n’auront plus le choix. le plus rapidement possible, le manque de maîtrise tactique. Face à une formation angolaise aux options déroutantes en seconde période, les Bleues ont semblé perdues. Pire, elles ont pris peur lorsque leurs adversaires ont commencé à revenir. Si pour nombre d’observateurs, le pessimisme est aujourd’hui de rigueur, les joueuses, elles, peuvent s’appuyer sur le souvenir de 2003. Quelques jours avant d’être sacrées reines de la planète handball, elles avaient perdu leur seul et unique rencontre dans la compétition face à la Corée du Sud, à l’occasion du premier match du tour principal. Signe du destin, beaucoup l’espèrent. Toujours est-il que la France n’a plus le choix. Le rendez-vous de demain, face à la Macédoine – lourdement battue, hier, par la Norvège (22-34) –, prend déjà des allures de match couperet. Les Bleues en ont l’habitude. La pression les transcende, et les pousse à chaque fois vers les sommets. En espérant que la tradition sera respectée. ALEXANDRE VINOKOUROV ■ Suspendu pour un an, hier, par la Fédération kazakhe de cyclisme, Vinokourov a décidé de mettre un terme à sa carrière. A 34 ans, celui qui avait été contrôlé positif durant le Tour de France 2007, avait été licencié dans la foulée par sa formation, Astana. Alors qu’il aurait pu participer aux Jeux olympiques de Pékin, Vinokourov a préféré arrêter, pour se lancer dans un tout autre combat : « C’est triste que ma carrière se termine comme cela, mais je veux laver mon honneur (…) Je vais prouver que je ne suis pas coupable et briser les résultats de ce test. » FOOTBALL Marseille doit confirmer et le PSG ne pas couler ■ Le coup d’envoi de la 17 e journée de Ligue 1, demain, sera marqué par le choc entre l’Olympique de Marseille et Monaco. Alors que l’OM se rétablit doucement de son début de saison catastrophique, Monaco qui n’a plus perdu en championnat depuis le 20 octobre dernier et une défaite sur la pelouse de Lyon, est en pleine confiance. De son côté, Lyon rencontrera Caen demain soir. Les Rhodaniens, qui joueront leur qualification mercredi à l’Ibrox Park des Glasgow Rangers, se sont déjà imposés face à Caen cette saison (1-3) : c’était en 8 e de finale de Coupe la Ligue le 31 octobre dernier. Nancy, plus que jamais dauphin, affrontera une surprenante équipe de Valenciennes au stade Marcel Picot. Enfin, dimanche, le PSG, en déplacement à Auxerre, n’aura pas le droit à l’erreur après une semaine extrêmement tendue au Camp des Loges. PRESSE SPORTS SPORTISSIMO/ICONSPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :