Direct Soir n°247 21 nov 2007
Direct Soir n°247 21 nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°247 de 21 nov 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Jacques Chirac mis en examen

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
M.MILNER/HANDOUT/SIPA R. RAHMAN/REUTERS Directsoir N°247/Mercredi 21 novembre 2007 4 L’ACTU MONDE Mahmoud Abbas et Ehud Olmert. INONDATIONS Le bilan s’alourdit en Papouasie-Nouvelle-Guinée ■ Le nouveau bilan des inondations dans l’est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée fait état de plus de 150 victimes et de milliers de déplacés. La région étant désormais inaccessible, les informations sur le nombre des victimes sont transmises par radio. Vendredi dernier, la province d’Oro, à l’est du pays, a été touchée par le cyclone Guba, reclassé dimanche en tempête tropicale. Son passage a provoqué de fortes pluies sans discontinuer. Les inondations atteignaient par endroits En bref PAKISTAN Musharraf abandonnerait son uniforme ■ Avant de prêter serment pour un nouveau mandat en tant que chef de l’Etat, le général Pervez Musharraf pourrait démissionner de son poste de chef des armées en fin de semaine. Une information révélée ce matin par Malik Mohammad Qayyum, procureur général du Pakistan. La Cour suprême, remaniée en faveur du Président après l’instauration de l’état d’urgence au début du mois, devrait confirmer demain la réélection de Musharraf, datant du 6 octobre dernier. Les opposants contestent l’éligibilité du général et déplorent le fait que le chef de l’Etat soit élu par des assemblées sortantes. La Cour a rejeté cinq des six requêtes déposées par les membres de l’opposition. Le président Musharraf a toujours promis d’abandonner sa double casquette et de démissionner de son poste de chef des armées, une fois réélu officiellement. Des survivants du cyclone Sidr attendent la distribution de vivres. PROCHE-ORIENT BANGLADESH La date de la conférence d’Annapolis est fixée ■ La conférence internationale pour la paix au Proche- Orient a été officiellement annoncée par le département d’Etat américain. Elle aura lieu le 27 novembre à Annapolis aux Etats-Unis, et sera précédée et suivie de diverses réunions bilatérales et internationales de lundi à mercredi à Washington. Outre les deux parties intéressées, 49 Etats et organisations pourraient être présents à cette conférence, dont le but est de relancer les négociations, au point mort depuis sept ans, en vue de la Pervez Musharraf, lors d’une conférence au Pakistan, le 18 novembre. L’aide internationale arrive sur place ■ Six jours après le passage du cyclone Sidr sur les côtes sud du Bangladesh, les opérations de secours se multiplient dans tous les districts. L’armée a mobilisé dix navires de guerre, douze hélicoptères et près de 3 000 troupes sur le terrain. Les routes ont été dégagées et les lignes de télécommunications sont en partie rétablies, ce qui facilite l’aide à la population. « Des médicaments, de la nourriture, des vêtements, des abris doivent être acheminés sur place immédiatement (…). Ces communautés vont devoir être soutenues sur le long terme pour reconstruire leur vie », a déclaré Louis-Georges près de quatre mètres de haut. Des ponts, des routes des maisons ont été détruits à la suite du passage d’une vague d’eau de plus de deux mètres de hauteur, chargée de débris. La capitale de la province, Popodentta, a été coupée de son plus proche aéroport. Rapidement, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence dans la province, et selon, le Premier ministre Michael Somare, sur les 150 000 habitants de la région, la quasi-totalité était affectée par ces inondations. création d’un Etat palestinien. Depuis l’annonce d’un projet de conférence, le Premier ministre israélien Ehud Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas se sont rencontrés à maintes reprises afin d’élaborer une déclaration commune qui doit être rendue publique à Annapolis. Au cours de leur dernière rencontre, lundi dernier, ils ne s’étaient toujours pas mis d’accord. Ces difficiles négociations ont poussé, ces derniers jours, les Etats-Unis à mettre l’accent sur « l’après Annapolis ». Arsenault, membre de l’Unicef, après s’être rendu sur les lieux de la catastrophe. Le dernier bilan officiel fait état de 3 500 morts. Un chiffre contesté par le Croissant-Rouge qui dénombre entre 5 000 et 10 000 décès. Plus de quatre millions de personnes ont été sinistrées, dont la moitié serait des enfants. La communauté internationale a promis une aide de 400 millions de dollars, dont 100 seraient octroyés par l’Arabie saoudite. Le chef du gouvernement intérimaire du Bangladesh, Fakhruddin Ahmed, a appelé hier les habitants à participer aux efforts de reconstruction dans un pays « en crise nationale ». Une route s’est effondrée à cause des fortes pluies. RUSSIE. Plusieurs milliers de partisans de Vladimir Poutine devaient se rassembler aujourd’hui au Palais des sports de Moscou pour affirmer leur soutien au président russe, qui doit quitter ses fonctions en 2008. ❚ PÉTROLE. Le baril de brut a atteint cette nuit un nouveau record en Asie, à 99,29 dollars, avant de se replier sous la barre des 99 dollars. ❚ NUCLÉAIRE. Un collaborateur du principal négociateur iranien, Saïd Jalili, annonce que ce dernier doit rencontrer Javier Solana, le chef de la diplomatie européenne, mercredi prochain, alors qu’un entretien entre les adjoints des deux hommes, prévu aujourd’hui, a été reporté de quelques jours. ❚ CAMBODGE. Khieu Samphan, l’ancien président cambodgien du régime des Khmers rouges, arrêté lundi, a rejeté les accusations de « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité » portées contre lui. B.KHAN/AFP EMTV/REUTERS
J. LAMPEN/REUTERS www.directsoir.net SOMMET Le Pakistan mis en demeure par le Commonwealth ■ Les 53 pays membres du Commonwealth se réuniront demain à Kampala, la capitale de l’Ouganda. Pour la première fois, le prince Charles assistera à la rencontre avec la reine Elizabeth II. Le principal sujet du sommet sera l’éventuelle éviction du Pakistan. Lors d’une réunion le 12 novembre dernier en prélude au sommet, l’organisation avait lancé un ultimatum au président Pervez Musharraf pour qu’il lève l’état d’urgence dans son pays. Mais le général président n’avait pas tenu compte de ces menaces et Ce marronnier de 27 tonnes est mentionné à plusieurs reprises dans le journal d’Anne Frank. avait fermement rejeté les demandes du Commonwealth. Une suspension de l’organisation reste symbolique. Elle priverait le Pakistan de participer aux réunions, aux activités intergouvernementales et lui interdirait de participer à ses programmes d’assistance. Le dossier pakistanais devrait largement dominer la réunion, éclipsant les autres sujets prévus pour cette rencontre : le réchauffement climatique et l’appel en faveur d’accords sur la libéralisation des échanges mondiaux au sein de l’OMC. L’ACTU MONDE 5 PAYS-BAS L’« arbre d’Anne Frank » sauvé in extremis Le secrétaire général du Commonwealth, Don McKinnon. ■ Avant d’être déportée par les nazis en 1944, la jeune Anne Frank a contemplé, pendant près de deux ans, un immense marronnier depuis sa cachette à Amsterdam. Mais l’arbre âgé de 150 ans, aujourd’hui malade et attaqué à 72% par les moisissures, devait être abattu aujourd’hui pour éviter tout risque d’accident. Coup de théâtre, hier soir, le tribunal d’Amsterdam a suspendu provisoirement l’opération jusqu’en janvier prochain. La décision, prise en 2006 par la municipalité, ne faisait pas l’unanimité auprès du voisinage et des militants pour la protection de l’environnement. La Fondation néerlandaise pour les arbres avait donc saisi en référé la justice locale, en insistant sur la « valeur culturelle et historique » du marronnier. Les membres de l’association proposent de soutenir l’arbre de 27 tonnes à l’aide de câbles métalliques. T. KARUMBA/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :