Direct Soir n°239 9 nov 2007
Direct Soir n°239 9 nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°239 de 9 nov 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Angela Merkel la diplomate tranquille

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
N. CRAMPTON/OPALE/DR ADAGP, PARIS/DR Directsoir N°239/Vendredi 9 novembre 2007 14 CULTURE ROMAN Un avant-goût de terre Dans son nouveau roman, le grand écrivain américain Philip Roth revient sur l’existence d’un homme ordinaire en commençant par la fin : sa mort. On connaît Nathan Zuckerman, le double littéraire de Philip Roth, dont l’activité principale consiste à se défendre contre « les femmes, les rabbins, les hommes politiques, les psychanalystes et les critiques littéraires ». L’auteur américain abandonne momentanément ce personnage pour Un homme, qui a tenté de fuir, sans succès, la mort. On rencontre d’abord ce personnage au cimetière. Autour de sa tombe, des proches et des moins proches. Il y a son ex-femme, celle du deuxième mariage. Elle se souvient de lui, nageant dans la baie. Il était plein de vie. Ses deux fils, ceux du premier mariage, se contentent d’ensevelir le cercueil. « Espèces d’enfoirés, sales gosses boudeurs, petits Un monstre, de G. Vantongerloo. TOP DES TOPS DR L’auteur américain Philip Roth. SCULPTURE merdeux sans indulgence ». Ils ne lui ont jamais pardonné d’avoir brisé leur famille pour un mannequin écervelé. C’est celle du troisième mariage… Mais pour parler de son existence, le défunt est quand même le mieux placé. Cet anonyme prend la parole et il nous ressemble. Il est plus vrai que nous. Aussi nuancé et excessif. Aussi coupable et innocent. Troublant et pourtant. Peu à peu, sa vie finit par s’apparenter à un couloir de la mort. Exceptionnel ? Non. C’est le récit d’un homme comme tout le monde, « every man » en anglais. Exceptionnel, Roth l’est en revanche par sa maîtrise du style qui nous emporte. On s’en doutait : ce couloir vaut le détour. Un homme, de Philip Roth, Gallimard, 17 €. Abstraction pionnière C’était au temps où Bruxelles… ■ Il était une fois l’Europe. Celle des artistes, des voyageurs et des idées. Deux expositions à Bruxelles font revivre cette Europe-là. Tout d’abord au Palais des Beaux-Arts où Roland Recht nous emmène à travers treize siècles de création. Du nord au sud, de la fin de l’empire romain à l’avènement des Lumières, il nous conte une histoire faite d’influences, d’échanges et de rencontres. A quelques pas de là, l’atelier du génial Rubens nous attend. Quelles étaient ses inspirations ? Avec qui travaillait-il ? On regrettera l’excessive restauration de la Femme adultère qui en a perdu sa poitrine ! On appréciera néanmoins de redécouvrir les gigantesques toiles du maître et ce que Bellori appelait la « furie du pinceau ». Le grand atelier, palais des Beaux-Arts de Bruxelles, jusqu’au 20 janvier. Rubens, l’atelier du génie, musées royaux des Beaux-Arts, jusqu’au 27 janvier. ■ Fer de lance de la sculpture abstraite, Georges Vantongerloo a marqué l’art de l’entre-deux-guerres. Près de deux cents pièces – peintures, sculptures et œuvres graphiques – témoignent de l’influence du créateur sur des artistes comme François Morellet, récemment exposé au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, ou Max Bill, dont l’exposition présente aussi plusieurs œuvres. Georges Vantongerloo : un pionnier de la sculpture moderne, jusqu’au 2 mars 2008, musée Matisse, Palais Fénelon, Le Cateau-Cambrésis (59) (03 27 84 64 78). 1 Don’t Stop The Music Rihanna jkle 2 Garçon Koxie EXPO THÉÂTRE Les très belles heures de Notre Dame, œuvre du XV es. Elle Jacques a dit Gimme More 3 4 5 Mélissa M Christophe Willem Britney Spears jkle jkle jkle jkle Rihanna distance Britney… Difficile d’arrêter Rihanna, à qui tout semble sourire, du haut de ses dix-neuf printemps. Non contente d’avoir passé 10 semaines au rang de numéro un du classement mondial avec son précédent single Umbrella, elle se hisse au sommet des ventes françaises avec Don’t Stop The Music, basé sur un sample de Michael Jackson. Légende : (e) nouvelle entrée - Source : Snep/Ifop (e)= nouvelle entrée MUSEO CIVICO D’ARTE ANTICA E PALAZZO MADAMA TORINO Le conteur Yannick Jaulin. S’initier à la vie ■ Yannick Jaulin, le plus connu des conteurs français, collecte auprès de gens ordinaires des bribes d’histoires. Fruit de ses entretiens, il livre avec Terrien, une expérience de vie mibiographique mi-fictionnelle. Du bac à sable de l’enfance où l’on rêve de sauver le monde, à la réalité, il évoque ces territoires qui nous façonnent. Terrien, jusqu’au 21 décembre au Théâtre national de Chaillot, 1, place du Trocadéro, Paris 16 e (0153653000). LIVRE Trouver sa moitié ■ La fille d’une féministe doit-elle être féministe à son tour ? Françoise Dorin répond par un « non » plein d’humour. René Dorin met en scène la jeune Lou, une trentenaire qui se cherche. Un peu mannequin, un peu comédienne, elle finit par se réaliser dans l’écriture. L’enfance de Lou a été bercée par des dîners pour le moins animés entre une mère présidente du club En avant toutes ! et un père dirigeant du mouvement Ni brute, ni soumis ! Malgré elle, Lou va devoir poursuivre le combat de ses parents… sur un plateau de télé. Elle y rencontre en effet le prototype du macho, Vincent, un séduisant avocat de 40 ans qui vient, lui aussi, faire la promo de son dernier ouvrage. Tout les sépare, mais c’est le coup de foudre ! En avant toutes !, de Françoise Dorin, Plon, 20 €. Françoise Dorin. NICOLAS JOUBARD N. GAUHIER/KORAVA/ABACAPRESS/DR
V. JANNIERE DR www.directsoir.net Pixar fondée en 1986, emploie aujourd’hui un millier de personnes. Disney a racheté la société en 2006, pour 7,4 milliards de dollars. Les studios Pixar sont devenus les maîtres en matière d’animation. Visite chez un géant du rêve. Tout près de San Francisco, le site de la société Pixar est niché au milieu de vertes collines. SteveJobs (cocréateur d’Apple et PDG de Pixar) a choisi de construire le bâtiment principal dans une ancienne fabrique de boîtes de conserve. Accueilli à l’entrée par les personnages grandeur nature de Monstres et compagnie, le visiteur découvre « l’atrium », immense hallaux larges verrières supportant de grands tableaux peints à partir des derniers succès en date : Ratatouille, Nemo ou Les indestructibles. Plusieurs machines à café partagent les lieux avec des jeux vidéo, des tables de billard et de ping-pong. Un peu plus loin, la salle de fitness côtoie l’espace de massage, les terrains de beach-volley, de football et la piscine. Oubliée l’ambiance du métro parisien aux heures de pointe ! Ce que l’on imaginait comme une industrie bouillonnante ressemble plus à une maison de famille peuplée d’individus sereins. « On a tous un peu peur du « Big One » (le tremblement de terre attendu sur la côte ouest du continent CULTURE Plongée au cœur de l’animation Le hall des studios Pixar, près de San Franciso, donne le ton. FESTIVAL Les pépites des « Cahiers du cinéma » L’aimée, un documentaire d’Arnaud Desplechin. DVD Un voile exotique Réalisé par John Curran, « Le voile des illusions » sort en DVD. De magnifiques images et un duo d’acteurs au sommet. ■ Entre la superproduction hollywoodienne et le mélodrame victorien, Le voile des illusions mélange habilement les genres. L’esthétique est irréprochable – par bien des aspects, elle se situe dans la même veine qu’Indochine de Régis Wargnier – et la bande-son joue son rôle à plein. L’histoire, elle, reprend des canons (relativement) indémodables : à Londres, dans les années 1920, Kitty (Naomi Watts) épouse par convenance Walter (Edward Norton), qu’elle n’aime pas. Entre adultère et pression sociale, le couple arrive en Asie, où Walter s’est porté volontaire pour endiguer une épidémie de choléra. Rythmé du point de vue du personnage féminin, de ses doutes, ■ Souhaitant rendre visibles ses coups de cœur, la revue Les cahiers du cinéma propose Un week-end d’inédits. Dix films glanés dans des festivals, n’ayant pas encore de distributeur en France, sont présentés à Paris, au cinéma le Panthéon. Ce festival illustre ce que le cinéma contemporain a de plus inventif. Un week-end d’inédits, jusqu’au 11 novembre, Cinéma le Panthéon, 13, rue Victor-Cousin, Paris 5e. www.cahiersducinema.com Naomi Watts et Edward Norton. de ses fantasmes et de ses angoisses, le film est servi par une mise en scène classique mais intense. De Londres à Shanghai, Le voile des illusions est une fresque juste et touchante. Le voile des illusions, Metropolitan FilmExport. METROPOLITAN FILM & VIDEO 15 CINÉMA nord-américain,ndlr). Ici, on est en sécurité, l’immeuble est pensé pour lui résister », plaisante Randy Nelson, doyen de l’université Pixar, chargé de la formation continue des employés mais surtout de la cohésion du groupe. Le bâtiment est constitué de deux parties, « un peu comme les deux hémisphères du cerveau humain : une partie pour la technique, l’autre pour la création », ajoute Randy Nelson. Bohlem, un des cinq animateurs 3D français expatriés, se confie : « Ici, les conditions de travail sont idylliques. John Lasseter (directeur de la création) souhaite que l’on puisse se détendre. » Car, selon lui, seuls des employés heureux peuvent avoir de bonnes idées et un meilleur rendement. L’animateur ajoute : « On se retrouve quand on veut pour critiquer nos travaux et se donner des conseils. Ici, on a tous les ingrédients pour faire de bons films. » Mais, un peu amer, il s’explique : « J’aimerais un jour revenir en France et me nourrir de cette expérience pour faire d’aussi belles œuvres. Nous avons de grands talents en France mais on ne fait rien pour les développer. C’est dommage. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :