Direct Soir n°237 7 nov 2007
Direct Soir n°237 7 nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°237 de 7 nov 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Charlize Theron au-delà de la beauté

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°237/Mercredi 7 novembre 2007 16 CULTURE Cela commence comme un conte pour enfant effrayant, dans un paysage à la Tim Burton. La voix de Mathias Malzieu égrène son histoire, celle de Jack, qui est né le jour le plus froid du monde. La mécanique du cœur est le nouvel album de Dionysos, qui fait écho au travail du chanteur de ce groupe survolté. L’album a été conçu comme la bande originale d’un roman, celui qu’il vient de sortir, et qui raconte l’histoire de Jack, qui est né le cœur gelé. Une sage-femme, peut-être plus sorcière que médecin, le sauve en lui procurant un cœur-horloge. Seul problème : Jack, pour conserver son cœur, ne doit plus avoir d’émotions, et certainement pas tomber amoureux… Ce Jack, c’est le personnage Giant Jack qui hantait l’album précédent du groupe, Monsters in Love. Ici, sa jeunesse est racontée dans un passionnant opéra jouant sur les rythmes, les lieux et les ambiances. Tous ses personnages prennent vie.Alain Bashung, Grand Corps Malade, Olivia Ruiz,Arthur H ou même Jean Rochefort sont des invités prestigieux, qui hantent l’univers onirique du jeune Jack. Chaque scène est une nouvelle étape de sa vie, mais aussi une nouvelle quête musicale : on passe ainsi du blues au hip-hop, sans oublier le rock. Les émotions sont douces, puis le ton monte, et on s’emporte avec les protagonistes. Reste à voir cet album-concept sur scène, où Mathias et ses acolytes auront toute liberté de faire vivre ce passionnant récit. La mécanique du cœur, Dionysos, éd. Barclay. Bazbaz, romantique à la jamaïcaine ■ Autodidacte et éclectique, Camille Bazbaz est un artiste complet. Issu de la scène « rock-punk », il est rapidement attiré par des ambiances reggae, ragga et soul. Son penchant pour la culture musicale jamaïcaine ne l’empêche pas de travailler pour le cinéma (grand complice de Pierre Salvadori, il compose notamment la musique du film Hors de prix, sorti fin 2006) et de collaborer avec des artistes comme Sandrine Kiberlain. Chanteur emblématique, musicien touche-à-tout, Camille Bazbaz s’attache à rendre ses spectateurs heureux. Ses mélodies sont travaillées, ses textes au cordeau et ses concerts inimitables. Electron libre de la scène française, Bazbaz le sentimental (c’est ainsi qu’il se définit) cultive ses talents avec générosité. Camille Bazbaz, demain soir à 20h à l’Olympia, Paris 9 e (08 92 68 33 68). MUSIQUE L’étrange monde de Dionysos La bonne ADRESSE Le groupe Dionysos autour du chanteur et leader, Mathias Malzieu. LE BELLAGIO : LE LAC DE CÔME À PARIS On pousse la porte du Bellagio en espérant oublier le fait qu’on ait mis près d’une heure à se garer ! Et le pari est gagné, avec un changement de décor radical : dans une salle aux murs patinés et aux couleurs de la péninsule, vous succomberez à l’élégance toute romantique de la charmante ville touristique de Bellagio, sur le lac de Côme. Sur la carte, tous les mets de l’Italie. Tandis que les clients se régalent d’une assiette d’antipasti (13 €), un serveur surgit de la cave, armé DR de flacons des plus subtils vignobles italiens. Dommage qu’il n’ait le sourire qu’en option… Mais quelle importance quand arrive l’heure du Piccata de veau au citron, gratin de penne (20 €), fameux, léger voire parcimonieux, sans esbroufe. En revanche, le tiramisu, servi à même le plat, manque singulièrement de peps. On peut pourtant passer une bonne soirée et se régaler un dimanche soir jusqu’à minuit… 101, av. des Ternes, Paris 17 e (0140555520). Découvertes à la Bellevilloise ■ Desin’volt s’affiche comme un événement défricheur de la scène parisienne actuelle. Les quatre groupes, quatre « découvertes du 75 », ont des profils différents : Thibaud fait de la chanson, Eldia et Pilot du pop-rock, et Milestone s’oriente plus vers le folk, version rock indépendant. Ces jeunes artistes, sélectionnés suite à un appel à candidature, sont soutenus par les studios Smom, par le biais de différentes manifestations. Ils seront parrainés par Flox : cet Anglais a sorti un premier album, Take My Time, il y a presque un an, relayé par Radio Nova. Desin’volt, Découvertes du 75, La Bellevilloise, 19, rue Boyer, Paris 20e. Demain soir à partir de 18h, 10 €. JM LUBRAN F. TONDRE/REA DVD À la rencontre de Michel Petrucciani DREYFUS JAZZ ■ Virtuose du piano, maestro du jazz… Les superlatifs concernant Michel Petrucciani sont infinis. Mais ce DVD propose surtout de rencontrer l’homme qu’il était. L’artiste se raconte en toute humilité, avec un humour et une lucidité incomparables. Son enfance, pauvre mais heureuse, ses premiers frissons avec la musique, les personnalités qui l’ont marqué, ses voyages à travers le monde… Entre les Etats-Unis et la France, le regretté Michel Petrucciani dit tout, ou presque. Michel Petrucciani, éd. Dreyfus jazz. Amy Winehouse sur scène, enfin DR ■ Tous ceux qui n’ont pas pu voir Amy Winehouse sur scène, ou qui ont été déçus par sa récente prestation au Zénith de Paris seront comblés. Ce DVD propose de vivre l’un de ses concerts londoniens, moment de grâce, où elle évolue avec douceur et talent dans un répertoire déjà classique. En bonus, un documentaire, I Told You I Was Trouble, retrace sa courte carrière. Il dévoile, grâce à de nombreux témoignages de proches et de professionnels, ses premiers pas dans le milieu musical, ainsi que le tout début de sa carrière américaine. I Told You I Was Trouble, DVD Amy Winehouse, éd. Universal Music.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :