Direct Soir n°235 5 nov 2007
Direct Soir n°235 5 nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°235 de 5 nov 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Hillary Clinton objectif Maison-Blanche

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°235/Lundi 5 novembre 2007 8 EN COUVERTURE AP PHOTO/M. ROURKE Barack Obama et Hillary Clinton, lors du débat télévisé du 30 octobre. TROIS HOMMES… Hillary Clinton a fêté ses 60 ans lors d’une fête le 25 octobre à New York. Recette de la soirée : 1 million de dollars. BARACK OBAMA ■ Il est jeune (46 ans), noir, et fait partie des favoris du camp démocrate. Le sénateur de l’Illinois, élu en 2005, a su créer la surprise. Né à Hawaï, d’un père kényan et d’une mère d’ascendance cherokee, il fait ses études supérieures à Columbia. Il est considéré comme appartenant à l’aile libérale des démocrates, c’est-à-dire la plus à gauche. plus de place que l’amour. On dit même que leur enfant faisait partie du plan, cela « faisait bien » ». En 1993, lorsque son mari entre à la Maison Blanche, aucun statut n’est prévu pour la première dame des Etats-Unis. Hillary Clinton parvient à obtenir un bureau et on lui confie la réforme du système de santé. Un échec cuisant. Le rapport de 1342 pages ne sera jamais voté par le Congrès. Dans la tourmente, elle soutient son mari dans ses dénégations (« Nous savons tout ce qu’il est nécessaire de savoir entre nous… »), puis dans l’acceptation. Alors qu’une procédure d’impeachment est en cours contre Bill Clinton, elle apparaît, souriante, au bras de son époux devant les caméras. Son image évolue : « C’est la femme trompée, la femme victime et ça tombe bien pour elle. On sait maintenant qu’elle était tout à fait au courant de la liaison de Bill Clinton avec sa secrétaire. (…) Elle a fait semblant d’être surprise, ce qui l’a d’autant plus « victimisée » dans ce scandale. C’est une petite Machiavel », dit Ted Stanger. En 1998, Hillary Clinton a 51 ans : après 25 ans passés au second plan, elle est prête à prendre les commandes. ENTRE AMOUR ET HAINE Une seule ombre au tableau : un clivage très net existe autour de son nom. Elle jouit d’une forte popularité (en 2000, sa cote approche les 70%), mais une frange de la population n’adhère pas à son image. Récemment, à la question « Qui ne voulez-vous pas voir à la Maison Blanche ? », 39% des personnes interrogées l’ont BILL CLINTON ■ Ce démocrate est élu 42 e président des Etats-Unis en 1992. Il effectuera deux mandats à la Maison Blanche, jusqu’en 2000. Il fait l’objet d’une procédure d’impeachment lors de l’affaire Lewinsky, quand ses relations avec une stagiaire de la Maison Blanche sont rendues publiques. Aujourd’hui « rangé » de la vie politique, il milite activement pour l’élection de son épouse. J’espère et compte bien gagner. Mais je sais que cela n’arrivera pas seulement en le souhaitant. Cela reposera aussi sur un travail très dur. Daily News, le 25 octobre 2007. citée. De multiples surnoms courent sur son compte, dont celui d’« Hitlary », contraction d’Hillary et de Hitler… On lui reproche son image froide. Selon Constance Borde, vice-présidente du parti démocrate en France, « certains regrettent qu’elle ne soit pas plus ferme dans ses positions, en particulier au Congrès sur des sujets comme la guerre ou les problèmes de santé. Mais c’est une logique électorale, il lui faut plaire à toute l’Amérique ». C’est aussi une femme et cela dérange une partie de l’Amérique conservatrice. « Le président des Etats-Unis est, comme en France, le chef des armées. Elle se doit d’adopter une posture autoritaire, un peu comme Margaret Thatcher, pour montrer aux hommes qu’elle peut être encore plus masculine qu’eux », commente Ted Stanger. Pour les médias américains, elle cherche à corriger cette image. Une seule certitude, le personnage ne laisse aucun Américain indifférent. S. KUYENDAL/AFP VUE PAR Christine Ockrent * « Son personnage va rendre la campagne américaine beaucoup plus passionnelle » Christine Ockrent est biographe d’Hillary Clinton. ■ « Hillary Clinton a un point de vue de la société que nous qualifierions de conservateur, où une place importante est donnée à la notion de droit et de devoir. Elle est démocrate, mais ce n’est pas une gauchiste au sens français du terme, c’est quelqu’un qui dans notre pays appartiendrait davantage au centre droit. On la dit stratégique, mais diraiton la même chose d’un homme ? C’est une femme qui fait de la politique et qui est politisée depuis sa jeunesse. Ce n’est pas parce que c’est une femme qu’elle va s’exprimer selon ses caprices du moment. Si on en croit les sondages, la crédibilité de sa performance convainc une majorité d’Américains. Mais le fait qu’une femme soit pour la première fois dans une position éligible touche à quelque chose de très profond pour eux. Il y aura toujours des gens qui détesteront Hillary. Ce qui est sûr, c’est que son personnage va rendre la campagne américaine beaucoup plus passionnelle. » * Journaliste, auteur de La double vie d’Hillary Clinton, Robert Laffont, 2001. RUDOLPH GIULIANI ■ Né le 28 mai 1944, à Brooklyn, il fait ses études et sa carrière dans l’Etat de New York. Membre du parti républicain, il est maire de la « Grosse Pomme » de 1994 à 2001. Les attentats du 11-Septembre l’ont mondialement médiatisé. Il sera probablement l’adversaire d’Hillary Clinton si elle est investie par le parti démocrate. J.-F. DEROUBAIX/GAMMA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :