Direct Soir n°230 25 oct 2007
Direct Soir n°230 25 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°230 de 25 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Louis Borloo, Grenelle : rendez-vous réussi

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°230/Jeudi 25 octobre 2007 16 CULTURE L’Afrique a son opéra Grande première pour le continent africain. Il compte désormais un opéra entièrement créé par des artistes africains. C’était l’objectif du prince Claus des Pays-Bas, initiateur du projet dès 1996. Joué pour la première fois en février 2007 au Mali, Bintou Wéré – opéra du Sahel fait escale pour trois jours au Théâtre du Châtelet. On y retrouve la tradition musicale du Sahel et de ses conteurs au rythme des percussions, de la kora et des sonorités gutturales de la langue wolof. Menée par des artistes parmi les plus admirés d’Afrique, cette épopée musicale regroupe sur scène trois générations de chanteurs, griots traditionnels, musiciens modernes et jeunes stars de la pop, qui y confrontent leur vision du monde. Car plus qu’un opéra, Bintou Wéré entre en résonance avec l’actualité : drame des réfugiés et migrants, tentatives souvent fatales de pénétrer dans les enclaves espagnoles de Semilla et Ceuta… L’immigration est le cœur du sujet, à travers l’histoire d’une jeune femme enceinte prête à tout pour gagner la frontière espagnole. Rémunérer un passeur, affronter le désert et la garde civile : le prix à payer pour accéder à la modernité est souvent bien lourd. Pourtant, au moment d’enfanter, alors que Bintou Wéré se trouve à la frontière et qu’il ne lui reste plus qu’à tendre les bras vers l’Europe, c’est bien à l’Afrique qu’elle confiera son nouveau-né. Bintou Wéré, quatre représentations jusqu’au 27 octobre, Théâtre du Châtelet, 1, place du Châtelet, Paris 1 er (01 40 28 28 40). La bonne ADRESSE Pope du blues ■ La dernière fois que Popa Chubby avait fait parler de lui, c’était à l’occasion de la sortie d’un double album live en hommage à Jimi Hendrix, Electric Chubbyland. Avec cet enregistrement inégal, l’artiste new-yorkais prouvait son attachement au guitar hero, l’un des nombreux à l’avoir inspiré dans les années 1970. Son dernier album, Deliveries After Dark puise dans toutes ses influences, comme le hard-rock – certaines envolées rugissantes rappellent AC/DC, voire Led Zeppelin. Mais le guitariste ne maîtrise jamais aussi bien ses six cordes que sur du blues, son premier amour, avec des chansons comme Grown Man Crying Blues, où la technique laisse enfin place à l’émotion. Deliveries After Dark, Popa Chubby. Dixiefrog/Harmonia Mundi. A l’Olympia le 26 novembre. MARIE-NOËLLE ROBERT Plus qu’un opéra, Bintou Wéré, joué au Théâtre du Châtelet, entre en résonance avec l’actualité. AU PÔLE NORD, L’ESPACE D’UNE SOIRÉE Le Ice Kube vient de fêter ses 2 ans. Le bar de glace de la capitale a, pour l’occasion, présenté en avant-première ses nouveautés à la presse et à quelques personnalités comme Stomy Bugsy. L’endroit le plus insolite de Paris n’a pas froid aux yeux. La température intérieure est de –12°C. Pour les curieux mais frileux, possibilité d’emprunter des vêtements et des gants appropriés. Une fois à l’intérieur, vous découvrirez un igloo, un comptoir de six mètres de long, un mannequin de glace accoudé P.DE GOROSTARZU MUSIQUE au bar, des pampilles, des rideaux de glaces, un fauteuil-trône, une table basse, une banquette.Tout ce que vous pouvez trouver dans un bar traditionnel. Pour vous réchauffer, on vous propose cinq cocktails aux parfums originaux, comme la tarte Tatin ou le banana split. Sans surprise, on vous sert dans des verres de glace. L’accueil est chaleureux, et cela tombe bien. Un endroit idéal le week-end ou après le bureau. Ice Kube, 1-5, Passage Ruelle, Paris 18e. (0142052000). Le reggae made in Marseille ■ Massilia Sound System ne passe jamais inaperçu. Cette formation de reggae, révélée dans les années 1980, a su imposer sa version « provençale » de la musique jamaïcaine. Accent qui sent bon le soleil, paroles en occitan et un son reconnaissable entre mille, à base de boîtes à rythme et de samples made in « ambiance de Marseille ». Massilia Sound System bouleverse les canons du genre, pour le plus grand plaisir de leurs fans. Volontairement revendicatif, le groupe chante haut et fort ce qu’il pense et nous abreuve de rythmes entraînants et fédérateurs. Une fois de plus, musique et conscience socio-politique font bon ménage. Et c’est tant mieux. Massilia Sound System, ce soir à l’Elysée Montmartre, 72, bd Barbès-Rochechouart, Paris 18 e (0144924536). KUBEROOMS&BARS LIVRES Les palais des mille et un designs ■ C’est dans les années 1960 que le concept de « club » comme on l’entend maintenant prend vie. Dans une discothèque, on est à la fois acteur et spectateur. Confié à des designers et des architectes célèbres, le décor des plus grandes discothèques du monde tels Le Pacha, Le Plaza Athénée ou The Mansion est là pour nous rappeler que l’on joue aussi un personnage. Univers entièrement conçus du sol au plafond, des jeux de lumières aux coussins en passant par la vaisselle, ces scénographies originales sont répertoriées dans un ouvrage de photographies. Discothèques, de Silvia Berselli, Actes Sud, 19,90 €. Une lucarne sur les maisons closes ■ Vous avez dit osé ? Du « Divan le terrible » au « Voile de pudeur », les chapitres de l’ouvrage Les Années folles des maisons closes dévoilent au lecteur l’univers de l’érotisme du début du XX e siècle. Photographies de nus, paroles de chansons inspirées de l’époque coloniale (La petite Tonkinoise, Moi tout faire pour te plaire) et extraits de romans illustres (Le diable au corps de Radiguet, La prisonnière de Proust) brossent les années « cigarettes et bas de soie » avec grâce et appas. Les Années folles des maisons closes, de Christian Marmonnier et Alex Varenne, éd. Seven Sept, 35 €. DR DR
LE MEILLEUR DU FOOTBALL INTERNATIONAL GRATUITEMENT SUR DIRECT8 Jeudi 25 octobre à 19h00 suivez le match Bayer Leverkusen/FC Toulouse en direct dans le cadre de la Coupe UEFA DIRECT8, LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE Direct8 est accessible sur la TNT gratuite (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS – canal 38 –, CanalSat Horizon – canal 16), le câble (Noos-Numéricâble – canal 28), l'ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et en streaming sur Internet www.direct8.fr. – PHOTOS : PHOTO&CO : OLIVIER PREVOSTO/CORBIS – RCS Nanterre 444 564 793



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :