Direct Soir n°227 22 oct 2007
Direct Soir n°227 22 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°227 de 22 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : José Manuel Barroso l'Europe relancée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
BE&W/OREDIA www.directsoir.net Entre rhume et larmes, Kleenex, le mouchoir de tous les instants. ELARGIR LE MARCHÉ Kleenex crée une nouvelle publicité où les consommateurs sont invités à parler de leurs expériences mouchoir à la main. Pour Kimberly Clark, l’usage des mouchoirs uniquement en cas de maladie ne suffit plus. La dernière publicité de la marque demande à monsieur ou madame Tout-le-Monde de raconter la dernière fois qu’ils ont pleuré, donc, la dernière fois qu’ils ont utilisé un mouchoir en papier pour s’essuyer les yeux. Un père raconte le mariage de sa fille et les larmes de joie qu’il a essuyées avec un Kleenex. DR RÉPARTITION DES VENTES DE KLEENEX* 61% Changes/lingettes bébé *Sur un an (source Nielsen). Depuis les années 2000, certains héros de dessins animés illustrent les Kleenex. FAIRE FACE AUX CRITIQUES Ces dernières années, le groupe a dû répondre aux attaques lancées par les associations protectrices de l’environnement, notamment Greenpeace. Car pour fabriquer du papier, il faut du bois. Greenpeace a dénoncé les pratiques forestières destructrices de cette entreprise dans la forêt boréale du Canada. La campagne a débuté en 2005 dans les trois grandes villes du pays : Toronto, Montréal et Vancouver. Selon l’association écologiste, seulement 19% de papier recyclé est utilisé pour fabriquer un Kleenex. Depuis, Kimberly Clark a pris des mesures pour s’assurer que le pourcentage de papier recyclé pour la fabrication du Kleenex soit plus important. Une démarche louable, pour que l’on continue à se moucher sans scrupule dans ces indispensables morceaux de papier. 18% Papier toilette 21% Mouchoirs en papier DR DR ■ C’est en 1978 que les premières couches jetables apparaissent sur le marché. Révolutionnaires, ces protections pour enfants bouleversent les habitudes dans les foyers. Huggies est en tête des ventes dès son arrivée sur le marché. Impossible pour les parents de passer à côté de cette invention qui facilite la vie. Plus tard, Huggies se perfectionne et les couches pour enfants deviennent de plus en plus adaptées aux déplacements des bébés. En 1998, Huggies lance « Huggies little swimmers », la couche-culotte qui permet aux jeunes enfants pas encore propres de se baigner sans faire craindre aux parents des soucis de fuite… ECONOMIE 11 LA GALAXIE KIMBERLY CLARK HUGGIES Le roi de la couche-culotte LE TRÈFLE Un papier tout doux ■ Bien avant le mouchoir en papier, Kimberly Clark s’est concentré sur la fabrication de papier toilette, vendu en France sous la marque Le Trèfle. Vantant les mérites d’un papier toilette doux pour la peau, la société entre sur le marché français avec une ambition : devenir leader du marché de l’hygiène et battre son principal concurrent, Lotus. Chaque Européen utilise en moyenne 13 kilos de papier toilette par an. LOTUS Le grand concurrent ■ Les premiers mouchoirs en papier Lotus arrivent sur le marché en 1966, date à laquelle la marque est inventée. Pour les créateurs, le nom est facilement identifiable, car la fleur de lotus, que l’on trouve principalement en Asie, possède la faculté de ne pas absorber l’eau. Vingt ans plus tard, en 1986, Lotus innove et lance le concept d’étuis compacts. Facile à glisser dans un sac à main ou dans une poche, ces mini-paquets permettront à la marque de s’installer durablement dans les rayons des grands distributeurs. Aujourd’hui, Lotus représente 11,9% de part de marché dans le secteur des boîtes de mouchoirs en papier. DRYNITES Fini le pipi au lit ■ Toujours dans sa démarche de conquérir le marché de l’hygiène personnelle, Kimberly Clark se lance dans la création des couches spéciales pour la nuit, les DryNites. Car l’énurésie ou « pipi au lit », est beaucoup plus fréquente qu’on ne le pense. A la fois discrètes et jetables, les DryNites s’enfilent sous un pyjama ou une chemise de nuit, et permettent aux enfants le retour à une vie « normale ». Le fonctionnement des DryNites est similaire à celui des couches culottes, car une bande d’absorption mince retient l’humidité pour laisser la peau sèche. DR DR DR
MERIADECK Directsoir N°227/Lundi 22 octobre 2007 12 SPORTS Jonah, revenons sur la défaite des Néo-Zélandais face au XV de France. On sait que les Blacks sont meilleurs physiquement. Ne serait-ce pas tout simplement un problème d’humilité ? Jonah Lomu : Non, je ne pense pas. S’il y a une équipe dont on doit toujours se méfier, c’est bien la France. Les Bleus ont joué avec beaucoup de force et de passion à Cardiff. Sur le jeu, il n’y a rien eu à dire, les Français étaient tout simplement meilleurs que les Blacks. Peut-on comparer cette défaite à celle de 1999 (demi-finale de Coupe du monde, à Twickenham, 43-31 pour la France) ? J.L. : Non, ce n’est pas vraiment comparable. Cette année, les Blacks n’ont jamais su faire déjouer le XV de France, et ont été gênés par le schéma tactique des Bleus. Alors qu’en 1999, nous avions réussi à jouer 60 minutes, avant le sursaut de la France. Nous avons alors été incapables d’arrêter les Français. Les Français n’ont pas réussi à sortir du piège anglais. Auraient-ils dû jouer à la main, et sur les ailes ? J.L. : Le problème, c’est que les Français ont donné beaucoup trop de ballons aux Anglais, en balançant autant au pied. Le XV de France est une grande équipe, qui n’est jamais aussi bonne que lorsqu’elle joue et fait courir le ballon. Tout le monde connaît le fameux « french flair ». Si on regarde les plus gros succès français, on ■ Organisateur du Tour de France pendant deux décennies, Jean-Marie Leblanc a affronté les tempêtes du dopage et la guerre des instances sportives, tout en restant proche de plusieurs générations de champions. De Raymond Poulidor à Lance Armstrong, il invite le lecteur à participer à une promenade éclairée dans les coulisses de cet événement planétaire. Le récit d’un gamin du Nord qui a réussi son ascension sociale, à l’instar des coureurs dans les cols des Alpes ou des Pyrénées. Le tour de ma vie, éd. Solar, 19 €. RUGBY Jonah Lomu était présent dans les locaux d’Havas Sport la semaine dernière. A cette occasion, l’ex-All Black est revenu sur l’élimination précoce de la Nouvelle-Zélande, mais aussi sur la déception des Bleus et son avenir personnel. Le regard avisé d’un joueur emblématique, qui a apporté tant à l’ovalie. Jonah Lomu : « De retour sur les terrains la saison prochaine » DR CYCLISME Une vie pour le Tour DR VOILE remarque qu’ils se sont à chaque fois construits quand les Bleus cherchaient à produire du jeu. Ce qu’ils n’ont pas montré face aux Anglais. Etes-vous heureux d’être ici, pour cette Coupe du monde ? J.L. : Bien sûr, je me sens très bien en France. Les gens m’ont très bien accueilli. Je me demande si je n’ai pas une relation particulière avec ce pays et avec certains anciens joueurs. J’ai beaucoup d’amis ici. Quel bilan pouvez-vous tirer de ce Mondial ? J.L. : C’est la Coupe du monde la plus excitante que l’on ait connu. A quand Jonah Lomu de retour sur un terrain ? J.L. : L’année prochaine ! En France ? J.L. : Il y a beaucoup de bruits qui courent sur mon avenir, mais je n’ai pas encore pris de décision. Ce qui est sûr, c’est que je serai à nouveau sur les terrains la saison prochaine. Et si Tana Umaga vous appelle pour le rejoindre au RC Toulon ? J.L. : Je dirai non. Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ? J.L. : Le plaisir et la joie de vivre, tout simplement. Nim Interim au départ de la Jacques Vabre ■ Lalou Roucayrol et Pierre Van Den Broek sont rentrés mardi dernier à Port- Médoc, se qualifiant ainsi pour la transat Jacques Vabre qui démarrera le 4 novembre prochain. Un parcours un peu plus long que prévu, faute de vent sur la fin, mais les skippers du trimaran NIM Interim Management ont pu ainsi tester avec succès leur bateau. Ce dernier va passer quelques jours à Port-Médoc pour les derniers réglages, avant de remonter vers Le Havre. H. THIBAULT/DPPI VOILE Brésil, prochaine étape pour Mathieu Richard ■ Mathieu Richard et ses hommes ont terminé sur la plus haute marche du podium, à l’issue d’une semaine de régate aux Bermudes. Actuellement 2 e au classement général provisoire, l’équipage de la Saba Sailing Team n’est plus qu’à 7 points de la première place du World Match Racing Tour. Avec deux épreuves restantes, dont la première demain au Brésil, tout est encore possible. Jonah Lomu, ancier ailier néo-zélandais, s’est exprimé sur son avenir et sur le parcours des Bleus dans ce Mondial. AUTO/MOTO Le Mans 2008, les dates clés ■ Le programme de l’Automobile Club de l’Ouest s’annonce chargé pour cette saison 2008. Au menu dès les 29 et 30 mars, la première épreuve des championnats de France de Superbike sur le circuit Bugatti, avant la 31 e édition des 24 heures Moto, qui se dérouleront les 19 et 20 avril. Toujours sur deux roues, le circuit Bugatti accueillera la 5 e manche du championnat du monde de Moto GP, pour la 20 e édition du Grand Prix de France. Epreuve phare, les 24 heures du Mans se disputeront le 15 et 16 juin. Peugeot entend bien y détrôner enfin Audi. Dans un style plus brut, et hors gabarit, la ville de la Sarthe verra défiler des bêtes de plus de 5 tonnes et de 1000 chevaux, avec les 24 heures camions en septembre. ICON SPORTS MEDIA/DPPI FOOTBALL AMÉRICAIN Le Super Bowl bientôt en Europe ? ■ La finale du foot américain pourrait bientôt avoir lieu dans la capitale anglaise, à en croire une déclaration de Roger Goodell. « Il y a beaucoup d’intérêt à présenter le Super Bowl à Londres », a confié le commissaire de la NFL, s’appuyant notamment sur l’engouement suscité par la rencontre opposant les Dolphins de Miami aux Giants de New York, le 28 octobre prochain à Wembley. MERIADECK



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :