Direct Soir n°223 16 oct 2007
Direct Soir n°223 16 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°223 de 16 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Christine Lagarde un budget pour la croissance

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°223/Mardi 16 octobre 2007 8 EN COUVERTURE Faire venir les Français vers l’économie et les entreprises et libérer le capitalisme de ses contraintes. pour celle qui souhaite aller chercher le meilleur partout et surtout parler sans tabou. Elle le dit tout net : « Je crois qu’aujourd’hui dans la concurrence où nous nous trouvons et avec le degré de compétitivité qui est le nôtre, c’est-à-dire pas très bon, on ne peut se priver d’explorer toutes les pistes. » UNE APPROCHE ANGLO-SAXONNE Ce pragmatisme très anglo-saxon, ces anglicismes fréquents et cette manière « managériale » de gérer son ministère pourront en dérouter plus d’un. Mais elle en convient, on ne gère pas un ministère comme une entreprise : « Dans un ministère, il y a un statut, des principes de fonctionnement qui sont tels qu’on ne gère pas dans ces conditions-là. » Cette organisation parfois bien cloisonnée, elle tente de la contourner au maximum : « J’essaie de gagner en efficacité, de court-circuiter les mécanismes protocolaires et hiérarchiques qui sont souvent des freins. » Il lui arrive souvent de passer un coup de fil directement à un homologue étranger sur son portable : « Classiquement, un ministre n’est pas TROIS REPÈRES LE SPORT : UNE PASSION ■ Christine Lagarde a passé sa jeunesse au Havre. Parmi ses activités, elle se distingue dans la natation synchronisée et intègre l’équipe de France. A 15 ans, elle remporte une médaille de bronze au championnat de France. Elle continue aujourd’hui ce sport. Elle est passionnée de plongée sous-marine. Christine Lagarde à l’Assemblée nationale, le 2 octobre dernier. censé passer des coups de téléphone. » Cet esprit d’indépendance, son francparler lui ont valu quelques remontrances, mais elle sait ajuster ses propos et ne semble guidée que par un objectif : relancer l’économie française. LIBÉRER LE CAPITALISME Aujourd’hui ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, elle semble en tout cas avoir les marges de manœuvre nécessaires pour « libérer le capitalisme de ses contraintes » et « faire venir les Français vers l’économie et vers les entreprises ». Sa feuille de route : appliquer le programme du président Sarkozy. Il s’est montré très présent depuis sa prise de fonction, trop présent ? « Je suis très satisfaite du rôle que joue l’Elysée car il n’y a rien de plus confortable que d’arriver en négociation et à des réunions quand les périmètres sont identifiés. » Une situation confortable qui l’a placée en première ligne lors du vote du projet de loi Tepa (Travail, emploi, pouvoir d’achat). Voté sans surprise par les deux assemblées à majorité UMP, ce projet a subi des critiques. Certains économistes, comme Philippe Aghion, considéraient RALF FINN HESTOFT/REA que cette politique de relance de l’économie par la demande ne donnerait pas ce point supplémentaire de croissance dont la France avait besoin. Pour le ministre, la cause est entendue, il faut s’atteler à doper la compétitivité française et restaurer son attractivité. Parmi les mesures phares annoncées début septembre figurait le « crédit d’impôt recherche » qui doit permettre de soutenir la recherche-développement des entreprises. Sur ce point, le ministre ne croit pas au « saupoudrage » mais bien au « centrage sur ceux des secteurs d’activité où nous sommes susceptibles d’avoir des atouts par rapport à la concurrence ». Autre axe de mesures, une fiscalité allégée pour les PME dites de « croissance », l’élimination de « l’impôt papier », en clair un projet de simplification administrative porté par Hervé Novelli et le vote d’un « Small Business Act » (loi sur les PME) à la française. Ces prochains mois s’annoncent bien remplis pour celle qui se sent une responsabilité particulière visà-vis des femmes : « Celles qui ont été nommées ont la responsabilité de ne pas décevoir. » C’est encore, pour elle, un nouveau challenge. J.C. MARMARA/FIGAROPHOTO AVOCATE ■ Après une maîtrise d’anglais et des études à Sciences-Po Paris, elle obtient un diplôme de droit social, passe le concours de l’Ecole nationale d’administration mais échoue. Un échec dont elle dira plus tard qu’il lui a permis de rester indépendante et de s’investir pleinement dans le droit, notamment au niveau international au sein de Baker & McKenzie, qu’elle présidera de 1999 à 2004 (photo). VU PAR Dominique de La Garanderie Ancien bâtonnier de Paris et présidente du cabinet La Garanderie et associés ■ « J’ai rencontré Christine Lagarde lorsqu’elle était avocate au sein du cabinet Baker & McKenzie. Nous nous sommes d’emblée appréciées, elle était une consœur extrêmement compétente, précise et c’était vraiment agréable de travailler avec elle. Ensuite, elle a été nommée présidente du cabinet Baker & McKenzie au niveau mondial, quant à moi, j’ai été nommée bâtonnier de Paris. A partir de ce moment-là, nous nous sommes rencontrées de façon plus professionnelle pour la gestion de dossiers internationaux à plusieurs occasions. C’est une époque où elle a confirmé cette immense compétence internationale. Sur le plan professionnel, elle a la volonté de comprendre complètement les questions qu’elle a à traiter. Elle approfondit les questions, elle les analyse et ensuite elle a des capacités et un esprit de synthèse qui sont au service des causes qu’elle défend. Ce sont des qualités qui sont assez exceptionnelles. Enfin, sur le plan amical, elle a une fidélité d’amitié tout à fait étonnante parce qu’avec les très lourdes responsabilités qu’elle a maintenant, elle n’oublie jamais de mettre le petit mot gentil, d’avoir la pensée et le signe affectueux. Pour conclure, Christine c’est l’intelligence intellectuelle et l’intelligence du cœur. » L’INTERNATIONAL ■ On sait moins que Christine Lagarde a été membre du Center for Strategic & International Studies, un groupe de réflexion au sein duquel elle coprésidait avec Zbigniew Brzezinski la commission Action USA/UE/Pologne. En 2006, elle fut classée 30 e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes. DR
LE MEILLEUR DU FOOTBALL INTERNATIONAL GRATUITEMENT SUR DIRECT8 Mercredi 17 octobre à 22h45, suivez Turquie/Grèce et à 16h50 Russie/Angleterre Dans le cadre des qualifications de l'Euro 2008 DIRECT8, LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE Direct8 est accessible sur la TNT gratuite (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS – canal 38 –, CanalSat Horizon – canal 16), le câble (Noos-Numéricâble – canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et en streaming sur Internet www.direct8.fr – PHOTOS : PHOTO&CO : OLIVIER PREVOSTO/CORBIS – RCS NANTERRE 444 564 793



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :